Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sur le référendum du 9N en Catalunya
de : libertat !
vendredi 7 novembre 2014 - 15h08 - Signaler aux modérateurs
15 commentaires
PNG - 1.4 ko

Libertat ! propose la traduction d’un texte du Mouvement de Défense de la Terre (MDT) organisation politique historique de la gauche indépendantiste dans les Pays Catalans. Libertat ! rejoins la position des camarades catalans sur la nécessité de faire aboutir le processus indépendantiste dans la Généralitat pour plusieurs raisons :

L’autodétermination est pour nous un droit essentiel dans notre combat pour le socialisme et la liberté. Le peuple Catalan désire plus que tout aujourd’hui la séparation de l’Etat espagnol. En tant que révolutionnaire nous nous mettrons toujours du côté du peuple, prêt à prendre en compte et à affronter toutes les contradictions que cela entrainent.

Comme nous le disions sur le référendum Ecossais, une séparation d’un territoire aussi important pour un Etat comme la monarchie espagnole signifie un affaiblissement durable de l’impérialisme. De plus cela signifie pour cet Etat continuateur de la dictature franquiste l’enclenchement d’un processus de séparation de toutes ses périphéries principales (Pays basque et Galiza) et la fin, à n’en pas douter, de la Monarchie des Bourbons. Il est évident qu’un tel mouvement, d’ors et déjà, provoque de sérieux remous dans les classes dominantes, l’arrogance avec la quelle Madrid traite la question ressemble plus à une débâcle qu’a une politique réfléchie.

Nous ne sommes pas dupes et le MDT non plus, le potentiel rupturiste d’un tel mouvement ne peut apparaître qu’avec la participation des classes populaires. Il y a une contradiction intéressante du fait qu’une partie de la bourgeoisie veut l’indépendance mais qu’elle sait qu’elle ne pourra l’obtenir que sans une participation massive du peuple, dans ce cas elle se retrouverait en position de devoir quelque chose et donc dans une position de faiblesse. La classe bourgeoise catalane le sait et le risque est grand d’une renégociation du statut d’autonomie avec le centre Madrilène. Surtout qu’elle veut à tout prix garder un cadre légal à la Consultation, la bourgeoisie n’étant plus révolutionnaire elle ne peut se permettre de violer la légalité. Un tel acte serait suicidaire sachant que tout l’appareil d’Etat tiens sur le respect de légalité. Plus, donc, la classe ouvrière et les classes populaires s’engageront dans la lutte, moins la bourgeoisie pourra négocier et plus l’indépendance gagnera un contenu social.

En tant qu’occitan et connaissant les liens historiques que nous avons avec les Pays Catalans l’indépendance ne peut être que bénéfique pour notre cause. Surtout que la Val d’Aran territoire de la Generalitat fait partie de l’Occitanie, les Aranès pourrons demander légitiment le droit à l’autodétermination et faire de ce nouvel état le premier Etat occitan libéré. Mais tout cela ne pourra se passer sans l’apparition d’un mouvement politique conséquent en Occitanie.

En conclusion de cette introduction, l’indépendance de la Generalitat ne peut être que positive en inaugurant le démantèlement d’un des piliers européens de l’impérialisme. Une mobilisation massive des classes populaires entraineraient une grande effervescence politique dans ce nouvel état indépendant.

Cela annoncerait la fin de la période de Transicion qui s’était ouvert avec les statuts d’autonomies, parade trouvé par les classes dirigeantes espagnolistes pour garder l’Etat franquiste et parer au danger de révolution sociale et de la séparation nationale. Cela commencerait à régler une des contradictions majeures de la péninsule ibérique.

Quoi qu’il en soit nous espérons que le peuple catalan e occitan pousseront jusqu’à la sécession effective avec ou sans référendum !

Bonne lecture !

Texte original ici

À l’heure actuelle nous n’avons pas besoin de discussions, mais d’agir. En bref, nous ne devons pas perdre même cinq minutes à discuter avec ceux qui n’ont pas encore essayé de comprendre le potentiel rupturiste du processus souverainiste dans la Principauté de Catalogne et son potentiel pour avancer vers une République socialiste des pays Catalan. L’Histoire jugera ceux qui ont voulu rester du côté du statu-quo et contribuer à faire que la sentence soit implacable.

Dans les prochaines semaines se livrera une des batailles les plus importantes pour la liberté de notre peuple et la gauche indépendantiste doit savoir être à la hauteur de la circonstance historique.

Alors, que faire ?

a) Il faut forcer la rupture, en luttant au côté du peuple organisé, pour la réalisation du referendum indépendantiste le 9 novembre. Toute tentative visant à retarder ou remplacer la volonté populaire exprimée directement par les manigances administratives et électorales sera une tentative de trahir le processus et de préparer un nouveau pacte entre les élites.

Dans ce sens, il nous faut donner tout notre support aux actions de mobilisations et de désobéissance civile promus par la chartre Référendum 9N et des collectifs en son sein.

b) Il faut gagner le référendum et intégrer la question sociale dans le projet d’indépendance. Ne vous méprenez pas. Voter ce n’est pas gagné l’Ecosse en est la preuve. Il est cependant, l’unique chemin pour la victoire, mais il ne sera possible de surmonter le fardeau du conservatisme qu’avec la participation de la majorité des classes populaires catalanes au projet indépendantiste.

Nous avons donc deux principales lignes d’action :

 La promotion et la participation active à la campagne « Esquerres pel Sí Sí » travaillant pour le lier l’indépendance à la radicalité démocratique et la justice sociale.

 Soutenir tous les types d’activités qui aident à faire accoucher le projet d’indépendance dans chaque quartier et dans chaque ville, en appuyant le réseau des bénévoles du 9N impulsé par l’ANC. Faire du porte-à-porte pour combattre le discours de peur et la résignation, et promouvoir les actions de sensibilisation de Súmate.

c) Nous devons travailler pour les Pays Catalans en posant le Droit de Décider au centre du débat politique dans notre territoire national. Le processus qui a commencé dans la Principauté représente une opportunité d’unir les forces de gauche réellement démocratiques et rupturistes des différents territoires de la nation catalane en appelant à l’exercice de l’autodétermination. Nous devons lier se processus à l’idée de dépassement du régime monarchique, corrompu, capitaliste et anti -démocratique espagnole.

Seul le droit à décider peut donner une sortie et une solution politique aux différentes manifestations politiques et sociales demandant la fin du régime franquiste de la transaction.

Encourageons donc, la mobilisation, l’organisation et la politisation à la fois par le biais de la Plate-forme Droit à Décider des pays Valenciens, comme les assemblées souverainistes des îles (Baléares).

Nous sommes prêts…maintenant c’est l’heure !

Visca la Terra !

lire la suite : ici



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sur le référendum du 9N en Catalunya
7 novembre 2014 - 18h51 - Posté par A.C

Rappel pour info

leMDT est un groupuscule qui, derrière du jargon "gauchisant"..s’agite pour (je cite) .lutter pour libérer les"pays catalans" de l’occupation étrangère française et espagnole"

" lliure de l’ocupació per part dels estats espanyol i francès,
On lira ses "principes" sur son site
mdt.cat

Sans aucune influence en milieu ouvrier, ce Mouvement, caricature de tous les pseudos libérateurs-bobos genre UDB en Bretagne ,..en appelle à l’UE pour légitimer son combat
Il parle des"structures de représentation dell’UNION EUROPENNE "
, comme les Cohen Bendit, PS, UMP et autres grands émancipateurs du prolétariat

A nivell institucional, i aprofitant les estructures de representació de la Unió Europea es podria constituir una Comissió europea de territoris i municipis catalans, orientada a la defensa i el reconeixement de la llengua, la cultura i la identitat nacionals catalanes.

S’engluant dans un espèce de FDG indépendantiste,le MDT collait des affiches il ya quelquesjours proclamant que"l’INDEPENDANCE sera la Justice Sociale"(sic)

http://mdt.cat/media/k2/items/cache...

Le MDT...se retrouve dans un cartel inter-classiste dit"Les gauches pour le OUI"
"Esquerres pel SÍ-SÍ. "

TROSKI avait des mots durs pour les ancêtres de la "balkanisation" qui se réclamaient du "communisme"
Je cite :

Au contraire, permettre au nationalisme petit-bourgeois de se manifester sous le masque communiste signifie en même temps porter un coup perfide à l’avant-garde prolétarienne et tuer la signification progressive du nationalisme petit-bourgeois.
Que signifie le programme du séparatisme ? Le démembrement économique et politique de l’Espagne ou, en d’autres termes, la transformation de la péninsule ibérique en une sorte de péninsule balkanique, avec des Etats indépendants, divisés par des barrières douanières, ayant des armées indépendantes et menant des guerres hispaniques "indépendantes". Bien entendu, le sage Maurin dira que ce n’est pas cela qu’il veut. Mais les programmes ont leur logique, ce dont manque Maurin...
Les ouvriers et les paysans des différentes parties de l’Espagne sont-ils intéressés au démembrement économique du pays ? En aucun cas.

En 2012 , lAcción Proletaria (CCI, Espagne), rappelaient que" Les prolétaires n’ont pas de Patrie " !
extrait

http://fr.internationalism.org/icco...

L’Espagne et la Catalogne : deux patries pour imposer la même misère

Le nationalisme est un poison idéologique que la bourgeoisie utilise, soit pour embrigader la classe ouvrière dans ses conflits guerriers, soit pour émousser la lutte des classes sur un terrain corrompu et stérile
.

Et qu’on ne vienne pas nous raconter que la lutte pour l’indépendance de la Catalogne affaiblit le Capital espagnol ! Qu’on ne nous serve pas la baliverne selon laquelle le soutien à la Catalogne ravive les « contradictions » du Capital, entre ses fractions « espagnole » et « catalane » !

Le président Mas3 a promis un referendum, on ne sait pas quelle question sera posée, mais on peut être certain de ce que veulent autant lui que ses collègues « espagnols » : nous faire choisir entre trois options, pires l’une autant que les autres : Voulez-vous que les réajustements et les coupes vous soient imposés par l’état espagnol ? Voulez-vous qu’ils vous soient imposés dans le cadre de la « construction nationale de la Catalogne » ? Ou bien voulez-vous que ce soient l’État espagnol et l’aspirant catalan qui vous assomment conjointement ? Le Capital en Espagne possède deux patries pour imposer la misère : « l’espagnole » et la « catalane ».

A intégrer à la réflexion .

Comme rappelait LENINE citant MARX..

Пролетарии всех стран, соединяйтесь !

En catalan :

Proletaris de tots els països, uniu-vos !"

A.C



Sur le référendum du 9N en Catalunya
7 novembre 2014 - 22h56 - Posté par Francesc Pougault

Proletaris de tots els països, un heu d’unir.
El vell Karl diu aixins que tots els proletaris tenen un païs. Belleu que el tan vell Leo és pas d’acord amb el subvencionat d’Engels.


Sur le référendum du 9N en Catalunya
10 novembre 2014 - 14h49 - Posté par stop colonialisme

Camarades de tous les país colonizats, ne vous cassez pas la tête à discuter avec les adorateurs du jacobinisme ou de l’espagnolisme, ils préfèrent le centralisme à la parisienne ou la monarchie españole plutôt que des Républiques Catalane, Basque, ou autres... On fera sans eux. Ce n’est pas un débat, c’est un combat !


Sur le référendum du 9N en Catalunya
10 novembre 2014 - 16h41 - Posté par

" Ce n’est pas un débat, c’est un combat !"
normand ,je devrais donc répudier la république Française et combattre une république socialiste si jamais "on "prenait ce chemin ?
ajouter des frontiére moi l’internationaliste,accepter des développements inégalitaires entre région pour garder"mes" valeurs ajoutées chez moi ?
on fera bien un peu l’aumone pour garder un peu propre sa conscience mais psas plus.
sauver une langue oui c ’est nécéssaire ,mais pas de force ,je vais pas imposer une langue à mes gosses.
ni des frontières .


Sur le référendum du 9N en Catalunya
10 novembre 2014 - 20h48 - Posté par

Parce que ce n’est pas de force que l’occitan et le breton ont reculé devant le français ? Pour tes gosses, il y aurait éventuellement le langage des signes ?...


Sur le référendum du 9N en Catalunya
11 novembre 2014 - 11h21 - Posté par ffra

""Parce que ce n’est pas de force que l’occitan et le breton ont reculé devant le français ? Pour tes gosses, il y aurait éventuellement le langage des signes ?...""

reprendre en 2014 la guerre entre breton et francs ,anne de bretagne et louis 12 ?
ça va bien la tête ?
et entre la normandie (la neustrie ) guillaume le conquérant et louis v1 ?
et que dis tu des niçois qui voudraient rejoindre l’italie ?
toute l’histoire fut un coup de force,mais entre l’algérie et la bretagne c ’est tout de même différent.
En bretagne le breton se perd,on peut le regretter mais c ’est ainsi,même avec les écoles diwan.
les sauvegarder bien sur mais si malgré cela la langue se perd ce n ’est pas le résultat d’une interdiction actuelle !
la gueguerre des régions ,des duchés,est un anachronisme qui met en sourdine la vraie guerre de classe.
ton mépris pour les sourds est assez lamentable.


Sur le référendum du 9N en Catalunya
11 novembre 2014 - 14h13 - Posté par

Sauf que le breton n’est toujours pas langue officielle. Avant guerre, on a vu des gendarmes sommer des paysans qui ignoraient le français de parler par gestes à leurs petits enfants en vacances chez eux.
L’indépendance de la Slovaquie (pourtant beaucoup moins industrialisée que la Bohème ) s’est faite sans guerre. Pour ce qui est du Pays Niçois, je dis qu’il est plutôt occitan qu’italien (le niçois s’apparente davantage au provençal qu’au ligurien).
L’Algérie, c’est différent évidemment mais dans des frontières tracées au cordeau par le colonisateur (mais néanmoins sacrées d’où la guerre des sables) avec la langue amazigh guère mieux lotie que le breton (le FLN combattait un État qui avait quand même déteint sur lui !) sans parler du code de la famille nettement plus archaïque que chez ses voisins, comme dit Libé, le bilan est en demie teinte.


Sur le référendum du 9N en Catalunya
12 novembre 2014 - 10h18 - Posté par

rendre le breton langue officielle ? pourquoi pas.

cela n’a rien a voir avec une balkanisation ,et la slovaquie est un curieux exemple puisque résultant d’une éclatement procapitaliste de la Tchécoslovaquie .
aucun pays européen n’a de frontieres qui ont été tracées par les peuples,est ce une raison pour les remettre en cause(il y a quelques exceptions) sur une base hors lutte de classe et avec des arguments assez égoistes de développement .et des soutiens de formations au service du capital.
je me contrefous de mon lieu de naissance ,la guerre de classe est partout et mon ennemi est la bourgeoisie ,et je ne crois pas à une indépendance des régions dans nos pays développés comme conduisant au socialisme.
c ’est une erreur d’y voir un raccourci historique.


Sur le référendum du 9N en Catalunya
11 novembre 2014 - 21h04 - Posté par

Mais quel manque de respect de la part d’Alain Chancogne envers des militants communistes indépendantistes catalans du MDT (plusieurs organisations se réclamant du marxisme-léninisme en font partie -PSAN, IPC, PCE(i),... et qui aujourd’hui se retrouvent au sein de la CUP-), poursuivis, réprimés, torturés, assassinés et emprisonnés dans les années 70-80.

Des groupuscules pour A.C. mais qui ont tenu le pavé pendant les années de la "Transition" alors que les militants du PSUC commençaient à s’acoquiner avec les socialistes et à rentrer dans le rang. Pas surprenant que début des années 80, apparaisse le Parti Communiste de Catalogne, scission du PSUC en brandissant la défense du Droit à l’autodétermination.

L’histoire de l’Espagne n’est pas celle de la France, camarade Chancogne. Il est temps que tu ouvres les yeux mais si tu t’ériges en excellent connaisseur de la Catalogne vu tes origines. Un peu de respect pour celles et ceux qui se battent et qui ne baissent pas les bras face au capitalisme et au fascisme.


Sur le référendum du 9N en Catalunya
12 novembre 2014 - 00h27 - Posté par A.C

Je ne réponds pas aux attaques ad hominem, cher Camarade inconnu et anonyme.

Je donne un point de vue POLITIQUE

On peut le combattre,politiquement, avec des arguments, pasavec des accusations de je ne sais que"irrespect"dont jeme rendrais coupable vis à vis de qui que ce soit.(1)

Le sujet reste celui de l"indépendance" quepronent certains etje défends la position d’autres qui militent pour un processus d’autodétermination qui permette aux communistes de ne pas monter dans le chariot capitaliste de MAS et de la bourgeoisie catalane

.
Ce sera mon dernier mot sur ce sujet.

A.C

(1) le terme de groupuscule n’est pasune insulte.

Il vise certains"partis" dont le nombre demilitants et l’audience dansla classe ouvrière démontre objectivement qu’ils ne sauraient s’ériger en "intouchables " porte parole d’une classe, la mienne. !


DCatalogne : Autodétermination, et..LUTTE DES CLASSES !
10 novembre 2014 - 17h59 - Posté par A.C

Les Catalans ont manifestement et en masse (sans jeu de mots avec le"CHEF" du nationalisme, le dirigeant bourgeois Mas), démontré que Madrid aurait tort de provoquer mes amis de sang, en refusant toute aspiration à l’autodétermination.

Terme à ne pas abusivement confondre avec "indépendance"

Dommage que des secteurs progressistes ne se soient pas exprimé plus franchement et, comme je l’écrivais en commentaire de ce billet , n’aient pas eu le courage politique , même à contre courant de rappeler quelquesfondamentaux de laLutte des classes

Qui ne font pas d’un marxiste girondin aux racines catalanesET communistes,

............... un "espagnoliste" ou un" jacobinard" ...refusant de voir que c’est la répression "par le colonialisme "parisien" du peuple occitan colonisé"..qui explique le taux de chomage de cette région....


Perpignan 2014..., voireTarragonne ou Girona, ce n’est pas le Constantinois des années 1830-1962

On lira les résultats et commentaires notamment sur le site de LIBE

http://www.lapresse.ca/internationa...

Des résultats pas concluants

Mais au-delà du succès de la mobilisation, les résultats du vote en eux-mêmes ne sont pas concluants.

Le chiffre provisoire de 1,6 million de oui à une Catalogne indépendante correspond à peu près au 1,7 million de voix totalisées par les partis indépendantistes aux dernières élections régionales de 2012. Et cette fois-ci, le vote avait été ouvert aux jeunes de 16 à 18 ans et aux étrangers.

Les résultats définitifs ne seront connus que fin novembre.

Pour le politologue de l’Université autonome de Madrid, Fernando Vallespin, « cela montre que le peuple catalan veut voter » sur l’indépendance, « mais de là à démontrer qu’il veut l’indépendance, c’est autre chose ».

Il ya quelques jours, une fois n’est pas coutume, je trouvais dans un papier de l’Humanité, quelques réflexions interessantes

Ceci par exemple

http://www.humanite.fr/blogs/vote-s...

EXTRAITS :

Le président catalan, le « govern », de droite bien dure-dure, champions des « recortes » (coupes budgétaires) et le néofranquiste Mariano Rajoy à Madrid, se renvoient la balle , cherchent à amuser la galerie et à faire avaler les pilules austéritaires. Arturo Mas (Ciu) fait semblant de gonfler les biscotos ; il voudrait pour lui-lui un référendum-plébiscite. Quant à l’intransigeance et aux rodomontades du parti « popular », elles ne font que renforcer le courant indépendantiste ; dans ce courant se retrouvent une partie importante des couches populaires qui veulent « une autre Espagne »,« une autre Catalogne », quelques fractions au discours teinté de rejet inquiétant des « fainéants » ( les Andalous, etc.), et une bourgeoisie puissante, cossue, au nationalisme intéressé, excluant, qui brouille les repères de classe, qui pousse les feux parce qu’elle voudrait une « Catalogne de marché » dans une « Europe fédérale de marché ». Pour augmenter les profits, tout fait ventre...On est loin des aspirations catalanistes de l’anti-franquisme..

Avec une conclusion que je partage :

.

De Madrid, le gouvernement du socialiste Zapatero, puis celui aujourd’hui de l’ultralibéral Rajoy, ont appliqué et appliquent à la lettre les potions meurtrières de la « Troïka » ; ils fustigent ceux qui s’y opposent et qui demandent en même temps un nouveau pacte territorial, une nouvelle constitution, un Etat fédéral, les traitent de « séparatistes », de « rupturistes »

. Les deux grands partis du bipartisme néolibéral sont d’autant plus fébriles car aujourd’hui menacés par « Podemos », « Izquierda Unida », les plateformes de convergence, les collectifs, tout un mouvement social vigoureux...

Dans ce contexte lourd de périls, la nouvelle relation nécessaire entre la Catalogne et le reste de l’Espagne doit passer par la négociation patiente, respectueuse, par un renforcement de l’autonomie, une réforme fiscale, un rééquilibrage, et cela doit forcément déboucher sur une consultation populaire.

Quel qu’en soit le résultat

. La refuser, c’est attiser l’incendie qui gagne du terrain, alimenter les tendances excluantes au sein du nationalisme catalan, précipiter la sortie d’une Catalogne « indépendante » qui serait rapidement balkanisée et avalée par les marché

s. Les communistes espagnols et les écolocommunistes catalans ainsi que d’autres forces de gauche-gauche, anticapitalistes, libertaires, alternatives, avancent que la seule réponse pacifique, populaire, à la crise catalane, est une constituante et un Etat fédéral (républicain), social, participatif, plurinational, né d’un nouveau pacte entre les différents territoires, communautés et nations de l’Espagne. Cette réponse démocratique éviterait l’irréparable. Seul le capital financier et industriel catalan tirerait les marrons du feu de cet irréparable.

Il le souhaite et y travaille -

A.C

On intégrera cette réflexion d’observateurs moins"partiaux" que moi..

D’ailleurs c’est bel et bien la question de la répartition des ressources financières qu’il s’agisse de la possibilité pour l’Ecosse de lever des impôts, pour la Catalogne d’obtenir l’autonomie financière ou la Flandre de régionaliser la fiscalité qui sont à la cause des revendications d’autodétermination. Les nationalismes régionaux tendent donc de plus en plus à s’analyser en termes de gains et de pertes, selon une approche de plus en plus utilitariste des individus vis-à-vis de leurs États qui contribue à désacraliser cette institution, en l’évaluant en termes de coûts et avantages (combien cela me coûte-t-il ? Et combien cela me rapporte-t-il ?) [7]

. Ecossais, Catalans et Flamands semblent avoir fait leurs calculs et posent désormais la question d’un « droit au divorce », à l’instar des Tchèques et Slovaques qui se sont scindés pour former deux États au lendemain du 31 décembre 1992.

Balkanisation aurait dit Trotky...



Sur le référendum du 9N en Catalunya
11 novembre 2014 - 13h51

Anglos saxons, catalans, hors d’Espagne



Sur le référendum du 9N en Catalunya
11 novembre 2014 - 14h18 - Posté par PL35

Peux tu préciser ta pensée ?


Sur le référendum du 9N en Catalunya
11 novembre 2014 - 19h27 - Posté par A.C

Tu as affaire à un Troll néo franquiste,ânonnant les slogans rances de la Falange !!

Qui organisait ses manifs nationalistes sous la dictature, pour bomber le torse contre l’Angleterre , pour revendiquer Gibraltar,qui fustigeait le Capitalisme US,......mais qui savait que le régime pourri de son Caudillo ne survivait que grâce aux relations privilégiées avec ces saigneurs du Capitalisme !

Cette espèce hispanique de"gusanos", petits señoritos-bobos desquartiers chics de Madrid,..., comme leurs ancètres du Movimiento et du bras tendu,... haissent la Catalogne et le Pays Basque. !

Pas pour leurs langues ou leurs danses,

Mais parce qu’"ils" n’ont jamais pu mâter ces "sauvages" , refusant un pouvoir central qui fut TOUJOURS de répression -

Alors que" chez nous"l , au delà des contradictions de CLASSES, la centralité "bourgeoise"-et jacobine- a porté l"Emancipation

Ce qui nous a valu"nos"chouans"

-en Espagne les néo-fafs ultra groupusculaires, vomissent ces régions pour des raisons historiques de CLASSE : le courant révolutionnaire y fut fortement implanté (communiste, anarchistes, voire socialsites)

Ce sont donc ,selon les critères d’une frange dela" bourgeoisie" de la pire espèce, , nosstalgique du Caudillo,..., des régions peuplés d’"ennemis de l’intérieur " !

Adversaires de cette" España una, grande y libre" qui fut celle des propriétaires, des intégristes d’une Eglise la plus réac d’Europe et de salopards allant jusqu’à s’engager dans la Divsion Azul pour monter épauler les SS en Union Soviétique

Aujourd’hui , ces vieux déchets d’une idéologie puante mais ultra-minoritaire dans la société, rivalisent de bétise crasse avec quelques uns des "indépendantistes catalans"..au QI de tétard.. !

Que je ne confonds pas avec ceux que je combats politiquement ici !

Je parle des petits cons qui essaient de m’expliquer dans les bars à tapas de ma Catalogne de bord de mer qu’ils en ont marre de" nourrir les andalous fainéants," les banquiers madrilènes,et qu’avec l’indépendance deCatalunya...et la bonne Europe , le danseur de sardane, connaitra enfin le bonheur que ne mérite pas le gitan de Cordoue.. son flamenco, ses toros etc etc...

Entre ceux-même quand ls se réclament de la Gôche radicale(?)... qui pensent et écrivent(voir mes commentaires précédents" )que "l’INDEPENDANCE sera la JUSTICE sociale" (parce que tu seras FIER..qu’on te licencie avec une lettre écriteen catalan ?!)

.............et les héritiers de ceux qui t’excommuniaient en 36 avant de te fusiller , parce que t’étais ROUGE..et Catalan , et qui aujourd’hui considèrent Barcelone comme un cancer à extirper de leur "patria unida"....
.........., je ne vois qu’enfumeurs aux ordres du K, idiots utiles du Capitalisme, pantins de la bourgeoisie qui se frotte les mains de ces pseudo "empoignades"...

Llute de clase, collons !

A.C

Nb
Ayant cité Trosky déjà, je laisse LENINE en cadeau à ceux qui voient une lueur deSocialisme en marche dans l’Indépendance d’une Catalogne prochainement prolétarienne..... , quittant un Pays capitaliste hors d’un processus que rappelait Vladimir I.

Pour autant que la suppression du joug national est réalisable dans la société capitaliste, elle n’est possible que lorsque l’Etat se trouve sous le régime d’une république démocratique conséquente, assurant l’égalité complète de toutes les nations et de toutes les langues.

Le"séparatisme" sous direction d’un MAS..c’est le CONTRAIRE d’une étape révolutionnaire,ajouterè-je, en léniniste.. _ :)

Un sourire catalan pour clore ?

Un traducteur plein d’humour apprend à parler le catalan aux "espagnols"

ex

Peaje :>>>>>>puto peatge del collons

Franco : >>>>>>aaaaaarrrrrrrggggghhhhhh

Felipe V.>>>>>>>> aaaaaarrrrrrrggggghhhhhh


Sur le référendum du 9N en Catalunya
12 novembre 2014 - 11h33 - Posté par PL35

En "France", le jacobinisme a surtout émancipé la bourgeoisie. Les prolétaires avec la loi Le Chapelier, les écoliers à qui on accrochait un sabot autour du cou et à qui on faisait nettoyer les chiottes pour avoir parlé breton, les femmes qui ont voté dix ans après les Turques, je ne sais pas s’ils étaient émancipés tant que ça.





La France n’a pas de leçons à donner à la Russie
vendredi 23 - 14h33
de : JO
1 commentaire
G7 : Biarritz occupée par l’état-major du néolibéralisme
jeudi 22 - 18h05
de : joclaude
1 commentaire
Nous accusons !
jeudi 22 - 17h07
Qu’a vraiment dit Vladimir Poutine sur les Gilets Jaunes à Brégançon ?
jeudi 22 - 16h58
de : JO
Urgences, femmes de chambre, travailleurs sans-papiers : trois grèves qui n’ont pas pris de vacances
jeudi 22 - 16h21
VENEZUELA : Témoignage sur la reconnaissance des droits des Indiens !
jeudi 22 - 11h50
de : JO
GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
3 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein, 1921.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite