Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Une provocation fasciste inutile et ridicule sur notre site...
de : Collectif Bellaciao
dimanche 14 décembre 2014 - 18h03 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 228.9 ko

En réponse à la publication d’un article sur notre site, depuis effacée... ;-), de Jean-Yves Le Gallou
PS : "remolo" l’auteur de la publication, grand courageux, utilise un proxy situé en Suisse pffffffffff


Jean-Yves Le Gallou lance un Acrimed d’extrême droite

par Abel Mestre et Caroline Monnot

Samedi 13 octobre, la fondation Polémia organise sa cinquième journée de la réinformation. Son directeur, Jean-Yves Le Gallou estime que le moment est venu de lancer "un grand bond offensif" contre " la tyrannie médiatique". "Il est temps d’attaquer les médias de l’oligarchie" indique-t-il.

M. Le Gallou, ancien dirigeant du FN puis du Mouvement national républicain (MNR) mégrétiste, est un personnage-clé de l’extrême droite française, une sorte "d’intellectuel organique" qui appartient à sa mouvance identitaire et "ethno-différencialiste" (axée sur la défense de la race blanche). C’est ce haut-fonctionnaire qui théorisa la préférence nationale pour le FN.

La réunion de samedi est surtout l’occasion de donner un peu de visibilité à l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique, annoncé par M. Le Gallou et ses amis en mars 2012 et dont la naissance a été un peu laborieuse

Le propos de cet observatoire, présidé par Claude Chollet, un ex- dirigeant de l’industrie pharmaceutique, très actif au GRECE (Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne) des années 1970-1980, est "d’informer sur ceux qui informent". En somme, faire, à l’extrême droite, une sorte d’Acrimed (le célèbre observatoire critique des médias ancré très à gauche). Ce qui donne chez Jean-Yves Le Gallou : "Un journaliste de Libération, c’est un porte-plume de la banque Rothschild. Un journaliste du Monde, c’est un porte-flingue de la banque Lazard ! Les plumitifs de l’extrême gauche et le grand capital se sont alliés pour détruire les nations et les traditions".

Leurs ambitions sont hautes. Il s’agit rien de moins que de lancer la grande révolution culturelle dans les médias. Avec force clins d’oeil "inédits", du type " Feu sur les médias de l’oligarchie", empruntés à "la grande révolution culturelle prolétarienne", chinoise celle -là.

Outre Jean-Yves Le Gallou et Claude Chollet, un autre pilier de la Nouvelle Droite figure au programme. Il s’agit de Phillipe Milliau, ancien dirigeant du Bloc Identitaire dont il a été débarqué récemment, qui doit présenter un projet de "télévision libre et dissidente". Tout cela est donc très GRECE, mouvance identitaire. 

On retrouve certains des participants de la journée de la Réinformation dans une initiative lancée récemment par Robert Menard, le site Boulevard Voltaire. Jean-Yves Le Gallou, qui avait accueilli M. Menard l’an passé, y a publié une tribune lundi 8 octobre.

Mathilde Gibelin, responsable de la communication presse de Polémia, figure d’Europe Jeunesse (scouts du GRECE, patronnés par M. Le Gallou et assez versés dans les mythologies nordiques et les solstices chers à l’extrême droite néo-païenne), y réalise des entretiens, comme celui avec ...François Delapierre, le bras droit de Jean-Luc Mélenchon.

***

NOTA BENE : Claude Chollet à l’Observatoire de déontologie des médias ?

Claude Chollet a adhéré à l’Observatoire de la déontologie des medias, lancé en septembre et annoncé officiellement lors des Assises du journalisme,le 1er octobre.
Selon nos informations, le premier conseil d’administration de l’Observatoire devrait se prononcer jeudi 11 octobre sur "l’exclusion" de M. Chollet.

http://droites-extremes.blog.lemond...


L’extrême droite à l’assaut des médias et de la critique des médias

par Henri Maler

« Jean-Yves Le Gallou lance un Acrimed d’extrême droite » titrent, sur le blog du monde.fr « Droite(s) extrême(s) », Abel Mestre et Caroline Monnot, journalistes au Monde. Un titre accrocheur qui, s’il vise un prétendu Observatoire des journalistes et de l’information médiatique, atteint par ricochet – maladresse ou perfidie ? – notre association. Nous y reviendrons.

Notre attention avait été attirée depuis longtemps par la prolifération, sur les sites d’extrême droite, d’articles de dénonciation des médias, pas assez complaisants à leur goût avec leur « pensée ». Et depuis peu par l’annonce d’un nouvel Observatoire. Il vaut la peine d’y regarder de plus près.

Une nébuleuse d’extrême droite

Ils se défendent souvent d’être d’« extrême droite », puisqu’ils transcenderaient tous les clivages Qui sont-ils ? Ce sont les sites, nombreux et interconnectés, qui défendent une version nationaliste de la souveraineté nationale, une version xénophobe d’une prétendue identité française, un libéralisme économique national opposé au libéralisme économique transnational, une critique de la globalisation capitaliste qui, sous le terme de mondialisme, esquive le qualificatif.

Comme ce fut toujours le cas avec l’extrême droite et culmina avec le fascisme et le nazisme, les sites d’extrême droite se nourrissent de thèmes apparemment anticapitalistes contre « l’oligarchie » ou la « tyrannie médiatique », et se drapent derrière la défense du « peuple » – le « vrai » - contre les élites. Dans leur prose et leurs vindictes, l’islam d’aujourd’hui – rebaptisé islamisme - a remplacé le judaïsme d’hier. Les apatrides ce ne sont jamais ceux qui le sont réellement : ce furent les juifs, ce sont désormais les musulmans et les « élites mondialisées ». Au nom de quoi, ces représentants de la pureté française se présentent comme des briseurs de « tabous », des pourfendeurs de la «  pensée unique  », des ennemis du « politiquement correct ».

Certains de ces sites – mais pas tous – se réfèrent ouvertement au Front National. Leur point commun ? Tous les médias qui ne partagent pas leur point de vue sont des ennemis. Et face à l’ennemi, un seul mot d’ordre : à l’assaut ! On l’a compris : leurs prétendue critique des médias n’est que l’habillage de leur propagande générale et d’un projet politique global.

En première ligne, de ces sites de propagande qui vomissent tous les journalistes et tous les médias qui ne partagent pas leurs obsessions et uniquement parce qu’ils ne partagent pas ces obsessions : Polémia, un site d’extrême-droite fondé par Jean-Yves Le Gallou, ancien adhérent du Front National puis du MNR, et farouche partisan de la « préférence nationale ». Responsable du site ? Anne-Laure Le Gallou.

La Fondation Polémia, et le site correspondant, ont joué et jouent un rôle moteur dans la dénonciation des journalistes et des médias qui ne s’alignent pas sur leurs positions.

Ainsi, la Fondation Polémia organise depuis 2008 des journées annuelles de « Réinformation » qui offrent des cours accélérés de propagande politique. Et pour que la « réinformation » soit complète, la fondation Polémia organise depuis 2010 les « Bobards d’or » : une cérémonie destinée à dénoncer les journalistes qui « n’hésitent pas à mentir délibérément pour servir le politiquement correct ».

Lors de la première cérémonie des « Bobards d’or », Jean-Yves Le Gallou prononce un discours d’ouverture, en ligne sur le site de « Polémia » : « Dix-sept thèses sur le système médiatique français ». On peut y lire ceci : « Décrire une tyrannie, c’est déjà l’affaiblir. C’est ce que nous nous efforçons de faire avec la tyrannie médiatique. C’est la démarche de la réinformation. C’est ce que fait la blogosphère qu’il faut appeler réinfosphère : de Radio Courtoisie à Françoisdesouche, en passant par le Salon beige, Novopress et bien d’autres. » Cette « réinformation » et la prétendue critique des médias qui la nourrit relèvent clairement de la propagande d’une « réinfosphère » bien délimitée !

Ce n’est pas tout. Le samedi 13 octobre 2012 Polémia organisait sa « cinquième Journée de la réinformation ». Son thème ? « Face à la tyrannie médiatique, pour un grand bond offensif ». Cette rencontre a fait l’objet d’une promotion intensive sur la plupart des sites d’extrême droite : de Novopress (qui nous avait menacé de procès) à F.desouche (comprendre « français de souche »…), en passant par Metapoinfos et « Nouvelles de France ».

Parmi les invités, le président d’un Observatoire des médias.

Un Observatoire de type nouveau ?

Cet observatoire – « L’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique » (OJIM), a été créé très récemment par Claude Chollet, un ancien dirigeant des labos Ipsen, mais aussi un ancien du Grece (Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne) au sein duquel se regroupait la « Nouvelle droite ».

Contrairement à Polémia (et à la flopée de sites équivalents), on ne trouve sur le site de l’OJIM aucun signe apparent de proximité avec l’extrême droite. Du moins au moment nous écrivons ces lignes. Aucun des liens proposés par le site ne renvoie à des sites d’extrême droite, mais à des sites et des médias classés « à gauche », à l’exception de… Polémia.

En revanche les sites d’extrême droite font grand cas de l’OJIM. 

Dès le 17 juillet 2012, par exemple, « Nouvelles de France » publiait un article hagiographique sous le titre « L’OJIM, un observatoire qui informe sur ceux qui nous informent ». Quelques mois plus tôt, le même site annonçait la parution, d’un magazine – Droit de regard - qui n’a pas encore vu le jour. Titre de l’article (qui résume assez clairement le projet éditorial) : « Droit de regard, le magazine de “la droite Zemmour” »... « avec le soutien de Claude Chollet ». C’est évidemment son droit. Comme ce serait celui de l’OJIM de déclarer clairement son identité politique.

Sur le site de Polémia, en guise de présentation de la « cinquième Journée de la réinformation », on peut lire un entretien avec Jean-Yves Le Gallou. Question : « Comment “s’informer sur ceux qui nous informent ” ? » Réponse de Le Gallou : « C’est le travail de l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique (OJIM) que son président Claude Chollet viendra présenter, samedi 13 octobre aux auditeurs de Polémia. » Une division du travail, en quelque sorte…

Au point que, sur le blog du monde.fr « Droite(s) extrême(s) », dans l’article déjà cité, Abel Mestre et Caroline Monnot, journalistes au Monde, n’y vont pas par quatre chemins : « La réunion de samedi est surtout l’occasion de donner un peu de visibilité à l’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique, annoncé par M. Le Gallou et ses amis en mars 2012 et dont la naissance a été un peu laborieuse. »

Claude Chollet, en tournée de promotion, bénéficie d’une hospitalité – comment dire ? – plutôt marquée… dans les médias d’extrême-droite. Le 22 septembre, c’est Radio Courtoisie qui recevait Claude Chollet en compagnie de Benjamin Dormann que Claude Chollet recevait à son tour quelques jours plus tard. Et le même Claude Chollet, est invité les 3 et 4 novembre prochains à Orange, à la convention du Bloc identitaire.

Claude Chollet, quand on rappelle son appartenance passée au Grece, proteste contre des « des allusions au mouvement Grece… il y a plus de trente ans  ». Il n’en est plus membre ? Qu’on se le dise ! Il s’insurge en outre contre des citations qui ne figurent pas sur le site de l’OJIM, mais sur celui de Polémia. Certes… Mais que trouve-t-on sur le site de l’OJIM (dont la présentation est très élaborée) ? Presque rien pour l’instant, mais des priorités significatives.

Plutôt que d’informer sur l’information (selon notre – heureuse - formule), l’OIJM informe prioritairement sur « ceux qui nous informent », dont il multiplie les « portraits ». Et cette information consiste non seulement à retracer leur carrière professionnelle, mais à débusquer leurs préférences politiques quelles qu’elles soient et quelle que soit leur incidence sur leurs pratiques journalistiques, pour peu que ces préférences ne soient pas d’extrême-droite. À grand renfort de lourdes allusions ou connotations. Quelques exemples : le portrait de Paul Amar insiste lourdement sur ses liens avec la Licra, Laurent Ruquier est présenté comme « le gay passe-partout », Harry Roselmack comme le « gendre martiniquais idéal », etc.

On peut également lire sur le site de l’OJIM (comme sur d’autres sites du même genre), une critique apparemment élogieuse du documentaire Les Nouveaux Chiens de garde, attribué à tort à une équipe d’Acrimed, un « mouvement […] venu de l’ultra-gauche  » L’ultra-gauche ? Ce vocabulaire avoue son origine. Et de reprocher au film (en revendiquant la caution d’un Bourdieu imaginaire…) de ne pas partager les thèmes coutumiers d’une certaine extrême-droite : « Mais le film élude certaines questions. Derrière un néo-marxisme parfois un peu paléo, Les Nouveaux Chiens de garde n’analyse pas l’auto-réplication idéologique de l’ensemble de la caste, certains de ses critiques inclus. La caste journalistique – dans un mécanisme que Bourdieu n’aurait pas renié – s’auto réplique : massivement de gauche (quelle que soit la réalité mise derrière ce terme), massivement favorable à la globalisation, massivement en faveur de l’ouverture des frontières de l’Europe. »

* * *

Dans l’article déjà cité, Abel Mestre et Caroline Monnot, écrivent à propos de l’OJIM

« Le propos de cet observatoire, présidé par Claude Chollet, un ex-dirigeant de l’industrie pharmaceutique, très actif au Grece (Groupement de recherche et d’études pour la civilisation européenne) des années 1970-1980, est "d’informer sur ceux qui informent". En somme, faire, à l’extrême droite, une sorte d’Acrimed (le célèbre observatoire critique des médias ancré très à gauche). Ce qui donne chez Jean-Yves Le Gallou : "Un journaliste de Libération, c’est un porte-plume de la banque Rothschild. Un journaliste du Monde, c’est un porte-flingue de la banque Lazard ! Les plumitifs de l’extrême gauche et le grand capital se sont alliés pour détruire les nations et les traditions".  »

Admirons la présentation d’Acrimed comme un « célèbre observatoire critique des médias ancré très à gauche  ». « Ancré très à gauche  » ? Ne le nions pas. Un « célèbre » observatoire ? Cette consécration nous va droit au cœur, venant de journalistes d’un quotidien qui n’a rien fait pour cette célébrité et n’a jusqu’à présent tenu aucun compte de son existence, ne serait-ce que pour en informer ses lecteurs.

« Une sorte d’Acrimed […] Ce qui donne chez Jean-Yves Le Gallou… » Maladresse ou perfidie ? Cette présentation laisse entendre que, nous pourrions partager, si peu que ce soit, ce qu’écrit Jean-Yves Le Gallou. À supposer que l’on puisse prêter à l’OJIM les propos de ce dernier [1], ils sont en tous points contraires à ce que nous écrivons, non seulement en raison de l’opposition frontale des présupposés politiques, mais parce qu’ il ne nous viendrait pas à l’idée d’affirmer que tous les journalistes sont des alliés du grand capital qui écrivent sous la dictée de leur employeur !

« Un Acrimed d’extrême droite ». Autant dire un cercle carré. « Faire, à l’extrême droite, une sorte d’Acrimed » ? Aussi inimaginable que de faire à l’extrême gauche, une espèce de Figaro…. Ou une sorte de Monde.

Henri Maler, avec Blaise Magnin

PDF - 489.1 ko

Notes

[1] Précisons – l’exactitude est notre péché mignon…- que, contrairement à ce qu’une présentation allusive laisse entendre, les phrases de Jean-Yves Le Gallou ne figurent pas sur le site de l’OJIM.

http://www.acrimed.org/article3917.html



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Une provocation fasciste inutile et ridicule sur notre site...
15 décembre 2014 - 12h55 - Posté par

Un intéressant article.
Il faut ajouter que la droite dure et la droite extrême s’allie et s’unie de plus en plus.

Un signe de plus sur la radicalisation de l’UMP sous Sarkozy vient d’être révélé :

"Nicolas Sarkozy a nommé Fatima Allaoui secrétaire nationale de l’UMP à la formation professionnelle, vendredi 12 décembre. Or, cette dernière est une adhérente d’un parti d’extrême droite, révèle Libération.
Cette conseillère régionale du Languedoc-Roussillon – élue sous l’étiquette UMP – fait partie du SIEL (Souveraineté, indépendance et liberté), un groupuscule d’extrême droite associé au Front national. Selon nos informations, Fatima Allaoui est toujours adhérente du SIEL, un parti fondé par Paul-Marie Coûteaux et dirigé par Karim Ouchikh."

http://www.lemonde.fr/politique/art...



Une provocation fasciste inutile et ridicule sur notre site...
18 décembre 2014 - 11h59

Quand je lis :
En somme, faire, à l’extrême droite, une sorte d’Acrimed (le célèbre observatoire critique des médias ancré très à gauche).

Heu, j’ai des doutes sur ce fameux ancrage...






HABITER CONTRE LA MÉTROPOLE
dimanche 25 - 19h04
de : Ernest London
G7 : Les opposants manifestent, (24 août 2019, Bayonne) les prétoriens protègent, la "racaille mondialiste (vidéo)
dimanche 25 - 11h39
de : nazairien
2 commentaires
La France n’a pas de leçons à donner à la Russie
vendredi 23 - 14h33
de : JO
2 commentaires
G7 : Biarritz occupée par l’état-major du néolibéralisme
jeudi 22 - 18h05
de : joclaude
1 commentaire
Nous accusons !
jeudi 22 - 17h07
Qu’a vraiment dit Vladimir Poutine sur les Gilets Jaunes à Brégançon ?
jeudi 22 - 16h58
de : JO
Urgences, femmes de chambre, travailleurs sans-papiers : trois grèves qui n’ont pas pris de vacances
jeudi 22 - 16h21
VENEZUELA : Témoignage sur la reconnaissance des droits des Indiens !
jeudi 22 - 11h50
de : JO
GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
3 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. Blaise Pascal
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite