Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le 14 juillet : M. Macron ou l’histoire pour les nuls
de : Francois Cocq
lundi 17 juillet 2017 - 08h07 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 9 ko

Aujourd’hui 14 juillet, dans son discours à l’issue du défilée des armées, le Président Macron revisitait à nouveau l’Histoire de France en réduisant l’Egalité à l’égalité des chances – « En ce 14 juillet, nous célébrons ce qui nous unit […]. Cette ambition de donner à chacun sa chance qu’on appelle égalité » –

Les références à la Grande révolution de M. Macron témoignent décidément d’une vision au mieux superficielle et plus certainement révisionniste de l’épisode fondateur du peuple en tant que corps politique constitué. On se souvient en effet de la référence de M. Macron à Sieyès et Mirabeau pour tenter de fustiger l’absence de Jean-Luc Mélenchon et des députés Insoumis lors du Congrès de Versailles le 3 juillet. Jean-Luc Mélenchon lui avait à juste titre rappelé alors que Sieyès est justement celui-là même qui avait porté la suppression du fait de siéger par ordre et avait appelé à la transformation des états-généraux en assemblée constituante. On aurait également pu rappeler à sa majesté contemporaine que Mirabeau intervenait au même moment dans le débat pour nommer l’Assemblée et proposait alors « Assemblée des représentants du peuple », dimension sur laquelle s’assoit allègrement le Sieur Macron lorsqu’il use et abuse des ordonnances pour couper court à l’intervention de ladite Assemblée.

Ce même 3 juillet, en écoutant sa majesté Macron s’exprimer depuis le décor doré du château de Versailles où il avait convoqué le Congrès, j’étais déjà choqué par la réouverture caricaturale de la plaie entre jacobins et girondins : « La centralisation jacobine traduit trop souvent la peur élémentaire de perdre une part de son pouvoir. Conjurons cette peur. Osons expérimenter et déconcentrer, c’est indispensable pour les territoires ruraux comme pour les quartiers difficiles. Osons conclure avec nos territoires de vrais pactes girondins, fondés sur la confiance et la responsabilité » déclarait alors le chef de l’Etat.

Passons sur le fait que M. Macron feigne de ne pas voir que le mouvement jacobin est justement celui qui a été le plus loin dans l’exigence démocratique pour chercher à se se prémunir de la délégation de pouvoir dans la représentativité. Mais il pourrait au moins se souvenir, en ce 14 juillet, que les paroles de La Marseillaise, chant révolutionnaire rédigé dans la nuit du 25 au 26 avril 1792 peu après l’entrée en guerre, sont une mise en musique d’un texte de La société des amis de la constitution, plus connue sous le titre de Club des jacobins, placardé la veille sur les murs de Strasbourg où se trouvait Rouget de Lisle :

« Aux armes, citoyens ! L’étendard de la guerre est déployé : le signal est donné. Aux armes ! Il faut combattre, vaincre ou mourir !

« Aux armes, citoyens ! Si nous persistons à être libres, toutes les puissances de l’Europe verront échouer leurs sinistres complots. Qu’ils tremblent, ces despotes couronnés ! L’éclat de la liberté luira pour tous les hommes. Vous vous montrerez dignes enfants de la liberté ; courez à la victoire, dissipez les armées des despotes, immolez sans remords les traîtres, les rebelles qui, armés contre la patrie, ne veulent y entrer que pour faire couler le sang de nos compatriotes !

Marchons ! Soyons libres jusqu’au dernier soupir, et que nos vœux soient constamment pour la félicité de la patrie et le bonheur de tous le genre humain ».

M. Macron va-t-il aller jusqu’à se dédire de La Marseillaise en ce 14 juillet ? Si tel est le cas, il pourra peut-être se rabattre sur ce qui est le chant premier du 14 juillet, avant que La Marseillaise ne devienne chant national sous le directoire puis hymne national en 1879, à savoir le Ah ça ira : c’est en effet ce chant là qui fût repris le 14 juillet 1790, source autant que le 14 juillet de l’année précédente de notre fête nationale. Mais il n’est pas sûr que les paroles coïncident mieux avec la relecture qu’en fait M. Macron : l’égalité – et non l’égalité des chances – était alors érigée en valeur fondatrice du peuple : « Ah ça ira, ça ira, Nous n’avions plus ni nobles ni prêtres, Ah ça ira, ça ira, l’égalité partout règnera ». Et la Loi, expression de la volonté générale rousseuiste, célébrée comme contrat social dans les mains des représentants du peuple : « Ah ça ira, ça ira, suivant les maximes de l’Evangile, Ah ça ira, ça ira, Du législateur tout s’accomplira, Celui qui s’élève on abaissera, Et qui s’abaisse on l’élèvera, Ah ça ira, ça ira, Le vrai catéchisme nous instruira, Et l’affreux fanatisme s’éteindra, Pour être à la Loi docile, Tout Français s’exercera, Ah ça ira, ça ira ». Pas sûr en effet que cela cadre si bien que cela avec l’idée que se fait sa majesté Macron des riens et de leurs représentants…

https://francoiscocq.fr/2017/07/14/...



Imprimer cet article





L’ESCLAVAGISTE RICHEPANCE DOIT QUITTER LA GUADELOUPE
lundi 18 - 20h20
de : LIYANNAJ KONT PWOFITASYON (L.K.P.)
L’ex-FO Mailly rejoint le cabinet d’un ancien conseiller de Sarkozy
lundi 18 - 17h37
Photographier les exactions de l’armée d’occupation bientôt puni de plusieurs années de prison (photos, vidéos)
lundi 18 - 15h58
de : CAPJPO-EuroPalestine
PSA : mort sur ordonnance des 35 heures à Vesoul
lundi 18 - 08h47
MENACES SUR LE REGIME DES ARTISTES-AUTEURS : MOBILISATION !
lundi 18 - 08h02
de : FNSAC CGT
Méditerranée : l’escalade dans l’ignominie
lundi 18 - 07h47
de : MRAP
Quand l’Aide publique au développement finance les garde-côtes libyens
lundi 18 - 07h34
de : Jérôme Duval
URGENT : CAMARADES EN GARDE-À-VUE SUITE À UNE ACTION CONTRE LE SALON DE L’ARMEMENT EUROSATORY.
vendredi 15 - 22h46
de : jean 1
Ivry en fête aura lieu les 16 et 17 juin 2018
vendredi 15 - 17h08
Interpellations du 22 mai : les parents appellent à manifester ce vendredi devant le tribunal
vendredi 15 - 08h37
QUE NOUS RESTE-T-IL ?
jeudi 14 - 19h49
de : Raymond H
Ernesto Rafael Guevara né le 14 juin 1928 à Rosario, Argentine, il aurait 90 ans...
jeudi 14 - 14h57
de : Roberto Ferrario
L’ÉCOLOGIE RÉELLE / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 14 - 12h47
de : Hdm
1 commentaire
LES MIGRANTS
jeudi 14 - 11h54
Soutien au Jargon Libre : Bourse aux livres et Concert de Dominique Grange
mercredi 13 - 12h32
Etat espagnol. Gouvernement de gauche, ah bon ?
mercredi 13 - 11h05
de : Antoine (Montpellier)
KURDISTAN, AUTOGESTION, RÉVOLUTION
mardi 12 - 09h25
de : Ernest London
2 commentaires
Fête la grève !
mardi 12 - 07h35
1 commentaire
QUAND L’ESPAGNE RÉVOLUTIONNAIRE VIVAIT EN ANARCHIE
mardi 12 - 07h17
de : Frédéric Goldbronn & Frank Mintz
Présentation-débat : Tout !
lundi 11 - 22h47
de : jean 1
Congrès du MRAP et CNCDH
lundi 11 - 20h55
de : Christian - MRAP
1 commentaire
Eurosatory 2018 : des collectifs veulent redynamiser la lutte contre le salon de l’armement
lundi 11 - 18h50
Propaganda - La fabrique du consentement (video)
lundi 11 - 15h19
1 commentaire
Grève Party, La Bataille du rail, Soutien aux cheminots, le 12 juin 2018 à partir de 18:30
lundi 11 - 13h51
COLLECTIF DE DEFENSE DES SERVICES PUBLICS CENTRE BRETAGNE
lundi 11 - 13h20
Les cheminots dans le Centre Bretagne pour la défense des services publics
lundi 11 - 13h13
LA TYRANNIE DU GENRE
lundi 11 - 11h00
de : Ernest London
1 commentaire
Enquête Sanitaire autour du centre de stockage de déchets radioactifs de Soulaines (Aube)
lundi 11 - 10h52
de : Qualité de vie via JYP
MRAP - L’appontement de la Flotille de la Liberté doit être permis à Paris
dimanche 10 - 21h55
de : Christian - MRAP
Appel à rassemblement en soutien à Moussa Camara
dimanche 10 - 20h54
de : jean 1
Deux vitesses
dimanche 10 - 16h32
de : L’iena rabbioso
3 commentaires
Grèves à Brest, en 1950 : “Un homme est mort” sur Arte mercredi 13 juin à 22h35
dimanche 10 - 12h12
de : nazairien
2 commentaires
Hte.-Garonne : Accueil sur-volt-é et panne de courant pour Edouard Philippe et ses ministres.
dimanche 10 - 12h08
de : JO
1 commentaire
CONGO 1905 - LE RAPPORT BRAZZA - Le premier secret d’État de la « Françafrique »
dimanche 10 - 08h34
de : Ernest London
Grande fête du livre Paris samedi 16 juin 2018
dimanche 10 - 00h06
de : frank
Aidons les à Gagner, soirée de soutien !
samedi 9 - 09h28
Palestine : des manifestants dénoncent l’accueil de Netanyahou à l’Élysée pour l’ouverture de la saison France-Israël
samedi 9 - 07h46
Pourquoi je suis favorable à une taxe citoyenne(1) sur les énergies fossiles ?
vendredi 8 - 17h39
de : Michel Piriou
3 commentaires
A propos des comptes de campagne de M.Macron !
vendredi 8 - 17h12
de : JO
4 commentaires
ÉLOGES DES MAUVAISES HERBES - Ce que nous devons à la ZAD
vendredi 8 - 16h40
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre. Ernest Hemingway
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite