Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La violence contre les Travailleurs Ruraux Sans Terre dans l’État de Pernambouc dénoncée à l’ONU


de : Terra de Direitos
jeudi 27 septembre 2012 - 09h17 - Signaler aux modérateurs
PNG - 84.5 ko

Plus de cent familles du Campement Gregório Bezerra, de Agrestina/Pernambuco, subissent de constantes agressions physiques et psychologiques depuis l’occupation des terres de l’hacienda Serro Azul en avril 2011. Plusieurs dénonciations sur la situation de ce campement ont été déposées auprès des pouvoirs publics brésiliens sans que soit prise aucune mesure de protection des travailleurs ni que soit sanctionné aucun des auteurs de ces crimes.

Le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans terre – MST et l’organisation des Droits Humains Terra de Direitos ont donc envoyé ce 20 septembre 2012 une dénonciation á l’Organisation des Nations Unies – ONU sur la violence perpétrée contre les travailleurs ruraux sans terre qui vivent dans les campements de l’État de Pernambouc. Ces faits se sont produits depuis l’occupation des terres improductives de l’hacienda Serro Azul, latifundo de près de mille hectares, le 18 avril 2011, dans la municipalité d’Agrestina.

Les plus de cent familles des campements sont constamment agressées par un représentant de l’hacienda, Luis Reis, et par près de 15 gardes particuliers des propriétaires. A partir de février 2012, le Sergent de La Police Militaire de Pernambuco José da Costa Lima s’est joint à la répression contre les habitants du campement. La participation directe de Lima a généré une intensification de La violence et signifié la formation d’une milice privée pour protéger les intérêts du propriétaire du latifundio.

La dénonciation envoyée à l’ONU explique que ce policier militaire est également impliqué dans d’autres situations de violence contre des travailleurs ruraux et reçoit des “lopins de terre” pour services rendus et autres « faits d’armes » dans la région. En échange de l’exécution d’expulsions forcées, Lima a reçu des terres dans les municipalités de São Joaquim do Monte et Agrestina, État de Pernambouc. Une autre action illégale du sergent s’est produite ce 25 juillet 2012, lorsqu’il a tiré sur des travailleurs ruraux. Lima fut arrêté pour ces faits mais fut aussitôt relâché.

Face aux différentes violations commises contre les familles paysannes du Campament Gregório Bezerra, la dénonciation de l’ONU exige de l’État brésilien qu’il informe sur les mesures prises pour protéger la vie des travailleurs, pour enquêter et punir les responsables de ces crimes et pour mettre en oeuvre l’expropriation de l’hacienda Serro Azul en application de la loi sur la fonction sociale de la propriété rurale. La dénonciation demande également à l’ONU de faire des recommendations pour surmonter la situation de violation des Droits humains au Brésil.

Historique de la violence

Quelques jours après l’occupation des terres de l’hacienda, les familles ont obéi à un ordre judiciaire de rendre la terre au grand propriétaire et ont abandonné volontairement la zone, sur base de la promesse des pouvoirs publics d’enquêter sur la plainte pour non-accomplissement de la fonction sociale des terres. Les familles ont monté un campement dans un lieu proche de l’hacienda Serro Azul, et bien que demeurant en dehors de la propriété, ont continué à subir des menaces.


En octobre 2011, sans la moindre tentative de négocier en vue de dégager une issue pacifique, les familles ont été brutalement expulsées, leurs maisons brûlées sans qu’il leur soit permis de retirer leurs objets personnels ; quelques uns des travailleurs se trouvaient encore chez eux lorsque les buldozzers ont commencé à détruire les constructions ; et les travailleurs qui ont tenté de réagir ont été menacés de prison.

L’action violente a compté sur la participation du Promoteur de Justice du Bourg d’Altinho, d’un officier de justice et de policiers militaires faisant partie du Bataillon “Companhia Independente de Operações e Sobrevivência na Caatinga – CIOSAC”, du Groupe d’Appui Tactique Itinérant – GATI et de la Troupe de Choc, accompagnés de Luiz Reis, représentant de l’hacienda Serro Azul et de plus de 20 “pistoleros” armés.

Faute de réponse de la part des autorités responsables, le 28 janvier 2012 les travailleurs ont réoccupé l’hacienda Serro Azul. Une autre série d’actes de violence fut commise contre les habitants des campements, jusqu’à une nouvelle expulsion forcée le 9 mars. Campant de nouveau aux abords de l’hacienda, les travailleurs ont continué à subir menaces et pressions.

Dans un des cas les familles ont été surprises par des tirs d’armes à feu en pleine nuit. Deux femmes et un adolescent de quinze ans ont été atteints par les tirs. Une autre menace répétée est la présence aux alentours du campement d’hommes armés montant à cheval, intimidant les travailleurs avec des armes à feu et avec les chevaux eux-mêmes.

Ce 29 mai, un adolescent du campement fut menacé d’une arme à feu par Luiz Reis, alors qu’il sortait d’une église dans la municipalité d’ Altino. D’autres dénonciations contre Reis ont pour motif l’agression physique envers une agricultrice blessée à la gorge, et pour coups et blessures à un paysan, qui a eu deux côtes brisées et a été menaçé d’une arme à feu par le policier militaire Roberto José da Costa Lima. Cinq travailleurs ruraux, parmi les dirigeants du campement et du MST, sont menacés de mort.

Délit par omission de l’État brésilien

Le cas de l’hacienda Serro Azul montre non seulement une claire démission de l’État mais aussi la participation de certains agents publics dans les violences physiques et psychologiques contre les travailleurs. La Police Civile de l’État de Pernambouc, sans approfondir les enquêtes sur les différents crimes commis contre les familles, a classé tous les dossiers relatifs aux dénonciations.

Sur la base du rapport de classement de l’enquête, les magistrats du Ministère Public de l’État de Pernambouc ont également archivé la plainte contre le promoteur de Justice du Bourg d’Altinho. La Promotrice Agraire de l’État de Pernambouc a critiqué durement le classement et le délit par omission de la Police Civile.

La situation démontre aussi l’incapacité de l’Institut National de Colonisation de la Réforme Agraire (INCRA) à enquêter sur les dénonciations pour improductivité et abandon de la fonction sociale des terres de l’hacienda Serro Azul : les familles privées d’accès à la terre et empêchées de la faire produire, se trouvent en grave risque de vulnérabilité sociale et économique. 

Campagne d’appui aux familles

Pour sensibiliser l’État brésilien et adopter des mesures face à la situation de violations des droits humains contre les travailleurs, une campagne d’envoi de lettres est lancée avec l’appui de l’organisation Grassroots International. En tout ont déjà été envoyées plus de sept mille lettres d’appui du monde entier pour exiger des mesures en faveur des familles. Cliquez ici pour participer à cette campagne.

Source : http://www.mst.org.br/Violencia-contra-Sem-Terra-em-Pernambuco-e-denunciada-a-ONU

Url de cet article : http://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/09/26/la-violence-contre-les-travailleurs-ruraux-sans-terre-dans-letat-de-pernambouc-denoncee-a-lonu/

Traduction du portugais : Thierry Deronne



Imprimer cet article





Rencontre Macron/Gilets Jaunes ? Jérôme, éborgné, se confie !
vendredi 28 - 18h30
Un député de LREM mise à fond pour la réforme des retraites, et pour cause !
vendredi 28 - 18h15
Reportage : Quel cadre juridique pour la chirurgie esthétique dans les pays gouvernés par la gauche ou la droite
vendredi 28 - 10h55
de : Stella2
Du pain contaminé et des jeux, Boycott des JO radioactifs TOKYO 2020
vendredi 28 - 10h22
de : JY Peillard
La Bourse de Paris dévisse de 3,36% et ça continue ... !
vendredi 28 - 10h11
de : gutknecht
1 commentaire
Le Dow Jones perd près de 1.200 points, panique persistante autour du coronavirus
jeudi 27 - 23h20
de : nazairien
AVOCATS EN GRÈVE : LA RÉSISTANCE CONTINUE
jeudi 27 - 16h36
de : JO
LE VENIN DANS LA PLUME - Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République
jeudi 27 - 14h13
de : Ernest London
1 commentaire
Contre l’interdiction du parti communiste polonais
jeudi 27 - 09h23
de : jodez
2 commentaires
Suppression de tournées : La Poste invente le facteur qui traverse les murs
jeudi 27 - 07h58
Désencerclement : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 27 - 07h28
de : Hdm
Mme. Belloubet pressentie pour le Cour des Comptes ?
mercredi 26 - 11h22
de : joclaude
3 commentaires
Anti-racisme à gauche et signes religieux. (Fr - Deutsch)
mercredi 26 - 00h26
de : Christian DELARUE - Monique DEMARE
UN ESPACE INDÉFENDABLE - L’Aménagement urbain à l’heure sécuritaire
mardi 25 - 07h03
de : Ernest London
Élections, piège à cons ?
lundi 24 - 13h28
de : jean1
1 commentaire
A paris . 24 février 2020 : Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente
lundi 24 - 12h18
de : jean1
2 commentaires
La Bourse de Paris s’affole face au coronavirus
lundi 24 - 10h55
de : nazairien
6 commentaires
Retraites : « avec le 31 mars, nous voulons refaire une très, très grosse journée »
lundi 24 - 09h12
2 commentaires
AGRIBASHING : COMMUNAUTARISME & AMALGAME
dimanche 23 - 21h44
de : Christian DELARUE
1 commentaire
No soy un hombre libre .
dimanche 23 - 16h07
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Éric Drouet évacué du Salon de l’Agriculture
samedi 22 - 11h49
2 commentaires
Ça branle dans le manche ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 20 - 06h14
de : Hdm
(video) Quand Castaner étale l’intimité d’Olivier Faure... pour défendre celle de Benjamin Griveaux
mercredi 19 - 17h48
de : Arnaud Benedetti
2 commentaires
DÉMOCRATIE - Histoire politique d’un mot aux États-Unis et en France
mardi 18 - 20h32
de : Ernest London
MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
3 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
2 commentaires
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n’y a point d’assujettissement si parfait que celui qui garde l’apparence de la liberté. J.J. Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite