Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

A quoi servent les média aternatifs ?
de : FEMI
lundi 19 mai 2003 - 03h35 - Signaler aux modérateurs

Les manifs de 1995, ou celles contre Vilvordes, Michelin, les guerres, le front nationale, outre parfois leurs caractères festifs, et quelques coupures de presse, n’ont pu ni freiner les licenciements, ni modifier les politiques libérales. En 50 ans, et ces dernières années, des pans entiers de la santé, de la justice, de l’éducation, de la culture…, ont été privatisés, marchandisés, vidés de tous liens sociaux pour en faire des produits rentables. Et les prochaines négociations de l’OMC vont accélérer ce mouvement de privatisation/paupérisation pour l’étendre sur plus d’un millier de secteurs qui étaient jusqu’à maintenant liés au service public.

Les profits ont augmenté pour quelques uns, la qualité de la vie a chuté pour tous les autres. Et pour maintenir le tout, la justice, la police et l’armée retrouvent de nouvelles missions de répressions sociales. Ce sont d’ailleurs les seuls budgets, en Frances et en Europe en fortes croissances.

"Pour contester le monde, contestons la contestation."

Alors que le libéralisme triomphe avec cynisme, la contestation s’essouffle et s’obstine dans l’échec. En préservant des modèles d’organisations archaïques, désuets, dépassés et surtout démotivants. Avec des mouvements organisés pyramidalement, étanche à la société, plus préoccupé par les rapports de forces internes qu’à faire émerger des alternatives viables.

Faits marquants, les taux d’abstention, démesurés, aux élections nationales, aux prud’hommes, ou dans les élections internes des partis et mouvements de gauche sont révélateurs de systèmes qui tournent en boucles. Qui ne cherchent plus à convaincre, qui ne se préoccupent plus de changer de logiques économiques et sociales.

L’exemple de la préparation du FSE est démonstratif de ces structures qui fonctionnent en vase clos, découragent et mettent à l’écart tous ceux et celles qui pourraient s’investir pour ouvrir la contestation à l’élaboration de nouvelles pratiques. Et qui de fait remettraient en cause ces mécaniques huilés.

Le FSE ce sont des réunions préparés en petits groupes, sans ordre du jour communiqués, sans compte rendus, parfois sans même annoncer les lieux de réunions.

Des réunions parisiennes sans jamais consulter ni débattre avec les groupes régionaux.

Des décisions importantes prises de façon unilatérales, sans consultations, sans appel d’offres (banque, embauches de salariés, prestataires, priorités budgétaires…).

Un site internet vide, des listes de diffusion controlées. Aucunes archives des débats. Pas de transparence. Pas de mise en commun d’informations.

Il n’y a pas d’espaces collectifs de préparations, de discussions, d’élaborations, d’expérimentations, d’élargissements, de participations.

Et pour quels résultats ? Que reste t’il aujourd’hui du FSE de Florence, quels documents, quelles réflexions, quelle mémoire collective ? Quelles pratiques innovantes nous viennent de Porto Allegre ?

C’est là que réside l’enjeu des média alternatifs et de la popularisation des nouvelles technologies de l’information. Et c’est ce tournant qu’il ne faut pas louper. Malgré les répressions policières d’une part et l’incapacité des structures organisées à se renouveler et à s’ouvrir d’autre part.

A ce titre le FSE, pour les médias alternatifs, doit être l’occasion :

 mettre en avant, donner la parole à ceux qui luttent pour une société plus juste ; mettre en lumière des contestations dont aucun autre support ne parle, monter la diversité et la créativité des luttes quotidiennes ; éditer, traduire, filmer, diffuser des témoignages, des expériences, des expérimentations qui s’opposent au libéralisme et qui cherchent d’autres bases sociales. Parler de la société telle que nous la vivons, pas celles que transmet les médias liés aux groupes de presse ou d’éditions ultralibérales. Car si on partage les mêmes territoires, notre réalité n’est pas la leur.

 de nous coordonner entre média européens pour lutter contre les répression économiques et politiques.

 Mettre en commun des médiatèque multilangues d’informations, participer à archiver et diffuser la mémoire des pratiques du mouvement pour que l’on ne reparte pas toujours de zéro.

 réfléchir aux formats de nos supports, par exemple : quel type d’actualité doit on mettre en valeur qui ne soit pas une reproduction involontaire mais réelle de celles diffusées par les médias commerciaux ?

 former, mettre à disposition de chaques personnes, volontaires, militants, des outils participatifs et d’aide à la décision pour briser les tours d’ivoire et casser les stratégies d’enfermement des structures établies qui mènent à l’échec des mouvements sociaux. Permettre à chacun de prendre part aux décisions en ayant connaissance de toutes les informations nécessaires. Pour ainsi faire émerger des propositions innovantes et réalisables. Pour enrichir le mouvement en augmentant les formes, les moyens et les rythmes de participations et d’implications.

 expérimenter des nouveaux outils de communication, de diffusion d’informations pour multiplier les sources, simplifier la technologies et pour être plus autonomes.

 ouvrir des espaces de confrontations d’idées et de coordinations en amont des 3 jours du FSE.

 s’organiser pour s’opposer à l’échelle européen aux limitations du droit d’expression (concentrations des supports, répressions, associations…).

Les enjeux d’un ou de plusieurs centres des médias indépendants résident dans notre capacité à avancer dans ce sens. Et non au simple fait de mettre à dispositions des connections internet, des salles d’enregistrements audio ou vidéo et des ordinateurs. Ni à recevoir la presse commerciale pour quelques minutes d’antennes ou quelques lignes dans un quotidien.

On ne pourra pas lutter pour une société plus juste, si nous nous organisons pas dans des structures plus ouvertes, plus fluides, plus transparentes.

Gilles



Imprimer cet article





Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
2 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
1 commentaire
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
7 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les fruits sont à tous, et la terre n'est à personne. Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite