Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Entretien avec Aurore Martin


de : Paco NPA
samedi 19 janvier 2013 - 15h17 - Signaler aux modérateurs

http://www.npa2009.org/sites/defaul...

Accueil Pays basque : «  La perspective reste plus que jamais de développer la mobilisation  » vendredi 18 janvier 2013 Publié dans : Hebdo Tout est à nous ! 178 (17/01/12)

Crédit Photo : Photothèque Rouge / ADA

Entretien avec Aurore Martin, militante de Batasuna, organisation de la gauche indépendantiste basque, interdite dans l’État espagnol en 2003, légale dans l’État français. Aurore a été victime d’un mandat d’arrêt européen et livrée par le gouvernement français à Madrid, puis libérée le 22 décembre dernier après deux mois de prison à Soto Del Real.

L’entretien a été réalisé deux jours après l’impressionnante manifestation qui a eu lieu à Bilbao le 12 janvier pour le respect des droits des presos, les prisonniers politiques basques. Philippe Poutou y a participé avec une délégation de camarades pour y exprimer le soutien et l’entière solidarité du NPA.

Heureux que tu sois revenue parmi nous Aurore  ! Ton extradition à Madrid le 1er novembre, ta libération conditionnelle deux mois après ont été deux événements politiques aussi inattendus l’un que l’autre. Comment les expliques-tu  ? Comment as-tu vécu ton incarcération  ? Quelle est aujourd’hui ta situation judiciaire  ?

La rapidité avec laquelle tout s’est passé – quelques heures seulement entre l’interpellation et la remise à la Guardia Civil, la police espagnole, qui m’attendait en force à la frontière – indique qu’il y a eu préparation et gestion bien antérieures, qui ne peut venir au minimum que du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Ce que confirme d’ailleurs la déclaration du gouvernement espagnol parue dans la presse, où il se félicite de la collaboration avec le gouvernement français.

J’ai été stupéfaite d’être libérée moins de deux mois plus tard  : la moyenne pour un dossier de preso est de deux ans de préventive. C’est la très forte mobilisation et la pression populaire qui ont permis ma libération.

Les conditions d’emprisonnement étaient dures. Comme tous les presos, j’étais sous le régime du «  statut spécial restrictif  » qui coupe les prisonniers de l’extérieur, leur interdit les contacts entre eux, empêche des activités, permet l’enregistrement des visites familiales, intimes, des appels téléphoniques etc. De plus je suis resté isolée le premier mois. Le courrier reçu des autres presos, d’Iban Pena, preso à Soto, puis l’arrivée d’Olga Comes (sous le coup d’un MAE) dans ma cellule m’ont beaucoup aidée.

Je suis maintenant en libération conditionnelle, en attente du procès. Sous contrôle judiciaire, je dois pointer chaque mois dans un tribunal de l’État espagnol.

Tu étais à la manifestation à Bilbao pour le respect des droits des presos. Tu y as rencontré notre camarade Philippe Poutou. Tes impressions sur cette manifestation  ? Comment vois-tu la suite  ?

La manifestation de Bilbao a été spectaculaire. 115 000 personnes dans la rue pour les droits des presos (ils sont plus de 600, dont 136 dans les prisons françaises)  ! La présence de Philippe Poutou, seul représentant d’organisation «  française  » a été remarquée et appréciée.

Les presos pâtissent aujourd’hui d’une forte répression et subissent des conditions carcérales très difficiles. Les objectifs immédiats sont  : leur regroupement au Pays basque, la libération immédiate des gravement malades (ils sont 13), des conditionnables, de celles et ceux ayant accompli les trois quarts de leur peine… Il faut de plus qu’ils soient enfin reconnus en tant que prisonniers politiques. La perspective reste plus que jamais de développer la mobilisation.

Aujourd’hui, le Pays basque crée les outils pour le dialogue, s’engage pour la résolution politique, démocratique et pacifique du conflit. Mais c’est un processus unilatéral, les États espagnol et français font la sourde oreille. Le gouvernement Hollande doit changer d’attitude.

L’État français peut et doit faire un premier pas vers le processus de paix. Il serait alors difficile pour l’État espagnol de ne pas suivre. La clé pour que se débloque cette situation est l’engagement massif de la société civile.

L’organisation dont tu fais partie, Batasuna, a annoncé son auto dissolution dans une conférence de presse à Bayonne le 3 janvier. Peux-tu nous en résumer les raisons  ? Quelles sont maintenant vos perspectives  ?

L’autodissolution de Batasuna est une décision logique. Elle succède à l’autodissolution d’Askatasuna, organisation de soutien aux presos, puis de l’organisation de jeunesse Segi il y a quelques mois. Ces outils ont été créés il y a une dizaine d’années, dans un autre contexte. C’était une période de confrontation, et il fallait implanter Batasuna au Pays basque Nord. Aujourd’hui, avec le processus de paix, s’ouvre un nouveau cycle et nous avons fait preuve de maturité. Quant à notre avenir, nous nous donnons plusieurs mois pour en décider.

Ceci dit, notre engagement reste le même, avec une orientation double, indépendance et socialisme. Nous œuvrons pour la reconnaissance du Pays basque Nord et d’Eskual Herria, le Pays basque. La sortie du conflit doit s’accompagner du droit à l’autodétermination. Dans ce cadre démocratique, l’officialisation de l’euskara (la langue basque), les questions sociales, l’autogestion, etc. auront toute leur place.

Propos recueillis par Claude Larrieu



Imprimer cet article





Le pays des Droits de l’Homme, c’est toujours la France ?
vendredi 5 - 18h41
de : joclaude
Covid de sens !
vendredi 5 - 18h28
de : Claude Janvier
Injures et discours de haine raciste, sexiste, homophobe enregistrés
vendredi 5 - 16h11
de : Christian DELARUE (mrap)
2 commentaires
L’art et la manière des tricheries en macronnerie(video)
vendredi 5 - 11h39
de : joclaude
CONFUSION NUMÉRIQUE
vendredi 5 - 11h33
de : Lukas Stella
1 commentaire
Histoire de la Sécurité Sociale (à visionner)
jeudi 4 - 20h24
Le jugement du 28 mai nous ouvre une possibilité nouvelle de gagner sur le prejudice moral au TGI
jeudi 4 - 19h44
de : Wamen Mickael
Strasbourg : Un homme de 21 ans frappé par un policier au commissariat
jeudi 4 - 19h41
de : Nadir Dendoune
Camélia Jordana : "La révolution est venue" (videos)
jeudi 4 - 19h33
La CGT Chimie appelle à la grève pour le 16 JUIN
jeudi 4 - 19h05
de : CGT Chimie
1 commentaire
L’appel d’Omar Sy : « Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France »
jeudi 4 - 18h49
de : Omar Sy
Adama, Georges Floyd, violences policières : vers un acte 2 en France ?
jeudi 4 - 13h41
Le retour de la culture à Paris le 22 juin
jeudi 4 - 12h00
la police est elle raciste ?
jeudi 4 - 01h36
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Pas de révolution sans régler la question du fantôme de l’esclavage et du colonialisme
mercredi 3 - 23h18
de : Ballast
Les références historiques sont un bien commun !
mercredi 3 - 23h10
de : Eve
Victoire des ex-Goodyear d’Amiens aux prud’hommes (video)
mercredi 3 - 22h34
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Respirer - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 3 - 21h34
de : Hdm
La France se prépare-t-elle à exfiltrer le terroriste Guaido ?
mercredi 3 - 17h29
de : joclaude
15 JUIN 2020 AU 22 JUIN 2020 : SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTIONS POUR EXIGER LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH !
mercredi 3 - 10h25
de : Jean Clément
polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
2 commentaires
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite