Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Adrien Quatennens, l’insoumis qui décoiffe l’Assemblée nationale
de : Laure Equy , Alexia Eychenne
mardi 11 juillet 2017 - 11h01 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 117.5 ko

Lundi, au premier jour de l’examen du projet de loi réformant le code du travail, le jeune élu lillois s’est illustré par ses punchlines après le discours terne de la ministre du Travail.

Il a réveillé l’hémicycle qui ronronnait un peu, écoutant d’une oreille la première heure de discussion générale sur la réforme du code du travail. Après le discours plutôt terne de la ministre Muriel Pénicaud, qui a fustigé un droit du travail « devenu peu à peu inadapté à l’économie de notre temps », le jeune député de La France insoumise, Adrien Quatennens, avait, lui, ciselé ses punchlines pour prendre la défense du gros pavé rouge qui régit ce droit social : « Vous dites que le problème du code du travail est son épaisseur. Trouvez-vous que l’annuaire est trop épais ? Dans ce cas, quelles pages faut-il arracher ? »

Alors que l’Assemblée nationale entame une semaine de discussions autour du projet de loi habilitant le gouvernement à procéder par ordonnances sur la réforme du code du travail, le jeune Lillois, élu pour la première fois en juin, a commencé par pilonner la méthode express choisie par l’exécutif pour faire adopter sa réforme dans l’été. « Vous nous demandez de vous autoriser à faire à peu près tout ce qui vous chante sur l’ordre juridique et social de 18 millions de salariés et de renoncer, sur un sujet majeur, à notre rôle de législateur. Vous n’aurez pas notre blanc-seing pour jouer les apprentis sorciers avec le code du travail », a balancé celui qui, pour le groupe de Jean-Luc Mélenchon, était chargé de défendre une motion de rejet du projet de loi.

« Meurtre avec préméditation »

Ne s’arrêtant pas à la procédure expéditive qui vise à aboutir, tambour battant, à l’adoption des ordonnances en Conseil des ministres, probablement le 20 septembre, Quatennens, très à l’aise à la tribune au cours d’une intervention de près d’une demi-heure, a étrillé les intentions de l’exécutif sur le fond, l’accusant, sans sourciller, de préparer un « meurtre avec préméditation du code du travail ». Alors que la ministre du Travail ne cesse de vanter une entreprise qui ne serait « pas le lieu systématique de conflit, mais d’épanouissement personnel », le député du Nord ironise sur ce tableau un brin idyllique : « Marcel qui va en sifflotant au travail, c’est bien connu, va dialoguer socialement avec son patron en disant "tiens, aujourd’hui on va augmenter les salaires" ? On sait que ça ne se passe pas comme ça. »

Au banc du gouvernement, Pénicaud en prend pour son grade, elle qui, en vendant sa réforme, avait évoqué un Dalloz « fait pour embêter 95 % des entreprises ». « Ces propos sont inacceptables et par ces mots, vous déshonorez votre fonction, madame la ministre », lui a renvoyé Quatennens, suscitant les premières réactions courroucées des députés de La République en marche. Jusqu’alors bien sages, ces derniers, très nombreux à siéger pour un lundi après-midi, s’étaient contentés d’applaudir en cadence les propos de la ministre, comme pour couvrir chaque protestation des élus de l’opposition.

Les députés de la majorité ont été servis par le député Quatennens, qui a rappelé leur mutisme lors des débats sur le texte en Commission des affaires sociales, la semaine passée : « Il fallait voir le nombre d’yeux en forme de point d’interrogation à l’examen d’un texte, pourtant d’une portée historique. C’est à se demander s’ils l’avaient bien lu. » S’il ne se fait guère d’illusions sur leur enthousiasme à « voter comme un seul homme », il interpelle les troupes macronistes sur leurs responsabilités : « Voulez-vous vraiment que l’histoire retienne que votre marche est d’abord un piétinement d’un siècle de lutte sociale ? » Mine ravie d’un Mélenchon qui, jusque-là, pestait sur son siège et invectivait à travers les rangées ses collègues marcheurs : « Eh bah oui, eh bah oui ! »

« Uppercut intellectuel »

Deux semaines après avoir fait ses premiers pas au Palais-Bourbon au milieu de ses collègues insoumis, le primo-député de 27 ans, repérable à sa chevelure rousse en brosse, s’était déjà illustré en commission, bataillant pied à pied sur les détails du texte et coinçant la présidente, Brigitte Bourguignon, en l’interrogeant sur le « taux d’acceptation » de la centaine d’amendements déposés par son groupe : « 0 %, c’est ça ! » « Oui, évidemment, vous l’imaginez », avait souri la députée LREM. Un buzz allègrement repris par les mélenchonistes sur les réseaux sociaux.

Le jeune homme, passé par Attac et engagé à Lille dans des associations d’aide aux sans-abri, a rejoint le Parti de gauche en 2013, séduit par « le triptyque socialisme, République et écologie, un uppercut intellectuel », décrit-il. L’ex-candidat à la présidentielle le couvait d’ailleurs du regard dans l’hémicycle, comme ses collègues insoumis, emballés par sa prestation : « Excellent, c’est notre fierté », se réjouit Alexis Corbière. Sans surprise, la motion défendue par La France insoumise, soutenue par les communistes et socialistes, a été rejetée à une majorité écrasante. « L’urgence est là, il faut avancer rapidement sur ce sujet attendu des Français », a répliqué Muriel Pénicaud. Si les quelque 200 amendements de l’opposition devraient être aussi vite expédiés, les amis de Mélenchon vont tenter leur chance hors des murs du Palais-Bourbon, avec une centaine de rassemblements prévus mercredi.

http://www.liberation.fr/france/201...



Imprimer cet article





"Malheur au pays dont le prince est un enfant"
vendredi 20 - 20h12
de : Deeplo
Crime de lèse majesté
vendredi 20 - 17h23
de : irae
1 commentaire
CFDT et FO pas de 1er mai unitaire
vendredi 20 - 14h14
2 commentaires
Frédéric Lordon : et voilà le sens du pari du 5 mai
vendredi 20 - 11h43
3 commentaires
Tolbiac évacué par la police à 5 heures du matin !!! (videos et photos)
vendredi 20 - 07h45
1 commentaire
Usager.e.s et grévistes, nous avons les mêmes intérêts :
 la défense d’un service public de qualité au service du public
vendredi 20 - 07h07
de : via Ch DELARUE
Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.
jeudi 19 - 22h01
de : Christian DELARUE
L’insoupçonnable profondeur de la déroute / C’est l’heure de l’mettre - Radio
jeudi 19 - 20h07
de : HDM
Notre-Dame-des-Landes : "Le gouvernement est animé par une idéologie individualiste et capitaliste
jeudi 19 - 18h55
de : jean 1
1 commentaire
Etat espagnol : ¡ Ay Podemos !
jeudi 19 - 16h40
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
info technique concernant le service mail de la poste
jeudi 19 - 16h17
de : info technique
1 commentaire
Grève SNCF : « C’est plus fort qu’en 2014 et 2016, mais moins dynamique. »
jeudi 19 - 08h38
La CGT Mines Energie appelle à la grève à partir de ce jeudi et jusqu’au 28 juin
mercredi 18 - 16h00
Grève : la CGT-RATP dépose un préavis pour jeudi et vendredi
mercredi 18 - 15h34
de : CGT-RATP
Sciences Po Paris à son tour occupée par des étudiants (video)
mercredi 18 - 14h51
2 commentaires
Comme dirait Ruffin un bol d’air...belge (video)
mercredi 18 - 13h26
de : irae
3 commentaires
SNCF : les grèves commencent à peser sur la croissance française
mercredi 18 - 11h15
3 commentaires
Merci Nicolas Hulot, les opérations à Notre-Dame-des-Landes coûtent 300 000 euros par jour à l’Etat...
mercredi 18 - 11h01
4 commentaires
JUSTICE DE CLASSE
mercredi 18 - 09h59
1 commentaire
Ce Roi d’Espagne qui fait la leçon démocratique ! Et la République, bordel !
mardi 17 - 15h16
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Survie : il faut virer Macron par ordonnances populaires !
mardi 17 - 14h14
de : Author : Pierrick Tillet
3 commentaires
19 avril, 1er et 22 mai : printemps larvé ou explosion sociale ?
mardi 17 - 09h20
PLUS MACRON PASSE A LA TÉLÉ, MOINS IL CONVAINC
lundi 16 - 23h07
de : Luttesinvisibles
François Ruffin - On n’est pas couché 14 avril 2018 (video)
lundi 16 - 22h50
Assemblée générale - Rennes 2
lundi 16 - 21h48
Macron... non... non... non... (video)
lundi 16 - 21h44
Les mensonges sanglants de M. Macron
lundi 16 - 21h27
de : Hervé Kempf
3 commentaires
Emmanuel Macron connaît ses classiques (video)
lundi 16 - 21h20
LE 19 AVRIL, C’EST EN GRÈVE POUR REMPLIR LES RUES !
lundi 16 - 18h55
de : Info’Com-CGT
Pierre Laurent : nous pensons qu’une marche du 5 mai réussie est une marche qui additionnerait toutes les forces
lundi 16 - 15h14
de : Pierre Laurent
3 commentaires
Marie-George Buffet : 5 mai pour faire la fête à Macron, belle initiative de François Ruffin
lundi 16 - 14h21
de : Marie-George Buffet
4 commentaires
(videos et photos) Manifestation nationale inter-luttes du 14 avril à Montpellier : 2500 personnes dans les rues, centre-ville retourné, 50 interpellés, une quarantaine de gardes à vue
lundi 16 - 13h55
de : jean 1
PLUS DE 2 HEURES, TOUT CELA, POUR RIEN OU SI PEU !
lundi 16 - 12h29
de : Serge Cercelletti
1 commentaire
Olivier Faure soutient les frappes en Syrie avec Benoît Hamon !!!
lundi 16 - 11h25
3 commentaires
Université de Tolbiac : point de convergence entre cheminots et étudiants (video)
lundi 16 - 09h57
de : Frédéric Dayan
Orange : Préavis de grève national pour le 19 avril 2018
lundi 16 - 09h46
de : CGT FAPT
Communiqué de l’UD CGT 44 suite à la manifestation du 14 avril
lundi 16 - 09h40
de : UD CGT 44
RÈGNE MACRON… GÉNÉRATION SACRIFIÉE !
lundi 16 - 09h31
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
Il faut choisir : être dominé ou organisé pour le bien commun !
dimanche 15 - 19h15
de : LE BRIS RENE
1 commentaire
(Video) 14 avril 2018 à Marseille, la France Insoumise et la CGT s’unissent contre Macron
dimanche 15 - 17h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si je diffère de toi, loin de te léser, je t'augmente. Antoine de Saint-Exupéry
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite
Pour la création d’un Conseil de déontologie du journalisme en France. Allez jusqu’à 200 000 !!!
dimanche 11 mars
de Roberto Ferrario
Signez ici : https://www.change.org/p/pour-la-cr... Les médias et la presse jouent un rôle majeur dans la vie démocratique d’un pays. Mais ils ont aussi le pouvoir de façonner le débat public. Ce pouvoir peut donner lieu à des abus. D’autant plus qu’ils dépendent de 9 milliardaires pour 90% d’entre eux et du gouvernement pour le service public. L’émission politique de France 2 du 30 novembre 2017 dont j’étais l’invité est un modèle du genre. (...)
Lire la suite
Solidarité avec les cheminots !!!
lundi 5 mars
de Roberto Ferrario
En juin 2016 les cheminots grévistes de Versailles ont reçu un chèque de 15 000 € de la part de quatre organisations membres de la CGT. ;-) En preparation de la greve, on doit se préparer à faire la même chose de maintenant... ;-)
Lire la suite
Élections en Italie : une droite honteuse, un rayon d’espoir à gauche
mercredi 28 février
de Marc Botenga via RF
Attentat néonazi, corruption, mafia… Sur fond d’une crise inouïe, l’Italie s’approche des élections parlementaires du 4 mars prochain. Alors que la social-démocratie assume son virage ultra-libéral, la droite recycle Berlusconi et s’en prend aux étrangers. À gauche, un nouvel acteur essaie de remettre les pendules à l’heure : ce sont les partis traditionnels, et non les migrants, qui sont responsables du chômage et de la précarité. Un attentat, une droite (...)
Lire la suite
Italie : Pourquoi voter pour Potere al popolo !
mercredi 28 février
de Chiara Carratù via RF
Potere al popolo ! est né lors de l’assemblée du 18 novembre en réponse à la crise de la gauche radicale, qui risquait encore une fois de disparaître des bulletins de vote, entraînée dans des alliances avec des forces ambiguës par rapport à leurs relations avec le PD (le parcours du Brancaccio, puis la convergence en grande partie avec Liberi et Uguali), ou présente avec des propositions politiques de faibles impact sur les secteurs d’avant-garde de la classe ouvrière. Voilà (...)
Lire la suite
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite