Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Laïcité et intégrisme
de : Catherine Kintzler
mardi 21 mars 2017 - 00h03 - Signaler aux modérateurs

Le régime politique laïque installe une dualité libératrice permettant à chacun d’échapper aussi bien à la pression sociale de proximité qu’à une uniformisation officielle d’État. Les intégrismes, qui ne souffrent aucun point de fuite, ne peuvent que le détester. Aussi la laïcité est-elle le point de résistance le plus puissant pour les affronter – à condition de ne pas renoncer à cette puissance par des « accommodements » qui la ruinent(1).

L’injonction d’uniformisation

L’intégrisme ne peut pas souffrir les points de fuite par lesquels on peut échapper, même momentanément, à son exigence d’uniformisation de la vie et des mœurs. Tout ce qui rompt ce tissu qu’il veut intégral, ordonné à une parole unique, tout ce qui peut le rendre perméable à une autre parole, à une autre manière de vivre, lui est odieux. Rien d’étonnant à ce qu’il s’en prenne à la liberté d’expression, et généralement à toute altérité. Les États de droit et leurs effets de liberté sont naturellement dans le viseur de son tir. On se souvient des caricatures au Danemark, de Theo van Gogh, de Rushdie, de Redeker, de Toulouse – la liste s’allonge, pensons, entre autres, aux procès faits à Pascal Bruckner, à Georges Bensoussan, à Djemila Benhabib, à Kamel Daoud, pour n’en citer que quelques-uns.

Dès janvier 2015, avec les assassinats de Paris, où un parcours sanglant des figures de la liberté a été tracé (le « blasphémateur » qui teste la liberté, le policier républicain qui la protège, le Juif qui incarne l’altérité haïe), suivi par la démonstration sans précédent d’un peuple se réappropriant ses principes, on a atteint une sorte de classicisme dans l’opposition politique épurée entre la violence intégriste meurtrière et les principes républicains libérateurs. Le sillon sanglant s’est poursuivi avec les carnages du Bataclan puis le 14 juillet de Nice, où l’esprit même de la réunion libre et fraternelle par delà toutes les appartenances a été frappé. Dans son éditorial du 14 janvier 2015, Charlie-Hebdo, sous la plume de Gérard Biard, avait déjà pointé la cible profonde et l’enjeu de cette opposition absolue : le régime laïque et ses effets, nec plus ultra de l’État de droit.

La dualité du régime laïque : une respiration

La laïcité comme régime politique est en effet une cible éminente pour les visées intégristes. Cette éminence la désigne comme le point de résistance le plus puissant pour s’en prémunir – à condition de ne pas renoncer à cette puissance par des « accommodements » qui la ruinent.

La laïcité va jusqu’aux racines de la disjonction entre foi et loi. Au-delà même de la séparation des églises et de l’État, elle rend le lien politique totalement indépendant de toute forme de croyance ou d’appartenance : il ne se forme pas sur le modèle d’un lien préexistant, religieux, coutumier, ethnique. L’appartenance préalable à une communauté n’est pas nécessairement contraire au lien politique, mais elle n’est jamais requise par lui. Et si une appartenance entend priver ses « membres » des droits ou les exempter des devoirs de chacun, l’association politique la combat. On voit alors que, si l’intégrisme peut encore s’accommoder d’une association politique « moléculaire » où les communautés en tant que telles sont politiquement reconnues, il ne peut que haïr celle qui réunit des atomes individuels, qui accorde aux communautés un statut juridique jouissant d’une grande liberté mais leur refuse celui d’agent politique ès qualités.

Ce faisant, le régime laïque installe une dualité qui traverse la vie de chacun et rend concrète une respiration redoutée par l’intégrisme. D’une part, le principe de laïcité proprement dit applique le minimalisme à la puissance publique et à ce qui participe d’elle : on s’y abstient de toute manifestation, caution ou reconnaissance en matière de cultes, de croyances et d’incroyances. Mais d’autre part ce principe d’abstention, ce moment zéro, n’a de sens qu’à libérer tout ce qu’il ne gouverne pas : l’infinité de la société civile, y compris les lieux accessibles au public, jouit de la liberté d’expression et d’affichage dans le cadre du droit commun. Sans cette dualité, la laïcité perd son sens. Chacun vit cette distinction concrètement : l’élève qui ôte ses signes religieux en entrant à l’école publique et qui les remet en sortant fait l’expérience de la respiration laïque, il échappe par cette dualité aussi bien à la pression sociale de son milieu qu’à une uniformisation officielle d’État. Croire qu’une femme voilée serait incapable de comprendre cette articulation, la renvoyer sans cesse à l’uniformité d’une vie de « maman voilée », c’est la mépriser et la reléguer dans un statut d’intouchable ; c’est aussi désarmer celle qui entend échapper au lissage de sa vie.

Une pensée « progressiste » et « inclusive » au secours de l’exclusivité communautaire

On comprend que cette altérité fondamentale des espaces, des temps, des règles, des fonctions, soit diamétralement opposée à tout intégrisme, et c’est pourquoi il est absurde de parler d’ « intégrisme laïque » – ce qui est contradictoire puisque le régime laïque distingue les domaines et ne les uniformise pas. Cette respiration, caractéristique du régime laïque, fait obstacle, par définition, à toute emprise intégrale sur l’existence humaine et c’est pourquoi les intégrismes religieux l’ont en aversion. Mais comment comprendre qu’elle soit récusée et même combattue, au prétexte de « respect des cultures » et d’ « inclusion », par des progressistes ? Comment comprendre que le brouillage des distinctions soit obstinément reconduit, que les injonctions au conformisme soient complaisamment tolérées, que le grignotage de ce régime libérateur soit systématiquement proposé par des « décideurs » dont la couleur politique varie, mais non l’assentiment à cette pensée diffuse qui fait de l’attitude croyante une norme, qui la considère comme un modèle de « vivre-ensemble » et qui invite chacun à s’y inscrire, sans répit, sans moment critique, sans respiration ? L’introduction des signes religieux à l’école publique (sortis par la porte en 2004 et revenant par la fenêtre avec les accompagnateurs de sorties), la mise en quartiers des cimetières, l’appel au financement des cultes – comme si la liberté de culte était un droit-créance –, l’injonction faite à l’école de se livrer à son extérieur en organisant l’impossibilité d’instruire (bonne recette pour produire des ghettos scolaires voués à la monotonie communautaire), l’abandon par les services publics de zones qu’on ne devrait pas appeler « urbaines » : en finira-t-on bientôt avec cette politique antilaïque et antirépublicaine qui n’est autre qu’un soutien à l’intégrisme politico-religieux ?

Oser imposer le modèle laïque aux « décideurs »

Non la France n’a pas de problème de laïcité. Mais une grande partie de son personnel politique et médiatique autorisé a un problème avec la laïcité. Ce problème ce sont des discours compassionnels et culpabilisants dont l’effet est le retournement victimaire. C’est un regard paternaliste et méprisant par son indulgence même envers des communautés exclusives et féroces – comme si les individus qui les composent n’étaient pas dignes de prendre en main leur propre destin dans sa singularité, comme s’ils ne pouvaient jouir que d’une identité tribale « clés en mains ». C’est un dévoiement de l’antiracisme et de la lutte contre les discriminations, une virulence qui va jusqu’à solliciter le bras meurtrier en lui désignant les cibles d’un index complice et en susurrant l’accusation suprême – « islamophobe ! ». C’est la perméabilité à la normalisation par le religieux à laquelle il faudrait « s’adapter », comme si la laïcité était anti-religieuse, et comme s’il fallait avoir honte d’afficher son athéisme ou son agnosticisme. Ce sont les sirupeuses génuflexions devant un « vivre-ensemble » impératif, un douteux « bien commun » sans égards pour la singularité, comme si le civisme républicain était une valeur sacrificielle de patronage et comme si le Promeneur solitaire devait toujours être lapidé. Ce problème c’est aussi que nous, citoyens, n’osons pas imposer avec assez de force à nos « décideurs » la réappropriation du modèle politique laïque et de sa puissance libératrice.

1 : Ce texte est une version modifiée, augmentée et actualisée de l’article publié le 30 janvier 2015 sur Le Monde.fr, intitulé « Contre l’intégrisme, choisissons la respiration laïque »

http://www.ufal.org/laicite/laicite...



Imprimer cet article





DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London
À Naples, rencontre avec Potere al Popolo (vidéo)
dimanche 18 - 12h29
de : Jean-Luc Mélenchon via RF
Augmenter la pression contre le licenciement de Gaël Quirante
dimanche 18 - 11h26
de : olivier
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France et ses entreprises, fournisseurs officiels de la guerre au Yémen
dimanche 18 - 03h37
de : stef131
El votán Zapata
samedi 17 - 16h36
de : Georges Lapierre
Après NDDL : des ZAD partout ?
samedi 17 - 13h59
de : JO
Rennes : Deux enseignantes convoquées au rectorat pour avoir organisé une sortie scolaire à La Maison de la Grève
samedi 17 - 11h44
1 commentaire
TROIS OPTIONS POUR L’EUROPE !
vendredi 16 - 23h05
de : LE BRIS RENE
LE VRAI SCANDALE DES GAZ DE SCHISTE
vendredi 16 - 19h12
de : Ernest London
LE ROI NE MARCHE PLUS IL VOLE....
vendredi 16 - 18h56
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Ivry, Vendredi 16 février dès 19h jusqu’à 23h Nuit de la liberté : Free Salah Hamouri
vendredi 16 - 17h50
de : Roberto Ferrario
Potere al Popolo, ou l’optimisme de la volonté
vendredi 16 - 14h48
de : Marco Cesario via FR
Pouvoir d’achat : les Français déçus par Macron
vendredi 16 - 14h42
de : Grégoire Normand
2 commentaires
Samedi 24, une grande manifestation en solidarité avec nos amis Kurdes à Paris
vendredi 16 - 14h35
Solidarité avec la ville d’Afrin et les territoires kurdes du nord de la Syrie (video)
vendredi 16 - 11h56
de : Roberto Ferrario
Départ de la mutuelle uMen : tout ça pour ça ?
vendredi 16 - 10h44
de : Tagazog
UN RAZ-DE-MAREE DE LA MISERE : selon le Secours Populaire
vendredi 16 - 10h40
de : JO
Amazon veut équiper ses salariés de bracelets électroniques
vendredi 16 - 10h27
Michelin, exemplaire pour Emmanuel Macron, suspend les contreparties de son plan de départs volontaires
vendredi 16 - 09h36
1 commentaire
Vidéo 3’ - Pôle emploi, contrôle tes offres au lieu de cliquer les chômeurs
vendredi 16 - 06h49
de : CGT chômeurs rebelles du Morbihan
Pour Muriel Pénicaud, "le burn-out n’est pas une maladie professionnelle"
jeudi 15 - 14h31
de : Tiphaine Thuillier
1 commentaire
LE MONDE DIPLOMATIQUE N°767
jeudi 15 - 13h34
de : Ernest London
LE MYTHE DE L’IMMIGRATION MASSIVE
jeudi 15 - 13h11
de : Nemo3637
Gérald Darmanin visé par une nouvelle plainte : le trouble envahit l’hémicycle
jeudi 15 - 11h48
de : Louise Bodet
1 commentaire
Le Saint Empire économique allemand
jeudi 15 - 10h29
La vie en transit / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 15 - 09h23
de : Hdm
2 commentaires
L’avocat de Trump a versé 130.000 dollars de sa poche à une actrice de films pornographiques
mercredi 14 - 10h29
2 commentaires
Israël : la police recommande la mise en examen de Benyamin Netanyahu
mercredi 14 - 09h49
de : Guilhem Delteil
La gauche peut-elle être complice des religions ?
mercredi 14 - 09h19
de : Paul Ariès et Yvon Quiniou
CHRONIQUE DE LA GUERRE CIVILE
mardi 13 - 19h25
de : Ernest London
Cent dix-sept travailleurs sans-papiers lancent la première d’une série de grèves contre le projet de loi Collomb
mardi 13 - 15h47

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n’existe pas d’activité humaine dont on puisse exclure tout-à-fait l’intervention intellectuelle, il n’est pas possible de séparer l’homo faber de l’homo sapiens. Antonio Gramsci
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite
Bonne année 2018 !!! Soutenez Bellaciao !!! :-)
mardi 2 janvier
de Bellaciao
https://bellaciao.org/souscription (transaction sécurisée) Bellaciao souhaite une bonne année 2018 à toutes celles et tous ceux qui luttent contre le capitalisme et qui se battent pour leur dignité et leur émancipation. Bonne santé, vive la liberté, vive l’amour et vive le communisme ! La lutte continue, on les aura ! Soutenez Bellaciao :) Le serveur et la bande passante coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements (...)
Lire la suite
Ça n’arrête pas !
mardi 26 décembre
de Jean-Luc Mélenchon
Et toc ! J’avais prévu mon coup. Mon post du lendemain de Noël est prêt. Mes amis Jean-François et Antoine le publient aussitôt. Que l’adversaire se le dise : nous ne dormons jamais que d’un œil. Voici donc des lignes qui vagabondent sur des sujets de la semaine passée. Je n’en rajoute pas. Je me suis fait reprocher à l’Assemblée nationale d’annoncer des désastres comme si je les souhaitais. À mon invitation à nous rendre maîtres de nos destins, on (...)
Lire la suite