Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Jeudi 29 janvier mobilisation nationale contre les droits rechargeables
de : CGT chômeurs rebelles 56
mardi 27 janvier 2015 - 22h03 - Signaler aux modérateurs

Le nombre de victimes des droits rechargeables est bien supérieur aux 30.000 annoncés par le bureau de l’Unedic. Partout en France, des allocataires de l’assurance chômage perdent des centaines d’euros avec la nouvelle convention. Ce qui est en cause ? Le droit d’option, qui interdit à toute personne de se "défaire" d’anciens droits à l’assurance chômage (reliquat de droit) pour bénéficier des nouveaux droits acquis avec un nouvel emploi.

Aujourd’hui, seules les personnes qui ont travaillé initialement en contrat de professionnalisation ou en contrat d’apprentissage peuvent bénéficier du "droit d’option".

PNG - 85.2 ko
droits rechargeables

Cliquer ici pour accéder à l’article d’origine

Rien que sur notre site, les 80 victimes des droits rechargeables qui nous ont contacté, montrent l’ampleur des dégâts : Des personnes qui ne peuvent plus payer leur loyer, qui doivent déménager, qui doivent retourner vivre chez leurs parents, qui doivent abonner leur projet de création d’entreprise, des personnes désespérées qui ne savent pas comment faire pour payer leurs impôts ou nourrir leurs enfants.... (voir des témoignages plus bas dans l’article).

Spéciale dédicace : Saluons la CFDT, syndicat signataire de cette très mauvaise convention, pour son incroyable mauvaise foi dans cette sinistre affaire.

La CFDT a délibérément refusé de prendre en compte les multiples alertes que l’on a faîtes bien AVANT la mise en vigueur de la convention, c’est-à-dire le 1er octobre 2014. La CFDT n’hésitait pas à dire à l’époque, que "tous les demandeurs d’emploi pourront bénéficier des droits rechargeables". Mauvaise foi qui continue, en minimisant les dégâts, qui ne seraient pour elle que "quelques fausses notes". Oups ! Dans sa communication, la CFDT déclare carrément s’être mobilisée pour modifier la convention, alors qu’elle s’exprime pour la première fois sur le sujet le 22 janvier !!! Le "droit d’option pour tous" serait un "ajustement à la marge" !!! On est super content de le savoir !!! Même le MEDEF a été plus rapide à s’exprimer sur ce sujet !

Les concernés apprécieront !!!

Nous ne pouvons que conseiller à la CFDT, à l’avenir, de LIRE LES TEXTES QUE LUI TEND LE MEDEF AVANT DE LES SIGNER, et non pas après...

Il est temps maintenant pour obtenir satisfaction, de faire plus de bruit, et d’occuper le terrain

Jeudi 29 janvier se tient le conseil d’administration de l’Unedic.

La victoire est à portée de main. Le Medef lui-même a fini par avouer que la situation n’était pas tenable pour les "recalculés des droits rechargeables", et qu’il fallait signer un avenant à la convention d’assurance chômage du 1er octobre 2014

Mais, attention, le syndicat représentant les gros patrons (MEDEF) voudrait faire les poches d’autres chômeurs pour mettre en place le droit d’option. Les gros patrons voudraient que les chômeurs paient la crise que les spéculateurs-fraudeurs-exploiteurs ont provoqué.

Il en est bien sûr hors de question.

Nous, on voudrait que ce soient ceux qui profitent du système qui paient la note.

En effet, de nombreux employeurs profitent du système d’assurance chômage, en ayant un recours abusif aux contrats précaires. Explication : Les salariés, eux, ne demandent pas à être embauchés sous contrat précaire. Et les employeurs qui abusent des contrats précaires paient moins de cotisations que ceux qui embauchent en CDI temps plein, proportionnellement à ce que ça coûte à l’assurance chômage. Il suffirait donc de mettre en place une surcôtisation patronale sur les contrats précaires (CDD, intérim, contrats saisonniers, temps partiels) pour compenser les pertes du régime d’assurance chômage. Ça ne serait que justice.

Jeudi 29, la CGT et toutes ses organisations participeront à une mobilisation nationale dans tous les Pôle emploi de France pour qu’une solution soit trouvée pour les "recalculés" des droits rechargeables, et que ce ne soit pas en faisant les poches des victimes de la crise

Nous, CGT chômeurs rebelles du Morbihan, appelons les chômeurs, et, en solidarité, les actifs, à se mobiliser et à tracter dans toutes les agences Pôle emploi de France.

Cliquer ici pour accéder à notre modèle de tract.

Ci-après, trouvez un extrait des 80 témoignages que nous avons reçu. Pour ceux qui auraient un doute sur ce que vivent les victimes des droits rechargeables...

P.S : Vous êtes vous-mêmes victime des droits rechargeables, et vous voulez témoigner ? Venez, vous aussi, témoigner sur notre site (témoignage anonyme).

H : Depuis le 1er janvier je suis inscrite en tant que demandeur d’emploi après un CCD de 3 ans (fonction publique). Mon salaire net était de 1 450 euros net par mois. Avant cet emploi, j’occupais un poste en CUI à temps partiel et au SMIC (boulot alimentaire). Qu’elle horreur de découvrir que le montant de mon indemnité est désormais calculée sur cet ancien emploi. Je touche désormais 750 euros maximum d’indemnité mensuelle, soit la moitié de mes revenus. Et ces droits sont ouverts pendant 609 jours !!! Or ma situation à changé en 3 ans. J’ai un enfant de 8 mois et un loyer de 560 euros. Comment vivre avec 190 euros par mois ? Que dois-je prioriser ? Le logement ? La nourriture ? La santé ? J’ai 34 ans et je vais devoir retourner vivre chez ma mère alors que j’ai travaillé et cotisé. Chercher un emploi n’est absolument pas possible car je ne peux pas m’offrir une garde d’enfant…

S : Je me suis inscrite le 2 septembre 2014 (Contrat terminé fin juillet), mon dossier a été trés long a traité car ayant bénéficié de l’ACCRE il y a 5 ans, le pole emploi me bloquait mes droits, du coup après des relances et tout un tas de documents a ramener a chaque fois, j’ai réussi a obtenir le déblocage de mes droits, sauf que là grosses surprises, on a annulé mon inscription de septembre pour me réinscrire début décembre du coup pas de rappels des droits de Sept, Oct et Nov, et surtout le versement d’un droit datant de 2010 alors que je pensais être indemnisé sur mon dernier emploi. Mon dossier ayant été en réclamation de Septembre a fin Décembre, je n’ai pas fais de demande RSA car le pole emploi m’assurait un rappel des indémnisations a la date de l’inscription. Résultat j’ai vécu 6 mois sur toutes mes économies, je viens d’être indemnisé seulement à partir de décembre et d’un montant d’a peine 400€... Je ne pensais pas que pôle emploi pouvait empirer ma situation actuelle, d’être sans emploi, et bien si, ils m’ont carrément mise dans de grosses difficultés financières. A 26 ans, c’est difficile, surtout que j’ai toujours eu une activité. Cordialement,

A : Avec les anciens droits je devrais avoir entre 1000 et 850 euros. Aujourd’hi, je vais avoir juste 380 euros. j’ai un enfant et je sais pas quoi faire.

C : Après trois années passées en CDD chercheur (3 fois 1 an), je vais bientôt porter l’étiquette de chômeuse puisque mon dernier contrat arrive à terme.Or je viens d’apprendre que dans le cadre de la nouvelle loi des droits rechargeables , mes droits seront ceux auxquels j’ai eu droit en sortant de thèse alors que je n’étais encore qu’une étudiante avec de faibles ressources (bourse de thèse).Avant de travailler en tant que chercheur, j’ai en effet fait une thèse à l’université, Je suis tombée enceinte pendant ma thèse et j’ai donc débordé du cadre de mes trois ans de contrat (de trois mois). J’ai soutenu ma thèse sur une période de chômage, l’université n’ayant pas voulu me prolonger de quelques mois pour soutenir ma thèse malgré l’excuse de ma grossesse.Une fois ma thèse soutenue j’ai immédiatement trouvé un CDD (j’avais commencé mes démarches de recherche d’emploi un an avant) .Mes droits à l’époque avaient été ouverts uniquement pour me permettre de soutenir ma thèse et pour très peu de temps.IL faudrait aujourd’hui, après avoir travailler pendant trois ans, que je perçoive une allocation calculée sur un salaire d’étudiante.pour moi c’est une catastrophe car j’ai deux enfants et un prêt immobilier donc des responsabilités et cela constitue une perte importante chaque mois. je suis un peu désespérée.. J’ai fait des études très longues et aujourd’hui j’ai l’impression d’être pénalisée pour celles-ci.j’ai beaucoup de difficultés à trouver un travail puisque je suis trop diplômée pour les entreprises, j’ai en trois ans déjà cumulé trois CDD. et maintenant j’apprends que de ces trois ans je ne tire aucun profit. je repars à zéro tout comme une étudiante en sortie de thèse. le passage du statut d’étudiant à travailleur devrait générer un recalcul des droits automatique.le système a oublié délibérément beaucoup de monde et cela a de graves conséquences...

L : temps partiel 2010 a 2011 : percoit 490 euro/ mois. Nouvelle emploi en camping cdd de 8 mois qui s’arrete le 31 octobre chaque anne pr 4 mois renouvelle en mars (car fermer) mais pendant ce temps je pointe a pole emploi.. nouvelle loi, reliquat de 508 jours avec un decalée de 52 jours pr percevoir mes droit donc depuis le 31 octobre j’ai RIEN. je toucherai une ARE en fevrier de 490 euro au lieu de 950 attendus et ceux pour 5 ans environ puique je travaille 8 mois dans l’année mais droit ne s’epuise pas vite.j’ai ecrit au president de la republique, au ministre du travail, au conseil generale et regionale, a l’association des chomeurs, seul le president ma repondu en me disant qu’il transmettais mon dossier au ministre du travail.. depuis RIEN. et c’est avec RIEN que nous vivon avec mes 2 enfants..noel est passer..et leur anniversaire approchee..il faut modifier cette loi a la c**

P : BONJOUR. pour moi le meme probleme . 3 ans de cdd a temps complet soit plus de 4800 heures. pour un salaire brut de 1780 euros par mois . je me retrouve avec une allocation ARE de 17,22 par jour pendant 361 jours . qui date de avril 2011 suite a un contrat de 6 mois a mi temps. LOL j ai cotisé 3 ans pour ca . je vais toucher 520 euros par mois . c est le prix de mon loyer . net . j ai 2 enfant scolarisés , un en iut donc chambre a 260 euros par mois et l autre bac pro en internat . je suis mort . d avance merci a vous et a tous ceux qui se manifesterons . en esperant que cela change tres tres vite c est urgent . NOUVELLE ARE =A LA RUE . MERCI A VOUS .

L : Tout d’abord un grand merci à vous de nous épauler par rapport à cette injustice. J’ai travaillé pendant 5 ans à 20 heures dans une association en tant qu’écrivain public, je percevais 735 euros. J’ai négocié une rupture conventionnelle car cette association ne voulait pas me donner un plein temps promis depuis l’embauche. En décembre 2012, j’ai obtenu le titre pour devenir Conseillère en insertion professionnelle via un CIF ; Je percevais 585 euros au chômage. En janvier la Mission Locale m’embauche en CDD d’un an du 6 janvier 2014 au 24 décembre 2014. J’avais un salaire de 1400 euros. Je me suis inscrite au Pôle Emploi le 29 décembre et le 5 janvier j’apprends que je serais payer 585 euros jusqu’en septembre 2016 avant de toucher mes 1000 euros ??? Franchement même moi qui était conseillère, je suis tombée de haut en apprenant la nouvelle ??? J’ai honte d’être conseillère ...une chômeuse "conseillère en insertion professionnelle" déçue de cette nouvelle réforme. Pourquoi ne pas avoir le choix "du droit d’option". Franchement, il vont me mettre dans "la merde" ainsi que d’autres personnes..... Excuser moi mais là je suis en colère. Et quand je pense que chaque fois que l’ emploi que j’occupe sont que des CDD.... C’est-à-dire qu’a chaque fin de CDD je vais me retrouver à 585 euros. Ah ! Je vois le boulet que je vais me traîner d’avoir accepter un mi-temps ou un CDD. Sans commentaire.... Je ne sais pas si je vais rester dans ce domaine. Je vous remercie de votre action et j’espère que cela fera annuler cette stupide réforme....



Imprimer cet article





Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Lorsqu'on ouvre une école, on ferme une prison. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite