Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le samedi matin avant 9 heures, beaucoup de gens à Londres sont dans leur lit. Pas le « pueblo » du Venezuela…
de : Jody McIntyre
mardi 25 septembre 2012 - 10h11 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Ce fut en prenant le métro ce samedi matin et en lisant Ciudad Caracas, que je réalisai que je m’étais trompé d’une heure. La manifestation, baptisée « marche des Missions avec Chavez » était annoncée pour 9 heures du matin. Cependant dès 8 heures, quelques milliers de personnes s’étaient concentrées près de la Plaza Venezuela. Ce ne pouvait être que de bon augure.

À seulement deux semaines des élections du 7 octobre, au lendemain d’une mobilisation massive à Mérida (en présence du président), les gens s’étaient déplacés à Caracas depuis tout le pays.

J’avais lu certaines choses sur les “Missions“, ces structures promues par le gouvernement, souvent organisées depuis la base, pour multiplier les soins de santé, l’éducation et tout ce qui peut bénéficier à la population. Cependant en faisant le tour de la Plaza, j’eus l’occasion de voir les participants à ces programmes en chair et en os. Il y avait, entre autres, des délégations de la Misión Madres del Barrio (subvention et formation pour les mères de famille seules et démunies), qui semblaient les plus nombreuses ; de la Misión Milagro, un programme de soin gratuit pour les maladies oculaires qui a sauvé de la cataracte Mario Teran, le bolivien qui assassina Che Guevara il y a de nombreuses années ; Barrio Adentro, le programme de santé gratuite pour les secteurs populaires, créé à l’origine avec l’aide de milliers de médecins cubains graduellement remplacés par de jeunes vénézuéliens formés en médecine communautaire ; La Misión Sucre, programme gratuit d’enseignement universitaire ; La Misión Robinson, qui a permis d’alphabétiser 1,5 million de vénézuéliens  ; La Misión Alimentación, programme de sécurité alimentaire aux objectifs similaires au réseau de supermarchés “MERCAL” subventionnés par le gouvernement, la Misión Negra Hipolita, mission d’accueil et de réinsertion des SDF et autres personnes en difficultés, la Gran Misión Saber y Trabajo qui vise à créer entre 2011 et 2018 trois millions d’emplois, et la Gran Misión Vivienda qui construira 3 millions de maisons jusqu’en 2019, et a déjà remis 252 mille 767 logements neufs aux familles les plus pauvres.

A mesure que les heures s’écoulaient, la foule enflait. J’avais entendu l’expression “marée rouge » mais celle-ci devint vite une réalité. Je fus impressionné par le niveau de motivation. J’ai lu des choses sur l’organisation sous-tendant la révolution bolivarienne mais c’est différent de la voir en pratique. 

Le samedi matin, avant 9 heures, beaucoup de gens à Londres sont dans leur lit. Pas le « pueblo » du Venezuela, semble-t-il. Les femmes étaient clairement plus nombreuses que les hommes et en terme d’âge, on ne pouvait trouver plus grande diversité. Les groupes de Madres del Barrio par exemple comptaient de très jeunes femmes portant leurs bébés dans les bras, cotoyant des grand-mères dont les yeux trahissaient des années d’expérience.

Trois frères – aucun d’eux n’avait de plus de six ans – jouaient des coudes dans la foule très dense à présent, bras dessus bras dessous, poursuivant leur mère, craignant de se perdre en route. Les événements de ces prochaines semaines pourraient avoir un fort impact sur le type de société dans laquelle ils grandiront. Sont-ils trop jeunes pour comprendre ce qu’est la politique… ou la comprennent-ils déjà ? Quoi qu’il en soit ils prennent déjà part à la construction de leur avenir.

Tout au fond du boulevard piétonnier de Sabana Grande, juchés sur un grand podium, des artistes offraient des chansons politiques populaires dont Uh, Ah, Chavez no se va ! (uh ah, Chavez ne part pas !”). Vers 9 heures 30, malgré la chaleur croissante, il fallait bien chercher pour trouver une personne ne dansant pas au rythme de la musique. Les motifs de la marche sont sérieux, ça n’empêche pas de savourer ce mouvement ascendant.

Au Venezuela, à la différence de nombreux pays, la participation des gens ne se limite pas à résister aux effets d’actions politiques cyniques. On a plutôt l’impression que les vénézuéliens prennent part à un processus qui transfère de plus en plus de pouvoir dans leurs mains. Cependant comme le disaient les participants à la marche, exprimant avec fierté leur appui au gouvernement actuel par leurs slogans sur les tee-shirts ou en dansant sur les chansons, ceci n’est pas dû à la chance. Sans le gouvernement pour lequel ils ont voté et revoté, les Misiones n’auraient tout simplement pas existé. « Chavez corazón de mi patria » (« Chavez, Coeur de ma patrie ») lit-on sur les banderoles. Le coeur de ma Patrie. En Hugo Chavez, les gens ont trouvé une force d’unification. Il n’était pas présent à Caracas mais jamais je n’ai vu autant de gens de conditions sociales diverses se transformer en force unitaire. De peau brune, de peau noire, de toutes les nuances. Les gens mènent leur propre révolution et ils sont prêts à la défendre.

Vers 11 heures la marche n’avait pas encore quitté Plaza Venezuela. Des centaines de bouteilles d’eau furent distribuées, un répit sous le soleil. Une demi-heure plus tard nous prenions l’ombre sous les arbres entourés par des chemises rouges heureuses de pique-niquer pour patienter lorsque finalement nous vîmes le mouvement plus haut sur l’avenue. La marche avait commencé.

Lorsque nous avons tourné à gauche sur la voie principale, la marche se scinda en deux, une partie empruntant un voie surélevée. Ce n’est que de ce point de vue favorable, alors que les différent groupes s’étaient fondus en une masse, que je pus prendre la véritable échelle du nombre. En regardant vers l’avant ou vers l’arrière la foule s’étendait à perte de vue. Les gens brandissaient des banderoles de soutien depuis les appartements qui nous surplombaient et d’autre se joignaient à nous par des rues transversales, à droite et à gauche. Un camion au milieu de la foule diffusait de la musique, et les jeunes supporters de Chavez affluaient en moto. La présence de la police était étonnamment faible pour un événement de cette taille (étonnant sans doute par rapport à ce que je suis habitué de voir chez moi).

Au moment où nous dépassions la station de métro “Colegio de Ingenieros” et que nous marchions vers « Bellas Artes », la chaleur se fit épuisante. En suivant le métro deux arrêts plus loin on pouvait voir que la foule au béret rouge venait de plus loin que du centre de Caracas. Des estimations ultérieures parlent de centaines de milliers, et les gens restèrent nombreux durant l’après-midi.

La stratégie assez confuse du principal opposant de Chavez, Henrique Capriles Radonski, est d’affirmer qu’il maintiendra la plupart des Misiones, cherchant ainsi à se présenter comme un candidat compétent, de gauche ou du centre. Mais même si nous ignorons les fuites récentes de documents de l’opposition qui ont révélé le fort ancrage néo-libéral de son agenda économique et ses plans d’éliminer immédiatement les subventions gouvernementales, cette tactique semble vouée à l’échec. A l’aune de ce qui s’est passé samedi, il semble que beaucoup de citoyen(ne)s du Venezuela, en particulier ceux et celles qui donnent vie aux Misiones, ne le croient tout simplement pas.

Source : Jody McIntyre Blog , http://jodymcintyre.wordpress.com/2012/09/23/misiones-on-a-mission/

Traduction de l’anglais : Thierry Deronne

URL de cet article : http://venezuelainfos.wordpress.com/2012/09/25/le-samedi-matin-avant-9-heures-beaucoup-de-gens-a-londres-sont-dans-leur-lit-pas-le-pueblo-du-venezuela/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le samedi matin avant 9 heures, beaucoup de gens à Londres sont dans leur lit. Pas le « pueblo » du Venezuela…
25 septembre 2012 - 13h57 - Posté par Joannès

Preuve faite qu’avec le Peuple , OUI ON PEUT ! Nos sociaux-démocrates eux s’obstine en l’adoration des 3 singes : ne rien voir , ne rien entendre, ne rien dire ! De neuf bien sûr !!! Et pourtant si c’était la prévision de Gransci en marche ? Le vieux se meurt, et le nouveau tarde à naître .... ! Mais ne nait-il pas ?






Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
2 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Les 7 théories du complot.
vendredi 1er - 23h05
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Guerre de classe : la « gauche » joue désormais perdant ! Pourquoi ?
vendredi 1er - 22h50
de : Lepotier
5 commentaires
DIMANCHE 20 OCTOBRE 2019, JOUR DE VOTE A LA PAZ
vendredi 1er - 17h31
de : Allain Graux

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l'action. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite