Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le groupe Hersant menacé : le SNJ-CGT appelle à l’unité devant le chantage et la casse des emplois dans les titres de GHM

de : Le SNJ-CGT
vendredi 22 juin 2012 - 10h03 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Philippe Hersant, exilé fiscal en Suisse, a, sans état d’âme, décidé de liquider des centaines d’emplois (ouvriers, employés, cadres, journalistes, etc.) dans la majorité de son groupe pour céder, au moins disant social, les titres de GHM au groupe belge Rossel.

La mutualisation des contenus, via les concentrations de moyens techniques et humains, seront la deuxième étape de la holding Hersant-Rossel- La Voix du Nord qui vise, à rembourser la dette de GHM (200 millions) contractée auprès de seize banques, du fait d’une gestion à l’emporte-pièce. L’ambition affichée est d’obtenir très rapidement une profitabilité à 10 %.

Pour arriver à leurs fins, Hersant et Rossel – déjà propriétaire, en France, de La Voix du Nord, du Courrier Picard et, en Belgique, de plusieurs titres, dont Le Soir – opèrent des chantages tous azimuts sur tous les titres et l’ensemble des salariés.

Ce jeudi 21 juin, le tribunal de commerce du Havre doit en effet statuer sur la situation de Paris-Normandie et de la presse havraise avec, en filigrane, un premier chantage au dépôt de bilan, donc à la suppression des titres et des emplois, puisqu’il n’y plus, à ce jour, de repreneurs potentiels.

Au sein du Pôle Champagne-Ardenne/Picardie, GHM et Rossel-Voix du Nord mènent un autre chantage, celui de revoir éventuellement leur copie concernant Paris-Normandie, à condition que les organisations syndicales signent un préaccord prévoyant, au total, 223 suppressions de postes, dont une trentaine à la rédaction, ainsi qu’à la pub et un poste sur deux dans les services techniques et administratifs. Les directions tentent également de diviser les salariés, jouent avec leur peur et mène campagne afin de faire admettre l’idée que la liquidation des emplois est la seule solution pour éviter le pire…

Sont également envisagés au sein du pôle sud, la suppression de quelque 260 postes, respectivement 200 à Nice Matin et 60 à La Provence, dont le cash flow servira à rembourser outre la dette et consolider la partie nord du groupe.

Face à ces pratiques de patron-voyou, le SNJ-CGT appelle l’ensemble des salariés et des syndicats à l’unité et à refuser les logiques de rentabilité financière qui mettent en péril les emplois et menacent les titres et donc le pluralisme.

Le SNJ-CGT appelle :

 Le gouvernement à organiser, sous l’égide du ministère de la Culture, une table ronde, directions, syndicats, gouvernements, afin d’obtenir de véritables négociations.

 Le respect d’un moratoire sur toutes décisions de suppressions d’emplois ou de titres pendant la durée des négociations.

Pour obtenir satisfaction, le SNJ-CGT demande aux syndicats de toutes catégories à se mobiliser pour stopper la mise à mort du groupe GHM.

Le SNJ-CGT propose également de coordonner des actions et mobilisations communes avec l’Association belge des journalistes et les syndicats suisses.

Une manifestation nationale avec arrêt de travail national doit être organisée le jour de l’ouverture du sommet social pour alerter les pouvoirs publics sur la gravissime situation de la presse écrite du fait de la politique pratiquée sous le quinquennat Sarkozy qui a conduit à la suppression de titres et de centaines d’emplois.

Après la liquidation de France-Soir, de la Tribune, et celle de la Comareg (Hersant), la main mise du Crédit Mutuel sur le groupe Ebra, les menaces sur Presstalis et donc la distribution des titres, il est temps que le gouvernement de Jean-Marc Ayrault prenne des mesures pour mettre un terme à la casse de la presse et la menace sur l’avenir des salariés.

Pour le SNJ-CGT, un pôle presse doit être inclus dans les négociations du sommet social de juillet.

PDF - 243.6 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le groupe Hersant menacé : le SNJ-CGT appelle à l’unité devant le chantage et la casse des emplois dans les titres de GHM
22 juin 2012 - 23h36 - Posté par Un salarié du GHM Sud

Le monde change, il faut changer avec. La presse doit évoluer comme tous les corps de métier qui sont menacés par de nouveaux substituts. Se cacher la face ne sert a rien. Il faudra faire preuve d’imagination et de lucidité pour que la presse française se créé un avenir.



Le groupe Hersant menacé : le SNJ-CGT appelle à l’unité devant le chantage et la casse des emplois dans les titres de GHM
23 juin 2012 - 09h34 - Posté par

Peut on réellement pleurer quand les journaux hersant vecteur de toutes les saloperies capitalistes depuis les attaques contre les retaites,les propos racistes sur les rom,les soutiens à israel,enfin tout ce qui formate les lecteurs aux dogmes barbares vont fermer ?


Le groupe Hersant menacé : le SNJ-CGT appelle à l’unité devant le chantage et la casse des emplois dans les titres de GHM
23 juin 2012 - 18h34 - Posté par factuel

La démagogie ne sert a rien.
un systeme herité de la seconde guerre mondiale en raison alors de la puissance des communistes n’est plus viable depuis longtemps. Tous le monde le sais mais pour défendre leurs intérêts catégoriels certains sont prêt à n’importe quoi

Il a résulté notament en raison du monopole du livre des sureffectifs des surcouts catastrophiques, le tous compensé par 1.2 millards annuels d’aide à la presse( merci nos impots) et c’est lui qui a mis la pressen en peril.

l’adaptation est douloureuse et humainement lourde mais si les syndicats l’avait accepter il y a 20 ans cela aurait été moins pénible ( un peu comme la situation de la dette en France)

PS j’entend dire que Mr Hollande veux rétablir le privilège des 30% d’abattement fiscal au seul bénéfice des journalistes... est ce exact !!!!!! Vous devriez le savoir






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite