Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"Candidate EELV à Hénin-Beaumont, je ne me désisterai pas face à JL Mélenchon"

de : Marine Tondelier
samedi 12 mai 2012 - 15h11 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Ça y est, sa décision est prise, et sera annoncée à l’occasion d’une conférence de presse à Hénin-Beaumont.

Après avoir promis, la main sur le cœur, qu’il ne serait pas candidat aux élections législatives, Jean-Luc Mélenchon a décidé de poser ses bagages, pour le mois qui vient, dans la si médiatique 11e circonscription du Pas-de-Calais, qui comprend notamment les communes d’Hénin-Beaumont et de Carvin.

Ne pas reculer devant Mélenchon

Face à cette arrivée avec tambours et trompettes pour une "bataille homérique" contre Marine Le Pen, nombreux sont les journalistes à me demander si je ne devrais pas me désister au profit du héraut de la gauche radicale, moi qui suis candidate sur cette circonscription, au nom d’Europe Écologie - les Verts, depuis près de six mois.

Ma réponse est évidemment non. L’arrivée de Jean-Luc Mélenchon sur cette circonscription ne fait que renforcer mon envie de m’engager pleinement dans cette campagne. Il s’agit de défendre un territoire dans lequel j’ai toujours vécu et de montrer que la transition écologique est la seule voie qui permettra au bassin minier de retrouver son dynamisme, sa sérénité, et sa fierté. J’aimerais expliquer ici les raisons de cette détermination sans faille.

Le Pas de Calais en général, et la 11e circonscription du Pas de Calais en particulier, ont subi de plein fouet les crises qui ont touché notre pays depuis les années 1970. Désindustrialisation, chômage de masse, pollutions, santé... Dans quasiment tous les domaines, le bassin minier souffre d’un retard absolument insupportable. Cette situation mène les citoyens à exiger un changement dans les politiques mises en œuvre. Car, ils ont le sentiment, à juste titre, que ce déclin n’est pas une fatalité.

Le bassin minier pris en otage par les stratèges politiques

Or, au lieu de prendre en compte ces aspirations, les responsables politiques sont incapables de réagir, trop occupés qu’ils sont à profiter de leurs positions de pouvoir pour leur intérêt personnel, ou à se servir du bassin minier comme d’une vitrine nationale. Les turpitudes du Parti socialiste local, empêtré dans les affaires et la division, en sont un exemple.

Le cynisme de Marine Le Pen, venue profiter de la déliquescence politique de notre circonscription pour promouvoir ses valeurs de haine et de rejet, et se présentant comme la candidate du peuple alors qu’elle a toujours vécu dans le luxe, en est un autre.

Si la candidature de Jean-Luc Mélenchon est une bonne nouvelle, comme tous les éléments susceptibles de renforcer la lutte contre le Front national localement, elle vient néanmoins prolonger cette tendance à transformer le bassin minier en appartement-témoin de combats politiques très éloignés des préoccupations quotidiennes des habitants.

Attention à ne pas transformer Hénin-Beaumont en ring médiatique, ou en terrain de jeu pour anciens candidats à la présidentielle en manque devenus accros à l’adrénaline !

Bien entendu, toutes les volontés sont les bienvenues pour faire échec à la tentative de la présidente du FN de se faire élire représentante de la circonscription, et toutes les forces de gauche et écologistes se réuniront au second tour autour du candidat dans leur camp le mieux placé au premier tour.

Mais je ne suis pas sûre qu’une stratégie "front contre front" soit la plus efficace. Car ce que souhaitent avant tout les habitants, c’est élire un(e) député(e) qui ramènera enfin la sérénité et le calme dans la circonscription.

Recentrons-nous sur les véritables missions des député(e)s

Un(e) député(e) qui ne fasse pas de la politique depuis plus de quarante ans – pour rappel, Jean-Luc Mélenchon a, à lui seul, plus de cinquante ans de mandats cumulés.

Un(e) député(e) qui ne cumule pas les mandats et se consacre à la mission pour laquelle il ou elle a été choisi(e) par les électeurs

Un(e) député(e) qui n’abandonne pas les responsabilités pour lesquelles il ou elle a été élu(e) – l’exemple le plus marquant est bien évidemment celui de Marine Le Pen, qui a abandonné son mandat de conseillère municipale d’Hénin-Beaumont moins deux ans après son élection, elle qui se veut si proche des habitants. Mais Jean-Luc Mélenchon n’est pas en reste, lui qui devra, tout comme Marine Le Pen, démissionner de son mandat européen s’il est élu député.

Un(e) député(e), enfin, qui se consacrera entièrement au redressement du territoire, et qui ne se servira pas simplement de cette élection législative pour s’offrir une tribune médiatique.

Si je me propose aujourd’hui de devenir la députée de la 11e circonscription, c’est que je suis convaincue qu’elle mérite mieux qu’un duel de tribuns. Il est urgent, par exemple, que la circonscription ait un taux d’équipement et d’accès aux services de base équivalent aux autres territoires français.

Il est indispensable de lutter contre l’abandon des bâtiments, leurs mauvaises isolations qui sont du pouvoir d’achat en moins et des environnements dégradés. Il est essentiel d’engager la reconversion et la dépollution des sites industriels. Toutes ces améliorations, ce sont autant d’emplois qui correspondent aux compétences existantes dans le bassin minier.

Pour la sérénité plutôt que le tumulte, pour le renouvellement plutôt que le cumul, pour les propositions crédibles plutôt que la posture... Changez d’air, et regardez du côté d’Europe Ecologie - les Verts !

http://leplus.nouvelobs.com/contrib...


(Marine Tondelier est l’aînée de trois enfants, née en 1986 de l’union d’Isabelle Hamez, fille d’agriculteurs de Beaumont-en-Artois et de Pierre Tondelier, fils d’un couple de pharmaciens d’Hénin-Liétard, les deux villes ayant entre temps fusionné pour former Hénin-Beaumont, où elle a grandi.

Après un bac Economique et social obtenu avec mention très bien, elle étudie en Hypokhâgne puis en Khâgne (classe préparatoire littéraire), avant d’intégrer, en 2005, Sciences Po Lille, puis de se spécialiser dans les questions de santé à l’Ecole du Val de Grâce, en partenariat avec l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

C’est en 2009 qu’elle adhère aux Verts, pendant la campagne des élections européennes de 2009. Elle participe dans la foulée aux élections municipales partielles à Hénin-Beaumont (le maire socialiste vient d’être révoqué), sur la liste « Hénin-Beaumont Vert et citoyen » emmenée par Régine Calzia. Elle sera ensuite candidate aux élections régionales dans le Nord-Pas de Calais, sur la liste de Jean-François Caron en 2010, puis suppléante de Bernard Milleville sur le canton de Vimy en 2011.

Elle est aujourd’hui collaboratrice parlementaire au Sénat auprès d’Aline Archimbaud, Sénatrice Europe Ecologie-Les Verts de Seine-Saint-Denis, et travaille plus particulièrement sur les questions de santé et les problématiques sociales au sein du groupe parlementaire des écologistes.

Elue l’année dernière dans l’équipe exécutive des Jeunes Ecologistes, elle est aujourd’hui animatrice du groupe local « EELV Bassin minier » (Lens, Liévin, Loos-en-Gohelle, Hénin-Beaumont, Carvin, etc) et membre du bureau régional Nord-Pas-de-Calais, en charge des questions de communication. Au niveau national, elle s’investit également dans la commission « santé » du parti, et est Conseillère Fédérale depuis le congrès de La Rochelle (Juin 2010), et également membre du Conseil d’Orientation Politique. )


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le fier à bras
12 mai 2012 - 22h28 - Posté par Roger M

Gros titres de la presse pour une opération publicitaire : MELANCHON va défier Marine LE PEN dans son fief.
Sauf que le député de la 11° circonscription du Pas de Calais n’est pas au Front National mais au Parti Socialiste. Et c’est de ce député PS que MELANCHON veut prendre la place. Le "choc des titans" avec Marine LE PEN n’est qu’un prétexte.
Au delà d’un possible succès électoral de notre "sauveur suprême" on ne fera pas reculer le FN par un parachutage et une campagne surmédiatisée.



Le fier à bras
13 mai 2012 - 19h01 - Posté par Joël

Je signale qu’un député est là pour faire et voter des lois de portée nationale. Ras-le-bol de cette politique spectacle qui détourne depuis trop longtemps le rôle du député, qui marche au clientélisme.
Quant aux écolos ils ne valent pas mieux que leurs amis socialistes et d’abord l’écologie n’appartient à personne surtout pas à eux petits bourgeois donneurs de leçons auxquels ont pourrait renvoyer l’image de Voynet et de Mamère parachutés célèbres qui doivent leur carrière au PS.
Si on devait compter tous les parachutés à l’Assemblée un Airbus n’y suffirait pas.
En attendant leur système est si pourri qu’il n’y a plus un seul ouvrier au Parlement : car comme l’écrivait cyniquement Gustave Le Bon dans la "Psychologie des Foules" :" Si les électeurs composés surtout d’ouvriers et de paysans, choisissent rarement l’un des leurs, c’est que pour eux les personnalités sorties de leurs rangs n’ont pour eux aucun prestige." (quant au "prestige" selon celui qui fut un des inspirateurs d’Hitler, "il ne peut être remplacé que par la fortune".)


Le fier à bras
13 mai 2012 - 22h45 - Posté par El andalus

Bien vrai !
Beaucoup de bruit pour pas grand chose, à peine un coup de publicité de notre spécialiste des petites phrases et postures médiatiques.
Mélenchon n’est pas le courageux compétiteur de Marine Le Pen qui n’a aucune chance, il veut piquer la circonscription au parti socialiste.
Le vrai courage aurait été de se confronter à un dirigeant de l’UMP comme Copé, Fillon ou Hortefeux pour tenter de gagner un siège détenu par la droite.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite