Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le Kurdistan syrien fait sa révolution agricole
de : Maxime Azadi
lundi 16 juin 2014 - 13h20 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La révolution kurde en Syrie se propose comme un modèle démocratique pour les problèmes fondamentaux de toute la région. Au cœur d’une guerre sauvage par procuration, les Kurdes ont su mettre en œuvre un projet fraternel et démocratique, en réunissant tous les composants de cette région qui subit une injustice historique. Après avoir créé des cantons autonomes, des institutions publiques, un contrat social ou de multiples organisations de la société civile, la région kurde fait maintenant sa révolution agricole.

JPEG - 317.2 ko

La réanimation de l’agriculture et de l’élevage au Kurdistan syrien ravive l’espoir d’une nouvelle vie chez les habitants de cette région, devenue un havre de paix dans une guerre impitoyable. Les terres cultivées s’agrandissent, l’élevage se développe et des installations laitières sont en cours de construction. Des produits longtemps interdits sous le régime baasiste de Damas sont désormais présents sur le marché, nettement moins cher. L’économie de la région se développe de jour en jour malgré un embargo et des attaques.

Le Kurdistan occidental est une zone agricole fertile en raison de conditions météorologiques favorables. Les trois cantons de Djazira, Kobani et Afrin, déclarés en janvier 2014, ont toujours été des centres d’intérêts en raison de leurs richesses en ressources terrestres et souterraines. La région kurde est une riche zone agricole grâce à un climat ni trop chaud en été ni trop froid en hiver. Les olives de la région d’Afrin peuvent nourrir toute la Syrie. La région assure la production de blé, maïs, orge, pois chiches, épices et charbon de bois. Elle est aussi assez fertile pour les céréales, les légumes, les fruits et d’autres produits, mais le régime baasiste a longtemps interdit de cultiver certains produits pendant son règne, près d’un demi-siècle.

La région est également riche en eaux, en pétrole et en gaz. Les deux fleuves historiques, le Tigre et l’Euphrate, traversent cette petite partie du Kurdistan. Les puits de pétrole et de gaz se concentrent notamment dans la région de Djazira (Cîzre en Kurde).

La révolution kurde, lancée en juillet 2012, avec la prise des villes kurdes par le peuple continue de se renforcer avec des développements spectaculaires dans de nombreux domaines. De multiples organisations et institutions ont été créées pour défendre et étendre les acquis de la révolution. L’une de ces institutions est le comité de l’agriculture et de l’élevage, créée le 15 juillet 2013 au sein de l’institution de développement de l’économie.

Cette institution a lancé de nombreux projets, en particulier dans la région de Djazira pour relancer l’agriculture et l’élevage. Désormais, des produits agricoles à bas prix sont arrivés sur le marché, ce qui est devenu une source d’espoir pour les habitants du Kurdistan qui subissent un embargo.

Nawzat Souleiman, un membre de l’institution, a indiqué que la région de Djazira est idéale pour la culture de légumes, rappelant que le régime baasiste a longtemps interdit de cultiver certains produits, sauf pour le blé, le trèfle, les pois chiches et les lentilles.

Ajoutant que la région est aussi favorable pour le coton, sésame et tournesol, il a affirmé que le régime transportait dans d’autres villes les produits cultivés dans la région kurde pour les exploiter. La région manque notamment d’usines, de raffineries et d’universités, dans le cadre de la politique « ceinture arabe », mise en œuvre en 1962, pour expulser toute la population kurde de la région de Djazira le long de la frontière turque et la remplacer par des Arabes.

Mais aujourd’hui, 120 hectares de terres dédiés aux légumes ont déjà été cultivées, notamment dans les villes de Dérik, Girkê Legê (al-Ma’abada), Serêkaniye (Rass al-Ain), et Dirbessiyé. "Nous disposons environ 7.000 hectares de terres cultivables et notre comité a déjà lancé des travaux sur ces terres. Une partie des terres (30 hectares) a été distribuée à la population pour encourager l’agriculture », dit Souleiman.

Souleiman affirme que l’un des projets élaborés est la culture en serre, mis en œuvre d’abord à Girkê Legê. « C’était la première expérience dans ce domain. Nous avons cultivé 6 hectares dédiés à la culture de tomate et de concombre, dans des conditions totalement naturelles ».

Indiquant que tous ces produits seront mis sur le marché, Souleiman dit que ces produits seront vendus à un prix inférieur à celui du marché qui est très élevé en raison du conflit syrien. Il ajoute également que l’un des objectifs de ce projet est d’encourager les citoyens à s’auto-diriger.

Attirant l’attention sur d’autres projets considérés comme les acquis de la révolution, il souligne que 400 litres de lait sont produits par jour à partir de 250 vaches. « Ce lait n’est pas destiné aux commerçants. Les communes que nous avons créées livre ce produit directement à la population avec un prix très bas »

Nos fermes proposent également des emplois aux familles immigrantes. Par exemple, dans cette ferme des vaches, 20 immigrés travaillent pour nourrir leurs familles.

Avant la révolution, le régime syrien empêchait la région kurde d’accéder à la farine, tandis qu’aujourd’hui, les comités kurdes ont réglé ce problème en construisant des usines. Ils ont fondé un moulin à farine à Dirbesiyê. « En vingt jour, nous avons produit 40 tonnes de farine par jour dans cette usine », dit Souleiman. Il ajoute que les travaux se poursuivent dans d’autres régions, pour atteindre 200 tonnes par jour dans le canton de Djazira.

Selon lui, les comités kurdes envisagent de construire de nouvelles usines laitières. Il souligne que grâce au modèle d’organisation coopérative, les gens profitent mieux des ressources.

« La situation économique du Kurdistan occidental prospère malgré l’embargo sur la région » dit-il avant de poursuivre : « Dans son ensemble, le travail de l’institution de développement de l’économie a eu un grand effet sur l’économie de la région. Nous n’avons empêché que le prix du pain flambe. Le prix du blé a également chuté. La vente de lait à moitié prix était également un facteur important. Tout cela a donné l’espoir aux gens qui ont vu qu’ils ne sont pas obligé de dépendre des autres. »

"L’économie du Kurdistan occidental est aujourd’hui mieux que celle de nombreux pays. Nous ne voulons pas nous contenter de produire uniquement pour notre région, mais nous envisageons d’exporter nos produits agricoles à l’avenir », conclut Souleiman.

Source : ActuKurde.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le Kurdistan syrien fait sa révolution agricole
18 juin 2014 - 20h18 - Posté par chb

Tableau champêtre, quasi paradisiaque. Les multiples confessions religieuses ne sont pas un problème, et les immigrés semblent bienvenus (en particulier sans doute les réfugiés d’autres parties de la Syrie, ou des kurdes turcs ?) : tolérance de bon aloi. Mais comme le précise Maxime Azadi, c’est au coeur d’une guerre sauvage. Et c’est le lieu d’un irrédentisme qui dérange directement 4 pays, voire 5.
Comment le presque-Kurdistan s’arrange-t-il des récents "exploits" de l’EIIL en Irak ?
Quelles perspectives d’exploitation pétrolière, dont les pays actuels bénéficient ou aimeraient bénéficier ?
Quel espoir de reconnaissance mutuelle pacifique avec les états voisins ?
Le chaos en Syrie a favorisé l’émergence d’une quasi autonomie : les victoires militaires assadistes menacent-elle ces avancées ?
Les institutions kurdes (armée, police, administration, organisation démocratique...) mises en place dans une situation conflictuelle sont-elles intrinsèquement pérennes ?
Quelle gestion de l’eau à long terme (le Tigre irrigue la vallée de Mossoul à Bagdad, et les prélèvements turcs posent, déjà, problème sur l’Euphrate) ?






(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation. Napoleon Bonaparte
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite