Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les insoumis trouvent leurs voix
de : Laure Equy
jeudi 13 juillet 2017 - 11h40 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 68.4 ko

Les jeunes députés FI percent au-delà de la figure médiatique de Jean-Luc Mélenchon.

Quand il a eu fini de tailler en pièces à la tribune le projet de réforme du code du travail lundi après-midi (lire Libération du 11 juillet), Jean-Luc Mélenchon s’est levé dans l’hémicycle pour lui donner une longue accolade. Adrien Quatennens, député lillois de 27 ans, repéré au berceau dans les rangs du Parti de gauche, est l’une de ses fiertés. « Vous verrez, on en a d’autres… » glisse-t-on au sein du groupe. Parmi ces jeunes pousses que FI entend faire monter : Ugo Bernalicis (Nord) et Danièle Obono (Paris), qui sont intervenus contre la prorogation de l’état d’urgence, ou Mathilde Panot (Val-de-Marne).

Fort de sa double candidature présidentielle, Mélenchon a pris la tête du groupe et attire une nuée de caméras dès qu’il pose un pied aux Quatre-Colonnes. C’est aussi lui qui a pris la parole, la semaine dernière, pour répliquer à la déclaration de politique générale. Mais le doyen du groupe n’aurait pas l’intention de monopoliser la parole. Et soudain, le chef réputé caractériel, qui s’est brouillé avec nombre de ses anciens partenaires, se transforma en passeur de plats. Une des raisons de cette métamorphose : pas besoin de prouver à ses ouailles qui est le chef. C’est lui. « Certains le découvrent peut-être mais Jean-Luc a toujours travaillé de cette manière. Il est un chef d’orchestre qui sait mettre les solistes en valeur », promet Eric Coquerel. Un pater familias « heureux et fier de faire émerger ces nouvelles personnalités », assure Clémentine Autain.

Poing levé.

D’autant que son groupe ne manque pas d’audience au Palais-Bourbon. Le FN n’est pas parvenu à former un groupe. Les Républicains et « les constructifs » se cherchent des noises et ce n’est pas sur la réforme du code du travail qu’ils ferrailleront contre le gouvernement. Les survivants socialistes de la vague En marche pansent leurs plaies et se cherchent une ligne. Quant aux communistes, s’ils bataillent autant que les amis de Mélenchon contre l’exécutif, ils ne souffrent guère la concurrence médiatique. Toujours en bande, pas avares de coups d’éclat, les 17 insoumis ne passent pas inaperçus. Entrée chemise ouverte et poing levé sur les marches du Palais-Bourbon, boycott du congrès de Versailles, code du travail en évidence sur le pupitre pendant le grand oral d’Edouard Philippe, etc. Au-delà des débats cravate-ou-pas-cravate ou standing ovation - ou pas - pour saluer l’élection de François de Rugy au perchoir, le groupe jure de ne pas s’en tenir à l’agit-prop. Mais veut jouer sérieusement le jeu parlementaire. Le 3 juillet, lorsque leurs collègues écoutaient le Président à Versailles, eux ont fait savoir qu’ils bûchaient sur leurs 130 amendements à la loi d’habilitation du gouvernement à légiférer par ordonnances. « On avait toutes les salles de réunion qu’on voulait dans l’Assemblée vide », raconte Quatennens.

Face à une majorité En marche avec laquelle ils ne sont d’accord sur rien et qui crie à « la provocation » et à « la caricature », les mélenchonistes ne se font pas d’illusions sur leurs chances de faire voter le moindre amendement. Seule solution : conduire leur mandat un pied dans l’Assemblée, un pied dehors. « A l’Assemblée, notre présence n’est pas symbolique mais on sait que c’est difficile de peser, reconnaît François Ruffin. Mon écharpe a plus d’importance sur des actions, des manifestations. » Pas le plus enclin aux logiques partisanes, le député de la Somme, qui n’avait pas signé la charte de La France insoumise pour la campagne législative, assure qu’il s’entend bien avec Mélenchon. Les deux hommes se connaissaient peu. « Il aime les réunions mais il ne la joue pas perso, explique Ruffin. Il donne la parole, il demande l’avis de tout le monde et, pour le moment, je ne l’ai pas vu prendre une décision seul. » Si tous n’étaient pas d’accord sur l’épisode de la cravate ou l’opportunité de sécher le congrès, l’affaire s’est réglée par un vote interne. « Après, on n’est pas des bisounours, il y a des rivalités qui préexistent mais pour l’instant il y a de la place pour tout le monde », nuance un député FI.

« Cohésion ».

De quoi faire sourire des députés marcheurs régulièrement taxés de godillots. « Ils sont bosseurs, très présents, très solidaires entre eux… Et très caporalisés, estime Aurore Bergé, porte-parole du groupe LREM. Ce ne sont pas eux qui vont nous donner des leçons de démocratie interne. » Autain rétorque que le groupe marche plutôt à « l’autorité de la cohésion ». Plus facile aussi de trouver ses marques à 17 que noyés dans un bataillon de 300 soldats.

http://www.liberation.fr/france/201...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les insoumis trouvent leurs voix
13 juillet 2017 - 14h24 - Posté par JOclaude

Tous de la bonne graine de Révolutionnaires en herbe. De par leur exemple d’autres se lèveront encore. Jean-Luc Mélenchon ne pouvaient pas se tromper, tous ont été élus par des Assemblées Popuilaires. D’ailleurs en lachant Hollande, Macron se lança pour tenter de couper l’herbe sous les pieds de Jean-Luc. Il avait quand même senti le danger pour la caste nantie ! Par son ramassi de vielles barbes il parvint avec du vieux à faire du neuf . Mais très temporairement, la réalité des faits à servir qui l’a fait ROI, la vanité de la personne auront tôt fait de le rattaper et après c’est lui qui ne sera plus RIEN ! Quant à ses "larbins" pêchés pour meubler l’Assemblée Nationale ils ont quasiment tous été nommé pour au final être désignés sous contrôle et filtration au sommet macronniste ! Si quelques erreurs ont pu être commises, ça on verra ?






Comment Cherif Chekatt, a t il pu entrer sur le marché de Strasbourg ? (vidéo)
jeudi 13 - 16h26
de : nazairien
La jonction / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 13 - 13h39
de : Hdm
GILETS JAUNES : 6ème mort du Mouvement , de nombreux blaissés !
jeudi 13 - 11h56
de : JO
1 commentaire
Attentat de Strasbourg : Le maire perplexe, pas les Strasbourgeois
jeudi 13 - 11h35
de : JO
CSG : Les couples Retraités laissés pour compte !
jeudi 13 - 11h13
de : JO
1 commentaire
Gilets Jaunes en tôle, Fiché S radicalisé en liberté ! Justice et police criminelles ?
mercredi 12 - 19h47
de : Claude JANVIER
3 commentaires
France : guerre psychologique ouverte contre les populations
mercredi 12 - 18h13
de : JO
Discours présidentiel : la fracture syndicale se confirme
mercredi 12 - 13h06
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Sarkozy, conseiller de l’ombre de Macron
mercredi 12 - 12h34
de : Alexandre Lemarié
Le retournements de veste de Christophe Castaner
mercredi 12 - 12h27
de : Alexis Corbière
Chers gilets jaunes, Emmanuel Macron vous arnaque
mercredi 12 - 11h55
de : Thomas Guénolé
1 commentaire
Venezuela VENEZUELA : la Commission internationale souligne la transparence des élections municipale
mercredi 12 - 11h42
de : JO
La honte du français
mercredi 12 - 11h18
de : UJFP
2 commentaires
NON, le SMIC ne va pas augmenter de 100 euros !!!
mercredi 12 - 09h45
de : lepotier
IMAGES EN LUTTE - La Culture visuelle de l’extrême-gauche en France (1968-1974)
mercredi 12 - 09h24
de : Ernest London
bruno jeudy (BFM) pète les plombs (video)
mercredi 12 - 08h51
de : jean 1
1 commentaire
Ca prend aux tripes "Les Gueux" #Chanson #GiletsJaunes . Thomas Gaëtan (video)
mardi 11 - 23h59
de : nazairien
4 commentaires
Héritiers face à face
mardi 11 - 16h38
de : Marx 2018
Que la honte soit sur ces politiques et ces journalistes aux ordres du grand capital
mardi 11 - 16h03
de : jean 1
1 commentaire
14,15,17 déc : L’heure de la Riposte Générale !
mardi 11 - 09h46
1 commentaire
LES SOVIETS TRAHIS PAR LES BOLCHEVIKS - La faillite du communisme d’État
lundi 10 - 18h26
de : Ernest London
2 commentaires
Convention Collective de la France Insoumise des 8/9 déc. 19
lundi 10 - 18h25
de : JO
A CUBA : Ceux qui vont à l’étranger pour sauver des vies Humaines et pas pour tuer !
lundi 10 - 16h53
de : JO
MÉLENCHON - Discours sur le BREXIT à l’Assemblée nationale (video)
lundi 10 - 16h51
de : FI
Les images non exhaustif des violences policières subies par le manifestants (video)
lundi 10 - 15h43
de : Nantes Révoltée
3 commentaires
Embrouille sur le SMIC : gagner plus, la même chose, et moins en même temps !
lundi 10 - 15h27
de : Stéphane Ortega
2 commentaires
APPEL DES GILETS JAUNES DE COMMERCY À DES ASSEMBLÉES POPULAIRES PARTOUT
lundi 10 - 14h27
de : jean 1
1 commentaire
Un CRS : « Si vous voulez rester en vie, vous rentrez chez vous ! » (video)
lundi 10 - 12h35
de : Raymond Macherel
Et si la révolution était possible ?
lundi 10 - 12h11
de : Denis Langlois
1 commentaire
Camille Lécole – Episode 1/2 – Militant. Résistant. Déporté. Partisan sans complainte.
lundi 10 - 11h52
Etre Gilet Jaune c’est aussi çà
lundi 10 - 11h48
de : azard
ASSURANCES : ces mauvaises nouvelles qui vous attendent en 2019
lundi 10 - 10h57
de : JO
BHL, Hanouna, Bern et Lhermitte demandent aux Gilets jaunes « de s’arrêter »
lundi 10 - 10h12
de : nazairien
7 commentaires
MACRON DEMISSION REVOLUTION
dimanche 9 - 22h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Gilets Jaunes ACTE V. Le grand changement !
dimanche 9 - 19h54
de : Claude JANVIER
Crise dec 2018 : renforcer le mouvement populaire montant !
dimanche 9 - 19h44
de : Christian DLR
Dégagez, dégageons le macronisme
dimanche 9 - 19h35
de : jean 1
2 commentaires
Alerte sur les Réseaux Sociaux !
dimanche 9 - 17h32
de : JO
MEXIQUE : les ennuis commencent pour le Président nouvellement élu !
dimanche 9 - 17h11
de : JO
LA VIOLENCE : Salim Lamrani la décrit ainsi pour ceux "qui ne sont RIEN" !
dimanche 9 - 15h47
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Rendez les choses aussi simples que possible, mais pas plus simples. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite