Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Adrien Quatennens, l’insoumis qui décoiffe l’Assemblée nationale
de : Laure Equy , Alexia Eychenne
mardi 11 juillet 2017 - 11h01 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 117.5 ko

Lundi, au premier jour de l’examen du projet de loi réformant le code du travail, le jeune élu lillois s’est illustré par ses punchlines après le discours terne de la ministre du Travail.

Il a réveillé l’hémicycle qui ronronnait un peu, écoutant d’une oreille la première heure de discussion générale sur la réforme du code du travail. Après le discours plutôt terne de la ministre Muriel Pénicaud, qui a fustigé un droit du travail « devenu peu à peu inadapté à l’économie de notre temps », le jeune député de La France insoumise, Adrien Quatennens, avait, lui, ciselé ses punchlines pour prendre la défense du gros pavé rouge qui régit ce droit social : « Vous dites que le problème du code du travail est son épaisseur. Trouvez-vous que l’annuaire est trop épais ? Dans ce cas, quelles pages faut-il arracher ? »

Alors que l’Assemblée nationale entame une semaine de discussions autour du projet de loi habilitant le gouvernement à procéder par ordonnances sur la réforme du code du travail, le jeune Lillois, élu pour la première fois en juin, a commencé par pilonner la méthode express choisie par l’exécutif pour faire adopter sa réforme dans l’été. « Vous nous demandez de vous autoriser à faire à peu près tout ce qui vous chante sur l’ordre juridique et social de 18 millions de salariés et de renoncer, sur un sujet majeur, à notre rôle de législateur. Vous n’aurez pas notre blanc-seing pour jouer les apprentis sorciers avec le code du travail », a balancé celui qui, pour le groupe de Jean-Luc Mélenchon, était chargé de défendre une motion de rejet du projet de loi.

« Meurtre avec préméditation »

Ne s’arrêtant pas à la procédure expéditive qui vise à aboutir, tambour battant, à l’adoption des ordonnances en Conseil des ministres, probablement le 20 septembre, Quatennens, très à l’aise à la tribune au cours d’une intervention de près d’une demi-heure, a étrillé les intentions de l’exécutif sur le fond, l’accusant, sans sourciller, de préparer un « meurtre avec préméditation du code du travail ». Alors que la ministre du Travail ne cesse de vanter une entreprise qui ne serait « pas le lieu systématique de conflit, mais d’épanouissement personnel », le député du Nord ironise sur ce tableau un brin idyllique : « Marcel qui va en sifflotant au travail, c’est bien connu, va dialoguer socialement avec son patron en disant "tiens, aujourd’hui on va augmenter les salaires" ? On sait que ça ne se passe pas comme ça. »

Au banc du gouvernement, Pénicaud en prend pour son grade, elle qui, en vendant sa réforme, avait évoqué un Dalloz « fait pour embêter 95 % des entreprises ». « Ces propos sont inacceptables et par ces mots, vous déshonorez votre fonction, madame la ministre », lui a renvoyé Quatennens, suscitant les premières réactions courroucées des députés de La République en marche. Jusqu’alors bien sages, ces derniers, très nombreux à siéger pour un lundi après-midi, s’étaient contentés d’applaudir en cadence les propos de la ministre, comme pour couvrir chaque protestation des élus de l’opposition.

Les députés de la majorité ont été servis par le député Quatennens, qui a rappelé leur mutisme lors des débats sur le texte en Commission des affaires sociales, la semaine passée : « Il fallait voir le nombre d’yeux en forme de point d’interrogation à l’examen d’un texte, pourtant d’une portée historique. C’est à se demander s’ils l’avaient bien lu. » S’il ne se fait guère d’illusions sur leur enthousiasme à « voter comme un seul homme », il interpelle les troupes macronistes sur leurs responsabilités : « Voulez-vous vraiment que l’histoire retienne que votre marche est d’abord un piétinement d’un siècle de lutte sociale ? » Mine ravie d’un Mélenchon qui, jusque-là, pestait sur son siège et invectivait à travers les rangées ses collègues marcheurs : « Eh bah oui, eh bah oui ! »

« Uppercut intellectuel »

Deux semaines après avoir fait ses premiers pas au Palais-Bourbon au milieu de ses collègues insoumis, le primo-député de 27 ans, repérable à sa chevelure rousse en brosse, s’était déjà illustré en commission, bataillant pied à pied sur les détails du texte et coinçant la présidente, Brigitte Bourguignon, en l’interrogeant sur le « taux d’acceptation » de la centaine d’amendements déposés par son groupe : « 0 %, c’est ça ! » « Oui, évidemment, vous l’imaginez », avait souri la députée LREM. Un buzz allègrement repris par les mélenchonistes sur les réseaux sociaux.

Le jeune homme, passé par Attac et engagé à Lille dans des associations d’aide aux sans-abri, a rejoint le Parti de gauche en 2013, séduit par « le triptyque socialisme, République et écologie, un uppercut intellectuel », décrit-il. L’ex-candidat à la présidentielle le couvait d’ailleurs du regard dans l’hémicycle, comme ses collègues insoumis, emballés par sa prestation : « Excellent, c’est notre fierté », se réjouit Alexis Corbière. Sans surprise, la motion défendue par La France insoumise, soutenue par les communistes et socialistes, a été rejetée à une majorité écrasante. « L’urgence est là, il faut avancer rapidement sur ce sujet attendu des Français », a répliqué Muriel Pénicaud. Si les quelque 200 amendements de l’opposition devraient être aussi vite expédiés, les amis de Mélenchon vont tenter leur chance hors des murs du Palais-Bourbon, avec une centaine de rassemblements prévus mercredi.

http://www.liberation.fr/france/201...



Imprimer cet article





Lille en résistance ! Semaine d’action contre le congrès du FN
dimanche 25 - 15h54
de : Brubru
1 commentaire
TRAVAIL DOMINICAL : LA DOUBLE TRAHISON D’ANNE HIDALGO
dimanche 25 - 10h52
de : LD
L’APOSTAT de Jack London
samedi 24 - 14h56
de : Ernest London
VENEZUELA : Le Président MADURO annonce "Le Petro" déjà un phénomène mondial !
samedi 24 - 13h53
de : JO
Pimkie : grève lundi contre un plan de départs pas très volontaires
samedi 24 - 07h00
SYRIE : Les mercenaires avec armes de l’OTAN ne resteront pas impunis !
vendredi 23 - 22h28
de : JO
3 commentaires
10 mars : voyage des coeurs, voyages des âmes avec les chanteuses Tita Nzebi et Dobet Gnahore à LaClef
vendredi 23 - 21h26
Comptes de campagne d’Emmanuel Macron : quatre donateurs signalés au fisc et à la justice
vendredi 23 - 13h28
de : Emmanuel Lévy
2 commentaires
SYRIELEAKS : UN CÂBLE DIPLOMATIQUE BRITANNIQUE DEVOILE LA « STRATEGIE OCCIDENTALE » …
vendredi 23 - 10h33
de : Richard Labévière
1 commentaire
SOLIDARITE UGTG - NON A LA REPRESSION ANTI SYNDICALE EN GUADELOUPE
jeudi 22 - 21h26
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Sur le principe du multiplicateur keynésien
jeudi 22 - 16h07
de : Jean-Pierre Beux
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
jeudi 22 - 15h47
de : Roberto Ferrario
Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! Milan, 1975 (vidéo complète)
jeudi 22 - 14h13
de : Roberto Ferrario
Khaled Issa : « Il n’y a pas de réaction à la hauteur de la gravité de la situation à Afrin »
jeudi 22 - 13h08
de : Azad Kurkut
La vie en intérim / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 22 - 12h36
de : Hdm
1 commentaire
Expulsion en cours au bois Lejuc
jeudi 22 - 10h21
Bure : au moins 15 arrestations lors de l’évacuation des opposants, au projet Cigéo, de la ZAD de Bure (video)
jeudi 22 - 10h03
1 commentaire
Bure Expulsion en cours
jeudi 22 - 07h58
de : Jean-Yves Peillard
2 commentaires
Intégrisme religieux, laïcité , émancipation, marxisme (tmi)
mercredi 21 - 23h56
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA DETTE ET LE DEMANTELEMENT DE LA SNCF… CERTAINS ESPERENT SE REGALER !
mercredi 21 - 20h29
de : Nemo3637
A Lacq, l’industrie pollue gratuitement et impunément grâce à des élus locaux anti-écologie
mercredi 21 - 19h29
de : jean 1
VENEZUELA : création d’une criptomonnaie basée sur les ressouces naturelles du pays !
mercredi 21 - 18h05
de : JO
Israël : Benyamin Nétanyahou fragilisé par un nouveau scandale
mercredi 21 - 13h35
de : Cyrille Louis
LA QUESTION KURDE
mardi 20 - 20h26
de : Ernest London
OR GRIS
mardi 20 - 19h23
de : MARTINE LOZANO
Confirmation de la crétinisation du monde
mardi 20 - 19h19
de : PMO viaJYP
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 - 11h12
de : Gaël De Santis via FR
Ses Camarades qui ont été fusillés le 21 février 1944 au Mont Valérian (video)
mardi 20 - 10h37
de : Bernadette Leydier
Les fréquentations antisémites de la droite israélienne
mardi 20 - 10h02
de : CAPJPO-EuroPalestine
Comment 200 000 représentants du personnel vont perdre leur statut de salariés protégés
mardi 20 - 08h31
DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
1 commentaire
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire c'est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères. Pier Paolo Pasolini
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 février
de Marco Cesario via FR
1 commentaire
Les élections législatives approchent en Italie et dans un pays ravagé par une extrême droite toujours plus agressive et rampante qui prend comme cible les migrants et toute sorte de minorité ethnique ou religieuse, une nouvelle force politique voit le jour : Potere al Popolo ! (Pouvoir au peuple, en français) un mouvement de jeunes, ouvriers, précaires, étudiants, militants, résistants. “Nous sommes les sans emploi - lit-on dans le programme - nous sommes les (...)
Lire la suite
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
1 commentaire
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite