Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
CONSTRUISONS UN FRONT SOCIAL ! 1 mai RDV à 13:00 métro Saint-Sébastien - Froissart
jeudi 27 avril
de #FrontSocial
Communiqué de presse après l’appel et la mobilisation du "Premier tour social" organisé le 22 avril 2017. Plus de 3 000 personnes se sont rassemblées place de la République samedi 22 avril pour le Premier tour social, suivi d’une manifestation jusqu’à Bastille. Pour une mobilisation lancée il y a moins de deux mois par près de 70 structures syndicales et collectifs, c’est un pari réussi. Nous partageons le même constat : la nécessité de surmonter l’éclatement (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Un pari pascalien
de : Denis Sieffert
jeudi 20 avril 2017 - 17h38 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 23.6 ko

Le vote Mélenchon comporte des risques. Bien moins toutefois qu’une victoire de Fillon ou même de Macron. Il est à la fois de conviction et d’utilité.

Nous y voilà enfin ! Et ce n’est pas trop tôt ! Cette interminable campagne, ouverte mi-novembre avec la primaire de la droite, va connaître un premier épilogue dimanche. On en aura fini avec la toute-puissance des sondages qui apparentent l’élection présidentielle à une étape du Tour de France, bien pentue, avec ses rebondissements, ses défaillances, ses chutes, ses remontées, et sa « dernière ligne droite ». Passionnant ! Mais, est-ce vraiment ça la démocratie ? Cette indigestion de supputations médiatiques et de micro-trottoirs de gens déboussolés a surtout précipité nos concitoyens dans un abîme de perplexité. Il serait décidément grand temps d’en finir avec cette élection du président de la République au suffrage universel. Qui le fera ? Mélenchon, en tout cas, en ouvre la possibilité, avec son processus pour une 6e République. Et ce n’est pas un mince argument à nos yeux.

En attendant, il faut faire avec cette élection. Avec la réalité, sans laquelle « il n’y a pas de politique qui vaille », comme disait de Gaulle (figure tutélaire de cette campagne, cité à tort et à travers par les candidats). Et la réalité a aujourd’hui les traits de quatre personnages. Les seuls qui sont en situation de l’emporter. Parmi eux, notre choix est vite fait. Que ce soit par adhésion au projet de Jean-Luc Mélenchon ou par rejet des trois autres candidats, le résultat est le même. Ce qui est en jeu, c’est la reconquête par notre société d’un droit à l’alternative. Voilà bien trois décennies que cette liberté fondamentale nous a été retirée. Et en grande partie du fait de la dérive de la social-démocratie mitterrandienne.

Le périmètre du débat politique n’a cessé de se restreindre autour d’un axe néolibéral. Mélenchon nous propose d’en sortir. La proposition ne se refuse pas. Sinon, quoi ? Passons sur l’hypothèse Le Pen, antirépublicaine et xénophobe, qui ressort dans « la dernière ligne droite » toutes ses obsessions nauséabondes. Les deux autres candidats aux portes du pouvoir proposent, chacun à sa façon, une continuité aggravée. Avec, certes, des différences non négligeables dans le domaine sociétal. Fillon, c’est la vieille droite rancie, héritière de la chouannerie et du clergé réfractaire, comme il vient de l’avouer lui-même en scellant un pacte électoral avec les traditionalistes de « Sens commun », et en réaffirmant à tout bout de champ « les racines chrétiennes de la France ». Ce qui, comme le note le démographe Hervé Le Bras, signifie en langage à peine codé « non-musulman » [1]. On est là tout près du Front national.

Macron, c’est une autre histoire. C’est la précarisation du travail parée des mots de la modernité, « l’ubérisation », le basculement dans le monde des petits boulots généralisés. Il séduit parce qu’il prend acte à sa manière du désarroi social en préconisant la sortie du chômage à n’importe quel prix. Dans une telle adversité, le choix de Mélenchon, avec tous ses défauts, ne fait pas l’ombre d’un doute. Ses défauts, n’en reparlons pas ici. Nous avons assez dit ce que nous pensons de son alignement sur Poutine. On peut également tiquer sur son jacobinisme, son exaltation de la patrie, l’insuffisance de ses réponses sur l’immigration…

Mais retenons surtout aujourd’hui l’audace de son projet. Ce long processus vers l’adoption en deux ans d’une nouvelle constitution, véritable course d’obstacles qui commencera par les législatives de juin, se poursuivrait par un référendum à l’automne, et une gestion inconfortable des affaires publiques tant que la constituante n’aura pas doté la France d’une nouvelle loi fondamentale, plus démocratique, espérons-le, que l’actuelle (voir à ce sujet l’article de Pauline Graulle). Sans parler du bras de fer européen qu’il nous promet. Son « plan A » « qui réoriente la construction européenne dans le cadre de l’euro », comme le définit l’économiste Liêm Hoang Ngoc, et son « plan B », sortie « ordonnée » de la monnaie européenne [2]. On devine nos réticences.

Le vote Mélenchon, outre qu’il est destiné à faire barrage à trois candidats inquiétants, relève du pari pascalien. Il comporte des risques. Bien moins toutefois qu’une victoire de Fillon ou même de Macron. On voit par là que le choix de Mélenchon est à la fois de conviction et d’utilité. Il n’en demeure pas moins qu’il est loin de faire l’unanimité dans notre équipe et parmi nos lecteurs. Beaucoup voteront Hamon, malgré tout. Le candidat martyr du Parti socialiste est apparu comme un homme intègre, et en rupture idéologique sinon politique avec la rue de Solférino. Son rapport au pouvoir, très anti-« homme providentiel », plaît à la gauche. Donné à moins de 10 % dans les sondages, il est loin du peloton de tête. Les uns diront qu’une voix qui se porte sur son nom est une voix perdue pour Mélenchon ; les autres que la vie politique ne s’arrêtera pas au soir du 7 mai, et qu’il faut donner à Benoît Hamon les moyens d’exister dans une désormais inévitable recomposition de la gauche. Oui, la gauche ! Car ce n’est toujours pas « au nom du peuple » que nous donnons notre avis.

[1] Malaise dans l’identité, Hervé Le Bras, Actes Sud.

[2] Un insoumis devrait dire ça…, Liêm Hoang Ngoc, Éd. du Cerf.

https://www.politis.fr/articles/201...



Imprimer cet article





Le coup de grâce de Marisol Touraine...
samedi 29 - 18h19
de : Coordination nationale infirmière (CNI)
1 commentaire
* MANU CHAO * No pasaran PAS UN VOTE AU FRONT NATIONAL ! Mai 2017 (video)
samedi 29 - 14h53
Législatives 2017 le tract de campagne de Manuel Valls en souffrance chez l’imprimeur
samedi 29 - 12h27
de : Bernard Gaudin
Todd : "Je prends le risque. Je vais m’abstenir. Dans la joie." (video)
samedi 29 - 12h09
MAINTENANT
samedi 29 - 10h30
de : Ernest London
François Ruffin : Whirlpool, Le Pen, Macron et mon vote
vendredi 28 - 23h26
de : François Ruffin
3 commentaires
Gilles Poux : Lettre ouverte à Pierre Laurent
vendredi 28 - 22h51
de : Gilles Poux, Maire de La Courneuve
5 commentaires
Quand Macron jugeait stérile et sectaire, la lutte contre les idées d’extrême droite
vendredi 28 - 22h19
de : Alexis Corbière
1 commentaire
"Le FN est l’ami de toutes les entreprises"
vendredi 28 - 21h51
de : phil
POURQUOI MACRON EST PLUS DANGEREUX POUR LES TRAVAILLEURS QUE MARINE LE PEN....
vendredi 28 - 21h20
de : baboeuf
2 commentaires
Macron et Le Pen : des causes et des conséquences
vendredi 28 - 19h45
de : Djordje Kuzmanovic
Alain Badiou : Désintéressons-nous, une fois pour toutes, des élections !
vendredi 28 - 19h18
de : Alain Badiou
Mélenchon ne donne pas de consignes de vote au deuxième tour
vendredi 28 - 18h41
de : Placide
#RDLS26 : APRÈS LE PREMIER TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE (video) Quelle position pour la France insoumise ?
vendredi 28 - 17h22
1 commentaire
Appel de Le Pen aux électeurs de Mélenchon : "petites manoeuvres pas très dignes", selon Corbière
vendredi 28 - 15h52
Le Dictateur de Charlie Chaplin. Contre la peste et le choléra, un discours d’actualité !!! (video)
vendredi 28 - 15h01
Non, le projet économique de Le Pen n’est pas celui de Mélenchon (video #JLMChiffrage)
vendredi 28 - 14h36
de : Charlotte Belaich
Conférence : Jean-Luc Mélenchon, Jose Mujica (VOSTFR) (video)
vendredi 28 - 12h53
Mélenchon et La France insoumise sont les mieux placés pour incarner la gauche, selon un sondage
vendredi 28 - 11h05
4 commentaires
Jean-François Jalkh, remplaçant de Marine Le Pen, rattrapé par des déclarations négationnistes
vendredi 28 - 10h15
de : Maxime Vaudano et Olivier Faye
1 commentaire
Mim a fermé ses portes
vendredi 28 - 10h02
1 commentaire
Macron souhaite "un rôle public" pour son épouse Brigitte
vendredi 28 - 09h51
2 commentaires
Affaire Penelope Fillon : les journaux locaux ne peuvent pas prouver qu’elle a bien travaillé
vendredi 28 - 09h45
#SansMoiLe7mai La bataille ne se joue plus au second tour de la présidentielle, mais plutôt à l’heure des législatives
vendredi 28 - 09h40
Face au FN : lettre aux Insoumis tentés par l’abstention
vendredi 28 - 08h06
de : Olivier Tonneau
#SansMoiLe7mai Alain Badiou : Élections, pièges à con !
vendredi 28 - 07h35
de : Alain Badiou
Pour surmonter le piège : unir les travailleurs et le peuple dans la lutte !
vendredi 28 - 07h12
de : FSC
IL FAUT UN PREMIER MAI DE CLASSE ET DE MASSE
vendredi 28 - 07h00
de : JO HERNANDEZ
FAILLITE DU LIBERALISME, MONTEE INEXORABLE DES POPULISMES
jeudi 27 - 23h40
de : Nemo3637
Ruissellement
jeudi 27 - 18h42
de : red1917
CONSTRUISONS UN FRONT SOCIAL ! 1 mai RDV à 13:00 métro Saint-Sébastien - Froissart
jeudi 27 - 18h25
de : #FrontSocial
VIDEO. Rennes : un policier sort son arme lors de la manifestation « Ni Le Pen ni Macron »
jeudi 27 - 18h07
EXPLOITATION DE LA DÉTRESSE POUR FAIRE LE BUZZ...
jeudi 27 - 17h26
de : Mickael Wamen
1 commentaire
#SansMoiLe7mai Pierre-Emmanuel Barré censuré avait prévu un sketch appelant les électeurs à l’abstention (video)
jeudi 27 - 14h16
Quel Premier ministre pour Macron ? Laurence Parisot se dit disponible
jeudi 27 - 14h01
de : Étienne Girard et Soazig Quéméner
Nouvelle purge massive en Turquie : 1.000 arrestations et plus de 9.000 policiers suspendus
jeudi 27 - 12h19
Assistants parlementaires FN : La procédure de levée d’immunité de Le Pen lancée, Bruxelles estime le préjudice à 5 millions
jeudi 27 - 11h52
Antonio Gramsci (22 janvier 1891 - 27 avril 1937) : Je suis pessimiste avec l’intelligence, mais optimiste par la volonté
jeudi 27 - 11h11
de : Roberto Ferrario
Pourquoi citent-ils tous Gramsci ?
jeudi 27 - 10h44
de : Gaël Brustier via RF
2 commentaires
L’« intellectuel organique » selon Gramsci
jeudi 27 - 10h33
de : Attilio Monasta via RF

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Abolissez les douanes et soutenez le libre-échange : alors, dans tous les domaines de l'économie, nos ouvriers seront ramenés au niveau de serfs et de pouilleux, comme en Europe. Abraham Lincoln 19eme
Faites un don
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
CONSTRUISONS UN FRONT SOCIAL ! 1 mai RDV à 13:00 métro Saint-Sébastien - Froissart
jeudi 27 avril
de #FrontSocial
Communiqué de presse après l’appel et la mobilisation du "Premier tour social" organisé le 22 avril 2017. Plus de 3 000 personnes se sont rassemblées place de la République samedi 22 avril pour le Premier tour social, suivi d’une manifestation jusqu’à Bastille. Pour une mobilisation lancée il y a moins de deux mois par près de 70 structures syndicales et collectifs, c’est un pari réussi. Nous partageons le même constat : la nécessité de surmonter l’éclatement (...)
Lire la suite
Antonio Gramsci (22 janvier 1891 - 27 avril 1937) : Je suis pessimiste avec l’intelligence, mais optimiste par la volonté
jeudi 27 avril
de Roberto Ferrario
Le dossier de Gramsci ici : http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph... Hégémonie culturelle Épicycle de la pensée marxiste qui pallie l’absence de la révolution prévue par Marx et le renforcement des institutions capitalistes : la bourgeoisie domine par la force mais aussi par le consentement, notamment par son hégémonie culturelle qui fait que le prolétariat adopte les intérêts de la bourgeoisie. L’Église catholique illustre par exemple cette hégémonie. Intellectuels et (...)
Lire la suite
ET MAINTENANT ? C’EST NOTRE TOUR SOCIAL !
mercredi 26 avril
de Info’Com CGT
2 commentaires
Acteur du mouvement social, co-organisateur du 1er tour social, Info’Com CGT constate que le résultat électoral du 1er tour présidentiel appelle de façon impérative et urgente une riposte sociale de grande ampleur. Entre un Front national qui, pour protéger le capital national, appelle à une croisade contre les travailleurs, en particulier les immigrés, pour détourner la colère de tous les salariés, et un Macron revendiquant la continuation de ses basses œuvres au profit de la (...)
Lire la suite
#SansMoiLe7mai, pour une abstention citoyenne, militante et politique
mardi 25 avril
de Roberto Ferrario
3 commentaires
#SansMoiLe7mai Il s’agit de faire entendre la voix du peuple, car nous refusons de légitimer cette farce par notre vote, que ce soit par un vote blanc ou un "vote utile", dans ce deuxième tour entre le candidat de la finance et la candidate de la haine. A propos du vote blanc, malheureusement pour l’instant, voici la loi en vigueur : LOI n° 2014-172 du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections https://www.legifrance.gouv.fr/eli/... "En 2014, une loi a (...)
Lire la suite
ABSTENTION MILITANTE #SansMoiLe7mai : le hashtag qui fait craindre une abstention record au second tour
lundi 24 avril
de Christopher QUAREZ
8 commentaires
FRONDE - Sur Twitter, la tension est palpable au lendemain des résultats du premier tour de la présidentielle. Le hashtag #SansMoiLe7mai, en top tendance des discussions, fait craindre une grande abstention pour le second tour… "Entre la peste et le choléra, il y a une 3ème option…" Les mots sont durs, mais pourtant bien lisibles. Une partie de la Toile se réveille avec la gueule de bois au lendemain des résultats du premier tour. Le duel Emmanuel Macron - Marine Le Pen ne (...)
Lire la suite
Pourquoi la campagne s’arrête ce vendredi soir à minuit
samedi 22 avril
Vendredi à minuit, le rideau va se refermer sur la campagne présidentielle du premier tour. Candidats, sondages, médias : la loi interdit de nombreuses publications jusqu’à la fermeture des bureaux de vote, dimanche à 20 heures, et l’annonce des résultats. Pour respecter la tranquillité des électeurs au moment de leur choix, des dispositions claires sont prévues par la loi pour empêcher tout événement perturbateur dans les dernières 48 heures. La campagne s’arrête donc ce (...)
Lire la suite
Pétition pour Jean-Luc Mélenchon de Danny Glover, Noam Chomsky, Eve Ensler, Mark Ruffalo
mercredi 19 avril
de Collectif Bellaciao
A partager ! France : Ne répétez pas la tragédie de Clinton contre Trump ! Pétition de Danny Glover, Noam Chomsky, Eve Ensler, Mark Ruffalo À livrer à la Société Civile Progressiste Française Ne forcez pas les électeurs français à choisir entre le libéralisme de l’establishment et le populisme xénophobe de droite. Unissez-vous au premier tour de l’élection présidentielle derrière le candidat de gauche qui traduit le plus de soutien dans les sondages. (...)
Lire la suite