Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Venezuela : la santé des morts
de : Thierry Deronne
mercredi 3 octobre 2012 - 10h41 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Meeting de Hugo Chávez à Mérida (Andes vénézuéliennes), septembre 2012. Photo : AVN.

En avril 2012, Walter Mercado, le plus célèbre astrologue latino-américain, avait prédit la mort imminente de Hugo Chávez. A la fin du mois de mai, le journaliste états-unien bien connu Dan Rather, rédacteur de la chaîne cablée HDNet, assura que le mandataire vénézuélien souffrait d’un cancer agressif connu sous le nom de rhabdomyosarcome à métastases, et qu’il était très probable qu’il n’arriverait pas en vie aux élections présidentielles du Venezuela.

A moins d’une semaine des élections, le président Chávez est vivant, sain et actif. Sans donner de signes d’épuisement, il mène une campagne intense tout en assumant le travail gouvernemental. Il voyage, participe aux meetings, prend la parole et donne des instructions sans interruption. Il n’y a pas sur son visage ou dans son comportement le moindre signe que les prédictions sur son décès se réalisent.

Que les prophéties d’un charlatan professionnel ne marchent pas, c’est prévisible. Que les “fuites” diffusées par un journaliste sérieux, dont on suppose qu’il vérifie ses sources, soient fausses, cela arrive. Mais il n’y a nul hasard dans le fait qu’au seuil d’un processus électoral décisif, soient diffusées de manière simultanée et systématique des prédictions de voyants et des rapports confidentiels de professionnels de la presse, et que soit organisée une vraie campagne de désinformation sur la santé de Hugo Chávez.

Pour démoraliser les partisans du président, la droite vénézuélienne et ses alliés internationaux ont voulu faire de sa santé un élément central de leur stratégie électorale. D’abord ils ont assuré qu’il mourrait, ensuite qu’il était à l’agonie et qu’il ne pourrait pas se présenter aux élections ; ensuite qu’il ne pourrait pas mener campagne ; finalement il a fallu inventer qu’un Chávez malade et vieux avait été submergé par la jeunesse et l’énergie de son concurrent de droite, Henrique Capriles.

Or, rien de tout cela ne s’est produit. Le pari de l’opposition a échoué. Au lieu de se démoraliser, les sympathisants du président se sont unis autour de lui et sont descendus dans la rue. Pratiquement tous les sondages annoncent son triomphe le 7 octobre, avec une marge d’avance de 10 à 20 points.

Est-ce un politicien vieux, épuisé comme l’assure l’opposition ? Chavez a 58 ans, le même âge qu’Angela Merkel, un an de plus que Mariano Rajoy, deux de moins que Vladimir Poutine et sept de moins que Dilma Rousseff. Il suffit de voir la dynamique de sa campagne, la conviction de ses discours, sa capacité de séduction, le déploiement de sa narration, le temps qu’il passe debout tous les jours pour se rendre compte que c’est un homme vigoureux.

La force de Hugo Chávez dans la société vénézuélienne est impressionnante. Sa candidature est profondément enracinée dans la culture politique émergente de la citoyenneté. En elle s’incarne un projet de transformation sociale partagé par beaucoup. Narrateur d’exception, il a construit un récit national dans lequel des millions de personnes se reconnaissent et avec lequel elles s’identifient. Il a rendu visibles les invisibles et leur a ouvert des espaces pour qu’ils soient les acteurs principaux de leur propre histoire. Comme le montrent plusieurs études d’opinion, plus de 60 pour cent de la population est optimiste sur l’avenir du pays et plus de la moité des vénézuéliens sympathisent avec le socialisme. (1)

La droite vénézuélienne, par contre, ne peut assumer son identité. Henrique Capriles, le candidat d’une haute (et rance) bourgeoisie, doit se présenter comme un membre de la classe moyenne, se déguiser en progressiste qui veut améliorer le modèle chaviste, tout en occultant son véritable programme de gouvernement. Cela ne lui a pas été facile. Exprimer des idées qui ne sont pas les siennes lui a causé quelques problèmes de communication.

Capriles a eu le mérite – jusqu’ici – de mener une campagne qui a fui la polarisation de classe. Il a remisé au placard la haine que l’oligarchie garde contre Chávez et s’est concentré sur le vote des classes moyennes et des secteurs mécontents du chavisme, en dénonçant les promesses non tenues de la révolution bolivarienne. Cependant la manoeuvre politique ne semble pas lui avoir permis de dépasser le plafond historique des votes de l’opposition.

Le président a reconnu des erreurs dans sa gestion. Il y a quelques jours il a admis qu’il peut y avoir des mécontents à cause d’erreurs telles que le déficit persistant de logements, d’infrastructures, ou à cause de désaccords avec les dirigeants, mais il leur a demandé de ne pas voter en fonction de ces éléments. “Le 7 octobre – a-t-il dit – l’enjeu n’est pas si l’électricité a été coupée ou non, si l’eau est arrivée ou non, si on m’a donné ma maison ou pas, si je n’ai pas encore d’emploi, ou si je suis fâché sur je ne sais qui. Non. Nous ne jouons pas avec ces choses, je vous le répète, camarades : l’enjeu c’est la vie de la patrie, le futur des fils et des filles de tout le Venezuela.

De la même manière que l’opposition et les médias internationaux ont annoncé la mort imminente de Hugo Chávez, pour finalement se retrouver – comme dans la citation apocryphe de Don Juan Tenorio – face à un mandataire en parfaite santé, ils veulent à présent créer l’impression d’un scrutin indécis, que Capriles pourrait remporter. Rien ne permet de supposer que ce sera le cas.

Dans ce peu de jours qui restent avant le 7 octobre, le débat ne porte pas sur qui sera le vainqueur, ni avec quel pourcentage triomphera Hugo Chávez. La vraie question n’est pas de savoir si l’opposition remontera un retard avéré par la majorité des sondages (2) mais si elle acceptera sa défaite ou choisira de jouer le reste de ses “cartes” en pariant sur la déstabilisation.

Luis Hernández Navarro, La Jornada (Mexique)

Traduction de l’espagnol : Thierry Deronne

Notes : (1) Voir notamment “Le Venezuela hors de la Caverne de Platon” http://venezuelainfos.wordpress.com/2012/06/02/le-venezuela-hors-de-la-caverne-de-platon-2eme-pays-le-plus-heureux-damerique-latine-selon-luniversite-de-columbia-et-5eme-pays-le-plus-heureux-du-monde-selon-gallup/

(2) Lire “La reprise de l”économie vénézuélienne est-elle durable ? Le rapport du CEPR (Washington)” http://venezuelainfos.wordpress.com/2012/09/28/la-recuperation-economique-du-venezuela-est-elle-durable-le-rapport-du-cepr-washington/

Venezuela, 2002. Photo : Eladia Fariñez.

Mozambique, 2002. Photo : Juan C. Solórzano.

Mozambique,2002. Photo : Juan C. Solorzano

Avec le président Lula lors d’un sommet au Pérou (2003). Récemment la présidente argentine Cristina Fernandez et l’ex-président brésilien ont apporté leur soutien à Hugo Chavez, rappelant tous deux qu’”il est le plus légitime et démocrate de tous les chefs d’État de notre continent vu le nombre de scrutins organisés depuis 13 ans.” Photo : Juan C. Solórzano.

URL de cet article : http://venezuelainfos.wordpress.com/2012/10/03/venezuela-la-sante-des-morts/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Venezuela : la santé des morts
6 octobre 2012 - 14h55 - Posté par oscar fortin

Je trouve cet article tout à fait merveilleux tant par son écriture que par son contenu. Il déborde de sérénité et donne l’heure juste quant à Chavez et à l’opposition. Il fait bien ressortir le travail de la désinformation qui en arrive à s’accrocher aux diseurs de bonne aventure pour discréditer Chavez. J’ai moi-même mis en ligne un article sur les enjeux de l’actuelle élection. Vous le trouverez sur mondialisation :http://www.mondialisation.ca/les-en...

Merci à l’auteur et à la personne qui a fait la traduction pour cet article plus qu’éclairant.






GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
3 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La question est de savoir dans quels cas et jusqu'à quel point nous sommes obligés d'obéir à un système injuste. John Rawls
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite