Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
de : LEMONDE
mercredi 27 juin 2012 - 11h20 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires

Bertrand : Jean-Luc Mélenchon parle de "carence de direction politique" dans votre parti, que répondez vous ?

Pierre Laurent : D’abord, il a parlé de carence de direction politique dans le Front de gauche, à propos des élections législatives. Je pense que chacun devrait faire attention aux déclarations à l’emporte-pièce sur nos résultats dans ces élections. Nous avons progressé en voix et en pourcentage, et notre recul en nombre de députés est d’abord dû à l’injustice du système électoral et aux effets d’une présidentialisation aggravée des comportements politiques. C’est donc un sujet de réflexion pour toutes les femmes et tous les hommes de gauche.

Nous avons enregistré ce progrès y compris dans la plupart des circonscriptions où nous perdons un député sortant. Je crois moi aussi que nous avons manqué de lisibilité nationale dans ces élections législatives. Mais contrairement à Jean-Luc, je ne pense pas que la campagne menée localement par nos candidats, a fortiori dans les circonscriptions sortantes, soit en cause.

Jeanne : Croyez vous comme Mélenchon que les communistes ont tenté individuellement de "sauver leur peau" ?

C’est contraire à toute la réalité de la campagne, qui a été menée collectivement au nom du Front de gauche. Si on veut sérieusement s’interroger sur les électeurs qui avaient voté pour nous à la présidentielle et qui ne l’ont pas fait aux législatives, il faut chercher les raisons ailleurs.

Une partie d’entre eux ont sans doute considéré, à tort, que l’essentiel avait été fait en votant contre Nicolas Sarkozy. La présidentialisation excessive des comportements électoraux ne nous épargne pas. Par ailleurs, d’autres électeurs ont sans doute eu du mal à comprendre comment nous entendions être utiles à la réussite d’une politique de gauche dans la nouvelle situation créée par l’élection de François Hollande.

Ils ont du coup estimé que la seule question posée était de lui donner une majorité, en sous-estimant ce que nous voulions mettre en valeur : la qualité de cette majorité parlementaire et l’importance de compter ou non en son sein un groupe Front de gauche. C’est une leçon qu’il faudra retenir pour les batailles à venir.

Aline : Comment décryptez vous les attaques de Jean-Luc Mélenchon ?

A l’issue d’une période électorale aussi intense, il est normal que toutes les formations du Front de gauche tirent les leçons des scrutins et confrontent leurs idées sur la suite à donner.

Que s’expriment des opinions différentes au sein même du Front de gauche n’est pas en soi un problème. En revanche, je pense que chacun devrait se garder de réactions caricaturales, voire insultantes, sur la campagne de nos candidats.

L’exigence de confrontation n’exclut pas la solidarité et surtout, impose que nos jugements soient étayés sur des analyses approfondies et non des racontars. Je souhaite, j’espère que cela sera le cas très vite, que ces premières réactions laissent la place à ce nécessaire travail d’analyse dont nous avons besoin pour relancer de plus belle la dynamique conquérante du Front de gauche.

Lire aussi : Front de gauche : le bilan des législatives provoque des tiraillements

Annick : Le parti communiste ne doit-il pas reprendre de l’espace vis à vis de Jean-Luc Mélenchon le soliste ?

Le Parti communiste ne s’est jamais senti à l’étroit dans le Front de gauche. Depuis le début, cette construction politique est une construction que nous avons voulue collective. Evidemment, l’élection présidentielle l’a personnalisée à l’excès.

Nous le savions, puisque nous réclamons au Front de gauche le dépassement de ce système et une VIe République. L’essentiel est maintenant que le Front de gauche retrouve le visage collectif qui a fait son succès et qui peut permettre le développement de sa démarche de rassemblement. Le Parti communiste utilisera évidemment, comme il l’a toujours fait, sa liberté de parole pour favoriser cette démarche unitaire.

Stéphane : Le Front de gauche est-il dans la majorité ou est-il une opposition de gauche au Parlement ?

Je considère que le Front de gauche est une des composantes de la majorité de gauche que le peuple a formée en permettant les victoires électorales aux élections présidentielle et législatives. Sans la contribution du Front de gauche, ces victoires n’auraient pas été possibles.

En même temps, nous ne nous reconnaissons pas dans la vision gouvernementale qui consiste à tirer un trait d’égalité entre cette majorité de gauche dans le pays et la composition du gouvernement. C’est une des raisons pour lesquelles nous avons décidé de ne pas participer à ce gouvernement.

La seule feuille de route de ce dernier est le programme du candidat socialiste du premier tour, alors que la majorité qui a permis son élection au deuxième est plus diverse que cela.

Nous sommes donc au Parlement une composante active de la gauche, qui garde sa liberté de parole et de vote.

Jaures : Quelles sont selon vous les raisons de votre échec face au FN ?

L’échec face au Front national est d’abord celui du système politique actuel. C’est l’enfoncement et le consensus autour de politiques d’austérité et de régression démocratique qui favorisent le désespoir populaire. Le Front national exploite ce désespoir pour promouvoir des solutions de repli xénophobe. Le phénomène n’est pas national, mais il est en ce moment européen.

Le Front de gauche, au contraire, est pour le moment l’une des seules forces qui ait décidé d’engager sur le fond et dans la durée le combat pour faire reculer ces idées.

Nous avons commencé à marquer des points en permettant, par exemple, que la contre-offensive sur le terrain des idées se déploie dans le monde du travail. Mais nous ne sommes qu’au début d’une longue bataille, que nous ne prétendons pas avoir aujourd’hui remportée.

Yoann Jacquet : Comment jugez-vous la hausse de 2 % du smic par le gouvernement ?

Pierre Laurent : L’annonce d’une augmentation du smic de 2 % est un sévère coup de froid pour tous ceux qui espéraient un tournant dans la politique salariale. Ce n’est pas une bonne nouvelle, non seulement pour toutes celles et tous ceux qui sont privés d’une juste rémunération de leur travail - et je pense singulièrement aux femmes qui représentent l’essentiel des smicards et des bas salaires -, mais aussi pour l’économie nationale, qui ne se redressera pas sans une véritable relance salariale.

Le Front de gauche ne lâchera pas sur cette question. Nous serons vigilants sur ce qui sortira de la conférence sociale de la mi-juillet.

Et nous sommes déterminés à engager une campagne nationale d’explication et de mobilisation sur les questions des salaires et du pouvoir d’achat, qui restent pour nous une priorité absolue.

Henri De Gourges : Quelle est votre position concernant le vote de la confiance au gouvernement, sachant que Jean-Luc Mélenchon s’est prononcé pour l’abstention au nom du Parti de Gauche ?

Nos deux groupes parlementaires se réuniront dans les jours à venir pour arrêter leur position. C’est d’abord à eux de le faire. Il convient de connaître pour cela le détail des orientations de la déclaration de politique générale qui sera faite par le premier ministre. Il faut apporter à cette question une réponse précise et non une réponse de posture.

A titre personnel, et compte tenu de ce que je connais aujourd’hui de ces orientations, je penche également en faveur d’une abstention.

Yoann Jacquet : Que répondez-vous au PS qui explique le manque d’ambition de ses décisions sociales par la nécessité du retour à l’équilibre budgétaire ?

C’est le cœur du débat que nous avons avec le Parti socialiste depuis des mois. Le prétendu retour à l’équilibre budgétaire qui sert en ce moment à justifier dans toute l’Europe les politiques de réduction des dépenses publiques est un leurre.

En Grèce, en Espagne, en Italie, au Portugal, la mise en œuvre de telles politiques a débouché sur l’aggravation des déficits et non sur leur résorption. Tout simplement parce qu’on ne sortira pas de la spirale actuelle en enfonçant les économies dans la récession. L’investissement public, s’il est correctement contrôlé et orienté, est indispensable à la sortie de crise.

De surcroît, rien n’oblige, à part les exigences drastiques des marchés financiers, à revenir en quelques années sur un rythme d’enfer à l’équilibre zéro, alors que nous vivons dans des situations de déficit depuis des dizaines d’années. Il faudrait étaler le redressement et le construire sur des bases saines de relance de l’activité, et non sur l’austérité.

Nous proposons une logique effectivement inverse à celle qui est mise en œuvre actuellement, en mariant relance sociale et nouveau type de développement.

Quentin : Quelle est la position du PCF concernant l’interdiction de la prostitution, sujet que la ministre du droit des femmes a soulevé ?

Nous sommes favorables à une politique d’abolition de la prostitution, que nous inscrivons plus globalement dans la lutte contre toutes les violences faites aux femmes et contre toutes les marchandisations de leur corps. Cette mesure fait partie de la charte établie par l’ensemble des associations féministes que nous avons signée au nom du Front de gauche et de notre candidat Jean-Luc Mélenchon durant la campagne présidentielle.

Il n’est pas question pour nous de renoncer à cet engagement, que nous portions nous-mêmes depuis longtemps dans des propositions de loi déposées à l’Assemblée nationale. C’est une question éthique fondamentale.

Quentin : Les députés communistes vont-ils voter pour le candidat socialiste à la présidence de l’Assemblée, Claude Bartolone ?

Ils ont annoncé qu’ils ne présenteraient pas de candidat à ce poste et qu’ils voteraient pour le candidat désigné par le groupe socialiste. Je pense donc qu’ils confirmeront, lors de leur première réunion de groupe, leur vote en faveur de Claude Bartolone.

Yoann Jacquet : Comment réagissez-vous à l’entrée de deux candidats soutenus par le FN à l’Assemblée nationale ?

J’en compte même trois avec Jacques Bompard, élu sous le sigle de la Ligue du Sud dans le Vaucluse. C’est le signe d’une inquiétante banalisation des idées du Front national, à laquelle l’UMP a très ouvertement contribué. Ce n’est pas un hasard si les meilleurs scores et l’élection de députés Front national sont intervenus dans des départements du sud de la France où les dirigeants de l’UMP, sous le label Droite populaire, ont mené campagne sur les mêmes thèmes que le FN.

Maintenant, cela impose aux forces démocratiques de réfléchir aux causes de cette situation et à la nature de la bataille idéologique qui doit être amplifiée auprès des électeurs qui cèdent de plus en plus facilement à ces thèses.

Eric Nunès

http://www.lemonde.fr/politique/art...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
27 juin 2012 - 13h38

ça commence et ça continue



Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
27 juin 2012 - 15h01 - Posté par NMSIIS

Plus langue de bois tu meurs...

Ce n’est pas en montrant qu’on est "dans la majorité de gauche" avec les sociaux libéraux qu’on forme une "alternative" au capitalisme, et après vous pensez combattre l’extrême droite... m’enfin bon, je feins l’ignorance mais ce n’est pas un fait nouveau.



Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
27 juin 2012 - 22h11 - Posté par

C’est à pendre ou à laisser tout ça.


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
27 juin 2012 - 23h34 - Posté par

C’était dans le programme du FdG, "pas révolutionnaire, mais keynésien", avait prévenu JLM, rappel critique ici :
http://tendanceclaire.npa.free.fr/c...


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 15h17 - Posté par Luis

La majorité de gouvernement Jospin -Buffet et Mélanchon a ouvert un boulevard au FN.

La nouvelle majorité de gauche plus rien risque cette fois, dans un contexte de crise sans précécent, d’ouvrir un boulevard au fascisme.

Seule la mobilisation contre l’austérité, pour abattre le capitalisme, et mettre l’économie au service de nos besoins peut éviter la barbarie.

Il faut rassembler pour la lutte, vite.
Pour un parti des révolutionnaires aussi, sinon aucune alternative politique.


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
27 juin 2012 - 20h52 - Posté par Le retraité

Je ne vois pas pourquoi le PCF changerait aujourd’hui.
Ils ont perdu des sièges mais c’est la faute au découpage électoral......
"J’ai bien joué Monsieur mais si j’ai perdu c’est la faute de l’arbitre"
Ils ne comprendront jamais rien les pauvres

Le retraité



Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 11h25

Y a quelque chose qui cloche là-dedans, comme disait Vian.
Mais vraiment !
Juste un exemple.
Est-ce que quelqu’un a vu la campagne de la 10e circonscription du Val-de-Marne où le sortant était PCF ? Notamment ses deux imprimés (tartines 4 pages tabloïd où le logo FDG était soigneusement planqué dans le second) ? Evoquant n’importe comment les notions de "majorité présidentielle" et de "changement" (jusqu’à la typographie qui ressemblait étrangement à celle de la campagne de F. Hollande) ?
Lequel sortant a poussé le zèle déplacé jusqu’à écrire un paragraphe bien senti dans la profession de foi de second tour du MRC qui l’a devancé — qui s’était identifié, lui, à l’identité PS (bien clair, tout ça !).
Cela ressemble-t-il aux campagnes "quasi-socialistes à peine déguisés" comme le dit Mélenchon ?
Ou des campagnes pour "essayer de sauver sa peau chacun dans son coin" comme le dit le même ?
"C’est un programme et une orientation qu’il fallait défendre. (Idem.)
Les militants PCF (dont je suis) se sont fait promener en beauté par des arguments très fuyants dans une opacité bien bien grande quant aux options de cette campagne.
Je respecte le travail de Marie-George et de Pierre Laurent et je n’ai pas d’arrière-pensée méfiante à leur égard dans mes propos.
Et je suis reconnaissant à nos camarades FDG (PG, GU et les autres) pour leur loyauté et leur patience devant des comportements de ce type — probablement dus à certains dirigeants du PCF qui sont en fait, objectivement, les vrais liquidateurs du Parti depuis plus de 20 ans au moins !
J’espère nos camarades FDG garderont leur confiance : il y a beaucoup de communistes (avec ou sans carte) continuant le combat avec loyauté et rage.
Le débat, y compris les critiques les plus exigeantes et pointues à l’égard du FDG et de Mélenchon sont bienvenues, sans aucun tabou !
Mais les manœuvres et les coups de billard de certains, dans cette dynamique, c’est inacceptable, inexcusable et désespérant !
Qu’est-ce qui les motive ? Carriérisme ? Egos ? On s’en moque !
Qu’ils laissent le champ à la dynamique que rejoignent de nouvelles générations, à la dynamique qui redonne désir et combattivité à ceux et celles qui avaient rendu leur carte après des couleuvres à répétition !
(Au cours de distributions de tracts des jeunes gens m’ont dit "je voudrais militer, comment je fais ?". Des camarades quinquas ayant rendu leur carte depuis plusieurs années nous ont rejoint avec une belle pêche. Ça ce n’est pas grâce à "certains" apparatchiks !)

(Précision : je suis militant de base depuis 35 ans.)



Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 13h15 - Posté par A.C

_ :)

Les militants PCF (dont je suis) se sont fait promener en beauté par des arguments très fuyants dans une opacité bien bien grande quant aux options de cette campagne.

Bien vu

Je respecte le travail de Marie-George et de Pierre Laurent et je n’ai pas d’arrière-pensée méfiante à leur égard dans mes propos.

Zut, j’étais pas au courant..

c’est donc pas EUX qui DIRIGENT(?) le PCF ?

Donc..tu respecte le travail (sic) de ceux qui t’ont "promené en beauté" !

Et je suis reconnaissant à nos camarades FDG (PG, GU et les autres) pour leur loyauté et leur patience devant des comportements de ce type — probablement dus à certains dirigeants du PCF qui sont en fait, objectivement, les vrais liquidateurs du Parti depuis plus de 20 ans au moins !

Vingt ans...

Donc , ces fameux salopards liquidateurs que tu dénonces ce sont les"anciens" ?

Je pourrais te suivre d’autant plus que je me considère comme plus LIQUIDATEUR que ceux que tu "respectes".

Sur le podium girondin lors de lavaste CONNERIE de championnat de diffusion militante du Programme Commun, j’ai en 72-73 été un complice actif et totalement irresponsable , certes inconscient- de l’effacement progressif d’une identité communiste..un militant de la "virginité" redonnée à un Ps , fossoyeur d’espoirs de changement, et qui avaitpourtant annoncé (Juillet 72à VIENNE) que son objectif tait de "piquer" 3 des 5 millions de voix PC.

Mais toi, ce n’estpas de cela que tu parles,

Si c’ était le cas tu ne jetterais pas cette brassée de fleurs au couple Buffet-Laurent, qui EUX... n’ont pas l’excuse, comme moi, de s’être TROMPES
Mais de TE TROMPER, Camarade qui persiste et co-signe l’avis de décès de"ton Parti" qui n’est plus, aux yeux desmasses"LE PARTI"..
Tu écris

J’espère nos camarades FDG garderont leur confiance : il y a beaucoup de communistes (avec ou sans carte) continuant le combat avec loyauté et rage

Ce combat c’est pour poursuivre l’aventure FDG ??

Avec "tes"Laurent et MGB. ?

.
Tu te dis militant du PCF depuis 35 ans....

Je t’informe que je suis de ceux qui se battent pour que tu n’atteignes pas 37 ans d’ancienneté au P.C.F..

Pour que toi-si tu le souhaites- et nous, millions d’EX et de FUTURS (surtout !) puissent annoncer avec fierté , le plus vite possible

" je viens d’adhérer au PARTI du COMMUNISME , à l’organisation Révolutionnaire qui se construit , pour que le Capitalisme ne soit pas la fin de l’Histoire, pour que les patrons, la Droite, la social démocratie, en France, en Europe et dans le monde ne puissent pas continuer à se réjouir et à se marrer en assistant, pliés de rire, aux convulsions d’une orga "démonétisée" réduite à polémiquer connement avec le mec qui hier encore était un DIEU , le CHe d’un parti laminé, la grandeguele médiatisée, le faux super...Marchais,,etc

Sans être spécialement méchant-tu ne m’inspires aucune "haine" mais très franchement tu me fais même pas pitié , histoire de sourire un peu, je me dis qu’en lisant ton commentaire, je peux conclure..en te citant..

Y a quelque chose qui cloche là-dedans,

 :)))

Cordialement

A.C

(pécéien de 68à 2001)

Communiste depuis cette date...


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 16h03 - Posté par Un parmi les autres

Je n’ai jamais cru au "Programme Commun" et je n’ai adhéré au PCF qu’en 1983, période où je cherchais un refuge marxiste face aux épousailles de la "Gôche" avec la course au rendement financier, et les "plans sociaux" d’envergure, pour se mettre au diapason de la genèse et des buts de l’ Union Européenne. On militait alors activement contre les conséquences de cette marche forcée vers la rentabilité du Capital (chômage, pauvreté, fermetures d’usines, occupations diverses de banques et d’organismes de crédits, de logements pour empêcher les expulsions) et ça marchait encore : les Communistes étaient encore respectés, craints, et haïs.
Plusieurs année de fonte plus tard, Robert Hue sortait un livre qui ne ressemblait pas à notre programme et qui en appelait aux "sources du Communisme" d’avant le congrès de Tours, qui ressemblait à un discours d’aujourd’hui de JL Mélenchon.
J’ai refusé la "société d’économie mixte" proposée et refusé de faire la glorieuse campagne "communiste" qui avait pour thème "Au secours la Droite revient" (signée M. Beigbeder publiciste mondain, frère du célèbre spéculateur UMP du même nom d’abord en électricité Poweo, puis en terres en blé d’Ukraine.
Depuis, je me fais avoir et de défaite en défaite, je vis de plus en plus mal la fin du militantisme auprès du Prolétariat dont je fais partie, disparaissant sous les coups de boutoir des héritiers de l’appareil, entourés d’arrivistes individualistes sans scrupules qu’ils sont allés chercher eux-mêmes.
La lutte anti-capitaliste pour eux est revenue à la mode, en mots seulement, car l’exploitation et la crise du Capitalisme a de plus en plus de peine à se dissimuler derrière des institutions de moins en moins démocratiques.
Robert Hue leur a montré la voie, demain ils quitteront le "Congrès de Tours" pour rejoindre la "SFIO", car il n’y a plus de grain à moudre au PCF, le PS a tout "gagné".
Quant à moi, je paie encore quelque cotisation en attendant je ne sais quoi au prochain congrès, s’il a lieu.
Je suis un réserviste.


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 17h31 - Posté par A.C

Quant à moi, je paie encore quelque cotisation en attendant je ne sais quoi au prochain congrès, s’il a lieu.

Ce qui permet à tout ce que tu notes de dérives et trahisons -fort justes- de pouvoir continuer.
Un peu comme si le pauvre RANUCCI avait filé la pièce à son bourreau en marchant vers "la Veuve".

Je suis un réserviste

Autrefois, quand nous faisions notre"service " militaire, on parlaitde l’appel sous les drapeaux de la classe 59 1C par exemple(c’est la mienne)
Et ensuite, "service " rendu( avec le paquetage).., on devenait réserviste pour le cas ou..
Exemple ; rappel de réservistes des classes 54 en 1956 : les mecs s’étaient tapés 18 ou24 mois...et t on les"rappelait" pour aller pacifier nos beaux départements d’Algérie française, quelques mois de plus !!)..(grâce aux "pouvoirs spéciaux que"nous" avions votés..)

Tu te dis "réserviste"

Le réserviste , en principe, évite -pour pas se faire flinguer, quand il sera "mobilisé" -de fournir des armes à son adversaire .....

En l’occurrence...de Classe  !! _ :)

Cordialement

A.C

Cette thérapie contre la trahison de classe par versement de cotise au traitre me rappelle la blagounette (si déjà exprimée, mes excuses)

 "Alors, machin, tu vends des pêches sur le parking de Carrefour ?"

 yes ! Et je les baise..je les vends 1 euros l et eux 2 !!

 putain..mais tu les achètes combien ?

 moi, deux,ou deux cinquante, chez un p’tit paysan..

 ...mais..mais tu perds 1 euro par kg vendu !!

 chutt... , ça va marcher.....j’en vends beaucoup !


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 23h38 - Posté par Un parmi les autres

Toi qui fut dirigeant communiste, tu dois savoir à quel point il est difficile de faire admettre une quelconque vérité à des Camarades qui estiment avoir toujours raison , au point qu’ouvrir la bouche dans un autre sens que le leur est vécu comme une trahison : le mot infamant employé dans ce cas est "gauchiste", c’est à dire "jeune con" sans consistance. J’essaie de dépasser avec patience et constance, ce stade primaire de la réflexion, parce que réfléchir sur des décisions du "parti" est jugé comme sacrilège et il ne faut surtout pas braquer contre soi des Camarades qui ne se tiennent pas trop au courant et ne lisent jamais l’Huma et qui ne veulent pas savoir du côté où le journal de Jaurès penche désormais. Il y a même de vieux militants qui accusent les prolos de ne rien comprendre et de voter n’importe comment : je sais bien que ça existe mais quand ça se compte en millions, c’est que le problème vient un peu du Parti...
J’ai pourtant 30 ans de Parti, et je retrouve le même sectarisme ailleurs dans l’extrême-gauche, ou ce qu’il en reste.
Pourquoi rester alors ? Pour emmerder les arrivistes, les contraindre à respecter un minimum de règles, leur confisquer l’appareil et le nom PCF qu’ils usurpent. L’espoir fait vivre , au moins jusqu’au prochain congrès.


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 17h31 - Posté par arnold

Je t’informe que je suis de ceux qui se battent pour que tu n’atteignes pas 37 ans d’ancienneté au P.C.F.

Combien je me suis bidonné. J’étais plié.
Camarade Alain tu milites donc pour une retraite pleine et entière après 35 ans de cotises...
Est-ce que je me trompe ?
Tu as toujours le mot, la locution, qui font mouche.


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
2 juillet 2012 - 02h53 - Posté par

Houlà...
C’est une ""réponse", ça ?
En toute modestie, mes fondamentaux, l’histoire, le 20e congrès, et j’en passe, je connais autant...
Mes énoncés, délibérément simples, il ne fallait pas les "remixer" comme ça, n’importe comment.
Et surtout, il ne fallait pas se mettre à réciter.
Facile et facilement plaisant, de réciter.

Salut.

Rlo


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 13h32 - Posté par

Non mais attends camarade, tout le monde a le droit d’aimer la fellation ET la sodo hein, (attention à pas te planter d"ordre quand même mais enfin bon) moi je crois que les pratiques sexuelles des uns et des autres ça se discute pas...


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
2 juillet 2012 - 03h01 - Posté par

Ça c’est de la réflexion bien torchée !
Bravo !
Pipicaca et panpan cucul aussi, faut pas oublier !


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 14h10 - Posté par richard palao

" ...se garder de réactions caricaturales ..." ; venant de P. LAURENT une caricature de dirigeant communiste à l’ encontre de MELENCHON une caricature de CHAVEZ , ça ne manque pas de sel ...

La caricature étant un art difficile ; je ne doute pas qu’ avec un peu d’ entrainement ils puissent faire encore mieux ( ou pire , c’est selon...)



Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
28 juin 2012 - 19h04 - Posté par

Très BON richard, très bon :-D


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
2 juillet 2012 - 03h02 - Posté par

Tu prends la même chose ou un double ?


Pierre Laurent appelle Mélenchon à "se garder de réactions caricaturales..."
2 juillet 2012 - 10h08 - Posté par A.C

MESSAGE PERSO à 212.***.28.**

Bon..t’as fait un tour sur B.C comme je te l’avais demandé pour jouer au soi disant militant de 35 ans de cotises qui s’interroge mais qui est très respectueux de NOTRE DIRECTION NATIONALE actuelle

REVIENS.

T’aurais quand même pu en rajouter un peu : Maurice déserteur, Waldeck nunuche fragile, jojo STO et inculte, Hue bon guitariste chez Drucker, mais plus apprécié par R.Hanin, Roland Castro ou Pierre Bergé que par les prolos des quartiers Nord de Marseille ou de la Cité LENINE d’IVRY !

Tu peux passer , comme convenu récupérer ton chèque de 20 Euros avec une photo dédicacée de Pierre et de moi, dans le plus "simple"..APPAREIL (oui, de plus en plus réduit , un peu ce qu’est le string par rapport aumaillot de magrand-Mère, ce qui explique qu’on organise la vente par étages deFABIEN..)

Je t’embrasse

Marie GEORGES.

PS (of course)

 :
Darty-Goal est pas content !

T’as déconné !

Dans un commentaire t’avais 35 ans de Parti, dans un autre "plus de 30"..

Faut que tu dégages , tu te relis pas et la prochaine fois tu vas leur raconter que t’avais adhéré soit au Congrès de Tours soit à la marche triomphale de la Bastille...

J’avais expliqué au Cours de Trolls, qu’il faut faire attention, ils ont des Kgébistes qui veillent , ces gauchistes anti-peuceufeu deBella Ciao

Sans compter les snipers, RICHARD ou L.L...

Le seul sympa , c’est A.C..


Il serait content, Nelson
9 juillet 2012 - 13h35 - Posté par

Bon.
Apparemment le but ce n’est pas tellement d’amener ces arguments (même vachards, pourquoi pas !).
Ça consiste consiste donc à faire des espèces de sortes figures de patinage artistique avec les mots — en confondant même les messages auxquels on répond : "30 ans" ou "35 ans" ça ne vient pas du même message, fallait lire avant d’écrire :) …
On peut ainsi se faire plaisir et faire plaisir à Nelson Monfort ou aux comiques de TF1 ou de Canal.
Parfait.
C’est pas mon truc.
Ce n’est pas la peine de continuer dans ces pages.
Amuse-toi bien et porte-toi bien.
Ciao.





solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Elle [la philosophie] fait sienne la profession de foi de Prométhée : "Je hais tous les dieux." Cette profession de foi est sa propre devise qu'elle oppose à tous les dieux du Ciel et de la Terre qui ne reconnaissent pas pour divinité suprême la conscience que l'homme a de soi. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite