Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 mars
de Info’Com-CGT
Le syndicat Info’Com-CGT (prolongement de l’historique syndicat des typographes, la Chambre Syndicale Typographique Parisienne) est heureux de vous convier à fêter ses 180 ans. Une telle continuité syndicale unique est due, à son animation, des décennies durant, par des militantes et militants CGT qui ont à cœur de lutter pour l’émancipation sociale des travailleurs et travailleuses. Un tel anniversaire tombe à pic pour réaffirmer notre attachement à un syndicalisme (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Où est passée la critique sociale ?
de : Philippe Corcuff
mardi 26 juin 2012 - 09h52 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 124.5 ko

Information : vient de paraître
http://www.editionsladecouverte.fr/...

Une contribution anticapitaliste, altermondialiste, écologiste et libertaire au renouvellement des pensées critiques, au carrefour de la sociologie et de la philosophie politique, qui interroge les rapports entre savoirs académiques et savoirs des mouvements sociaux :

Où est passée la critique sociale ?
Penser le global au croisement des savoirs

Paris, Editions La Découverte, collection « Bibliothèque du MAUSS »
320 pages, 24 euros, ISBN : 9782707173287
en librairie depuis le 14 juin 2012

Par Philippe Corcuff

On peut aussi écouter deux émissions de radio autour du livre :

 La suite dans les idées (émission de Sylvain Bourmeau), France Culture, 16 juin 2012 ; à écouter (28 mn) sur : http://www.franceculture.fr/emissio...

 Parenthèse (émission de Laurence Luret), France Inter, 24 juin 2012 ; à écouter (10 mn) sur : http://www.franceinter.fr/emission-...

Présentation du livre :

Un parfum mélancolique émane du champ de la critique sociale. Depuis deux siècles, les espérances d’une émancipation des chaînes du capitalisme n’ont-elles pas – pour des raisons diverses – échoué, au point, parfois, d’aboutir au pire ? Cependant, en ce début de XXIe siècle, d’altermondialisme en « printemps arabe » d’Indignados espagnols en Occupy Wall Street américains, de Wikileaks aux Anonymous, un vent critique refait surface à travers des mouvements sociaux vivaces.

Au regard de cette nouvelle période, cet ouvrage fait l’hypothèse qu’un des enjeux principaux de la galaxie critique aujourd’hui consiste à réexaminer les « logiciels » de la critique et de l’émancipation, c’est-à-dire les façons de formuler les problèmes et les questions pertinentes. Plutôt que de se précipiter sur des « réponses » toutes faites et prémâchées, n’est-il pas temps de réexaminer la tuyauterie conceptuelle de nos interrogations et de nos raisonnements ?

L’effort de clarification théorique proposé ici se situe au croisement de différents registres intellectuels et culturels : sociologie critique, philosophie politique, critiques sociales issues des mouvements sociaux et cultures ordinaires (chansons, cinéma et polars). Il suggère également de prendre appui sur certaines tensions dynamiques au sein des théories critiques contemporaines, notamment entre les œuvres de Michel Foucault, Pierre Bourdieu et Jacques Rancière. Ce livre vient ainsi dessiner une vision globale renouvelée du monde, à distance tant des charmes nostalgiques des lectures totalisatrices d’antan que de l’émiettement « post-moderne » du sens. Une approche globale des sociétés actuelles adossée à des engagements anticapitalistes, libertaires et altermondialistes.

Plan de l’ouvrage :

Introduction : Nouvelles sociologies et enjeux actuels de la critique sociale émancipatrice

Partie 1 : Fragments d’un état des lieux de la critique sociale contemporaine

Chapitre 1 : Les aventures tumultueuses du couple domination/émancipation, de Rancière à Jonasz - Sentiers transfrontaliers

Chapitre 2 : De la productivité intellectuelle des interférences et des tensions entre Bourdieu et Rancière - Sentiers transfrontaliers

Chapitre 3 : De la domination à ce qui lui échappe : le cas de la compassion - Sentiers sociologiques

Chapitre 4 : La sociologie pragmatique et la critique : enjeux et perspectives au rythme d’Eddy Mitchell - Sentiers sociologiques

Partie 2 : Présupposés et écueils des critiques sociologiques

Chapitre 5 : Les conditions humaines de la sociologie - Sentiers épistémologiques

Chapitre 6 : L’historicité en question(s) - Sentiers épistémologiques

Chapitre 7 : Impasse de la totalité, de Hegel à Al Pacino - Sentiers transfrontaliers

Chapitre 8 : Penser globalement le monde actuel, à l’écart de la totalité et de l’émiettement « post-moderne » – Sentiers épistémologiques

Partie 3 : Cheminements pluriels de la critique sociale émancipatrice

Chapitre 9 : Sciences sociales, valeurs et engagement - Sentiers épistémologiques

Chapitre 10 : Relancer la critique du capitalisme et l’émancipation au XXIème siècle : défis de/à l’économie sociale et solidaire - Sentiers transfrontaliers

Chapitre 11 : Individualités, dominations et émancipations : dialogue critique entre Foucault et Bourdieu - Sentiers transfrontaliers

Chapitre 12 : Explorations mélancoliques en guise d’hommage à Daniel Bensaïd - Sentiers transfrontaliers

Conclusion : Quatorze propositions vers une épistémologie de la fragilité

Bibliographie

Philippe Corcuff est maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Lyon et chercheur au Centre de recherche sur les liens sociaux (CERLIS, Université Paris Descartes/CNRS). Il est membre du Conseil Scientifique de l’association ATTAC France. Il a notamment publié La société de verre. Pour une éthique de la fragilité (Armand Colin, 2002), Bourdieu autrement (Textuel, 2003) et Les nouvelles sociologies (Armand Colin, 2011, 3e éd.).



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Où est passée la critique sociale ?
26 juin 2012 - 20h09

a la trappe , ça vous va ? rien a dire de plus pour éviter des paroles qui ?????






Et bientôt grâce à l’Europe qui protége la précarité énergétique
vendredi 22 - 13h17
de : Irae
Sentinelle pour l’acte 19 : pas d’accord, « mon fils militaire se mettra en maladie »
vendredi 22 - 10h56
de : JO
Omnes vulnerant , ultima necat.
vendredi 22 - 10h55
de : L’iena rabbioso
François RUFFIN : Je ne viendrai pas à l’Elysée !
vendredi 22 - 10h40
de : JO
Gilets jaunes : a Montpellier, les policiers détestent être surveillés
vendredi 22 - 07h48
La bande des faux monnayeurs de la République
jeudi 21 - 21h19
de : Alina Reyes
1 commentaire
Intervention militaire : C’est en un mois de mars 1871 que la Commune de Paris y vit se rallier la Garde Nationale
jeudi 21 - 17h18
de : JO
La monarchie absolue, les sondages semblent bien dire : ça suffit !
jeudi 21 - 16h52
de : JO
Casino : quand des syndicats font le jeu du capitalisme sauvage
jeudi 21 - 15h29
de : François
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 - 12h10
de : Info’Com-CGT
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
jeudi 21 - 12h01
GILETS JAUNES : ACTE 19 SAMEDI 23 MARS
jeudi 21 - 11h44
de : JO
5 commentaires
La presse porte parole du pouvoir - instauration de la loi martiale ? (video)
jeudi 21 - 08h17
de : Irae
1 commentaire
Chiens de garde aux basques d’une gilets jaune (video)
jeudi 21 - 00h08
de : Irae
Le "Sanglier Jaune" , qui va à la rencontre de la France en jaune, était à Paris pour sa 12 ème étape, acte 18 (video)
mercredi 20 - 23h20
de : nazairien
1 commentaire
Les Faucheurs OGM de Colmar Acte 2
mercredi 20 - 22h42
de : Jean-Yves Peillard
Pensée émue pour la famille des vitrines... / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 20 - 22h32
de : Hdm
0%.
mercredi 20 - 18h39
de : L’iena rabbioso
Verdi, lance, un nouveau "coup de gueule" salutaire, Violence d’Etat, merdias infâmes : la révolte jaune s’enracine (video)
mercredi 20 - 16h23
de : nazairien
2 commentaires
Amandine : « Passée à tabac par les flics, j’ai une commotion cérébrale mais ils ne me feront pas taire ! »
mercredi 20 - 13h48
de : nazairien
3 commentaires
APPEL PROPOSE PAR LES ELU-E-S FRONT DE GAUCHE ET ADOPTE A L’UNANIMITÉ DU CONSEIL MUNICIPAL
mercredi 20 - 12h00
de : BERNARD DUPIN
2 commentaires
19 mars : une grève interprofessionnelle très forte dans les écoles
mardi 19 - 20h29
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Acte 18, Le "Média" donne la parole à ceux à qui on l’a confisquée : Paroles de "gilets jaunes" (video)
mardi 19 - 20h21
de : nazairien
1 commentaire
Les enseignants sont-ils des frelons asiatiques ? Honte à la police ! (video)
mardi 19 - 19h42
de : jean 1
l’Algérie est libre.
mardi 19 - 19h06
de : L’iena rabbioso
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
mardi 19 - 15h59
de : BERNARD DUPIN
Lettre aux gentils de la République
mardi 19 - 13h20
de : jean 1
Le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise
mardi 19 - 11h55
de : jean 1
Acte XVIII mis en musique (video)
mardi 19 - 07h58
Maxime Nicolle, une figure des "gilets jaunes" , répond au KéKé de Marselle
mardi 19 - 00h19
de : nazairien
Dans les medias on se rassure comme on peut
mardi 19 - 00h07
de : Irae
« oeil pour oeil » : Admettre et valider la guerre des barbaries racistes est irresponsable !
lundi 18 - 23h48
de : Christian DELARUE
Nouvelle-Zélande : les fantasmes et la haine tuent - MRAP
lundi 18 - 23h16
de : Christian DELARUE
Les "marcheurs en folie" Agnès Buzyn souhaite rehausser l’âge de la retraite, les syndicats appellent à une grève généra (video)
lundi 18 - 19h48
de : nazairien
3 commentaires
Un 16 mars et ça repart ! (video)
lundi 18 - 16h02
de : Le Cercle 49
Venezuela : la prochaine guerre ? (video)
lundi 18 - 15h18
LE "Média" , au fil de l’acte 18 à Paris, donnent la parole aux "gilets jaunes" (vidéo)
lundi 18 - 14h38
de : nazairien
2 commentaires
Fin du grand débat, début du grand débarras ! Frédéric LORDON Bourse du Travail Paris 14/03/2019 (video)
lundi 18 - 11h36
1 commentaire
"Fin du grand débat, début du grand débarras !" Priscillia LUDOSKY BT Paris 14/03/19 (video)
lundi 18 - 11h32
1 commentaire
La loi El Khomri censurée par l’Europe
lundi 18 - 10h54
de : Marianne Rey

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous sommes les autres. Henri Laborit
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite