Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cuba - Chine : entrevue avec le professeur Salim Lamrani
de : Philippe Rodrigues-Rouleau
vendredi 13 juillet 2012 - 13h16 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Le Premier secrétaire du Parti communiste cubain, Raúl Castro, est en visite en Chine depuis mercredi dernier. L’occasion pour l’État insulaire de signer des accords de coopération avec le géant asiatique, mais aussi, dit-on, s’imprégner du miracle économique chinois. Analyse d’une rencontre bilatérale entre deux alliés communiste que plus de 12 000 kilomètres séparent avec le spécialiste de Cuba, Salim Lamrani (professeur et chargé de cours aux universités Paris Sorbonne-Paris IV et Paris-Est Marne-la-Vallée).

Docteur ès en études ibériques et latino-américaines de l’Université Paris Sorbonne-Paris IV, Salim Lamrani est aujourd’hui enseignant et chargé de cours dans cette université de même qu’à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages, dont État de siège. Les sanctions économiques des États-Unis contre Cuba, paru en 2011.

Quelle est la symbolique de cette première visite de Raúl Castro en Chine en tant que Premier secrétaire du Parti communiste cubain ?

Le déplacement de Raúl Castro en Chine revêt une importance de première dimension dans la mesure où il s’agit de son second partenaire commercial après le Venezuela.

Quels sont les liens historiques entre la Chine et Cuba ?

Les relations entre Cuba et la Chine remontent au triomphe de la Révolution cubaine en 1959. Cuba a été le premier pays d’Amérique latine à reconnaître la Chine populaire de Mao en 1960. Les relations se sont ensuite distendues durant la guerre froide en raison du conflit idéologique opposant Moscou à Pékin - Cuba se rangeant du côté de Moscou. Elles ont repris leur cours suite à l’effondrement de l’URSS en 1991, avec notamment la visite de Jiang Zemin (président de la République populaire de Chine de 1993 à 2003) en 1993, alors que Cuba se trouvait au bord du gouffre.

De quelle manière et dans quels secteurs d’activité la Chine aide-t-elle Cuba ?

La Chine a investi massivement dans le secteur de l’industrie – l’extraction de nickel -, de même que dans les secteurs de l’énergie, de la construction, de la santé, des télécommunications, et des transports.

La Chine s’est beaucoup libéralisée, et enrichi dans les dernières années. Et ce, avec succès. Récemment, Raúl Castro a lui aussi entrepris des réformes pour tenter de « libéraliser » quelque peu l’île des Caraïbes. Quelles sont jusqu’à maintenant le succès de ces réformes ?

Cuba a ouvert son économie à l’initiative privée et à la micro entreprise depuis deux ans. Il s’agit d’une ouverture de l’économie étatique au secteur privé, destinée, entre autres, à légaliser une économie informelle croissante, et à récolter des impôts dans un pays peu habitué à la culture fiscale. Ainsi, l’Etat, qui contrôle près de 90% de l’économie, a décidé de déléguer une partie de ses activités économiques à des personnes privées, et se limitera à la gestion et l’exploitation des ressources stratégiques de la nation, avec une décentralisation progressive afin de stimuler le développement. Près de 250 000 nouvelles licences ont été octroyées dans divers secteurs. Près de 178 nouvelles activités ont ainsi été ouvertes au domaine privé et concernent différents champs tels que la restauration - le nombre de sièges dans les restaurant passant de 12 à 50 -, la vente au détail ou la location de chambre. Dans 83 secteurs, les nouveaux entrepreneurs pourront désormais embaucher du personnel, prérogative qui a été jusque là une exclusivité de l’Etat, des sociétés mixtes et des entreprises étrangères, moyennant des charges à hauteur de 25% du salaire de l’employé.

Le succès a été immédiat. En l’espace de six mois, le nombre de petits entrepreneurs est passé de 157 000 à plus de 320 000. Il est aujourd’hui de plus d’un demi-million. Les premiers effets positifs sont apparus avec une augmentation des recettes fiscales de l’Etat au bout de six mois.

De quelle manière concrète la Chine peut-elle inspirer Cuba à entreprendre des réformes économiques ?

Cuba peut s’inspirer des réussites chinoises mais ne doit en aucun cas copier le modèle chinois car il répond d’abord au contexte de ce pays asiatique. Par le passé, Cuba a copié le modèle soviétique, l’a mal copié de surcroît et l’on sait ce qu’il en est advenu. Cuba doit trouver son propre modèle de développement qui réponde à sa situation intrinsèque, édifier sa propre alternative pour améliorer la productivité tout en conservant ses acquis sociaux qui en font un modèle pour les pays du Tiers-Monde. Là se trouve le défi majeur de Cuba.

Quel est l’avantage de la Chine de venir en aide à une économie comme celle de Cuba qui, malgré les avancées des dernières années, demeure plutôt moribonde ?

Il faut prendre en compte d’une part la solidarité politique à l’égard de Cuba qui vit sous état de siège depuis 1960. Les États-Unis imposent des sanctions économiques qui affectent toutes les catégories de la société et constituent le principal obstacle au développement de la nation. Elles disposent d’un caractère extraterritorial – c’est-à-dire qu’elles s’appliquent à d’autres nations et bloquent le commerce international de l’île avec d’autres pays. Par exemple, si la Chine souhaite exporter des camions aux États-Unis, elle doit démontrer que ses produits ne contiennent pas un seul gramme de nickel cubain, etc.…

Certes, la situation économique cubaine est compliquée en raison des sanctions économiques, de la forte dépendance de l’île vis-à-vis des matières premières alimentaires importées à 83%, de la crise systémique mondiale et du manque de productivité, mais la situation des pays voisins ou même de l’Europe n’est pas meilleure.

Au-delà des solides liens politiques qui existent entre les deux nations, Cuba représente un marché de onze millions d’habitants, dispose du capital humain le plus important du Tiers-Monde et d’une population active hautement qualifiée. Cuba reste la plus grande île des Antilles et dispose de nombreux atouts qui attirent les investisseurs étrangers tels que la Chine, mais également le Venezuela, l’Espagne, le Canada.

Propos recueillis par Philippe Rodrigues-Rouleau (répondu par courriel)

http://www.lesoir.be/actualite/mond...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Cuba - Chine : entrevue avec le professeur Salim Lamrani
14 juillet 2012 - 14h35 - Posté par Copas

Si Cuba est un régime qui se bat contre l’impérialisme et en butte aux agressions des USA, la Chine capitaliste est elle un état impérialiste attaquant les armes à la main les îles vietnamiennes et philippiennes pour piquer des ressources naturelles et des champs de pétrole et de gaz.

La Chine est capitaliste et cherche à se tailler une place dans le concert des impérialismes (et rentre donc en concurrence avec l’impérialisme dominant de la planète).

Le courageux combat de la direction cubaine pour desserrer l’étau de l’impérialisme US est parfaitement légitime et son désir de passer des alliances économiques et de coopération avec la Chine parfaitement compréhensibles et justifiés. Ils jouent leur peau.

La direction impérialiste chinoise a d’autres objectifs par la nature même de la classe corrompue au pouvoir dans ce grand pays qui a ces derniers jours dans de multiples régions envoyés ses forces anti-émeutes tenter d’écraser des manifestations populaires de masse :

2 jeunes assassinés et des centaines de blessés à Shi fang dans les affrontements de dizaines de milliers de personnes pendant plusieurs jours.

5 morts et des centaines de blessés dans des affrontements de milliers de prolétaires migrants contre la violence de la police à Zhongshan dans le Guangdong

D’innombrables grèves et batailles populaires.

et à l’autre bout l’arrogance de la bourgeoisie dirigeante chinoise qui se pavane sur des yachts de luxe, des villas de luxe, des habits achetés dans les boutiques de luxe des vieux états impérialistes.






Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
8 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La musique exprime ce qui ne peut être dit et sur quoi il est impossible de rester silencieux. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite