Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le gendarme qui a tiré la grenade en garde à vue
mercredi 14 janvier 2015 - 15h10 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le gendarme qui a tiré la grenade en garde à vue

Le jeune militant écologiste est mort fin octobre touché mortellement par une grenade offensive. Le gendarme, qui l’a tirée, a été mis en examen mercredi matin.

Il a lancé la grenade qui a tué Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens (Tarn), le 26 octobre dernier. Mercredi matin, le gendarme à l’origine de l’explosion mortelle a été placé en garde à vue. Selon les informations du Parisien, le maréchal des logis chef J. est actuellement entendu au Bureau des enquêtes judiciaires, situé à Malakoff (Hauts-de-Seine) et qui dépend de l’inspection générale de la gendarmerie. La garde à vue a lieu dans le cadre de l’information judiciaire ouverte, trois jours après le décès du jeune militant, pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». La disparition de ce botaniste de 21 ans, opposant au barrage de Sivens, avait provoqué l’émoi dans une partie de l’opinion publique. L’enquête, ouverte contre X, vise des « faits commis par une personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions ».

Le procureur récuse toute conclusion hâtive que l’on pourrait tirer à partir de cette garde à vue. Cette dernière « est le cadre le plus porteur de droits », explique-t-il. Ce n’est toutefois pas l’avis d’Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Écologie-Les Verts. « Quand on met quelqu’un en garde à vue, ça veut dire qu’on a des informations comme quoi la personne a commis un délit », avance-t-elle au Parisien. Le parti écologiste, qui avait remis en question les méthodes d’intervention employées par les forces de l’ordre à Sivens, attend désormais de « voir ce qui se passera par la suite ».

L’avocat de la famille de Rémi Fraisse rappelle de son côté « qu’une garde à vue ne peut être réalisée que s’il existe des éléments susceptibles d’établir la réalité de l’infraction reprochée. » Pour lui, « le choix du régime de garde à vue désavoue ipso facto les conclusions de l’enquête administrative » de l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN).

Aucune faute professionnelle

Cette dernière avait écarté, début décembre, toute faute professionnelle des gendarmes. Le maréchal des logis chef J. en était sorti blanchi. « Mon client a eu une réponse graduée et proportionnée », avait indiqué l’avocat du gendarme, le 26 novembre. « Il est dans le même état d’esprit qu’un conducteur qui s’est parfaitement conformé au Code de la route, mais dont le véhicule a heurté mortellement un autre usager qui n’aurait pas respecté une interdiction », avait-t-il ajouté. Âgé de 32 ans, le gendarme était, au moment du drame, chef d’un groupe de huit militaires chargés de sécuriser le site de Sivens. L’homme avait fait un parcours sans faute au sein de la gendarmerie, qu’il avait intégrée en 2001.

Dans son rapport d’enquête, l’IGGN avait estimé que les avertissements préalables au lancer de grenade avaient été effectués et que le tireur avait « démontré sa volonté d’éviter de blesser un manifestant en prenant la précaution d’utiliser une paire de jumelles pour vérifier si personne ne se trouvait dans la zone ». La nuit même des faits, le maréchal des logis chef J. expliquait aux enquêteurs avoir pris la décision de jeter la grenade « au vue de la situation qui [était] à [ses] yeux critique », rapporte Mediapart. Un scénario confirmé par le capitaine J., commandant de l’escadron de gendarmerie mobile en charge des opérations, pour qui « les adversaires [étaient] extrêmement déterminés et rompus à ce genre de lutte, équipés de casque, masque à gaz et de boucliers artisanaux pour certains, usant d’explosifs de conception artisanale. » Le 13 novembre dernier, l’utilisation des grenades offensives, en principe non létales, a finalement été interdite par le gouvernement.

http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le gendarme qui a tiré la grenade en garde à vue
14 janvier 2015 - 15h18 - Posté par jean 1

Qu’est-ce ?un problème de lunette.



Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le gendarme qui a tiré la grenade en garde à vue
14 janvier 2015 - 17h17

Une garde à vue est différente d’une mise en examen. On est un cran plus loin.
Concernant le parallèle routier, il faut considérer que quelqu’un avait mis de l’huile sur la route. C’est ce "quelqu’un" qu’il s’agit de connaître qui par ailleurs s’ingénie à se cacher.



Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le gendarme qui a tiré la grenade en garde à vue
14 janvier 2015 - 17h40 - Posté par alain chancogne

elle peut ou pas conduire à une mise en examen, après ou non prolongation (48h maxi dans ce cas)

c’est la procédure normale qui au moins, démontre que la réaction a interdit qu’on n’ouvre pas une instruction..


Mort de Rémi Fraisse à Sivens : le gendarme qui a tiré la grenade en garde à vue
15 janvier 2015 - 16h42 - Posté par patriot act

Quel pays où on met en garde à vue un fonctionnaire qui fait son travail et qui obeît aux ordres. C’est une honte !
Raisonnement : le premier devoir des fonctionnaires est l’obeïssance hierarchique (sauf un cas, ordre manifestement illégal ET de nature à compromettre un intérêt public). Donc je désobeï je passe en conseil de discipline, j’obei je vais en garde à vue.
Conséquences la fonction publique part en déliquescence puisque il n’y a plus de garantie ni de protection (entre cela et les procédures pour harcèlement moral quand on demande à un agent de faire son boulot). tout le monde se déresponsabilise et le service public n’existe plus. A ce rythme cumulé à la crise économique, morale et à l’insécurité, le système ne durera pas 10 ans. C’est le bas Empire...Alea jacta est






Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire
Le patriarcat compris comme dynamique sociale
lundi 25 - 01h23
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Toujours contre la prostitution et le viol ici ou ailleurs avec Zéromacho - Christian Delarue
dimanche 24 - 12h07
de : Christian Delarue
3 commentaires
L’ANARCHIE - Théories et pratiques libertaires
dimanche 24 - 11h37
de : Ernest London
Pigeons.
samedi 23 - 20h40
de : L’iena rabbioso
Réforme des retraites : « les carrières gruyère des femmes vont se payer cash »
samedi 23 - 10h57
La haine de l’Indien
vendredi 22 - 18h55
de : Álvaro GARCIA LINERA
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite