Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Élection présidentielle, inventaire lucide et nécessaire au-delà des affaires
de : Info’Com-CGT
mardi 14 mars 2017 - 23h30 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 193.4 ko

Notre 6e lettre du CMP analyse et prend parti concernant les enjeux de l’élection présidentielle. Nous ouvrons également le débat sur la nécessité de préparer dès maintenant une mobilisation originale et inédite, la veille du 1er tour, sous le thème du premier tour social le 22 avril prochain à 14h à Paris, place de la République.

Comme tout espace de débats et réflexions, vous pouvez réagir ci-dessous afin d’échanger et confronter nos idées sur le sujet.


Élection présidentielle

Inventaire lucide et nécessaire au-delà des affaires

 

Le couvercle électoral posé sur la marmite sociale ne l’empêche pas de bouillir. La réalité des luttes de tous ordres et de toutes tailles justifie bien la tenue d’un 1er Tour social le 22 avril. C’est une réponse à ceux qui désignent salaires, protection sociale et droit du travail comme facteurs de crise, ceux-là mêmes qui veulent le pouvoir pour interdire de séjour la question sociale et d’user de la répression envers ses militants. En somme, le 1er Tour social est la poursuite de l’action collective et solidaire dans la situation qui va être déterminée par le résultat des élections.

Il y aura bien un 23 avril, 1er tour électoral. C’est bien là que les ennuis commencent. Une formation politique d’un type très particulier a le vent en poupe. Elle prétend parler au nom du peuple. Le Pen parvient à faire croire que le drapeau politique des mouvements sociaux est celui de son parti rassemblé autour d’un chef qui en défend la pureté raciale, religieuse et nationale. Le Pen remplace la lutte des classes par la lutte nationale et raciale  ? Bonne diversion pour les patrons qui n’ont cure que le pays soit à feu et à sang du moment que le parti d’extrême-droite défende au mieux leurs politiques.

L’un des dangers majeurs tient dans cette imposture nationaliste. Il aura fallu toute la force destructrice de l’Union européenne pour propulser Le Pen à ce niveau-là. Le 23 avril fonctionne comme une loupe grossissant les dégâts du transfert de souveraineté. Les clés du budget du pays, de ses normes antisociales, de la circulation des capitaux ont été rendues non pas à un Etat européen, mais à une banque privée dédiée à l’euro, la BCE, à un corps de commissaires européens dévoués aux intérêts de la finance et du FMI.

Ce dispositif européen a réalisé le casse du siècle. Lors de la grande «  crise  » financière de 2007-2008, il a renfloué les banques et le système financier avec l’argent des contribuables. Une fois les profits restaurés, les banques ont pu transformer cette dette financière en dette des Etats. Et cette dette est elle-même devenue objet de spéculation financière. Le Pen proclame sa rupture avec l’euro, mais elle ne s’en prend qu’à la couleur du billet, pas aux banquiers. C’est l’une de ses supercheries majeures.

L’argent circule sans entrave, pas les migrants. Tandis que les paradis fiscaux sont ouverts aux capitaux, les migrants sont priés de garder leur misère loin des barbelés européens. Aux uns, les comptes à numéro pour accueillir toute la richesse du monde, aux autres le cimetière marin, la Méditerranée. Et les procès frappent les militants solidaires pour mieux épargner les activistes identitaires et racistes.

Le Pen a reçu tous ces cadeaux de l’Union européenne. Les formations politiques qui ont pratiqué au gouvernement la servitude volontaire à l’égard de l’euro-libéralisme lui servent la même soupe. Le FN est le produit de la décomposition du projet européen qui a été réduit au marché financier continental. Le phénomène n’est pas un simple avatar national, passible d’une tactique électorale, genre front républicain new look, parce que c’est toute la République qui s’est offerte au libéralisme européen. Et la supposée adhésion majoritaire des forces dites de l’ordre au FN savonne la planche démocratique. 

Il y a du Le Pen dans Fillon, parce que la droite se divise par le FN. Le Trocadéro a été garni en grande partie par les 40 000 fidèles des réseaux intégristes catholiques, ceux de «  la Manif Pour Tous  ». Fillon fractionne la droite par son radicalisme d’extrême droite. Sarkozy faisait du Le Pen au gouvernement. Il a été haï pour ça. Fillon reprend la recette putschiste, parce que son intention est de mener la guerre totale contre la protection sociale. L’ordre moral très chrétien vient en complément de son totalitarisme libéral.

Macron, la voix de son maître, continue l’œuvre libérale de L’Union européenne. Le prendre pour le candidat anti FN consiste à confondre la nuit avec le jour. Macron est le produit d’une fin, pas d’un début. La fin d’une social-démocratie qui finit ici éclatée entre une fausse gauche et une vraie droite. Le FN est un fascisme en devenir, ne pas lui confier notre avenir, ce n’est pas rallier ceux qui lui ont servi de marchepied.

Le temps n’est plus aux coquetteries de langage. Le sort des urnes peut être favorable à Fillon, Macron, Le Pen. L’ascension des forces de la réaction est la résultante de causes lointaines. L’inversion passera par de grands mouvements offensifs, qui restent à construire. Mais aujourd’hui, il faut être lucide  : Le Pen au pouvoir, c’est un cataclysme, une régression telle qu’elle n’est assimilable à aucun autre prétendant au pouvoir.

La lucidité commande l’action en résistance. Elle se prépare maintenant. Le 1er Tour social est un avertissement et un engagement  : nous ne sortirons de l’impasse réactionnaire que par nos luttes et leur convergence vers l’exigence d’une société solidaire et sans frontière, vers l’émancipation sociale. L’espoir tient dans nos capacités de résistance.

http://infocomcgt.fr/francedebats/i...



Imprimer cet article





Insoumission au Parlement et dans la rue, partout !
lundi 25 - 00h48
de : Christian DELARUE
Bastille !
dimanche 24 - 21h47
de : Gilles
manif rassemblement mardi 26 septembre devant sous préf Montargis 17h30 pour les contrats aidés EVS des écoles
dimanche 24 - 18h12
de : le Rouge-gorge
Sénatoriale , Macron et du Cynisme !
dimanche 24 - 14h05
1 commentaire
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 - 11h07
de : Jean-Luc Mélenchon
Et maintenant ?
dimanche 24 - 10h43
de : LE BRIS RENE
Alors, Laurent Joffrin : Le Pen ou Le Che ?
vendredi 22 - 21h49
1 commentaire
Loi travail : la contestation cherche un second souffle
vendredi 22 - 17h39
Contre le coup d’état social
vendredi 22 - 15h40
Et si la presse se portait plus mal encore que ce qu’on pouvait l’imaginer…
vendredi 22 - 15h13
de : Jacques Cotta
La France Insoumise doit se glisser dans tous les interstices de la société – Entretien avec Manuel Bompard
vendredi 22 - 12h51
Un ex-dirigeant de Lafarge reconnaît des versements d’argent à Daech en Syrie
vendredi 22 - 12h39
Rappel : 8 français sur 10 n’ont pas voté pour Macron : Une autre analyse des résultats
vendredi 22 - 12h36
de : clab
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 - 12h13
de : Front Social
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 - 12h00
VENEZUELA - Journée mondiale - Plan d’action
vendredi 22 - 09h36
de : Jo Hernandez
Quand Pierre Laurent appelait à voter Najat Valaud Belkacem
jeudi 21 - 19h59
de : Stafed
Mutuelle ex-Audiens et MRSCC : un devoir de transparence
jeudi 21 - 17h23
de : Observateur bien informé
Manif Soutien aux Catalans, Pau Vendredi 22 sept. 19h
jeudi 21 - 07h35
1 commentaire
Coup d’état social / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 21 - 02h47
de : Hdm
LA RÉVOLTE DES TERRES
mercredi 20 - 17h04
de : Ernest London
Code du Travail : FO accusé d’avoir réprimandé des militants ayant manifesté
mercredi 20 - 14h38
Emmanuel Macron, un mauvais président pour 56% des Français
mercredi 20 - 12h10
Coup d’État en Catalogne : la Guardia Civil prend d’assaut le gouvernement catalan (video)
mercredi 20 - 11h59
de : Antoine Gasquez
Le généreux cadeau à 300 millions d’Emmanuel Macron aux banquiers et assureurs les plus riches
mercredi 20 - 11h07
de : Hadrien Mathoux
1 commentaire
VENEZUELA : Les Etats-Unis ne sont pas les Maîtres du monde
mercredi 20 - 10h44
de : JO
23 septembre à la Bastille : la marche contre le coup d’État social
mercredi 20 - 07h59
de : Pierrick Tillet
LA SOCIÉTÉ CONTRE L’ÉTAT
mercredi 20 - 07h36
de : Ernest London
La semaine du sursaut
mercredi 20 - 00h00
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
Loi Travail : la CGT services publics prévoit trois semaines de grève
mardi 19 - 23h08
VENEZUELA : UN PLAN POUR NEUTRALISER LA GUERRE MEDIATIQUE !
mardi 19 - 18h20
de : JO
3 commentaires
Pour le respect des droits humains, en particulier du droit à l’autodétermination, à la République bolivarienne du Venez
mardi 19 - 18h13
de : Ambassade du Venezuela
VIVE LE "CHE" par Jean ORTIZ
mardi 19 - 17h45
de : JO
État de droit : C’est l’histoire d’une démocratie qui tombe d’un immeuble de 50 étages
mardi 19 - 16h17
FO et CFDT : la base met la pression sur les chefs
mardi 19 - 14h11
de : Luc Peillon
Force ouvrière : Jean-Claude Mailly en sursis ?
mardi 19 - 12h52
Code du travail : les métallos CDFT taclent la direction de leur syndicat
mardi 19 - 12h49
Economies : des milliers de postes dans le viseur à Pôle emploi
mardi 19 - 12h46
de : Aurélie Lebelle et Matthieu Pelloli
Quatennens : "Laurent a beaucoup trop parlé de Mélenchon" (video)
mardi 19 - 12h43
Fête de l’Humanité : après avoir annoncé son ralliement à Emmanuel Macron, Patrick Braouzec annonce son retour au PCF
mardi 19 - 11h43
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l'action. Victor Hugo
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite
Contre le coup d’état social
vendredi 22 septembre
Samedi 23 septembre 2017, donnons-nous rendez-vous à 14h00, place de la Bastille à Paris pour une marche contre le coup d’État social d’Emmanuel Macron, qui veut détruire le code du travail à coup d’ordonnances.
Lire la suite
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 septembre
de Front Social
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/stop-%C3%A... À travers cette pétition, nous proposons la tenue d’une table ronde permettant à tous les acteurs du mouvement social de s’entendre et proposer au plus vite une feuille de route unique et des actions communes... Amis et camarades, Comme vous, nous constatons que le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes bénéficiant de contrats aidés aux assurés sociaux, des (...)
Lire la suite
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 septembre
À la veille de la présentation des ordonnances, les syndicats opposés à la réforme du code du travail ont manifesté et appelé à la grève. Ces mobilisations traditionnelles sont-elles encore efficaces ? L’éclairage de Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier. Regards. Après 1936 et 1968, la France est le pays de la grève générale, mais en pratique, depuis 1995, on évalue le rapport de forces dans la rue, en comptant le nombre de manifestants… La manifestation a-t-elle (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ : 3 JOURS POUR AGIR ET SE FAIRE PLAISIR
jeudi 14 septembre
de Info’Com-CGT
Venez échanger, débattre, discuter partager, vous amuser, partager un verre sur le stand d’Info’Com-CGT à la Fête de l’Humanité, avenue Lousie-Michel. :: : Concerts Roadmaster Officiel, Paul Exploit, Damien Accordémon, Palabre, Boris Pelosof :: : Débats Samedi 10 h 30 Inauguration du journal Moins Une, suivi du débat : Faire sauter le verrou médiatique : quelles initiatives pour une information indépendante ? Premiers invités : Pierre Souchon, rédacteur en chef (...)
Lire la suite
Les rendez-vous secrets de Berger et Mailly au ministère et au Château
jeudi 7 septembre
C’est le Canard enchaîné qui révèle les rencontres cachées aux travailleurs comme aux militants de leurs propres organisations de Berger et Mailly avec Macron le 28 août dernier, ce dernier ainsi que le premier ministre voulant " s’assurer qu’ils tenaient bien leurs troupes" !!! Afin de faire accepter la démolition du Code du travail contre de soit-disant contre-parties ! Des raisons supplémentaires pour que les travailleurs expriment leur colère et leur détermination le (...)
Lire la suite
LE 12 SEPTEMBRE, TOUS EN GRÈVE ET DANS LA RUE CONTRE LA LOI TRAVAIL XXL
jeudi 7 septembre
de Info’Com-CGT
Le gouvernement a présenté, ses ordonnances qui vont supprimer ou fragiliser de nombreux droits et continuer à déconstruire le Code du travail. L’heure n’est pas à baisser les bras ! Soyons déterminés dans cette lutte qui doit être la plus importante de ces dernières années car celles et ceux qui défendent ces ordonnances libérales veulent en réalité en finir avec nos acquis et conquis. Cette régression sociale ne se limite d’ailleurs pas qu’au Code du travail. Le (...)
Lire la suite