Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
de : DUPIN Bernard Administrateur CGT Groupe La Poste
vendredi 3 août 2012 - 10h48 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 5.2 ko

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a rencontré les administrateurs salariés du groupe La Poste le 31 juillet dernier.

Après avoir reçu les organisations syndicales, les administrateurs salariés et échangé avec les représentants du gouvernement au Conseil d’administration de La Poste, le ministre du Redressement productif attendra le compte rendu de la Commission Kaspar sur le "Grand dialogue" en septembre et convoquera ensuite le PDG Jean Paul Bailly.

Le constat de la crise sociale qui frappe l’entreprise et qui peut entraîner des situations dramatiques pour certains de nos collègues est partagé désormais par l’ensemble des observateurs. Le malaise social, les souffrances au travail sont en effet bien réels et le dialogue social est inexistant.

Le fait de devoir aller chercher une personnalité extérieure comme monsieur Kaspar pour parler de "grand dialogue" est bien la preuve de ce terrible échec. Le modèle économique de court terme

Le modèle économique mis en place par Jean-Paul Bailly est un modèle basé sur le court terme, une gestion à courte vue, ce qui ne peut donner de solutions pérennes pour l’avenir du groupe.

Cette stratégie est fondée en effet essentiellement sur la baisse des charges, sur la suppression d’emplois et la vente du patrimoine.

C’est plus d’un plan social du constructeur automobile PSA qui se produit tous les ans à La Poste avec en moyenne 10.000 emplois supprimés par an, soit quasiment un emploi supprimé toutes les heures depuis l’arrivée de Jean-Paul Bailly, en 2002.

Pour ce qui est de la vente du patrimoine, l’objectif étant de vendre pour 1 milliard d’euros d’ici 2015, le groupe continu sur sa lancée, y compris par le biais de la vente du patrimoine social.

La mise en échec de la privatisation

Une des particularités de La Poste est l’absence de véritable direction du groupe.

Le projet de Jean-Paul Bailly, à son arrivée, avait en effet pour finalité la création de filiales-métiers chapeautées par une holding pour une introduction rapide en bourse.

Il faut bien dire que les luttes des postiers en interne et les actions en externe l’organisation de la votation populaire ont eu raison de ce projet. Il n’en demeure pas moins que tous les enseignements n’ont pas été tirés et que nous avons maintenant des directeurs de métiers qui siègent systématiquement au Conseil d’administration et qui rendent des comptes au président uniquement sur des données chiffrées, mais jamais sur la manière de les obtenir.

Il faut un autre projet pour la Poste

Les activités postales, en participant à la communication, ont un rôle à jouer dans l’aménagement équilibré du territoire et dans la cohésion sociale, en favorisant l’intégration des plus démunis.

Nous avons donc besoin d’un grand service public qui puisse répondre aux besoins de la population et pour cela, nous devons pouvoir débattre de la proposition d’appropriation publique des activités postales qui va bien au-delà d’une simple nationalisation, car elle y intègre la démocratisation par l’intervention du personnel et des usagers dans la gestion ainsi que des droits nouveaux pour le personnel.

Nous avons besoin de voir mises en œuvre des propositions de renforcement du service public, basées sur ses missions, qui donnent un souffle nouveau, qui se tournent vers l’avenir et qui soient donc en rupture avec une gestion fondée uniquement sur la recherche de l’augmentation du taux de dividendes.

Il nous faut travailler sur les métiers actuels en leur donnant les moyens de leurs objectifs, mais d’envisager également de nouvelles activités basées sur la culture de la solidarité, de l’intérêt général et sur le capital humain.

Nous devons également veiller, dans le cadre de la mission de service public de l’acheminement et de la distribution de la presse, à stopper le détournement de la contribution de l’État par la seule presse de loisirs. Ce n’était pas l’objectif initial recherché à la Libération.

C’est à ces conditions que le service public peut avoir de l’avenir car il n’est pas synonyme de passé. L’exemple du courrier est symptomatique des possibilités d’évolution.

La communication d’entreprise fait tourner en boucle le discours larmoyant de la baisse du trafic au courrier, qui lui permet de présenter des budgets prévisionnels sur une baisse de 5% par an (ce qui sert d’argument pour supprimer un nombre important d’emplois), alors que nous faisons régulièrement le constat en fin d’année d’une baisse non pas de 5%, mais de 3%.

Ce discours terne, négatif, pessimiste, qui présente la baisse du trafic courrier comme inéluctable doit être renversé. Pourquoi en effet le pourcentage du trafic des particuliers ne représente en France même pas 5% du trafic global alors qu’il est de 20% au Japon, pays des nouvelles technologies ? Il y a là de quoi nous rendre au contraire optimistes pour l’avenir, pour peu que des décisions politiques soient prises pour le développement du courrier.

Réorganiser les relations sociales dans le groupe

La Poste a besoin d’une véritable direction du groupe qui donne de la cohérence à la stratégie, au pilotage financier, à l’application des règles RH et à l’établissement de relations sociales dignes de ce nom.

Pour cela, il faut une présidence qui joue son rôle politique avec les différents intervenants, mais qui soit dotée d’un contrôle interne comme par exemple celui de la Commission de surveillance à la Caisse des dépôts et consignations, et d’une intervention réelle dans la gestion de représentants des salariés et des usagers.

D’autre part, le PDG a actuellement l’intégralité des pouvoirs de gestion de l’entreprise et il préside en plus le Conseil d’administration, ce qui lui donne un pouvoir personnel exorbitant qu’il nous faut revoir, car c’est une conception rétrograde et autoritaire.

Enfin, les administrateurs salariés, doivent être reconnus pour leurs compétences et pour leur légitimité à pouvoir intervenir dans la gestion de l’entreprise, tout en étant présents dans l’ensemble des comités spécialisés.

Ils ont droit à toute l’information, à des moyens pour assurer leur responsabilité.

Pour le service public

En résumé donc, le chantier est énorme et les postiers n’ont pas le temps d’attendre parce que des solutions alternatives existent. Ils veulent aujourd’hui des actes concrets et rapides, qui soient en rupture avec la situation qu’ils ont connue jusqu’à présent.

En effet, les réorganisations continuent, les militants syndicaux sont sanctionnés et des membres de CHSCT sont traînés devant les tribunaux.

Tout cela doit cesser immédiatement.

Le contexte politique est nouveau et le gouvernement, en tant qu’actionnaire majoritaire à La Poste, a désormais le pouvoir politique de mettre rapidement en place une équipe capable d’inverser les choses, en proposant sans tarder une stratégie qui visera à renforcer et à développer un des plus grands services publics de notre pays.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
3 août 2012 - 13h09 - Posté par A.C

Salut, Camarade
Tu notes :

Le contexte politique est nouveau

Heu..heu..OUI..électoralement parlant tu as raison

Il est "nouveau" aussi en Espagne, en Grèce, en Italie etc..
En 97 aussi, il fut"nouveau" le contexte..

l

e gouvernement, en tant qu’actionnaire majoritaire à La Poste, a désormais le pouvoir politique de mettre rapidement en place une équipe capable d’inverser les choses, en proposant sans tarder une stratégie qui visera à renforcer et à développer un des plus grands services publics de notre pays

Disons qu’il l’avait déjà,ce"pouvoir" malgré les privatisations successives des uns ...et des autres ;

Le pouvoir, oui, mais la volonté politique, tu y crois, toi ?

Ce qui , mais tu m’expliqueras, me fait me demander pourquoi c’est "MONTEBOURG" en particulier que tu interpelles..

C’est dire et nous serons d’accord, je pense , pour dire que , lorsque tu écris(autorise moi à souligner en gras stp)

En résumé donc, le chantier est énorme et les postiers n’ont pas le temps d’attendre parce que des solutions alternatives existent. Ils veulent aujourd’hui des actes concrets et rapides, qui soient en rupture avec la situation qu’ils ont connue jusqu’à présent.

En effet, les réorganisations continuent, les militants syndicaux sont sanctionnés et des membres de CHSCT sont traînés devant les tribunaux.

Tout cela doit cesser immédiatement.

.....................c’est en fait- même si dans un article on peut pas tout développer ,- un appel à ce que partout s’organisent les AG de LUTTE pour une vrai "rupture" de stratégie, pour que postiers et usagers S’OCCUPENT de ce qui les regarde

Sans quoi, Montebourg ou Tartempion ne sont pas prêts de se farcir ce dossier..
Pas plus que les autres sujets de préoccupation et ’exigence du monde du travail !

Si j’en crois la façon dont "marchés" , MEDEf et monde capitaliste en général commentent les actes du Président "normal"..

Tu me diras :« C’est "normal" , qu’"ils" agissent ainsi.., les"décideurs" -de Conseilsd4administration ou de Conseils des ministres" »

Un conseil de vieux ?

Ce qui serait anormal c’est de leur laisser un quelconque répit avec du verbiage d’attentisme , cherchant à ménager chèvres capitalistes travailleurs...dans les choux !

Amitiés cégétistes.

A.C

.



Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
3 août 2012 - 23h31 - Posté par

Cher Camarade,
Tu sais aussi bien que moi, que l’activité courrier est un boulet pour Bailly(qui porte le même nom qu’un édile bourgeois de la Ville de Paris sous Louis XVI. Un hasard ?) et pour son Holding La Poste Au fait qu’en est-il de la vente au privé des plateformes de traitement du courrier ?
Pourquoi demander au représentant de ceux qui ont mis la privatisation sur les rails d’inverser les choses sans exiger la démission de Bailly et de son équipe qu’ils ont mis en place en son temps ?
Bailly a bien mérité du pouvoir socialiste et de la Droite, en travaillant sans interruption à rendre "compatible la Banque Postale (autrefois CCP, et pas CCCP) avec les systèmes et pratiques bancaires privées afin de mieux la vendre...
A la CGT, on sait bien que le vote Hollande est un vote par défaut :" contexte politique nouveau" c’est un qualificatif un peu osé : la crise gérée même en rose c’est toujours la même crise du Capitalisme et les solutions se ressemblent tellement, qu’on a du mal à les distinguer à part qu’on y accole au mot "payer", "justice." Bref les postiers vont continuer à payer, mais ils ne seront pas les seuls.


Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
3 août 2012 - 23h54

Cet article, s’il pointe certaines réalités, n’en demeure pas moins un plaidoyer social-démocrate qui à aucun moment ne parle de perspective de lutte pour les personnels.

Il aurait été pas mal, en plein pseudo grand dialogue, que soit déposé un préavis de grève intersyndical national le 14 juin dernier par exemple, quand nos camarades des chèques postaux étaient trainés devant le TGI de Paris !

Demander plus de moyen aux élus du CA est un foutage de gueule ! Ce dont nous avons besoin dans les bureaux, c’est la construction d’un rapport de force, de la grève, pour arrêter la casse, les réorgs et les dizaines de milliers de suppressions d’emplois en cours ! Cela passe par la mobilisation des postier-e-s, et c’est bien le discours que l’on souhaiterait entendre de responsables CGT FAPT...

un SUDiste



Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
4 août 2012 - 01h30 - Posté par Cops

Il y a un côté surréaliste dans ce joli courrier, hors de toute réalité.

En face il y a des gens qui sont là pour continuer ce qu’ils ont démarré : fracasser les postiers, les comprimer, les rendre encore plus rentables, virer un paquet de travailleurs, fracasser le service public, exploser les territoires.

Cette politique terrible et antisociale commencée par les gouvernements précédents continue là avec celui-là.

Vouloir donner des leçons de bonne gestion est d’un ridicule accompli, c’est parler en propriétaires qu’on n’est pas.

A l’heure où il faut battre le tocsin et montrer les dents, voilà le syndicalisme polochon piétinant la CGT de toujours, celle de la lutte des classes.

D’abord sortir une série d’élus des travailleurs de tous ces zinzins. Et se mettre en route pour mettre carré la direction de la poste et le gouvernement des riches.



Arnaud MONTEBOURG doit développer sans tarder le service public postal !
4 août 2012 - 15h05 - Posté par Tony75

C est quoi le service public postal ?





L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888
mardi 23 - 11h40
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h33
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h23
de : jean 1
Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
1 commentaire
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Elle [la philosophie] fait sienne la profession de foi de Prométhée : "Je hais tous les dieux." Cette profession de foi est sa propre devise qu'elle oppose à tous les dieux du Ciel et de la Terre qui ne reconnaissent pas pour divinité suprême la conscience que l'homme a de soi. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite