Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Agent Orange, Chronique 2
de : André Bouny
mardi 29 janvier 2013 - 09h18 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 15.4 ko

Chronique 1

Chronique 3

Chronique 4

Le 8 juillet 2010, une délégation d’élus du Congrès US, conduite par le sénateur démocrate de l’Iowa, Thomas Harkin (ayant servi dans la Navy de 1962 à 1970), est reçue à Hanoi par le Premier ministre vietnamien, Nguyen Tan Dung. Ce dernier se félicite de la visite de travail de cette délégation qui s’est rendue dans les zones contaminées par l’Agent Orange au Centre du pays. Dung dit avoir particulièrement apprécié la contribution du sénateur Harkin au processus de normalisation des relations entre les deux pays, tout comme son appui afin que le gouvernement étasunien décide d’une assistance pour le règlement des conséquences laissées par l’« herbicide ». Le Premier ministre vietnamien rappelle que les suites de la guerre américaine sont lourdes (5 millions de morts, dont 4 millions de civils soit 80%, plusieurs millions d’invalides, et 3 millions de personnes encore intoxiquées à ce jour par la dioxine contenue dans l’Agent Orange, 300 000 disparus, et autres victimes des engins non explosés, etc.) « N’oubliant jamais le passé, les Vietnamiens sont également tournés vers l’avenir et souhaitent engager avec les États-Unis une coopération équilibrée », a-t-il exprimé. S’agissant de l’Agent Orange, Harkin déclara qu’il s’agit là pour lui comme pour son pays d’une « obligation morale ». Ensuite, la délégation étasunienne a été reçue par le Vice-président de l’Assemblée nationale vietnamienne, Nguyen Duc Kien. Il a réaffirmé la volonté du Viêt Nam de renforcer ses relations de coopération multiforme avec les États-Unis, y compris sur le plan international, et plus particulièrement dans les domaines économique, du commerce, de l’éducation et de l’investissement. Il a ajouté que les deux pays devraient également faire de même pour le règlement des effets de l’Agent Orange/Dioxine.

Puissent paroles devenir actes.

Le 9 juillet, l’Association Orange Fleurs d’espoir (fondée par la regrettée Phuong), relaie la lettre du Général Nguyen Van Ring, président de Vietnam Association for Victims of Agent Orange (VAVA), faisant suite à l’annonce de la recommandation du Groupe de Dialogue Vietnamo-Étasunien (préconisant 300 millions de dollars sur 10 ans pour lisser les conséquences de l’Agent Orange). Ring insiste (à juste titre) sur « l’importance de la coordination entre tous les acteurs qui luttent contre les conséquences du produit chimique, des gouvernements aux ONG. Et souligne la nécessité de répondre prioritairement aux personnes les plus en difficulté : celles âgées, celles ayant des traitements quotidiens lourds ou qui sont dans l’incapacité de travailler, subissant ainsi, en plus de leurs souffrances, une grande pauvreté. Ce plan d’action n’est que le premier pas. Maintenant c’est à tous les acteurs impliqués dans cette cause à faire connaître leurs programmes et leurs actions. La coordination de tous, dans le cadre d’un nouveau partenariat Viêt Nam-USA, ne sera pas une mince affaire mais offre un réel espoir pour de nombreux Vietnamiens qui attendent soutien et reconnaissance. »

Vite, tous sur le pont semble dire ce troublant message, aussi pathétique que la cause. Le Général nous fait survoler le pays au-dessus des ravages de l’Agent Orange : un « Radeau de la Méduse ». Mais il s’agit plutôt d’un « Bateau ivre » de joie, d’incompréhension face à l’argent tombant soudainement du ciel… alors que la somme est dérisoire, et surtout qu’elle n’existe pas. Incongruité des médias qui disséminent l’équivoque entre recommandation et décision au bénéfice d’une certaine image des États-Unis, mais aussi la faute à l’espoir à fleur de peau qui en fait une interprétation favorable. Enfin, le discernement fait son chemin, et les naufragés réalisent leur méprise. Jeu dilatoire du chat et de la souris, tandis que le grand « Exodus » continue à dériver.

Le 10, visite de la Secrétaire d’État, Hillary Clinton, au Viêt Nam dans le cadre d’une tournée en Asie du Sud-est. Avant d’assister au forum de l’ASEAN se tenant au Cambodge, ce « sera une bonne opportunité de faire avancer la position du gouvernement américain au regard du règlement des effets causés par l’Agent Orange », déclare David Devlin-Foltz, expert de haut rang de l’Institut de recherche Aspen, lors d’un point de presse tenu à Washington. Il a précisé qu’avant de partir pour le Viet Nam, Mme Hillary Clinton a été informée du Programme d’action (non, de la recommandation d’un programme d’action !) pour la période 2010-2019 qui a été élaborée par le groupe de dialogue États-Unis-Viet Nam sur l’Agent Orange afin de restituer la fertilité aux terrains contaminés, reconstituer l’écosystème détruit, et développer les services de soutien des victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et de leur famille. Dans la réalité, la chef de la diplomatie étasunienne émit de vagues gages à propos de l’Agent Orange, et critiqua le non respect des droits de l’homme au Viêt Nam « des arrestations et condamnations de personnes exprimant pacifiquement leur désaccord, des attaques contre les groupes religieux et des atteintes à la liberté d’Internet », comme si l’Agent Orange respectait ceux-ci. Une façon de taper en touche.

Le 15, à l’initiative d’Eni F. H. Faleomavaega (une personne remarquable, vétéran du Viêt Nam 1967/1968, alors capitaine de l’US Army), élu du Congrès (Chambre des représentants, Samoa), président du Sous-comité de l’Asie-Pacifique et de l’Environnement global et du Comité sur les Affaires étrangères à la Chambre des représentants, ouvre une troisième audience sur l’Agent Orange au Viêt Nam afin d’examiner les méthodes susceptibles de répondre à ses conséquences désastreuses. Précédemment, Faleomavaega avait également convoqué et présidé une première audience du Congrès américain sur l’Agent Orange au Viet Nam en mai 2008, et une seconde en juin 2009. Lors de cette 3ème audience, participeront Matthew Palmer, sous-secrétaire-adjoint par intérim chargé des affaires de l’Asie de l’Est et du Pacifique au Département d’État américain, le docteur John Wilson, directeur du Bureau de l’appui technique chargé de l’Asie et du Moyen-Orient relevant de l’Agence américaine pour le développement international, l’obstétricienne Nguyen Thi Ngoc Phuong (une des meilleures expertes des effets de l’Agent Orange sur la santé, ancienne directrice de l’Hôpital-maternité de Tu Du de HCM-Ville, dans l’enceinte duquel se trouve le « Village de la paix » accueillant des victimes de l’AO), membre du groupe de dialogue États-Unis-Vietnam sur l’agent orange/dioxine, et Tran Thi Hoan, victime vietnamienne de la deuxième génération (née dans le district de Duc Linh, province de Binh Tuan, Centre, étudiante à l’Université des langues étrangères et d’informatique de Hô Chi Minh-Ville). La venue de ces deux dernières participantes était parrainée par Vietnam Agent Orange Relief & Responsibility Campaign, basée à New York. Elles rencontreront d’autres membres de la Chambre des représentants et du Sénat afin de sensibiliser l’administration étasunienne au sort des victimes vietnamiennes.

Il ressort de cette audience une prise de conscience de la part de certains membres du Congrès qui pourront ainsi demander et/ou soutenir le financement d’éventuels plans et programmes aux bénéfices des victimes vietnamiennes.

Un travail de fond certainement plus efficace que la visite officielle de la Secrétaire d’État aux déclarations imprécises sur le sujet.

Le 29 Juillet 2010, le magazine Bioaddict publie un article sous le titre « Les bébés étasuniens ingèreraient 77 fois la dose limite de dioxine. » United States Environmental Protection Agency (EPA) se concentre sur une forme particulière appelée tétrachlorodibenzo-para-dioxine (TCDD), la plus toxique et la mieux étudiée de cette famille de produits chimiques (qui est la variété de dioxine contenue dans l’Agent Orange). L’analyse de Environmental Working Group (EWG) qui analyse l’eau, l’air, les aliments, note que la TCDD « a été associée à une panoplie d’effets néfastes sur la santé » incluant les maladies cardiaques, le diabète, le cancer, l’endométriose, la ménopause précoce, la réduction des taux de testostérone et de la thyroïde, des troubles du système immunitaire et des anomalies de la peau, des dents et des ongles (cette liste est très incomplète) « Il y a un grand corps de recherche datant des années 1950 montrant que la dioxine affecte le développement du fœtus, endommage les systèmes reproductifs (effets tératogènes : enfants-monstres), immunitaires, et augmente le risque de cancer », déclare une scientifique d’EWG, Olga Naidenko. Un rapport de recherches menées par des laboratoires indépendants et l’Agence fédérale de Protection de l’Environnement (EPA) montre que la dioxine, un polluant dangereux que l’on trouve notamment dans les sols et les sédiments, entre dans le corps des nourrissons à des niveaux beaucoup plus élevés que ce que l’EPA estime comme acceptable, selon l’association de défense de l’environnement américaine EWG. (Il faut savoir qu’il n’y a pas de dose acceptable, mais que ce sont des seuils empiriques, par défaut) Selon l’Union Européenne, les dioxines sont “essentiellement des « sous-produits non Intentionnels » de réactions chimiques et procédures de combustion. Les dioxines sont plus toxiques que les PCB, mais les quantités de PCB libérées dans l’environnement sont plus importantes. La consommation d’aliments est la principale voie d’exposition de l’homme à ces substances. Le cancer n’est pas le seul effet des dioxines et il n’est donc pas nécessairement l’effet principal à considérer : les dioxines peuvent aussi entraîner des troubles cognitifs, l’immunosuppression…

La dioxine est donc un cancérigène connu et un perturbateur du système endocrinien, produit principalement lors des procédés de combustion comme l’incinération des déchets, la combustion des déchets ménagers, la métallurgie et des procédés industriels y compris la fusion, le blanchiment du papier sans chlore et la fabrication des pesticides. Ce polluant, qui possède une action toxique rémanente et un grand pouvoir de bioaccumulation dans la chaîne alimentaire, se trouve partout dans l’environnement et chez les individus. « Une fois que les dioxines ont pénétré dans l’organisme, elles s’y maintiennent longtemps à cause de leur stabilité chimique et de leur capacité à être absorbée par les tissus adipeux, dans lesquels elles sont stockées. On estime que leur demi-vie, le temps nécessaire pour perdre la moitié de son activité dans l’organisme, va de sept à onze ans (il faut 20 ans pour perdre 80% de la bioaccumulation dans l’organisme – à condition de cesser d’y être exposé-, tandis que dans la nature, selon l’exposition des zones contaminées, on avance possiblement 100 ans et plus…) Dans l’environnement, elles tendent à s’accumuler dans la chaîne alimentaire. Plus on monte dans cette chaîne, plus les concentrations en dioxines augmentent », note l’OMS qui a évalué la dose journalière admissible (DJA) entre 10 à 12 pg/kilo de poids/jour (selon une étude de l’Université Columbia de New York,80 g ont le pouvoir théorique de tuer 8 000 000 de personnes). Selon l’association de défense de l’environnement américaine EWG, l’exposition débuterait dans l’utérus lorsque les dioxines traversent le placenta et lorsque les nouveau-nés commencent à les ingérer des les premiers jours de leur vie dans le lait maternel (c’est ce qui se passe au Viêt Nam). Les recherches de l’EWG ont révélé que la quantité de dioxines qu’un nourrisson ingère quotidiennement est jusqu’à 77 fois plus élevé que le niveau que l’EPA a proposé pour protéger les systèmes endocriniens et immunitaires.

« Le fait que le lait maternel soit contaminé par la dioxine souligne le besoin urgent pour l’EPA de finir son évaluation. Pour le risque de cancer, la situation est également alarmante : le public en général est exposé aux dioxines 1 200 fois plus que les taux considérés sûrs par les organisations de réglementation », informe EWG dans le contexte de la révision par l’EPA de la valeur maximale quotidienne d’absorption humaine.

L’agence devait rendre son rapport le 20 septembre suivant.

« Chaque jour qui passe sans prendre de mesures sur la dioxine est un jour de plus où des millions d’Américains, y compris les bébés nourris au sein, ingèrent ce contaminant à un niveau que l’EPA juge dangereux », informe une scientifique d’EWG, Olga Naidenko.

Le ton alarmiste de l’article est à l’urgence. Que dire alors de ce qui se passe au Viêt Nam depuis un demi-siècle, sans répit, et dans des proportions tellement incomparables ?



Imprimer cet article





G7 : Biarritz occupée par l’état-major du néolibéralisme
jeudi 22 - 18h05
de : joclaude
1 commentaire
Nous accusons !
jeudi 22 - 17h07
Qu’a vraiment dit Vladimir Poutine sur les Gilets Jaunes à Brégançon ?
jeudi 22 - 16h58
de : JO
Urgences, femmes de chambre, travailleurs sans-papiers : trois grèves qui n’ont pas pris de vacances
jeudi 22 - 16h21
VENEZUELA : Témoignage sur la reconnaissance des droits des Indiens !
jeudi 22 - 11h50
de : JO
GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
3 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tant que la couleur de la peau sera plus importante que celle des yeux, nous ne connaîtrons pas la paix. Haile Selassie, Empereur éthiopien
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite