Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

vidéo : la colère froide d’un citron pressé


vendredi 22 août 2014 - 23h25 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Il suffit de regarder des photos assez récentes de Givors, au temps du plein emploi, à l’heure de la sortie des usines, (des rivières d’ouvriers emplissent les rues, on croit entendre le chahut, l’humour, les paroles et les rires venant de tous ces corps, de tous ces visages), pour comprendre l’étendue des transformations qui ont bouleversé la ville après la débâcle industrielle des années 80 et le stress qui en a découlé.

A l’Union Locale CGT où j’étais venu expliquer notre projet de film, deux femmes de permanence m’écoutent attentivement et ce que je raconte semble crever un abcès, un trop plein de paroles contenues. La rage est grande mais la colère est mâtinée d’un sentiment d’impuissance. Elles n’en peuvent plus : « La misère nous épuise, on est fatigué. » La veille elles ont reçu un homme qui s’est pendu à son travail, il s’en est fallu d’un rien avant que ses camarades ne le trouvent et lui sauvent la vie. Il faisait partie d’un plan de licenciement et ne le supportait pas. Elles sont sorties vidées de cette rencontre et de l’énergie qu’elle ont du trouver une fois de plus pour réconforter, tenter de donner de l’espoir, voire essayer de trouver une solution, et ensuite retourner chez elles et faire à manger, continuer sa vie malgré tout. « On se sent comme des guerrières, ou des pompiers. »

Elles parlent de leur sens du combat pour tous, lorsqu’il y avait du travail. Aujourd’hui, elles ne sont plus que le dernier filet auquel les gens se raccrochent. Là où il n’y a pas si longtemps on défendait les droits durement acquis des travailleurs, aujourd’hui on épluche les dossiers de surendettement, on fait appel à la maigre caisse du syndicat pour répondre à des situations de détresse, car parfois les personnes qui viennent n’ont plus rien, et même plus droit à la sécurité sociale. Pour un syndicat qui a fondé son titre de gloire sur les conquêtes de 36, et « le droit à la Sécu pour tous », c’est dur à supporter.

Leur sentiment d’impuissance est grand, même si souvent on leur dit merci pour avoir simplement pris le temps d’écouter les récits des uns et des autres, trop plein de vies qui n’entrevoient plus de solution. « La misère nous tire vers le bas, même les vieux, anciens syndiqués, viennent nous voir, car ils ont de moins en moins d’argent. »

Nous avons rencontré Mr Trad la première fois où il venait à l’épicerie du Secours Populaire. Une démarche impensable pour lui qui avait travaillé toute sa vie, cette honte qui se traduit dans tout son corps, son visage, ses mains. Heureusement, les bénévoles savent accueillir et respecter ces blessures là, être prévenant, tenter de dédramatiser, rire avec lui, mettre à l’aise.

Il dit qu’il ne dort pas beaucoup, que toute la nuit il pense, et qu’il pense tellement qu’il en a des douleurs au ventre. Un silence qui se continue par ces mots : « C’est beaucoup, ça pèse. Je suis là, comme si j’étais dans un nuage, ça ne part pas. On vous laisse partir petit à petit, jusqu’à ce que vous n’existiez plus. Parfois, quand je suis à table, je regarde mon assiette, et je me dis que ce n’est pas normal que ça se passe comme ça. »

Avant de s’éloigner par la porte qui donne sur la rue, chargé de ses deux sacs ED emplis de nourriture, il dit encore : « Il y a un proverbe français qui dit que l’oiseau en cage ne chante pas de joie mais de rage, parce qu’il est enfermé, et qu’il veut s’évader. Je ne sais pas chanter mais je suis cet oiseau, je chante à l’intérieur de rage et de colère. »

Nous sommes allés rencontrer Mr Trad chez lui, il voulait témoigner pour tous les autres dans sa situation. Il habite au sommet d’une tour de quatorze étages dans un quartier périphérique, les Vernes. Une cité comme il y en a tant, des immeubles, des squares avec des jeux pour enfants, une supérette, une boulangerie et un café tabac journaux.

En nous ouvrant la porte, avec toujours cette gêne de se montrer ainsi, d’ouvrir son intérieur, il dit : « Ce n’est pas un château, c’est un abri, c’est un toit. »

Au montage, nous n’avons pas réussi à l’intégrer aux personnages du film. Il n’avait pas voulu nous revoir après cette rencontre, et je crois qu’il nous manquait de quoi le raconter autrement que par ses mots. C’est pourquoi je suis très heureux que vous puissiez comprendre un peu mieux la situation de Mr Trad, par le court montage vidéo qui suit. Depuis, il a pu rejoindre ses enfants à Marseille, et je n’ai plus eu de nouvelles. Quand je pense à lui, je me souviens qu’il commençait souvent ses phrases en disant : « Quand vous avez été un honnête homme sur terre… »

Ecoutez Mr Trad chanter sa vie, sa complainte de rage, elle nous permet de comprendre un peu mieux cet indicible du chômeur dont il parle si bien.

Jean-Pierre Duret

http://documentaire-pauvrete.blogs....



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
vidéo : la colère froide d’un citron pressé
23 août 2014 - 09h11 - Posté par nOCTURNE

L article communique une RAGE SALVATRICE ;
Si seulement cette rage pouvait nous soulever nous,les perdants de la vie, et nous
entrainer dans une lutte victorieuse qui fasse enfin le bonheur de
l’humanite



vidéo : la colère froide d’un citron pressé
23 août 2014 - 16h18 - Posté par quelqu’un quelque part

pour cela il faut qu’un espoir renaisse car, à contrario de ce que pensent (mais le croient ils réellement ?) beaucoup de militants, on ne se bougent pas contre sans un POUR

qu’ont fait les socialistes de gouvernement de l’idéal de l’émancipation sociale ?

qu’ont fait les socialistes autoritaires de cet idéal en russie et ailleurs ?

qu’ont fait les anarchistes ?

qu’ont fait tous ces petits bourgeois qui en 68 et après trouvaient les prolos pas assez rouge ? ils sont devenus les drh "modernes", les larbins du capital

tout est à reconstruire et cela ne se fera qu’avec les deux jambes qu’ a toujours eu le mouvement de l’émancipation sociale : les luttes et les alternatives concrètes répondant aux besoins premiers des prolétaires.





MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite