Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ANTICOR a lu "Le Combat continue" de Roberto SAVIANO
de : via LL
vendredi 11 mai 2012 - 11h47 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 42.5 ko

Paru en trois parties dans La Republica, « Vieni via con me » était, à l’origine, une série d’émissions de télévision destinée à la RAI, chaîne publique. Les pressions, polémiques, obstacles et empêchements de toutes sortes s’accumulant, la série a finalement été diffusée sur une chaîne privée où elle a connu une immense audience.

Roberto Saviano a précédé ses articles, dans la version française de « Le combat continue » (éditions Robert Laffont), d’une préface évoquant les activités des mafias italiennes en France. Enfin, une interview d’un célèbre « repenti » conclut l’ensemble.

Selon l’auteur, la France investit peu dans la lutte contre les organisations criminelles. La classe politique demeure myope. Mais cette indifférence commence à avoir de lourdes conséquences. En Italie, elles sont dramatiques.

Le tremblement de terre de l’Aquila a fait, dans la nuit du 5 au 6 avril 2009, 308 victimes, 1500 blessés, et 65 000 sans-abris. Certes l’Italie est une région propice aux séismes. Mais les dégâts sont d’autant plus importants que les édifices sont construits avec des matériaux de mauvaise qualité, comportent des erreurs de structure, ne sont pas conformes aux autorisations délivrées, et souffrent d’un défaut d’entretien. Ces problèmes, révélés par les enquêtes réalisées après la catastrophe, étaient largement connus. Les inspections diligentées n’avaient rien trouvé à signaler. Toujours les mêmes dysfonctionnements. Toujours la même corruption. Toujours des conséquences dramatiques.

Dans la région de Naples, le taux de malformations congénitales et de cancers du poumon, du foie, de l’estomac, de la vessie, des reins, etc. a augmenté de façon exponentielle. La cause se trouve dans l’absence de traitement des déchets toxiques qui, répandus dans des décharges sauvages ou enfouis dans des terres agricoles, polluent cultures et nappes phréatiques. « Qu’est-ce qu’on en a à foutre ? Nous, on boit de l’eau minérale ! », déclare un chef mafieux à l’un de ses affiliés.

Une autre source de revenus très conséquents des mafias consiste en la vente de « voix » d’électeurs, concernant les élections locales ou nationales. Elles se vendent par « paquets » de cinquante à mille, à raison, en fonction de la région, de 20 à 50 euros, la voix. De telle sorte que le candidat connaît, à l’avance, à quelques unités près, le score qu’il réalisera. Il suffit alors de miser davantage que les concurrents pour remporter le scrutin. Car chaque « famille » soutient un candidat différent. Ensuite, les élus doivent naturellement se soumettre aux desiderata de leurs pourvoyeurs de voix et protecteurs.

C’est ce qu’explique le « repenti » Maurizio Prestieri : « Chez moi, les camorristes appellent les hommes politiques les « petits chevaux » : ce sont seulement des gens sur lesquels il faut miser pour les faire entrer dans les mairies, à la Région, au Parlement, au Sénat, au gouvernement. Une fois, j’ai même été président d’un bureau de vote (…) pour que les gens qui vont voter nous voient… Après, (…) on peut faire ce qu’on veut : marchés publics, places où vendre de la drogue, immobilier, investissements. (…) Coke, appels d’offres, politique : avec ça, tu gouvernes la vie des gens. ». Ce célèbre « repenti » ne nous épargne aucun détail sur, pêle-mêle, les tueries, exécutions, règlements de compte, achats de pierres précieuses, de restaurants, bars, hôtels, immeubles, usines, chaînes de magasins, marchés publics, les repas à 12 000 € et costumes à 10 000 €, la fréquentation des politiques, acteurs, footballeurs, chanteurs hommes et femmes de télévision. Et de conclure : « L’économie légale a besoin de notre argent illégal. »

Concernant le trafic de stupéfiants en France, l’auteur explique que la ‘Ndrangheta est très implantée. Chaque village de la Côte d’Azur possèderait un « locale », les plus importants se trouvant à Marseille, Toulon et Clermont-Ferrand. Mais en raison de leur organisation très structurée et de l’absence de règlements de compte parmi eux, ils n’attirent pas particulièrement l’attention de la police, bien que plusieurs ‘ndranghetistes et tueurs aient déjà été arrêtés sur notre territoire.

Car la France et l’Espagne sont devenues des bases essentielles pour les narcotrafics, en particulier pour la distribution de cocaïne. La marchandise provient de la Guadeloupe et de l’Afrique équatoriale, désormais surnommée « Afrique blanche ». Cosa Nostra, Camorra et ‘Ndrangheta d’une part, mais aussi mafias croates, serbes, algériennes, etc… transiteraient par les cartels corses. L’argent recyclé infiltre les circuits bancaires. Car ces mafias allient le plus haut degré de tradition archaïque avec… le plus haut degré d’évolution économique.

Organisées en « familles », disciplinées, hiérarchisées, elles se caractérisent par des rituels et des codes ancestraux. Mais, en même temps, elles contrôlent d’immenses secteurs économiques : déchets, téléphonie, marché immobilier, restauration, supermarchés, etc.

Une de leurs autres caractéristiques réside dans leur propension à répandre discrédit et rumeurs diffamatoires sur tous ceux qui refusent leur collaboration, ou pire, qui s’opposent à leur hégémonie. L’auteur parle de « machine à salir ». Le célèbre juge Falcone n’a cessé d’être diffamé, critiqué, stigmatisé, de subir polémiques, mépris et obstacles de la part de sa hiérarchie, tout au long de sa carrière. Echappant de peu à un attentat, le 20 juin 1989, il est accusé d’avoir lui-même déposé les explosifs qui devaient le tuer, pour se faire de la publicité. Seul, son assassinat, le 23 juin 1992, mettra fin à ces attaques. « Si tu ne meurs pas, tu es coupable d’être en vie », conclut Roberto Saviano.

- Une fiche de lecture de Marie Coutelou, adhérente Anticor de La Rochelle -

http://anticor.org/2012/05/07/le-co...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
ANTICOR a lu "Le Combat contiue" de Roberto SAVIANO
11 mai 2012 - 15h51 - Posté par RICHARD PALAO

MERCI LL pour ce résumé du livre de ROBERTO SAVIANO .

Le capitalisme et sa crise systèmique est prêt à tout pour conserver son hégémonie sur l’économie mondiale , y compris à utiliser les services de la MAFIA et a aider les partis néo-fascistes à accéder au pouvoir pour remplacer la droite classique et la sociale démocratie qui ont du mal à imposer la rigueur aux peuples .






G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE
Les "Gilets Jaunes" en Juillet, sur le "Tour" et ailleurs (reportage photos, blog Médiapart)
mercredi 31 - 18h35
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire c'est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite