Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Mélenchon : esprit de campagne, spécial Luttes Sociales, aujourd’hui à 18:00 en direct ici sur bellaciao.org
vendredi 24 mars
de Collectif Bellaciao
1 commentaire
Aujourd’hui vendredi 24 mars à partir de 18h, suivez en direct l’émission Esprit de campagne spécial Luttes sociales. Participez en direct en posant vos questions dans le chat Youtube et sur Twitter avec le hashtag #LuttesSociales. Partagez !
Lire la suite, commenter l'article...

8 mars noir : Plus de 37 jeunes filles mortes au Guatemala après avoir cherché à s’évader de leur foyer maltraitant
de : Espoir Chiapas
lundi 20 mars 2017 - 21h46 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 52.8 ko

Rassemblons-nous ce mardi 21 mars à 18h00 devant l’ambassade du Guatemala à Paris !

Rassemblement - Solidarité avec le Guatemala

La lutte pour la justice et contre les violences d’État est internationale

Ce mardi 7 mars 2017, 80 adolescentes ont fugué de leur foyer « Hogar Seguro, Virgen de l’Asuncion » pour dénoncer l’exploitation sexuelle, les viols et violences dont elles sont victimes à l’intérieur même de ce centre d’accueil pour mineurs. 60 d’entre elles ont été ramenées de force par la Police Nationale Civile, puis enfermées à clé dans une petite pièce, sans eau ni sanitaire.

Dans la matinée du 8 mars, un incendie s’est déclenché dans cette même pièce et a provoqué la mort de 43 jeunes filles de 14 à 17 ans.

 Considérant que le gouvernement du Guatemala, en tant que responsable civil des centres de protection pour mineurs, est coupable d’un féminicide institutionnel et complice d’un réseau de traite humaine et d’exploitation sexuelle sur mineurs,
 considérant que les politiques internationales capitalistes, racistes et sexistes sont responsables de ce système autorisant l’achat et la violence de corps d’enfant et de femmes,
 considérant que « la justice est indivisible : une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier » (Angela Davis),

Nous répondons présent à l’appel des organisations féministes et associations de défense des droits de l’enfance et de l’adolescence pour former une action de mobilisation internationale devant les ambassades du Guatemala du monde entier.

Ensemble, nous exigeons :

 une enquête poussée sur les causes de l’incendie et Justice pour les familles des 43 adolescentes
 une enquête poussée sur les réseaux de traite humaine et Justice pour toutes les victimes de violences sexuelles
 la protection immédiate des 600 jeunes survivants du centre et la considération de leurs témoignages
 une restructuration totale de tout le système de protection de l’enfance et de l’adolescence en s’appuyant sur les propositions concrètes des organisations de sociétés civiles travaillant sur ce sujet

En tant que communauté internationale, nous avons le devoir de rester vigilant à ce que justice se fasse et à se mobiliser pour le respect de droits humains de tou.te.s et tous !

Rassemblons-nous ce mardi 21 mars à 18h00 devant l’ambassade du Guatemala à Paris !



Ce mardi 7 mars 2017, vers 15h, près de 80 adolescentes, de 13 à 17 ans, ont forcé les portes pour s’évader de leur foyer d’accueil “Hogar Seguro, Virgen de la Asunción” (« foyer sûr, vierge de l’ascension”) situé à San Jose Pinula, à 10km à l’est de la capitale du Guatemala. Elles ont tenté de s’évader afin de dénoncer les mauvais traitements, violences et violences sexuelles dont elles ont été victimes au sein du foyer. 



Photo : Espoir Chiapas

“La-bas, c’est l’enfer et l’enfer nous le vivons. Nous sommes violées chaque soir.” Une voisine du foyer rapporte les paroles qu’une jeune fille à réussi a lui dire avant l’intervention de la police. Après quelques moments de heurts avec les forces de l’ordre, la Police National Civile a réussi à contrôler l’émeute et à faire entrer les jeunes filles dans le foyer. 19 d’entre elles auraient cependant réussi à s’enfuir mais nous sommes encore sans nouvelles ni traces d’elles. Selon le témoignage d’une des jeunes filles rescapée du drame, il semblerait que les 60 adolescentes qui ont été ramenées de force dans le centre ont été ensuite enfermées – portes et fenêtres à clé – dans une même chambre.

C’est de cette chambre, située dans l’aile féminine du “hogar seguro” que s’est déclenché l’incendie dans la matinée du 8 mars. Selon Abner Paredes, – la tête de la branche “Défense de la jeunesse” de l’institution gouvernementale “PDH”, Procureur des Droits Humains, l’incendie aurait été déclenché par l’une des adolescentes enfermées qui avait une boite d’allumettes et aurait mis le feu à un matelas.

37 jeunes filles sont mortes calcinées durant l’incendie, 18 ont succombé a leurs blessures dans les hôpitaux San Juan de Dios et Roosevelt dans la capitale. Plus de 40 adolescentes sont hospitalisées pour des brûlures aux deuxième et troisième degrés.

Pour l’instant, seulement 18 des 37 jeunes filles ont été identifiées.

Le centre de protection pour enfants et adolescents victimes d’abandons, de violences intra-familiales et de maltraitance avait déjà été au centre de plaintes pour violences et mauvais traitements.

En effet, le foyer qui héberge près de 800 mineurs alors qu’il est habilité pour une capacité d’accueil d’environ 400 places, a été poursuivi au cours de différents procès l’an passé, à la suite de plusieurs plaintes de parents suite aux témoignages de leurs enfants rescapés : privation de nourriture, séquestration, humiliations, sévices corporels et violences sexuelles ; et à la suite de plus de 47 fugues de mineurs. L’ancien directeur Miguel Ángel Menera a été destitué de ses fonctions en novembre 2016.

Photo : Espoir Chiapas

Le mois suivant, le juge de la protection de l’enfance et de l’adolescence de la zone métropolitaine a condamné l’État du Guatemala pour outrage des droits humains au vue des conditions d’accueil du centre dont il a la responsabilité. Durant ce procès, on découvre l’existence d’une salle appelée “el gallinero” : « le poulailler », qui serait équivalent d’une salle de torture où les mineures seraient enfermées, humiliées et violentées. Après la condamnation de l’État, une résolution de restructuration puis de fermeture progressive du centre est ordonnée, mais celle-ci ne sera pas appliquée.

Après les disparations sans suite de plusieurs dizaines de mineurs placés sous la responsabilité du foyer, Mareny Mérida, secrétaire au Secrétariat d’État du Bien-être Social, suspecte que les jeunes soient utilisées dans des réseaux de prostitution infantile et des crimes organisés du narcotrafic. Le procureur de la PDH dénonce lui aussi la possibilité d’un réseau d’exploitation sexuelle : l’enquête sur les employés accusés de traite humaine est toujours en cours depuis 2016.

Ces enquêtes sont appuyées par le témoignage de parents dont les enfants ont été rescapés du centre avant l’incendie : une jeune fille de 16 ans, en état de choc post-traumatique, témoigne qu’une fois “un homme avec un fort accent étasunien est entré dans le centre, accompagné d’un gardien, pour me violer.”

Cette même jeune fille raconte avoir vue une enfant se faire tabasser par les gardiens jusqu’à avoir les côtes cassées et vomir du sang.

Raquel Hoper, mère d’un garçon de 12 ans raconte que son fils ne voulait plus rester dans le centre car les éducateurs mangeaient la nourriture des enfants et qu’on leur servait juste du pain pourri. Plusieurs adolescentes témoignent avoir été enfermées nues dans les couloirs, attachées à leurs lits et violées par les gardiens.

Photo : Espoir Chiapas

Les parents dénoncent aussi l’impossibilité de voir leurs enfants sans pouvoir communiquer avec eux en dehors des rendez-vous téléphoniques surveillés par les gardiens. Selon la deputée Amilcar Pop, seulement 3 des 64 caméras de vidéo surveillance étaient en état de marche. Il semblerait que les 61 autres aient été désactivées volontairement.

Aujourd’hui, vendredi 10 mars 2017, les parents rassemblés devant le centre se plaignent de n’avoir aucune information et attendent toujours des explications et des nouvelles de leurs enfants. A part l’identité des 18 premières victimes, aucune information ne leur a été transmise.

Des doutes sont émis par les parents concernant la réaction des secours et de l’absence d’évacuation des adolescentes. En effet, un jeune garçon de 16 ans, rescapé de l’incendie, témoigne entre deux sanglots “On connaissait les filles qui étaient enfermées, on a voulu aller les aider mais ils nous en ont empêché… On voulait les faire sortir mais les policiers nous ont bloqué l’entrée”.

Une enquête est ouverte pour découvrir la source de l’incendie et les conditions d’évacuation des mineures.

Hier soir, un rassemblement devant le Palais National a eu lieu à l’appel d’institutions de défense des droits humains et de collectifs autonomes pour se recueillir, “être la voix de celles qui n’en ont plus” et exiger justice.

Malgré les accusations à l’encontre du gouvernement, Jimmy Morales, le président du Guatemala a annoncé dans un discours 3 jours de deuil national, qu’il s’agit d’un “terrible accident” dont toute la société est responsable.

D’autres manifestations sont prévues en fin de semaine pour exiger l’ouverture d’une réelle enquête concernant les accusations d’exploitation sexuelle et de maltraitance du foyer, et pour dénoncer la responsabilité de tous les corps d’état impliqués dans la complaisance dans cette affaire comme réels coupables de la mort des jeunes filles, et ainsi indemniser les familles et rendre justice.

 

Source : Espoir Chiapas

https://www.frequences-latines.com/...



Imprimer cet article





Philippe Douste-Blazy, l’homme de tous les retournements de veste, annonce son soutien à Emmanuel Macron
vendredi 24 - 18h35
1 commentaire
Cergy : une foule record pour écouter Jean-Luc Mélenchon à l’ESSEC
vendredi 24 - 18h17
Débat "quel avenir pour le travail" - Mardi 28 mars à 19h - Ivry sur Seine
vendredi 24 - 18h12
de : PCF Ivry
Hamon remanie son programme
vendredi 24 - 17h22
de : Politis
La fille de Jean-Luc Mélenchon assigne un élu de l’Essonne pour diffamation
vendredi 24 - 17h03
de : Laurence Mauriaucourt
1 commentaire
LA PRÉSIDENTE - Tome 3 : LA VAGUE
vendredi 24 - 16h53
de : Ernest London
21 anciens cadres du PS appellent à voter Mélenchon
vendredi 24 - 16h46
de : La Nouvelle Gauche Socialiste
Mélenchon : esprit de campagne, spécial Luttes Sociales, aujourd’hui à 18:00 en direct ici sur bellaciao.org
vendredi 24 - 14h51
de : Collectif Bellaciao
1 commentaire
Rassemblement contre la répression anti-syndicale à La Poste mardi 28 mars !
vendredi 24 - 11h09
de : SUD Poste 92
Appel du PRCF aux syndicalistes CGT – FSU – FO – SUD... qui ont combattu la loi Travail El Khomri
vendredi 24 - 06h20
de : Jo Hernandez
Peser sur les élections-Adresse du secrétaire général de la CGT 13 aux syndiqués des bouches du rhône
jeudi 23 - 19h15
de : Alfred 13
23.03.2017 Révolte en Guyane, villes paralysées, écoles fermées, desserte aérienne perturbée (6 videos et 10 photos)
jeudi 23 - 18h48
de : Collectif Bellaciao
28 mars : Rassemblement contre le licenciement de Gaël Quirante (video)
jeudi 23 - 16h18
de : Sudposte Hauts de Seine
1er tour social, tous dans la rue le 22 Avril à Paris
jeudi 23 - 15h16
de : CGT USD 59
Pétition : Demande d’amnistie pour les Goodyear (Interview audio de Mickaël Wamen sur France Bleu le 23/03/2017)
jeudi 23 - 14h45
de : Comité de soutien aux Goodyear 87
Non, Jean-Luc Mélenchon n’arbore pas une Rolex à 18.000 euros (video)
jeudi 23 - 14h18
de : Antoine Krempf
1 commentaire
Moi, mon patrimoine, mon statut
jeudi 23 - 14h02
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
DEPUIS HIER, DES BRUITS CIRCULENT SUR LE NET...
jeudi 23 - 13h10
de : Brigitte Pascall
Pour la préservation de la mémoire de la Résistance en Pologne
jeudi 23 - 11h38
de : Amis d’Edward Gierek
photo : liberté, égalité, publicité !
jeudi 23 - 11h27
CONTRE LE FASCISME : COLLABORATION OU RESISTANCE ?
jeudi 23 - 10h22
de : Robert SAE
Macron , les oligarques et les hommes du PS
jeudi 23 - 09h53
Appel de syndicalistes à soutenir Jean-Luc Mélenchon
jeudi 23 - 01h22
François Fillon a bénéficié d’un prêt de 30 000 euros de sa fille pour "payer le solde de ses impôts" à la fin 2016
jeudi 23 - 00h53
Macron : Nouvel homme providentiel… du capital
mercredi 22 - 21h46
de : phil
Macron, Hamon, les taxes féodales et la charité
mercredi 22 - 18h49
Fillon, l’eternel tricheur : coaché par sms pendant le débat a la Tv
mercredi 22 - 17h51
Rassemblement Anti- Linky à Perpignan
mercredi 22 - 16h16
de : Paroles Libres
Comment l’affaire Le Roux se retourne contre Fillon
mercredi 22 - 15h58
de : Marianne Enault
Le Roux démissionne après la révélation de l’emploi de ses filles à l’Assemblée
mercredi 22 - 15h38
de : Placide
La mort du libéralisme
mercredi 22 - 15h04
de : Alan Woods
Affaire Fillon : qui est Fouad Mahkzoumi, le sulfureux ami libanais de Fillon ?
mercredi 22 - 14h22
de : Jules Pecnard
Fillon , ce représentant de la grande bourgeoisie parasitaire, ne s’arrête pas de tricher !
mercredi 22 - 12h04
Quand Adrien Sénécat poursuit sa diffamation, pour blanchir Fabius de son “bon boulot”
mercredi 22 - 11h56
de : Olivier Berruyer
L’étrange engagement de Bruno Le Roux dans la lutte antitabac
mercredi 22 - 11h37
de : David Le Bailly et Maël Thierry
Affaire Fillon : la situation empire
mercredi 22 - 10h32
de : Yves THRÉARD
1 commentaire
De la vertu
mercredi 22 - 10h05
de : Jean-Luc Mélenchon
2 commentaires
L’amour en cage poème de Fabrice Selingant
mercredi 22 - 08h52
de : le Rouge-gorge
7 commentaires
Pierre Moscovici s’est aussi fait offrir des costumes de luxe, selon "Le Canard enchaîné"
mardi 21 - 22h40
1 commentaire
Mais que fait gnafron ?
mardi 21 - 21h55
de : red1917

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Un socialiste est plus que jamais un charlatan social qui veut, à l'aide d'un tas de panacées et avec toutes sortes de rapiéçages, supprimer les misères sociales, sans faire le moindre tort au capital et au profit. Engels
Faites un don
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Mélenchon : esprit de campagne, spécial Luttes Sociales, aujourd’hui à 18:00 en direct ici sur bellaciao.org
vendredi 24 mars
de Collectif Bellaciao
1 commentaire
Aujourd’hui vendredi 24 mars à partir de 18h, suivez en direct l’émission Esprit de campagne spécial Luttes sociales. Participez en direct en posant vos questions dans le chat Youtube et sur Twitter avec le hashtag #LuttesSociales. Partagez !
Lire la suite
Appel de syndicalistes à soutenir Jean-Luc Mélenchon
jeudi 23 mars
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/aux-camara... La séquence électorale qui verra se succéder les élections présidentielles et législatives en 2017 revêt une importance inédite pour le monde du travail. Les scénarios annoncés évoquent la probabilité d’un face à face au deuxième tour entre une droite ultra réactionnaire et l’extrême droite. Nous sommes conscients de ce que cela signifie en termes de régression des droits et garanties collectives, de (...)
Lire la suite
Emplois fictifs, Cambadélis : Je ne vois pas, aujourd’hui, pourquoi Bruno Le Roux devrait démissionner...
mardi 21 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Encore une fois, un deux poids, deux mesures entre les déclarations de Cambadélis accorde à Bruno Le Roux ou à François Fillon. En début février Jean-Christophe Cambadélis appelle Fillon à renoncer à sa candidature dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse et de ses enfants. Aujourd’hui Jean-Christophe Cambadélis dans l’affaire des emplois fictifs présumés des enfants de Bruno Le Roux, déclare : "Non, ne faisons pas démissionner les gens ou les mettre en (...)
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon : Henri Emmanuelli nous quitte, la mer a emporté le rocher
mardi 21 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
L’ex-ministre et président PS de l’Assemblée nationale Henri Emmanuelli est décédé à l’âge de 71 ans des suites d’une longue maladie, a annoncé ce mardi sa famille. Elu pour la première fois député des Landes en 1978, cet homme aux sourcils épais et à la voix rocailleuse, doté d’une très forte personnalité, avait été, entre 1981 et 1986, secrétaire d’Etat aux DOM-TOM puis au Budget du président François Mitterrand. Trésorier du PS en 1987, il avait (...)
Lire la suite
LE 22 AVRIL, PRENONS LA RUE POUR IMPOSER NOTRE PROGRAMME
lundi 20 mars
de Collectif Bellaciao
LE SAMEDI 22 AVRIL 2017 À 14H, À PARIS, PLACE DE LA RÉPUBLIQUE, NOUS POURRONS DIRE, NOUS Y ÉTIONS ! NOUS Salariés du privé comme du public, chômeurs, précaires, étudiants, toute la jeunesse, retraités, smicards, qui survivons avec le RSA.. Habitants de villes, des villages et des banlieues… Qui votons avec ou sans conviction, la large majorité des abstentionnistes convaincus… Qui subissons le racisme, le sexisme, l’exclusion sous toutes ses formes, les (...)
Lire la suite
18 mars pour la VIe République, la marche de la Bastille (video)
jeudi 16 mars
de Jean-Luc Mélenchon
Le 18 mars est notre rendez-vous crucial, à Paris pour la sixième république. Pour autant, je suis de retour de Rome où se tenait la quatrième session du forum du plan B en Europe. Une bonne couverture de presse a permis d’en connaître les thèmes. Je reviens donc ici sur les actualités du sujet. Mais je fais mes premières lignes à la mémoire de l’infirmière qui s’est suicidée le jour de la manifestation nationale pour la défense des professionnels de santé et de la (...)
Lire la suite
Solidarité, le sens d’une vie : appel à souscription (video)
mercredi 15 mars
de Images contemporaines
Film documentaire – 90 min Écrit et réalisé par Mourad Laffitte et Laurence Karsznia Produit par Images contemporaines « Il faut essayer de devenir de plus en plus sage, de plus en plus humain, de plus en plus généreux, et surtout de plus en plus déterminés. » Julien Lauprêtre Découvrir Julien Lauprêtre, c’est faire l’expérience d’une rencontre rare et précieuse. Visionnaire, libre, déterminé, charismatique, il œuvre sans relâche à la tête du Secours (...)
Lire la suite