Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les manoeuvres politiciennes du SNES


de : Front Unique
jeudi 30 octobre 2014 - 21h07 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

LETTRE DE LIAISON

des militants combattant pour le FRONT UNIQUE des syndicats de l’enseignement public

Lettre de liaison N° 237 - 22 octobre 2014

Après avoir porté un coup de première grandeur à notre statut en liquidant les décrets de 50, le gouvernement entend avec le "socle commun de compétences et de culture" liquider l’enseignement disciplinaire en commençant au collège.

Il faut imposer à la direction du SNES qu’elle cesse de se faire le larbin du ministère comme elle le fait en invitant les enseignants à plébisciter le nouveau "socle".

Quelles fins poursuit le gouvernement avec le "socle commun de compétences et de culture" ?

Après avoir publié le nouveau décret statutaire liquidant les décrets de 50 et étendant à l’infini les tâches auxquelles sont soumis les enseignants en dehors de l’enseignement de leur discipline, le gouvernement cet automne entend s’attaquer, cette fois, au contenu de l’enseignement. Cela commence par une consultation sur le « socle commun de compétences et de culture ». Concernant l’école primaire et le collège, le socle a été mis en place par la loi Fillon en 2005, et il constituait ouvertement un renoncement à exiger des élèves qu’ils maîtrisent les programmes scolaires. Il avait introduit en outre les compétences avec un livret, où les enseignants devaient valider les « compétences acquises », c’est-à-dire une vision à la fois fragmentaire et utilitariste de l’enseignement, servant uniquement à former une main d’œuvre « employable », en clair, exploitable. Cependant, jusqu’ici les programmes scolaires continuaient d’exister, dans le premier et le second degré. Le nouveau socle, dit cette fois de « compétence et de culture », doit selon le projet gouvernemental déterminer les programmes ! C’est un pas en avant vers la destruction disciplinaire, puisque le socle est conçu en cinq domaines où les disciplines sont censées intervenir, mais où finalement elles sont interchangeables. Cela permettrait ainsi la primarisation du collège, et la nomination d’enseignants du premier degré sur ces postes. C’est tout à fait compatible avec les cycles scolaires comme ils sont conçus, ou encore la formation des conseils « écoles/collèges ».

Les programmes dépendraient donc du socle, encore faut-il être précis : N. Valaud-Belkacem vient de nommer un nouveau président du conseil supérieur des programmes, avec comme lettre de mission, le passage au curriculum pour le premier degré et les collèges. Selon le précédent président du CSP : « Avant on définissait les programmes comme des contenus d’enseignement en lien avec un cadre horaire. Aujourd’hui, l’idée, c’est de réfléchir comme dans de nombreux pays en termes de curriculum, ce qui suppose une approche plus globale (…). On va partir d’un cadre d’ensemble, par exemple un cycle, avec des champs disciplinaires plus larges que les disciplines traditionnelles. Après on déclinera en disciplines quand ce sera nécessaire (…). Ça ne sert à rien de fixer un niveau que les élèves n’atteignent pas ». On ne peut être plus clair et plus cynique dans le renoncement à enseigner, la liquidation des horaires nationaux, des disciplines elles-mêmes ! D’ailleurs au même moment, on propose une « réflexion » sur l’évaluation, afin qu’elle soit « bienveillante », c’est-à-dire supprimer les notes chiffrées, pour passer aux compétences de manière généralisée, et l’on propose que le redoublement, qui existe encore par exemple en 3ème ou encore en seconde, devienne exceptionnel.

Au lieu de dénoncer l’opération, de se prononcer pour la défense de l’enseignement disciplinaire, d’exiger l’abandon du socle, la direction du SNES en fait l’apologie et tente d’organiser un plébiscite en sa faveur.

La direction du Snes, devant une telle attaque massive pour la déqualification de l’enseignement, ne devrait-elle pas s’insurger ? Or non seulement elle appelle à participer aux consultations qui sont imposées par des demi-journées banalisées dans les collèges, qui pourtant n’ont aucune envie de s’y rendre, non seulement elle cherche à faire organiser par les sections d’établissement des réunions dans les lycées pour remplir le questionnaire, entrant ainsi dans la logique de la consultation, mais encore, elle soutient ouvertement le nouveau socle. Il serait, pour elle, presque excellent, ce socle, puisque le Sgen et l’Unsa sont contre : voilà un argument massue. Et en vertu de cela, la direction invite les enseignants à donner les « bonnes réponses » pour que cela soit un vrai plébiscite !

Le questionnaire commence ainsi :

« -Les prescriptions de ce projet de socle me paraissent faciles à mettre en œuvre dans la classe…

 Je vois bien comment mon enseignement contribuera à l’acquisition du projet de socle par les élèves.

 En tant que professeur de ma discipline, le texte ne me permet pas de savoir ce qui me concerne dans ce projet de socle… »

Bien entendu il faut répondre, pour la direction du Snes, aux deux premières questions : « d’accord ou plutôt d’accord », et éviter le piège -car il y aurait selon elle un « piège », et répondre « pas d’accord » à la troisième ! Tout le questionnaire est ainsi décliné par la direction du Snes. Pour la galerie, à la fin, la direction du Snes appelle à répondre qu’on est opposé à la disparition du brevet, mais en réalité, la consultation sur le socle étant en cohérence avec le reste de l’offensive, on comprend bien que, sans notes, sans programmes nationaux, le brevet ne peut plus être qu’un « titre » accordé au sein de l’établissement et certainement pas un diplôme. Derrière cette offensive sur le collège, le lycée est en ligne de mire, par la déqualification des enseignements, par la disparition des notes, et le diplôme vraiment visé au bout du compte est le bac, comme premier grade universitaire.

L’orientation de la direction du SNES met gravement en danger l’existence du syndicat lui-même. Il faut combattre pour imposer qu’il soit mis un terme à l’asservissement du syndicat au gouvernement

Les enseignants du second degré n’adhèrent pas au SNES dans le but de renforcer une officine de propagande gouvernementale. Particulièrement au moment où sur tous les plans comme on le voit avec le budget et la loi de financement de la Sécurité Sociale, ce même gouvernement s’en prend violemment à toutes les conquêtes sociales des travailleurs pour distribuer 50 milliards de cadeaux de toutes sortes au patronat. Ils adhèrent au syndicat pour que celui-ci défende leurs revendications, leur statut, qui consiste à enseigner une discipline, l’enseignement public, les programmes et diplômes nationaux.

Ce sont les enseignants qui, par leur adhésion pour ce qui concerne les syndiqués, et par leur vote aux élections professionnelles, permettent au syndicat d’exister. Il est urgent d’imposer que soit mis un terme à l’orientation d’une direction syndicale qui montre à nouveau sa soumission totale au gouvernement

La nécessité d’aujourd’hui est donc de s’organiser pour imposer à la direction du Snes qu’elle cesse son soutien éhonté au gouvernement, tant sur la question des statuts que sur la déqualification généralisée de l’enseignement !

Le courant Front Unique entend aider au rassemblement des syndiqués sur cet objectif. C’est le but de la liste qu’il constitue pour le renouvellement des instances nationales de la FSU. Il vous invite d’ores et déjà à aider par votre engagement de se porter candidat à la constitution d’une telle liste.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les manoeuvres politiciennes du SNES
31 octobre 2014 - 11h43

La direction du SNES :

 n’a pas de revendication salariale sérieuse,
 collabore à la casse du statut,
 collabore à la constuction de l’école révée du MEDEF, une école où il n’est plus question de transmettre des connaissances.

Le SNES, un "syndicat" de professeurs ?



Les manoeuvres politiciennes du SNES
1er novembre 2014 - 11h10 - Posté par gb26100

Depuis quand ?

La crise du capitalisme perturbe beaucoup les esprits !


Les manoeuvres politiciennes du SNES
1er novembre 2014 - 17h04

POUR UN SYNDICALISME AUTOGESTIONNAIRE
si le snes trahit pourquoi rester au snes ?
saiper udas



Les manoeuvres politiciennes du SNES
2 novembre 2014 - 20h01

J’ai quitté le SNES début 2014 après 20 ans de fidèle adhésion ! Et, je suis soulagée d’avoir quitté ce syndicat qui ne cesse de TRAHIR !!!
J’ai dû mal à comprendre pourquoi vous vous obstinez à y rester !
Parce que c’est le syndicat majoritaire ? Et, alors ?! Bientôt, les élections professionnelles ... d’autres syndicats sont bien plus disposés à nous défendre !






Après, la prise de fonction de Biden, la "chine communiste" permet de refaire de l’anticommunisme
samedi 23 - 18h21
de : nazairien
Manifs.ce 23 janv. pour l’interdiction des licenciements !
samedi 23 - 16h09
de : joclaude
McKinsey : il est temps de nettoyer les cabinets
vendredi 22 - 20h44
de : Jonathan Lefèvre (Solidaire)
1 commentaire
Souvenir de 1968
vendredi 22 - 17h05
de : Alain Collet
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 - 14h18
de : Un ex du pneu
1 commentaire
question
jeudi 21 - 18h38
de : jean1
3 commentaires
Le chanteur Morice Benin nous a quittés (1947-2021)
jeudi 21 - 14h22
Chiens de garde
jeudi 21 - 14h13
de : azard
La Chine, qui croyait, avoir éradiqué le virus, face au "démoniaque coronavirus (vidéos)
jeudi 21 - 12h45
de : nazairien
9 commentaires
Syrie, Bolivie, Centrafrique... !Des exemples : La seule guerre que l’impérialisme ne peut pas gagner !
jeudi 21 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Américain Pfizer:12 400 Israéliens testés positifs après avoir reçu le vaccin
jeudi 21 - 11h05
de : joclaude
Les "Oubliés" du Ségur de la Santé : MANIFS. partout !
jeudi 21 - 10h55
de : joclaude
Immunisés ? C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 19h32
de : Hdm
Syndicats et organisations de jeunesse appellent les étudiants à se mobiliser contre la précarité
mercredi 20 - 15h10
de : joclaude
AED : construire la lutte des précaires de l’Éducation Nationale
mercredi 20 - 15h08
RASSEMBLEMENT PRÉVU À PARIS, LE DIMANCHE 24 JANVIER 2021, PLACE JEAN FERRAT (métro Ménilmontant - ligne 2), À 15H00.
mercredi 20 - 12h38
de : Jean Clément
Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »
lundi 18 - 16h24
de : jean1
1 commentaire
Norvège : "nouvelles" du fumeux vaccin Pfizer-BioNtech.
lundi 18 - 15h30
de : joclaude
1 commentaire
Femmes de chambre : que sont devenues les promesses de Marlène Schiappa ?
lundi 18 - 09h29
2 commentaires
Patrice Lumumba assassiné le 17 janvier 1961
dimanche 17 - 17h44
de : CADTM Eric Toussaint
1 commentaire
Souveraineté et démocratie ou mondialisation et régime autoritaire ?
dimanche 17 - 10h03
de : Par Michèle Dessenne, Présidente du Parti de la démondialisation
2 commentaires
la mouchardisation en plus de la marchandisation
samedi 16 - 23h00
de : reporterre
Affaire Duhamel : des réseaux de pouvoir ? Vraiment ?
vendredi 15 - 11h30
de : joclaude
1 commentaire
MACRON : Drôle de SMS, on les aura ... !
vendredi 15 - 10h49
de : joclaude
Dépistage covid massif à Roubaix une réussite ! Beaucoup plus de testeurs que de testés. Des chiffres étranges
jeudi 14 - 19h45
de : France 3 Régions
4 commentaires
CHINE : Visite de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS)
jeudi 14 - 17h37
de : joclaude
2 commentaires
Etats-Unis : des centaines de personnes aux urgences après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19
jeudi 14 - 17h31
de : joclaude
1 commentaire
Affaire Pfizer-Nigeria : les victimes attendent toujours leur dédommagement
jeudi 14 - 17h14
de : Jeune Afrique - 03 février 2011
La maison carrée ronde
mercredi 13 - 20h15
de : jy.D
Carnaval funèbre - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 17h43
de : Hdm
CHiNE : un Médecin Français à Wuhan, s’exprime !
mercredi 13 - 11h27
de : joclaude
5 commentaires
Schneider Electric : « On nous vire pour 400 000 euros de bénéfice »
lundi 11 - 15h31
Une certaine idée de la souffrance.
dimanche 10 - 15h58
de : jy.D
MEETING de SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE
samedi 9 - 19h02
de : Jean Clément
Bravo Antoine
samedi 9 - 15h20
de : jean1
Gérants du capitalisme : plus zélé que moi tu meurs !
samedi 9 - 14h41
de : joclaude
Sale année.
vendredi 8 - 17h45
de : jy.D
2 commentaires
Le boomerang des « révolutions de couleur »
vendredi 8 - 17h42
de : joclaude
1 commentaire
A Shijiazhuang (mégapole de 11 millions d’habitants) on renoue avec le meme scénario qu’à Wuhan en janvier 2020 (vidéo)
vendredi 8 - 15h29
de : nazairien
4 commentaires
COVID 19 : A vous faire froid dans le dos !
jeudi 7 - 16h38
de : joclaude
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite