Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Front unique dénonce la répression des grévistes de l’EN et la bureaucratie syndicale
jeudi 1er octobre 2015 - 09h05 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Communiqué du courant Front Unique de la FSU

Après les enseignants du collège Bellefontaine de Toulouse : deux enseignants du collège Gay-Lussac (92) sont persécutés pour « délit » de grève. Le ministère de l’Education Nationale, le gouvernement sont impliqués : la responsabilité des dirigeants de la FSU est immédiatement posée. Fin septembre, après des mois de harcèlement administratif, deux enseignants du collège Gay-Lussac de Colombes (92), Oscar Roman et Gary Pham, se voyaient signifier la tenue de deux conseils de discipline à leur encontre, à l’initiative du rectorat de Versailles. Le « délit » qui est reproché aux deux enseignants est d’avoir participé à un mouvement de grève prolongée, lors de l’hiver 2014, en opposition à la contre-réforme de l’éducation prioritaire Vallaud-Belkacem. Du 18 au 23 septembre, les enseignants du collège Gay-Lussac ont réitéré leur soutien collectif à leurs collègues en faisant grève : faute d’un réel soutien de la part des dirigeants syndicaux, ils sont restés isolés. A ce jour, ni les dirigeants du SNES-FSU, ni ceux de la FSU n’ont appelé le corps enseignant à s’associer à leur défense, que ce soit nationalement ou au plan académique. C’est en conséquence de cet isolement que les deux enseignants se sont engagés, depuis le 21 septembre, dans une grève de la faim. Le ministère Vallaud-Belkacem organise la répression méthodique des enseignants pour leur faire avaler ses contre-réformes La répression engagée contre les deux collègues de Colombes s’inscrit dans une série continue d’opérations de répression visant à soumettre le corps enseignant et imposer la mise en place systématique des contre-réformes du gouvernement. Ainsi l’an dernier, un professeur de philosophie de Poitiers a été muté à des dizaines de kilomètres de son domicile en cours d’année, suite à des accusations grossières d’ « apologie du terrorisme ». En cette rentrée, 5 enseignants du collège Bellefontaine de Toulouse se voyaient mutés pour « délit » de grève (voir notre communiqué Front Unique de juin 2015). Ces « expérimentations » en matière de répression sont en passe de connaître un saut qualitatif et quantitatif. Une dépêche AEF du 29 septembre concernant la mise en place des « formations » à la réforme des collèges – une injonction du ministère - dans l’académie de Toulouse, indique ainsi : « Deux questions sont posées aux chefs d’établissement : quelle est la répartition de la typologie des acteurs au sein du conseil pédagogique ? Chez les enseignants ? Font-ils partie du groupe des "opposants, rebelles, hostiles, irréductibles", du groupe des "attentistes, passifs indifférents, indécis" ou du groupe des "progressistes, proactifs, convaincus, avocats ou relais" ? » Pour imposer ces contre-réformes que la grande majorité des enseignants rejette, le fichage, la sélection des « fortes têtes », leur répression méthodique pour intimider le corps enseignant dans son ensemble doivent devenir la règle Du côté des dirigeants de la FSU et du SNES : un silence délibéré, complice, qui doit être rompu ! Les militants du courant Front Unique de la FSU ne peuvent que le constater et le dire : depuis des mois, le silence des dirigeants de la FSU et du SNES sur ces attaques frontales contre les libertés démocratiques et contre le droit de grève est quasi-total. Début 2015, à l’initiative de Front Unique, une motion unanime du Bureau National de la FSU était adoptée pour exiger l’arrêt des procédures engagées contre le professeur de Poitiers : résolution aussitôt « oubliée » par a direction fédérale et jamais publiée. Le 1er juin, vote unanime du même Bureau National de la FSU pour interpeller publiquement le ministère au sujet de la répression au collège Bellefontaine : résolution jamais suivie d’effet. Dans l’académie de Versailles, les militants du courant Front Unique ont demandé à la section académique du SNES de prendre position en défense des enseignants du collège Gay-Lussac et d’appeler à manifester devant le rectorat le jour du conseil de discipline : pas de réponse ni de réaction à ce jour ! Le contraste est saisissant entre ce mutisme quasi-total, concernant la répression visant des enseignants, et l’empressement que les dirigeants de la FSU et du SNES ont mis à imposer tout récemment, au mépris de leurs propres règles et mandats, la signature, par la fédération, d’un accord scélérat avec le gouvernement sur les « Parcours professionnels, carrières et rémunérations » (PPCR) – ce même accord, finalement minoritaire parmi les syndicats, dont Valls a déclaré ce matin qu’il s’appliquerait malgré tout ! La vérité est que c’est précisément pour éviter tout point de friction avec le gouvernement, toute source d’affrontement avec lui, que les dirigeants de la FSU et du SNES observent ce silence complice. Un silence que les syndiqués, les enseignants doivent briser. La répression organisée par le ministère doit subir un coup d’arrêt Les organisations syndicales ne sont pas la propriété de l’appareil qui les chapeaute : elles ont été créées précisément pour assurer la défense des travailleurs, et non pour garantir aux dirigeants leur strapontin au ministère. Les syndiqués, les militants syndicaux ne peuvent accepter que la répression s’abatte sans que leurs organisations n’organisent le combat. En ce sens, le courant Front Unique invite les enseignants, les syndiqués à s’adresser au SNES et à la FSU pour exiger qu’ils interpellent la ministre, publiquement et sans délai, pour exiger la levée de toutes les sanctions contre Oscar Roman et Gary Pham. Il appartient également aux dirigeants du SNES, organisation majoritaire, d’appeler à la constitution d’un Front Unique des organisations syndicales enseignantes afin de prendre toutes les initiatives nécessaires à la réalisation de cet objectif. Le 30/9/2015



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Front unique dénonce la répression des grévistes de l’EN et la bureaucratie syndicale
1er octobre 2015 - 14h43

11e jour de grève de la faim aujourd’hui pour Oscar et Gari.
On fait quoi pour les soutenir ?



Front unique dénonce la répression des grévistes de l’EN et la bureaucratie syndicale
1er octobre 2015 - 17h04 - Posté par Daniel’S

Il ne faut pas compter sur la FSU (qui a signé le PPCR) qui tient toujours un double discours, un devant le ministre et un autre aux militants. Elle nous trahit en permanence depuis 2012, rythme scolaires, obligations de services, loi Peillon, etc...
Il faut mobiliser la base et les syndicats non collabos de l’Education nationale, FO, CGT et SUD.


Front unique dénonce la répression des grévistes de l’EN et la bureaucratie syndicale
2 octobre 2015 - 09h48 - Posté par

12e jour.
Il faut que chacun multiplie les appels, fax, courrieis, courriers, interpellations :

— à l’Education nationale (ministre, rectorat, inspection académique, petit chef du collège de Gay-Lussac...)
— aux partis politiques muets
— aux médias complices


Front unique dénonce la répression des grévistes de l’EN et la bureaucratie syndicale
6 octobre 2015 - 18h24 - Posté par

pourquoi le SNES national bloque t il l info ?

SNES 0140 63 29 00





Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 - 09h28
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
LE 26 MAI, METTONS LA RACLÉE À MACRON ! - Meeting Mélenchon, Aubry, Ruffin, Becker à Amiens (video)
mardi 16 - 08h40
Juan Branco, avant le "grand déballage" macron, dénonce une nouvelle fois nos "pseudos élites" (video)
lundi 15 - 17h41
de : nazairien
8 commentaires
Acte 22 Place de la République, police nationale et bagueux de Paris, complètement hors sol (vidéo)
lundi 15 - 14h19
de : nazairien
4 commentaires
Toulouse #Acte22 : La police tabasse 2 Journalistes et casse leurs caméras (video)
lundi 15 - 11h01
Jean-Luc Mélenchon. Privatisations : « VOTRE MODÈLE EST FINI » (video)
lundi 15 - 10h33
Le "meilleur des mondes" A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.
dimanche 14 - 13h30
de : nazairien
6 commentaires
Anti-impérialisme : cycle de conférences
dimanche 14 - 13h29
Marlène Schiappa, piégée par ses mensonges, quitte l’interview (vidéo)
samedi 13 - 15h29
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'athéisme est une négation de Dieu et par cette négation, il pose l'existence de l'homme. Karl Marx
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite