Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Loi Travail : Pourquoi Jean-Luc Mélenchon et les syndicats ne sont pas sur la même longueur d’onde (video)
de : Alexandre Boudet
mercredi 12 juillet 2017 - 10h25 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 27.7 ko
La France insoumise est seule à faire un rassemblement contre la loi Travail ce mercredi soir

Première journée de "la bataille populaire". Alors que son groupe de La France insoumise est très actif à l’Assemblée contre la réforme du code du Travail, Jean-Luc Mélenchon lance en parallèle une mobilisation dans la rue. Il a donné rendez-vous ce mercredi place de la République à 18 heures pour une manifestation qu’il espère se répandre partout en France.

"Je demande à mes amis partout dans le pays d’organiser des rassemblements le 12 juillet, de le proposer aux autres", avait-il déclaré au lendemain du vote de confiance à Édouard Philippe. Seulement, cet appel a été peu suivi, particulièrement par les syndicats qui veulent rester en dehors de cette contestation politique. Aucune grande centrale n’a répondu favorablement quelques jours après une première manifestation à l’appel d’une intersyndicale devant l’Assemblée.

"Qu’on aille pas dire c’est la France insoumise toute seule. Oui mais on n’a pas le temps d’organiser des grandes rencontres, de faire des communiqués à 50-12 milles signatures. Vient qui veut. Notre sujet, c’est que tout le monde s’intéresse. Les syndicats ont déjà commencé leur part, j’ai vu du matériel de la CGT", explique Jean-Luc Mélenchon dans une vidéo publiée sur Twitter.

"Nous prenons notre part. Les syndicats ont la leur, ils décideront ce qu’ils veulent", ajoutait-il récemment sur RMC et BFMTV. Cela semble ne pas être la lune de miel entre le héraut de la gauche radicale et les syndicats qui ont pourtant, en théorie, des intérêts communs. C’est comme si ses oppositions à "la loi Travail XXL" étaient plus concurrentes que complémentaires.

Chacun son rôle

"Il fait ce qu’il veut, il est dans son mouvement politique. Les politiques rêvent souvent de doubler les syndicats en matière sociale. Leur préoccupation principale devrait être d’écouter les syndicats", a taclé Philippe Martinez, patron de la CGT. "Nous n’avons pas de relations formelles avec lui mais seulement des échanges ponctuels, le plus souvent à leur demande. Nous sommes très attachés à l’indépendance vis-à-vis des partis politiques", lance Yves Veyrier, porte-parole de Force Ouvrière.

Il ne voit pas forcément d’un mauvais oeil que Jean-Luc Mélenchon mène le combat à l’Assemblée. Pour peu, qu’il ne déborde pas de son terrain. "Nous ne sommes pas sur le même terrain, chacun avec un rôle différent. Que l’opposition politique critique les ordonnances parce que se sent dessaisie, c’est son droit mais n’oublions pas que c’est aussi par ordonnances que la Sécurité sociale a été créée ou que la cinquième semaine de congés payés a été obtenue en 1982", souligne-t-il.

Du côté de chez Solidaires, c’est la même ligne. "Aujourd’hui, la discussion est à l’Assemblée nationale. C’est logique que les députés insoumis, comme les communistes d’ailleurs, s’y fassent entendre. Jusqu’à présent nous d’avons pas de contacts officiels avec eux mais cela ne nous empêchent pas d’être dans des appels communs contre le texte", indique Eric Beynel.

Et pour savoir si ces dirigeants de syndicats voient d’un bon oeil la mobilisation dans la rue lancée par Jean-Luc Mélenchon, il suffit de lire cette réponse. "On verra bien combien ils seront à République", sourit l’un d’entre eux. "Mais de toute façon, ce ne sont pas les députés, aussi motivés soient-ils, qui feront plier le gouvernement. C’est la mobilisation syndicale dans la rue qui le permettra", reprend Eric Beynel.

Un front syndical désuni

Seulement, jusqu’à présent, le front syndical est désuni. Sentant qu’il n’obtiendra pas gain de cause dans la négociation, Philippe Martinez a lancé un appel à manifester le 12 septembre. Ce devrait être la première grande mobilisation de l’ère Macron. Solidaires y sera après un tour de chauffe le 30 août lors de l’université d’été du Medef "qui sont les vrais donneurs d’ordre de cette réforme".

Mais pour le moment, Force Ouvrière n’est pas sur cette ligne. "On ne peut pas être crédible dans la discussion avec un appel à la grève dès maintenant", déplore Yves Veyrier qui veut attendre fin août et avoir le contenu des ordonnances avant de bouger. Une position qui vaut à son patron Jean-Claude Mailly d’être accusé de macronphilie. Cette accusation ne tient pas, explique son porte-parole. "Si on n’est pas entendu, on aura d’autant plus de légitimité pour contester et dénoncer qu’on aura participé sérieusement à la discussion", dit-il.

Face à des syndicats qui sont pour le moment inaudible, c’est bien Jean-Luc Mélenchon qui apparaît comme l’opposant numéro un à cette réforme. Jusqu’en septembre, au moins, il doit tout faire pour confirmer ce leadership.

http://www.huffingtonpost.fr/2017/0...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Loi Travail : Pourquoi Jean-Luc Mélenchon et les syndicats ne sont pas sur la même longueur d’onde (video)
12 juillet 2017 - 11h49 - Posté par lilitte

La devise de FO est "retenez moi sinon je fais un malheur "



Loi Travail : Pourquoi Jean-Luc Mélenchon et les syndicats ne sont pas sur la même longueur d’onde (video)
12 juillet 2017 - 12h48 - Posté par G. B.

Depuis le début de la FI et même du Front de gauche, Martinez comme ses prédécesseurs sont sur une réserve voire un rejet contre-productifs qui rappellent quand même beaucoup — même si Martinez n’en est pas membre l’« administration » de son organisation en est quand même saturée — celle des caciques du PCF : « Si on doit aller vers le néant à cause de notre incurie, on ne permettra à personne, et surtout pas à J.-L. Mélenchon, de prendre la relève et de mener la lutte. On l’accusera même d’être responsable de notre déchéance (démarche similaire à celle de nos chers amis du PS) ».
Quant à FO et à la honteuse CFDT, rien de nouveau chez les retourneurs de vestes et pas grand-chose à en attendre.
Il faudrait rappeler à ces gens que même si les syndicats, notamment la CGT, parviennent à créer un mouvement de protestation suffisamment puissant pour faire dévier les projets du Medef-En-Marche, ce seront bien in fine les politiques qui régleront l’affaire. Si le syndicalisme n’inclut pas les décisions politiques, la politique inclut les revendications syndicalistes.






Lille en résistance ! Semaine d’action contre le congrès du FN
dimanche 25 - 15h54
de : Brubru
1 commentaire
TRAVAIL DOMINICAL : LA DOUBLE TRAHISON D’ANNE HIDALGO
dimanche 25 - 10h52
de : LD
L’APOSTAT de Jack London
samedi 24 - 14h56
de : Ernest London
VENEZUELA : Le Président MADURO annonce "Le Petro" déjà un phénomène mondial !
samedi 24 - 13h53
de : JO
Pimkie : grève lundi contre un plan de départs pas très volontaires
samedi 24 - 07h00
SYRIE : Les mercenaires avec armes de l’OTAN ne resteront pas impunis !
vendredi 23 - 22h28
de : JO
3 commentaires
10 mars : voyage des coeurs, voyages des âmes avec les chanteuses Tita Nzebi et Dobet Gnahore à LaClef
vendredi 23 - 21h26
Comptes de campagne d’Emmanuel Macron : quatre donateurs signalés au fisc et à la justice
vendredi 23 - 13h28
de : Emmanuel Lévy
2 commentaires
SYRIELEAKS : UN CÂBLE DIPLOMATIQUE BRITANNIQUE DEVOILE LA « STRATEGIE OCCIDENTALE » …
vendredi 23 - 10h33
de : Richard Labévière
1 commentaire
SOLIDARITE UGTG - NON A LA REPRESSION ANTI SYNDICALE EN GUADELOUPE
jeudi 22 - 21h26
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Sur le principe du multiplicateur keynésien
jeudi 22 - 16h07
de : Jean-Pierre Beux
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
jeudi 22 - 15h47
de : Roberto Ferrario
Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! Milan, 1975 (vidéo complète)
jeudi 22 - 14h13
de : Roberto Ferrario
Khaled Issa : « Il n’y a pas de réaction à la hauteur de la gravité de la situation à Afrin »
jeudi 22 - 13h08
de : Azad Kurkut
La vie en intérim / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 22 - 12h36
de : Hdm
1 commentaire
Expulsion en cours au bois Lejuc
jeudi 22 - 10h21
Bure : au moins 15 arrestations lors de l’évacuation des opposants, au projet Cigéo, de la ZAD de Bure (video)
jeudi 22 - 10h03
1 commentaire
Bure Expulsion en cours
jeudi 22 - 07h58
de : Jean-Yves Peillard
2 commentaires
Intégrisme religieux, laïcité , émancipation, marxisme (tmi)
mercredi 21 - 23h56
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA DETTE ET LE DEMANTELEMENT DE LA SNCF… CERTAINS ESPERENT SE REGALER !
mercredi 21 - 20h29
de : Nemo3637
A Lacq, l’industrie pollue gratuitement et impunément grâce à des élus locaux anti-écologie
mercredi 21 - 19h29
de : jean 1
VENEZUELA : création d’une criptomonnaie basée sur les ressouces naturelles du pays !
mercredi 21 - 18h05
de : JO
Israël : Benyamin Nétanyahou fragilisé par un nouveau scandale
mercredi 21 - 13h35
de : Cyrille Louis
LA QUESTION KURDE
mardi 20 - 20h26
de : Ernest London
OR GRIS
mardi 20 - 19h23
de : MARTINE LOZANO
Confirmation de la crétinisation du monde
mardi 20 - 19h19
de : PMO viaJYP
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 - 11h12
de : Gaël De Santis via FR
Ses Camarades qui ont été fusillés le 21 février 1944 au Mont Valérian (video)
mardi 20 - 10h37
de : Bernadette Leydier
Les fréquentations antisémites de la droite israélienne
mardi 20 - 10h02
de : CAPJPO-EuroPalestine
Comment 200 000 représentants du personnel vont perdre leur statut de salariés protégés
mardi 20 - 08h31
DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
1 commentaire
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il est temps d'instaurer la religion de l'amour. Louis Aragon
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 février
de Marco Cesario via FR
1 commentaire
Les élections législatives approchent en Italie et dans un pays ravagé par une extrême droite toujours plus agressive et rampante qui prend comme cible les migrants et toute sorte de minorité ethnique ou religieuse, une nouvelle force politique voit le jour : Potere al Popolo ! (Pouvoir au peuple, en français) un mouvement de jeunes, ouvriers, précaires, étudiants, militants, résistants. “Nous sommes les sans emploi - lit-on dans le programme - nous sommes les (...)
Lire la suite
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
1 commentaire
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite