Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 mai
3 commentaires
Parcours paris : Départ 14h30 Gare de l’Est, en direction de Bastille Gare de l’Est > République > Bastille Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

EN MARCHE CONTRE L’INFORMATION - Trois médias visés par la plainte du ministère du travail, LIBÉRATION, MEDIAPART, LE PARISIEN
de : MANUEL JARDINAUD ET DAN ISRAELMEDIAPART
jeudi 15 juin 2017 - 12h36 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 196 ko

La plainte du ministère du travail pour « vol et recel » après des fuites relatives à la réforme du code du travail vise les articles de Libération, du Parisien et de Mediapart. Ces trois médias ont chacun dévoilé des documents qui perturbent la mécanique gouvernementale sur ce sujet.

Confirmation : la plainte contre X du ministère du travail pour « vol de document, recel et violation du secret professionnel », déposée la semaine dernière, vise Mediapart, Le Parisien et Libération. Ces trois médias ont, à tour de rôle depuis fin mai, publié des documents confidentiels relatifs à la réforme du code du travail. Celle-ci, que le gouvernement veut faire passer grâce à des ordonnances, fait actuellement l’objet de discussions avec les partenaires sociaux.

Selon nos informations, c’est le ministère du travail qui a décidé de la manière de faire pour contrer ces fuites qui perturbent la communication du gouvernement. À Matignon, on dit assumer cette plainte pour lutter contre la déloyauté au sein de l’administration. Ce matin, néanmoins, mini marche arrière : la qualification de « recel » semble devoir être abandonnée, « car la presse n’est nullement visée par la plainte », affirme la journaliste de RTL Élisabeth Martichoux dans un tweet citant Matignon. Un recul que confirme Mediapart.

Sur le fond, ce pas de côté ne change rien. Il s’agit avant tout de frapper fort contre les sources journalistiques pouvant perturber le processus qui mènera, en octobre prochain, au vote du Parlement sur cette réforme du code du travail plus que sensible. Précisément, à travers cette action, le ministère du travail souhaite identifier la ou les personnes qui ont transmis des documents aux trois médias. En premier lieu, le calendrier ultra-serré de la réforme dévoilé par Médiapart le 31 mai dernier. Jamais démenti par le ministère, il confirmait pour la première fois la volonté farouche du gouvernement d’aller vite, très vite, pour faire voter ses ordonnances et tenter d’étouffer dans l’œuf toute possibilité de contestation.

Autre élément visé, celui publié par Le Parisien, qui a dévoilé, le lundi 5 juin, un texte de 10 pages qualifié « d’avant projet de loi ». Ce document, daté du 12 mai dernier, liste neuf projets d’ordonnances, dont certaines traitent de sujets jamais encore évoqués durant la campagne par Emmanuel Macron, comme l’introduction des éléments du contrat de travail dans la négociation au sein de l’entreprise. Une véritable révolution.

Troisième document dans le viseur de la justice : un tableau, mis en ligne par le quotidien Libération le 7 juin, provenant de la Direction générale du travail. Il recense de manière très précise des hypothèses de réforme encore jamais annoncées, comme celle du CDD ou de l’augmentation du seuil des effectifs pour le déclenchement des plans sociaux. Des réformes inacceptables aux yeux de certains syndicats. Plus que troublant sur la volonté de dialogue du gouvernement, le document propose même des articles de lois pré-rédigés, comme si tout était déjà décidé en haut lieu. La ministre du travail avait, dans un premier temps, balayé l’importance de cette révélation, avant de demander à son administration de porter plainte, telle une DRH de multinationale souhaitant préserver ses secrets industriels.

Ce feuilleton judiciaire montre à quel point le gouvernement est fragile sur sa communication, qu’il souhaite verrouiller au maximum. Le retrait de la qualification de « recel » visant les journalistes sert surtout à redorer son blason, en surface. Car cette procédure contournant le droit de la presse est désormais une méthode classique pour museler l’émergence d’informations dérangeantes, comme le rappelait récemment Edwy Plenel, le président de Mediapart.

Quoi qu’il en soit, et malgré ces péripéties judiciaires, le sujet de la réforme du code du travail est loin d’être épuisé. Le premier round de consultations avec les partenaires sociaux se poursuit ce mercredi avec la CFE-CGC et l’U2P (artisans et professions libérales), après les rencontres avec la CGT, la CFTC, FO et le Medef en début de semaine. En outre, selon le calendrier dévoilé par Mediapart et bien que les négociations n’en soient qu’à leur début, ce 14 juin marque la date de l’envoi du projet de loi d’habilitation au Conseil d’État. Y aura-t-il des fuites ?

https://www.facebook.com/groups/inf...

https://www.mediapart.fr/journal/fr...



Imprimer cet article





Parcoursup : la sélection frappe durement les bacheliers des filières technologiques et professionnelles
dimanche 27 - 09h46
Le jeune président de la Start-up Nation était en fait un vieux con comme les autres !
samedi 26 - 21h01
de : Affordance
2 commentaires
Le chômeur imaginaire
samedi 26 - 19h23
de : L’iena rabbioso
BUREAUCRATIE de David GRAEBER
samedi 26 - 15h54
de : Ernest London
On ne dérange pas le monarque de l’Elysée ! Des enfants refusés de visite !
samedi 26 - 09h57
de : JO
Fascisation : Italie aujourd’hui… France demain ?
samedi 26 - 08h24
de : jodez
SYNDICAT et COMPORTEMENT FETICHISTE IDENTITAIRE
samedi 26 - 07h40
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Macron, vassal de Trump
vendredi 25 - 18h08
de : jodez
Communiqué de l’Union Confédérale des Retraités CGT : 26 MAI
vendredi 25 - 16h27
de : JO
Ne m’appelez plus "radio France" : Courrier au Médiateur !
vendredi 25 - 16h15
de : JO
Perdre tous ses biens à cause d’une fosse septique, c’est possible… !
vendredi 25 - 16h01
Sauvons la « maison des sons » de Pierre Henry
vendredi 25 - 10h41
de : Nicolas
1 commentaire
Du mouvement social
vendredi 25 - 10h17
de : Ernest London
Venezuela : Communiqué du Gouvernement Bolivarien sur le communiqué de l’Union Européenne sur les élections du 20 mai
vendredi 25 - 06h54
de : jodez
1 commentaire
Représentation syndicale et badge identitaire de type national
jeudi 24 - 23h53
de : Christian DELARUE
2 commentaires
MARÉE HAUTE / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 24 - 21h12
de : Hdm
circonstances du tir de grenade qui a mutilé Maxime.sur la Zad de NDDL (communiqué)
jeudi 24 - 20h01
de : nazairien
3 commentaires
Chasse aux sorcières au Ministère dit "de la justice" alerte l’UD-CGT 31
jeudi 24 - 14h35
de : JO
Habiter la zad, rencontres et échanges les 26 et 27 mai
jeudi 24 - 13h58
de : jean 1
Vote-Action : 94,97% des cheminots contre la réforme
jeudi 24 - 12h02
UNE VIE SANS ÉTAT NI ARGENT NI AUTORITÉ AU-DESSUS DE NOS TÊTES ?
jeudi 24 - 12h00
de : jean 1
Il n’y a pas d’autre alternative que les alternatives
jeudi 24 - 01h19
de : ZaD via JYP
2 commentaires
AGRICULTURE : Intervention hier de J.LUC Mélenchon à l’A.N.
mercredi 23 - 20h50
de : JO
[Vidéo] Manifestation du 22 mai : la fonction publique sens dessus dessous
mercredi 23 - 18h43
Liberté pour notre camarade Kadir Cinar
mercredi 23 - 18h19
de : Sébastien
Médias officiels : une INFO sur le dictionnaire qui pourrait passer inaperçue ?
mercredi 23 - 14h30
de : JO
FÊTE DE SOUTIEN AUX GRÉVISTES POSTIERS ET DES CATACOMBES
mercredi 23 - 09h41
2 commentaires
MACRON AU PIED DU MUR...
mercredi 23 - 03h52
1 commentaire
Intervention militaire sur la ZAD NDDL : suivi du 22 mai 2018
mardi 22 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
Aude Lancelin répond à RSF (video)
mardi 22 - 10h42
de : La Luciole Mélenchantée
La Lega italienne, laboratoire politique de la droite d’après ?
mardi 22 - 09h46
de : Jan Bediat
SYRIE : L’armée aurait fait 300 prisonniers Français+des Officiers de l’OTAN !
lundi 21 - 22h11
de : JO
Il est urgent de faire basculer le rapport de force – n° 20 – mai 2018
lundi 21 - 17h32
de : jodez
Venezuela : La couverture des élections présidentielles par les médias
lundi 21 - 17h20
de : jodez
VENEZUELA : Seuls Washington et ses alliés s’opposent au Peuple Venezuelien !
lundi 21 - 16h50
de : JO
Le Sacré Choeur raisonne au rythme de la Fanfare Invisible, afin que refleurisse la Commune
lundi 21 - 14h55
de : nazairien
5 commentaires
Services publics : les agents malmenés par la perte de sens et la souffrance au travail
lundi 21 - 10h25
Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix (photos)
lundi 21 - 08h46
de : Thierry Deronne
2 commentaires
Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël
lundi 21 - 05h00
Selom, Matisse, Fives : Un maximum de bruit - Témoignages
dimanche 20 - 22h08
de : André

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dans n’importe quel travail physique, même le plus mécanique et le plus dégradé, il existe un minimum d’activité intellectuelle. Antonio Gramsci
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite