Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Mettre au pas les enseignants pour imposer l’application de la "loi Peillon"


jeudi 12 juin 2014 - 23h23 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Contre le formatage des enseignants, combattre la “réforme” Peillon

http://69.emancipation.fr/

Rentrée Peillon 2014 = concours “rénovés” et “formatage” des enseignants aux “missions” Peillon.

PNG - 276.4 ko
La nouvelle école Peillon, neijie

Devant la Commission des affaires culturelles de l’Assemblée le 28 mai, "Alain Boissinot, président du Conseil supérieur des programmes, n’a pas caché son intention d’implanter dans l’Ecole des curriculums” (1). Dans ces nouveaux programmes, les disciplines, l’acquisition des connaissances disciplinaires seront marginalisées (les compétences, la morale seront intégrées à ces programmes, de même que leur évaluation). Afin de mettre en œuvre ces nouveaux “programmes”, les “nouveaux” profs, de même que les plus anciens, doivent être eux-mêmes formatés selon les “compétences”. Avec le dynamitage du caractère disciplinaire, annuel et national des programmes, le cadre national de l’enseignement et les fondements même du statut des enseignants doivent aussi voler en éclat (le décret Peillon sur le statut doit faire disparaître les décrets de 1950).

Désormais, le seul objectif assigné à l’école c’est “l’insertion professionnelle” : livrer au patronat une main d’œuvre employable et responsable de son “employabilité”… C’est l’objectif de la loi Peillon, des textes d’application publiés, dont la circulaire de rentrée , et des textes réglementaires sur le point d’être publiés.

D’ores et déjà, les inspecteurs chargés de faire appliquer cette “refondation”/destruction de l’Enseignement public sont diligentés sur le terrain pour faire entrer dans les rangs les collègues attachés à l’enseignement de leur discipline.

(voir le document Évaluation de l’enseignement des langues en PJ lié à cet article sur le site http://69.emancipation.fr/spip.php?article163)

Formater aux “missions” Peillon…

Ainsi, dans l’académie de Lyon, quatre IPR d’espagnol, italien, anglais, allemand ont “visité” (inspecté) les collèges de langues vivantes en binômes pendant deux jours. Ils ont fait un bilan de 12 pages et formulé des préconisations, jugeant négatif le bilan de nombre de collègues. Ces “préconisations” devraient se traduire par 10 à 15h de travail hebdomadaire en plus ! Les IPR ont déjà annoncé qu’ils reviendraient ; ils entendent même imposer une “formation” à certains collègues.

Selon leurs grilles d’évaluation, bien que la “qualité de la relation pédagogique” soit reconnue, propice à l’apprentissage… l’enseignement donné par les collègues devrait être entièrement revu. Il faudrait tout reprendre à zéro : proscrire l’utilisation du cahier au profit du numérique et de supports vidéo, remplacer l’évaluation traditionnelle par le livret de compétences de la 6è à la 3è, s’investir en histoire des arts, s’arranger pour avoir une progression commune trans-langue, avoir des projets avec les autres disciplines…

Lors d’une grand messe à laquelle des collègues de collège ont été convoqués, les IPR ont prêché le plurilinguisme au nom du cadre européen commun (CECRL) : toutes les LV devraient être enseignées en parallèle, de la même façon. Et ils ont annoncé la réduction à 2 heures des LV2 en 5è, 4è, 3è !

Les collègues sont révoltés par cette opération de "formatage" infantilisante, dégradante…

Mettre au pas les enseignants est indispensable pour imposer cette “refondation” de l’école, marginaliser les connaissances disciplinaires au profit des compétences, selon les exigences patronales.

Et le numérique doit, dans toutes les disciplines, être le “vecteur du renouvellement des pratiques pédagogiques”. C’est ce qu’indique la circulaire de rentrée : “La maîtrise [des outils et ressources numériques] constitue une compétence de base qui conditionne la manière d’apprendre [des élèves], de lire, d’écrire de s’informer, de se cultiver et de vivre ensemble”. Le Conseil national des programmes va intégrer l’éducation aux médias dans les nouveaux programmes, les formations en ESPE, la formation continue…

… et encadrer les “alternants”

La circulaire de rentrée fait une large place à la formation des enseignants et aux ESPE. Dès la rentrée, la formation des professeurs se fera par alternance (ESPE/école-EPLE), selon le “référentiel de compétences des enseignants” et le “référentiel de formation MEEF” des métiers du professorat et de l’éducation.

* Les contenus sont donnés par ces référentiels : l’approche doit être multidisciplinaire, le travail en équipe omniprésent. Enfin, formation initiale et continue seront mêlées, la formation continue ayant pour but de favoriser les formations d’équipes en établissement.

Avec le dispositif M yx4 gistère , des formations en lignes, obligatoires et contrôlées vont être imposées en plus du travail en ESPE, en établissement et du travail personnel (préparations de cours, copies, mémoire, etc.). Le numérique permettra “l’adaptation au temps et disponibilités des profs stagiaires” (sic).

* Deux tuteurs (universitaire et “de terrain”) doivent encadrer “l’alternant” (le terme de professeur stagiaire ne figure plus dans le texte) ! “Le tutorat mixte est la clé de voûte” du système, le “cadre où se construit la culture commune des acteurs de la formation” :

 le tuteur de terrain est choisi par l’IPR pour “son engagement dans le système éducatif”, ses “compétences didactiques et pédagogiques” (circulaire de rentrée). Il doit assurer la formation du stagiaire en conformité avec le “référentiel de compétences des enseignants” (4) et selon la redéfinition du métier en “missions” établie par le projet de décret Peillon (5) sur les statuts ; il est chargé de veiller à ce que le stagiaire ait une “perception claire des missions”, à ce qu’il “s’implique dans le travail en équipe” (lequel devient donc obligatoire).

  le tuteur de l’ESPE intervient dans la formation en ESPE, il établit les étapes du mémoire, etc.

La collaboration entre ces deux tuteurs s’exerce dans des “temps de concertation et de travail collaboratif”. Et ces tuteurs doivent se soumettre à des règles strictes : calendrier annuel du tutorat, cahier des charges de tuteurs, bulletins de visites et de rapports de stages, grilles d’observation, d’analyse comportant des “repères pour l’évaluation”, “livret de suivi électronique de l’alternant”. Ces outils fabriqués selon la logique des compétences s’imposant à tous.

Les tuteurs seront formatés à la “réforme” par des “sessions d’accompagnement avec les inspecteurs” afin qu’ils s’approprient “les outils de suivi et d’évaluation”. Le PAF comportera des formations pour les “tuteurs novices”. Ces formations coordonnées entre le Rectorat et l’ESPE s’adresseront en priorité aux “formateurs académiques” (elles déboucheront sur une mention “Pratiques et ingénierie de la formation”).

Les compétences…

Voilà qui éclaire les motivations des “visites” des IPR et le sens de leurs préconisations : la mise en place de l’école du socle et des nouveaux programmes en primaire et au collège conduit à la destruction de l’enseignement disciplinaire au profit des compétences nécessaires à l’insertion professionnelle. Tel est le sens de la “culture commune” Peillon-Hamon. Le patronat réclame des salariés dociles, avec des compétences évaluées en entreprise, capables de “poursuivre leur formation tout au long de leur vie”, à leurs frais afin de rester “employables”.

…contre l’enseignement disciplinaire

La “culture commune”, c’est la négation d’une culture générale permettant de se forger une compréhension du monde, un esprit critique… La “refondation de l’école” conduit à la mort des diplômes nationaux, des qualifications reconnues dans des conventions ou statuts collectifs, lesquelles limitent la concurrence entre les salariés.

Et la défense d’un enseignement public fondé sur l’acquisition de connaissances disciplinaires conduisant à des diplômes nationaux va de pair avec la défense du statut des enseignants et personnels.

Exiger le retrait de la circulaire de rentrée, la non publication du décret Peillon sur le statut, l’abrogation de tous les textes d’application de la loi Peillon… permet de fédérer, de centraliser les résistances, d’organiser le combat pour l’abrogation de ces lois (Peillon-Fillon).

Exiger l’arrêt immédiat des “descentes” punitives et humiliantes de l’inspection, le retrait des injonctions et des rapports sanctionnant les collègues, telle est la responsabilité du syndicat.

Cela implique que les directions syndicales rompent enfin avec toutes les instances de dialogue social d’application des lois Peillon-Fillon, se situent en défense des revendications et appellent à l’organisation de la mobilisation.

6/06/2014

69.emancipation yx4 gmail.com

(1) Boissinothttp://www.cafepedagogique.net/lexp...

(2) http://www.education.gouv.fr/pid255...

(3) Rapport Évaluation de l’enseignement des langues : en pièce jointe à cet article

(4) B.O 25/07/2013 http://www.education.gouv.fr/cid732...

(5) Analyses à lire sur le site http://69.emancipation.fr/spip.php?... et http://69.emancipation.fr/spip.php?...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
"Mettre au pas les enseignants pour imposer l’application de la "loi Peillon"
13 juin 2014 - 00h49 - Posté par chb

Ces éléments de formatage Peillon (/ Hamon / Medef...) peuvent paraître odieux aux vieux enseignants, voire aux militants un peu au courant. Mais les stagiaires directement concernés tenteront majoritairement de rentrer dans le moule : leur titularisation en dépend. Evidemment, il y aura du "déchet", c’est-à-dire des enseignants qui jetteront l’éponge ou craqueront en cours de route, mais beaucoup seront soulagés par l’amélioration gagnée cette année : moins d’heures de cours pendant l’année de stage, ce n’est pas négligeable.

La "formation continue" électronique, appelée magistere, est en train de se mettre en place pour le premier degré. Ignoblement invasive et infantilisante, bouffant du temps pour inculquer les réformes et cassant le lien entre collègues, c’est une horreur. Mais c’est moins cher, et bon "il faut en passer par là c’est moderne"...



"Mettre au pas les enseignants pour imposer l’application de la "loi Peillon"
13 juin 2014 - 08h16 - Posté par

J’ai l’impression que les courants "pédagogistes", la FSU, et le Front de "gauche" vont laisser passer cette saloperie. Non ?


"Mettre au pas les enseignants pour imposer l’application de la "loi Peillon"
13 juin 2014 - 09h27 - Posté par triaire

La FSU laisse tout passer, c’est la " CFDT " de l’enseignement !
Le front de gauche , faut voir...S’il ne réagit pas, il perdra du monde .





Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
1 commentaire
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite