Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le "NON" censuré dans les médias, ça suffit ! Rassemblement mardi 17 mai à 18 heures Paris
de : Paris
mardi 17 mai 2005 - 14h50 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 42.4 ko

Le "NON" censuré dans les médias, ça suffit ! Rassemblement mardi 17 mai à 18 heures Place Georges Clemenceau- Paris 8ème

Grâce à votre mobilisation, la pétition que nous avons lancée le 4 mai « le NON censuré dans les médias, ça suffit » a déjà obtenu plus 14 000 signatures.

Plus de 14 000 citoyens qui expriment le sentiment de l’immense majorité des Français.

Nous, professionnels de la télévision et de la radio, sommes attachés à l’existence d’un Service Public de l’audiovisuel, seul moyen de contrebalancer la monopolisation de l’espace public par les puissances de l’argent, au profit des puissances de l’argent, et d’assurer le nécessaire pluralisme de l’information qu’exige notre démocratie.

C’est pourquoi, cette protestation citoyenne, nous avons décidé de la faire connaître directement à Monsieur le Président de la République, gardien, selon notre Constitution, de la continuité de l’État et du respect de la loi commune.

Nous porterons en délégations l’ensemble des signatures au Président de la République Française et nous vous appelons, à cette occasion, à un RASSEMBLEMENT dans le 8ème arrondissement non loin de l’Elysée, pour appuyer notre démarche :

Mardi 17 Mai 2005 à 18 heures

Place Georges Clemenceau

(Métro ligne 1 et 13 Champs-Élysées-Clemenceau)

En attendant, continuons à faire signer massivement l’appel !

http://www.appel-info-impartiale.ra...

Initiative soutenue par : Attac, Acrimed, CFDT radio-télévision, SNJ-CGT, SNRT-CGT, UNEF, OFM (observatoire français des médias), ADAS (association de défense des assurés sociaux), SIPM-CNT (syndicat interprofessionnelle de la presse et des médias), SFR-CGT (syndicat français des réalisateurs), UEC (union des étudiants communistes), Association "Voir et Agir", SUD énergie transport gaz, Ruptures (réseau féministe), URFIG, Union des républicains radicaux U2R ...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Le "NON" censuré dans les médias, ça suffit ! Rassemblement mardi 17 mai à 18 heures Paris
17 mai 2005 - 20h01

a quand la prise de ses Bastilles là ? J’ai nommé les média.

Le soir du 29 mai quels que soient les résultats, investissons Radio - France, TF1, France 2 et 3, les ppx journaux (Le Monde, Libé) et donnons la parole aux citoyens ce soir là.
Si le NON l’emporte, osons dire que malgré le matracage médiatique nauséeux, les Français ont compris. Si le OUI l’emporte, alors, il sera évident de déduire que les média auront réussi leur coup. Alors, il faudra aller plus loin et rentrer réellement en résistance, voire tenter l’insurrection.
Il faut "détruire" les média. Je veux dire par là, détruire le symbole qu’ils représentent et déconstruire leur analyse, toujours empreinte d’un libéralisme et d’un capitalisme indépassables.
Les média depuis longtemps sont devenus partiaux. Ils sont inféodés aux pouvoirs politiques et pis, aux intérêts des grandes entreprises (pour ne pas les citer, 2 industriels de la Mort, LAGARDERE et DASSAULT). Il faut que les français le sachent. Il faut les alerter et leur dire que c’est fini. Que nous allons donner une leçon à ces gens là. Leur dire que nous licencions sans indemnité ces "nouveaux chiens de garde" que sont devenus les journalistes et leurs grands mandataires, ces hommes politiques incompétents et inutiles que nous voyons depuis trop longtemps se moquer de nous et nous tromper, mais surtout, que nous rejettons tous ces liens entre intérêts économiques dominants et journalisme. Citoyens, reprenons en main les rênes de la démocratie .



> Le "NON" censuré dans les médias, ça suffit ! Rassemblement mardi 17 mai à 18 heures Paris
18 mai 2005 - 00h14 - Posté par

Dès que le non gagne, rdv devant les radios et les télés ?


> Le "NON" censuré dans les médias, ça suffit ! Rassemblement mardi 17 mai à 18 heures Paris
18 mai 2005 - 00h37

En tout cas, on a occupé pendant deux heures la petite place Georges Clémenceau, près de l’Elysée. On était talkie-walkés ostentatoirement aux abords du Palais, alors finalement, je ne sais pas si la pétition, la doléance d’avoir un débat médiatique plus sincère a finalement pu être portée à son excellence (...à un de ses sbires, pardon...), mais il sait en tout cas que pour 16 000 signatures inscrites, il y a tout autant voire beaucoup plus de personnes qui pensent la même chose sans signer une pétition.
A force de ronronner, les médias ont cru pouvoir nous faire de la pub permanente. Maintenant, s’il ne se passe rien pendant 2 minutes, un spectacle devient "chiant", il faut de la fausse action, du malheur, de la consommation. On cherche à nous faire consommer n’importe quoi : de l’info comme une glace, un jean comme un traité européen, une opinion, une mode, des conneries diffusées en permanence, pourvu qu’on ne réfléchisse pas... Moi, j’ai abandonné ma télé, mon téléphone portable l’a rejoint quelques années plus tard, je ne dis pas à tout le monde d’en faire autant, mais pour ma part, ça ne me manque pas. Au contraire, je prends la vie autrement ; je n’ai plus ce vibreur qui me faisait sursauter les ovaires à des endroits et des moments indécents (un wagon de métro, une discussion engagée, une cabine d’essayage... On a même vu des hommes répondent au téléphone au-dessus de la pissotière. L’outil, l’instrument, c’est l’usage qu’on en fait qui lui donne son utilité, sa réalité. La politique, c’est pareil, l’information, c’est pareil : il s’agit de regarder les choses autrement, avec un recul, en faisant appel à d’autres points de vue, des valeurs différentes de la pensée unique. Et du coup, je prends le temps, je tente de pratiquer au quotidien une certaine éloge de la lenteur. Je sais que, depuis le temps que je pratique la ville, je peux m’y mouvoir très vite... Vite ? Mais pour quoi faire de plus ??
Alors, si les puissants restent malgré sourds à nos doléances, c’est que l’angle doit peut être être modifié... Car c’est parce que nous acceptons, aussi, de jouer le jeu des manifestations champêtres, d’accepter que des hommes que nous n’avons même pas élus (le manège incessant des ministres qui jouent aux chaises musicales sous nos yeux depuis 3 ans en appliquant toujours la même politique, tels des robots, des fordistes de l’emmerdement maximum...pas pour tout le monde...) ne retirent pas des lois scélérates. Car, si l’on reprend cette fameuse déclaration des droits de l’homme et du citoyen, il y est bien dit et redit que la loi émane de la volonté générale. Et quelle volonté générale veut, par exemple, aller travailler sans être payé ?? C’es complètement absurde... C’est comme demander à l’agriculteur d’aller au champs mais de ne pas le récolter, ou d’aller à l’étable mais de ne pas traire ses vaches ce jour... Dans notre système, l’homme ne travaille pas grauitement, et s’il ne peut émaner du peuple lui-même une telle sottise, c’est bien parce que des margoulins qui sont censés nous gouverner sont carrément en train de jouer avec nous. Alors jouons aussi avec eux... Après tout, ils ne nous écoutent pas ? Créons autrement, d’autres choses, au quotidien, dès qu’on le peut. Recommençons à nous parler, à nous sourire, à nous écouter, à nous inviter ; laissons libre cours à notre sens créatif et sprirituel ; achetons autrement, arrêtons de donner du pognon, dans la mesure de notre propre mesure, à des tas de structures qui n’en ont plus besoin. Vous vous rendez compte, il y a des entreprises tellement riches qu’elles ne savent plus quoi faire de leur fric... Alors elles n’ont plus besoin du nôtre. Puisque l’argent est le nerf de la guerre, dépensons-le autrement et pour d’autres choses... Favorisons d’autres circuits de production, de distribution, d’échange...
Marianne



> Le "NON" censuré dans les médias, ça suffit ! Rassemblement mardi 17 mai à 18 heures Paris
18 mai 2005 - 01h40

UN traité Constitutionelle NON democratique ,vicieux malsain, indigne :

– par les modalités de son élaboration (il n’est pas l’oeuvre d’une assemblée constituante élue à cet effet,
Il est negocié par le pouvoir, il n’y a pas de débats publics organisés,
il n’a même pas été à l’ordre du jour des dernières élections européennes de 2004 !)
– par la forme et le contenu
(c’est un texte démesurément long et illisible, qui définit jusque dans le détail
les politiques à mener pendant les décennies prochaines : quel sera alors le choix possible pour les électeurs,
lors des prochains scrutins ?)
– par la répartition des pouvoirs (l’essentiel du pouvoir échoit à des organismes non élus comme la Commission
– par la non-séparation des pouvoirs (la Commission a l’initiative exclusive des lois)
– par la quasi-impossibilité de réviser le traité, ainsi immuable pour des décennies
 par la definition dans la partie III d’une politique economique qui contitutionalise des politiques néolibérales.
(Rien de tel à la surface du globe depuis, dans son genre, le soviétisme)
– par son principe majeur qui est une « économie ouverte où la concurrence libre et non faussée »
(dès l’Article I-3 et maintes fois répétée dans la partie III)
– par l’assujettissement des droits sociaux à la compétitivité de l’économie
– par les missions attribuées à la Banque Centrale européenne,
en pârticulier l’objectif de la stabilité des prix au détriment de la croissance et de l’emploi :
c’est le choix des rentiers
– par la stricte orthodoxie monétariste
Ce traité organise une régression sociale manifeste.
– par la porte ouverte aux délocalisations industrielles et au dumping fiscal et social
(en raison de l’interdiction apportée à toute restriction à la liberté d’établissement des entreprises
, de la liberté de circulation des capitaux sans le moindre contrôle,
de l’impossibilité de procéder à une harmonisation fiscale ou sociale)
 ce qui engendre une fâcheuse manie à la reconversion des Français : quel foutoir
– par la disparition du « droit au travail » qui devient un simple « droit de travailler » !!! (Article II 75)
 par la non adhesion du traité à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1948)
qui reconnaît les droits sociaux collectifs.(Droit au travail, le droit à un revenu minimum,
le droit à un salaire minimum, le droit à une allocation de chômage, le droit à une pension de retraite,
le droit à la couverture des soins de santé, à un logement décent sont garantis.
– par l’adoption, pour les questions sociales, de la règle de l’unanimité, source de blocages
– par la soumission totale des droits sociaux au principe du marché et de la concurrence.
– par la réduction de la plupart des services publics (hors justice, école, santé d’urgence, et encore)
à des « services d’intérêt économique général » (SIEG) totalement soumis aux règles de la concurrence
et de la rentabilité comme n’importe quelle entreprise capitaliste (Article III-166 alinéas 1 et 2)
(article III-148 "Les etats membres doivent s’efforcer de proceder a la liberalisation des services
au dela de la mesure qui est obligatoire")
– par l’assimilation des aides publiques à des distorsions au dogme de la « concurrence libre et non faussée »
(Article III-167 alinéa 1)
 Par une charte des droit sociaux (partieII), non contraignante contrairement a une partie III economique
elle qui est tout a fait contraignante.
 Ce traité impose l’augmentation des dépenses militaires sous la dépendance de l’OTAN
– parce que la politique de sécurité et de défense commune de l’Union est soumise
aux obligations découlant du traité de l’Atlantique Nord et doit être compatible
avec celle de l’OTAN (Article I-41 alinéa 2)
– parce que l’OTAN reste le fondement de la défense collective de l’Europe et l’instance de sa mise en oeuvre
(Article I-41 alinéa 7)
– parce que les pays doivent s’engager « à améliorer progressivement leurs capacités militaires »
(Article I-41 alinéa 3).

Ce traité ignore ou contourne la laïcité
– par « l’oubli » de la référence à la laïcité ou à la séparation de l’État et des Églises
dans l’article I-2 consacré aux « valeurs de l’Union »
– par l’obligation constitutionnelle de maintenir un « dialogue » permanent avec les Églises
(Article I-52 alinéa 3)
– par la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement,
en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites
(Article II-70 alinéa 1 qui consacre la fin de la neutralité de la sphère publique) : à quand les chapelles,
mosquées et synagogues dans les écoles publiques ?
Ceux qui disent que l’on va voter « pour ou contre l’Europe » mentent ! On va voter pour une manière
de faire l’Europe : au service des citoyens ou au service du marché ? Dire non à ce traité constitutionnel
est indispensable pour construire l’Europe sociale et démocratique.

Pierre Mendès-France à l’Assemblée nationale le 18 janvier 1957 :

« Le projet du marché commun, tel qu’il nous est présenté, est basé sur le libéralisme classique du XIXe siècle,
selon lequel la concurrence pure et simple règle tous les problèmes. [...] L’abdication d’une démocratie
peut prendre deux formes, soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs
à un homme providentiel, soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure laquelle au nom de la
technique exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément
à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique, au sens le plus large du mot,
nationale et international






L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
10 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
5 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dès que quelqu'un comprend qu'il est contraire à sa dignité d'homme d'obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l'asservir. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite