Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Relaxe des Goodyear, ce n’est qu’un début le combat continue
de : Info’Com-CGT
vendredi 28 octobre 2016 - 10h52 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Nous ouvrons nos colonnes à Mickael Wamen qui analyse la mobilisation réussie des 19 et 20 octobre à Amiens pour la relaxe des Goodyear et la défense des libertés.

Comme tout espace de débats et réflexions, vous pouvez réagir ci-dessous afin d’échanger et confronter nos idées sur le sujet.

JPEG - 163 ko

Relaxe des Goodyear,
ce n’est qu’un début le combat continue

par Mickael Wamen - Syndicat CGT Goodyear

 

Nous avions déclaré que la sentence à l’encontre des 8 de Goodyear dépendait directement de la solidarité et de la mobilisation autour du procès en appel d’Amiens les 19 et 20 octobre. Cela s’est-il vérifié ? Nous constatons, nous les Goodyear, que par delà les milliers de camarades qui avaient répondu à notre appel à Amiens ce mercredi 19 octobre, la solidarité s’est élargie et rayonne dans tout le pays.

 

La lutte paie. La preuve ?

La peine qui nous était infligée, jusqu’à 9 mois ferme et 24 mois au total, s’est muée, le parquet a requis une sanction de 24 mois de sursis, ce qui reflète l’audience… de la mobilisation contre la répression des syndicalistes. L’enjeu est devenu clair pour beaucoup : il s’agit bien d’une entreprise gouvernementale de criminalisation de la lutte pour la défense des emplois et contre les licenciements, relayant les menaces patronales contre les travailleurs en lutte. L’acharnement dont nous sommes les victimes n’est que celui d’un gouvernement au service des financiers et de leur Barron, alors que l’état major Goodyear a abandonné les poursuites. Le sort qui nous imposé est celui que subissent un nombre croissant de militants, d’adhérents, de salariés.

 

Une nouvelle étape est à préparer dès maintenant.

Le rendu du jugement est prévu pour le 11 janvier 2017. Et ce 11 janvier, ce sera la relaxe ou rien ! Nous n’avons pas à être condamnés pour l’exercice de notre mandat syndical ! Or, une menace pèse sur nous pour nous tenter de nous dissuader d’agir, c’est le sursis. Le ministère public espère une retombée de la solidarité, et nous voulons nous débarrasser du moindre sursis, qui pèserait sur notre liberté syndicale pendant des mois.

Et ça, vu ce qui s’est passé à Amiens, c’est possible, c’est à notre portée, à tous, car tous ont intérêt à notre relaxe, hormis les patrons et leur gouvernement. Le 11 janvier, dans moins de 3 mois, devient une échéance nationale !

 

Amiens a été le rendez-vous de celles et ceux qui continuent le combat contre la loi Travail

Ce que nous avons réussi à Amiens, c’est une convergence des luttes dans le concret, une envie de partager les combats en cours, un besoin de démontrer l’état réel de la combativité des syndicalistes et des salariés. Il faut y voir l’impact des comités de soutien qui, depuis plus d’un an, qui ont appelé à l’action un peu partout en France et qui ont permis de faire de cette journée un succès. Pour que la lutte paie, il faut une solide organisation, et ces collectifs ont pu se reposer sur les syndicats SIP et Info’Com, notamment, pour la tenue de ces deux jours.

C’est ainsi que sur la scène, dans la rue ou dans le parc, le monde des luttes s’est manifesté. Le combat d’hier avec les Contis et Xavier Mathieu, celui d’aujourd’hui avec les dockers du Havre, les raffineurs de Total, les employés en grève de Babou Bagnolet, les hospitaliers de Rouen, les travailleurs de PSA-Mulhouse, etc. Parler de convergence des luttes, c’est bien, nous l’avons réalisée à Amiens. 

Nous mettons dans cette convergence la participation de groupes artistiques comme la compagnie Jolie Môme, l’animation assurée par le journaliste Daniel Mermet, dont la très réputée émission Là-bas si j’y suis, a été dernièrement éjectée de l’antenne du service public France Inter.

C’est pourquoi nous avons interpellé les directions nationales des syndicats, et en premier lieu la confédération CGT. Nous demandons la prise en charge nationale de la solidarité pour le 11 janvier. Et nous exigeons de briser l’enfermement de la mobilisation contre la loi travail dans
ce 15 septembre qui n’a été qu’un baroud d’honneur décidé par qui ?

Comme beaucoup, nous ne comptons que sur la mobilisation de rue pour inverser la tendance face à un gouvernement et un patronat qui souhaitent, plus que jamais, prendre des mesures exemplaires pour faire plier la contestation sociale. Il faudra bien résister à la loi Travail, mais nous ne la vaincrons pas entreprise par entreprise. Il ne faut rien attendre des élections de 2017, pensons-nous, pas pour prôner une pause ou arrêter de l’action, mais pour la porter à un autre niveau.

La tribune d’Amiens a été animée par de nombreux témoignages concernant les violences policières contre les manifestants, les syndicalistes, du seul fait qu’ils sont présents à une manifestation. Comment ne pas voir que les violences racistes de la police correspondent aux violences à l’intérieur des entreprises et servent à nous faire baisser la tête et à nous empêcher de résister ensemble. Les quartiers populaires, nommés « zones sensibles », sont le théâtre permanent de la répression policière qui a été utilisée de manière spectaculaire contre les résistants à la loi travail.

 

Nos propositions d’action

  • Le procès des Goodyear n’est pas fini, la relaxe est possible, continuons après Amiens. Puisque la lutte paie, continuons la mobilisation pour obtenir la relaxe le 11 janvier. Cette date doit être celle qu’un Amiens multiplié par 5 ou 10. Plus grand le rassemblement, plus juste sera la sentence, c’est-à-dire la relaxe.
  • La lutte contre la loi Travail et pour le droit social doit continuer, beaucoup de militants réclament la suite ! Personne d’entre nous n’a été consulté et personne parmi nous n’a décidé de baisser le rideau sur les actions contre la loi Travail. À Amiens lors du rassemblement, comme dans de nombreux témoignages qui nous parviennent, les militants sont interloqués par une fin en queue de poisson de la lutte, alors que l’opinion est toujours en notre faveur.

Alors nous allons demander à toutes les équipes militantes qui nous ont manifesté leur solidarité par quelle voie passer pour continuer le combat contre la destruction du droit social. Nous serons très rapidement aux côtés de celles et de ceux qui subissent comme nous les violences patronales et les injustices, nous irons partout où c’est nécessaire, avec les comités de soutien mais aussi avec les structures qui, comme nous, considèrent que seule la lutte des clases nous fera gagner tous ensemble.

 

 

[LIRE, PARTAGER, TÉLÉCHARGER…] 

 

 :: : LA LETTRE DU CMP N°3

Télécharger :
https://goo.gl/4occrV

Partager sur Facebook :
https://goo.gl/UPxRYV

Partager surTwitter :
https://goo.gl/iVc6er

 

 :: : VOIR LES PHOTOS DE LA MOBILISATION

https://goo.gl/nvfWxa

 

 :: : SORTEZ COUVERTS, ADHÉREZ CGT

 

 :: : Restez informé-e-s en vous inscrivant à la newsletter


http://www.infocomcgt.fr/newsletter



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Relaxe des Goodyear, ce n’est qu’un début le combat continue
28 octobre 2016 - 17h55

Ce malheureux épisode de la lutte des classes doit nous renforcer dans la conviction que les luttes à venir seront encore plus dures et intransigeantes des deux côtés. Entre la Loi El Khomeri (qui va produire tous ces mauvais effets sous peu) et les accords commerciaux transatlantiques en passe d’être signés, les ouvriers et les prolétaires seront, comme toujours, la variable d’ajustement des patrons.
Il va falloir leur faire comprendre que de se syndiquer est le seul moyen d’assurer leur défense.



Relaxe des Goodyear, ce n’est qu’un début le combat continue
30 octobre 2016 - 18h17 - Posté par sophie 69s

Ok restons mobilisé syndiquons nous mais aussi soyons capable de défendre des positions dans les instances syndicales et retrouvons un syndicat de lutte et de classe vraiment ,
vive les GoodYear ,vive la lutte ouvrière qui relève la tête !!


Relaxe des Goodyear, ce n’est qu’un début le combat continue
20 novembre 2016 - 19h40 - Posté par steribox

On ne peut faire tout et surtout n’importe quoi sans qu’il y est des conséquences sinon ou va t’on ? l’anarchie ! sauf que l’anarchie débouche dans 99% des cas en dictature , alors je comprends parfaitement que certains ne supportent pas ou difficilement que leurs entreprises délocalisent , ou fassent un gros ménage mais en plus dans ce cas les directeurs du site ne sont que des exécutants qui n’ont en aucun cas ne prennent de décisions pour le groupe entier et encore bien meme est-ce une raison ? Certes non 1er décision : prison ferme 2éme décision : l’exclusion 3éme décision : virer sans allocation chômage ni compensation , il y a faute grave . Et puis tous les syndicats ne doivent plus toucher de subvention de l’état .






Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avant les médias, il y avait une limite physique à l'espace qu'une personne pouvait occuper toute seule. Andy Warhol
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite