Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

IL NOUS FAUT UNE NOUVELLE NUIT DU 4 AOUT
de : Laurent Degousee
samedi 5 août 2017 - 11h07 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Le 4 août 1789, les députés, réunis en assemblée nationale constituante, proclamait la fin des privilèges. A la royauté a succédé l’oligarchie qui peut plus que jamais compter sur un nouveau clergé, les politiques et les médias à sa solde. Le peuple attend lui encore sa révolution qui confierait au plus grand nombre le soin de déterminer la conduite de son existence.

Deux siècles et une « révolution » politique plus tard, nous sommes face à un président et à un gouvernement, dont l’élection par défaut ne fait pas débat, qui ont réalisé le tour de force, depuis leur installation il y a quelques mois, de se mettre successivement à dos les salariés, les fonctionnaires, les retraités, l’armée, les collectivités locales, les femmes et les étudiants : chapeau bas !

Il s’agit pour le nouveau pouvoir de poser dès la rentrée, au travers de sa réforme du Code du travail, la première pierre d’un projet d’hyper-austérité qui vise à baisser salaires et prestations sociales pour garantir, dans un contexte de reprise économique fragile, la richesse des plus fortunés et des grands groupes à coups de nouvelles baisses d’impôts et de charges. Comme cela ne se fera pas sans tension croissante, son pendant coercitif étant la transposition des dispositions extraordinaires de l’état d’urgence dans le droit commun.

Les grandes lignes de la loi Travail XXL sont connues. Concrètement, les DRH des grandes entreprises ont fait leur liste de commissions pour que soit supprimé tout ce qui peut encore faire obstacle à l’exploitation sans vergogne des salariés : disparition du CHSCT, référendum d’entreprise à la main de l’employeur, généralisation du CDI de projet, plafonnement des indemnités prud’homales, facilitation des licenciements économiques etc. Ces mesures sont l’aboutissement du rapport De Virville de 2004, ex-DRH de Renault, et prépare un bouleversement similaire de notre modèle de protection sociale, appelée elle par Denis Kessler, alors vice-président du MEDEF, afin de rapprocher la France du canon austéritaire européen et de laisser libre cours à une mondialisation libérale sans frein, ni entrave.

Pourtant, nous sommes de plus en plus nombreux à sentir confusément que ça ne peut plus durer mais pour cela, il s’agit de passer d’une colère froide, qui se traduit par l’abstention et l’impopularité croissante de l’exécutif, à une active. Le roi est nu depuis le début mais encore faut-il le rhabiller pour l’hiver : la journée nationale de grève et de manifestations du 12 septembre prochain, pour peu d’élargir son mot d’ordre au-delà du seul retrait de la loi Travail 2 et l’arc syndical qui y appelle (la présentation du contenu des ordonnances devrait y contribuer), constitue cette occasion. Il nous faut la réussir, à l’image de celle du 31 mars 2016 qui a sonné le début de quatre mois de mobilisation face à la loi El Khomri.

Mettre à profit l’été pour informer le plus largement possible et préparer un plan de mobilisation par secteur, à commencer par la manifestation prévue le 30 août prochain à l’université d’été du MEDEF, le commanditaire de ces mesures, à l’appel de Solidaires, de la CGT locale et du Front social, voilà la feuille de route des militants qui veulent en découdre avec Macron. La France Insoumise, dont il faut saluer le travail d’éducation populaire menée face à des députés godillots, appelle à une marche contre ce coup d’état social mais après la date d’adoption des ordonnances en Conseil des ministres. Une telle initiative a le mérite de pointer la nécessité d’une initiative centrale, comparable à la manifestation nationale contre la loi Travail du 14 juin 2016, mais doit être préparée sans exclusive, sous peine d’être réduite à un exercice d’auto-affirmation : la situation l’exige !

Pour autant, quelle organisation appelle véritablement à préparer une confrontation majeure ? Le Front social, lancé en avril dernier et composé à ce jour d’une cinquantaine de collectif locaux et de près de cent cinquante organisations dont la composition va au-delà de la sphère syndicale, porte lui cette orientation. En Guadeloupe avec le LKP en 2009, en Guyane cette année ou à Mayotte de nouveau, c’est bien un mouvement d’ensemble de la société qui a obligé le pouvoir central à céder.

Pour autant, quelle organisation appelle véritablement à préparer une confrontation majeure ? Le Front social, lancé en avril dernier et composé à ce jour d’une cinquantaine de collectif locaux et de près de cent cinquante organisations dont la composition va au-delà de la sphère syndicale, porte lui cette orientation. En Guadeloupe avec le LKP en 2009, en Guyane cette année ou à Mayotte de nouveau, c’est bien un mouvement d’ensemble de la société qui a obligé le pouvoir central à céder.On me rétorquera que la situation en métropole est différente de celle de cette France périphérique mais, quand la paupérisation croissante fait renoncer à l’accès aux soins ou qu’un nombre croissant d’étudiants et de retraités en sont réduits à faire les poubelles pour s’alimenter, la frontière est-elle si réduite que ça ? Et le dégoût n’est-il pas un puissant ferment de révolte quant à l’indécence d’une ministre du travail qui veut plafonner les indemnités de ceux qui sont licenciés plutôt que celles de ceux qui licencient s’ajoute, pour les gens de rien qui touchent le minimum de l’APL, le fait de ne plus y avoir droit du tout ?

L’énergie existe pour amorcer une telle mobilisation : on la retrouve dans les équipes syndicales de lutte, dans le nombre croissant de jours de grèves, chez les livreurs ubérisés qui commencent à s’organiser, dans la jeunesse à l’origine de Nuit Debout ou dans celle plus radicale du cortège de tête, chez les habitants des quartiers populaires qui résistent aux violences policières, ceux des ZAD ou les soutiens aux migrants. Le moment viendra où le corps social, qui n’en peut plus d’être maltraité, s’électrisera à son tour. « Les pensées qui mènent le monde marchent sur des pattes de colombes » a écrit Nietzsche : ne reste plus qu’à accélérer le pas face à tous ceux qui veulent non seulement nous mener en marche arrière mais nous écraser.

Laurent Degousee est co-delegue de la federation SUD Commerce et un des animateurs du Front social.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
IL NOUS FAUT UNE NOUVELLE NUIT DU 4 AOUT
12 août 2017 - 17h17 - Posté par phil

Je suis tout à fait d’accord avec l’article, mais le titre est mal choisi, car historiquement "l’abolition des privilèges" du 4 août 1789 n’est qu’une énorme arnaque de la bourgeoisie alliée à l’aristocratie.
En fait cette "abolition des privilèges" n’était que la possibilité de racheter " au denier 30" les droits féodaux. C’est à dire que les sujets les plus riches pouvaient ne plus payer d’impôts aux nobles à condition qu’ils s’acquittent de 30 ans d’impôts d’un seul coup.
Cela n’abolissait donc aucun privilège, et ne concernait que les riches bourgeois ayant fait fortune par la spéculation.

L’historien Henry GUILLEMIN décrit cela bien mieux que moi, et bien d’autres choses très instructive sur la "révolution" de 1789.

La révolution française n’ à eu lieu que le 10 août 1792 avec l’abolition de la monarchie.

https://www.youtube.com/watch?v=Q60...

21 ème minute pour le passage sur la nuit du 4 août.






LA HAVANE : Ouverture du 24ème Forum des Mouvements Sociaux de Sao Paulo
mardi 17 - 20h54
de : JO
SYRIE : Un menteur nommé Macron !
mardi 17 - 20h35
de : JO
Nous au Red Star de St Ouen !
mardi 17 - 13h28
de : Un vrai rouge
MORTS PAR LA FRANCE - Thiaroye 1944
mardi 17 - 07h35
de : Ernest London
Adieux aux armes : à Deraa, des radicaux remettent des dizaines de chars à l’armée syrienne
lundi 16 - 14h55
de : JO
3 commentaires
Foot-identitaire : un make-up BBR pour femmes et hommes... en luttes !
dimanche 15 - 16h18
de : Delarue Christian
6 commentaires
OTAN : La guerre qu’ils ne pourront jamais gagner : celle contre les Peuples !
dimanche 15 - 10h40
de : JO
NATIONALISME FESTIF ! VRAIMENT ? ...
dimanche 15 - 09h16
de : philippedechatillon
2 commentaires
Déconnexion massive avant la coupe du monde
dimanche 15 - 01h20
de : CLAP‎
Le sénat Irlandais vote l’interdiction des produits issus des colonies israéliennes
samedi 14 - 20h24
de : JO
MAUVAISES MINES - Combattre l’industrie minière en France et dans le monde
samedi 14 - 19h14
de : Ernest London
L’équipe de France de football : des fantassins en uniforme bleu blanc rouge frappé du coq.
samedi 14 - 16h37
de : René HAMM
Ce matin, nouvelle action sur le Tour de France d’Info’Com-CGT (reportage photo + video)
samedi 14 - 15h58
de : Collectif Bellaciao
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
vendredi 13 - 14h57
de : Info’Com-CGT
Maurice Lévy, le premier des premiers de cordée, préfère investir au Luxembourg !
vendredi 13 - 11h10
de : Hervé Nathan
Les constructions en bois, prisonnières de l’industrie chimique ?
vendredi 13 - 11h00
de : Pierre Fournier
Stand Info’Com-CGT – Sipc-CGT à la Fête de l’Huma !
jeudi 12 - 22h06
de : Info’Com-CGT
La Féline, mort imminente du bar le plus rock’n’roll de Paris
jeudi 12 - 21h36
de : Laurent Jézéquel
TRÈS BRÈVE RELATION DE LA DESTRUCTION DES INDES
jeudi 12 - 20h29
de : Ernest London
Sommet de l’OTAN : Mais qui a peur de quelques pacifistes ?
jeudi 12 - 16h06
de : jean 1
RASSEMBLEMENT SOUTIEN À GAËL, MOUNIR ET XAVIER CONVOQUES AU COMICO
mercredi 11 - 15h55
NICARAGUA : S’informer autrement !
mercredi 11 - 11h03
de : JO
Au château de Versailles, le discours creux du roitelet Macron
mardi 10 - 18h25
de : JO
Concert : 14 Juillet des luttes et des résistances
mardi 10 - 14h22
1er Festival des Passeurs d’Humanité du 12 au 15 juillet dans la vallée de la Roya !
mardi 10 - 10h55
de : Les Ami.e.s de la Roya
Penser l’oligarchie, la classe dominante et le peuple-classe
mardi 10 - 00h42
de : Christian DELARUE
5 commentaires
BRESIL : LULA RESTE EN PRISON ! (à suivre)
lundi 9 - 11h11
de : JO
J.LUC MELENCHON : MACRON, C’EST LA MONARCHIE PRÉSIDENTIELLE ABSOLUE
dimanche 8 - 20h34
de : JO
BRESIL : LULA libéré après d’immenses MANIFS. populaires !
dimanche 8 - 20h09
de : JO
Livreurs à vélo : pas de pizzas pour la fin du Mondial
dimanche 8 - 12h30
SUR-TRAVAIL en Autriche et extrême-droite : 12H/j et 72 H/sem !
dimanche 8 - 12h27
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA BOMBE - De l’inutilité des bombardements aériens
samedi 7 - 10h08
de : Ernest London
Uranium Gate sur Léman
samedi 7 - 07h14
de : iwou
Migrants : le Conseil constitutionnel censure le "délit de solidarité", aider un clandestin ne doit pas être puni
vendredi 6 - 13h03
3 commentaires
Pinkwashing : la Marche des fiertés objet de toutes les récupérations
jeudi 5 - 08h48
2 commentaires
Destruction du village palestinien de Khan el-Ahmar par Israël (video)
jeudi 5 - 08h09
1 commentaire
TAZ - ZONE AUTONOME TEMPORAIRE
jeudi 5 - 07h44
de : Ernest London
2 commentaires
Repas de soutien aux Postiers du 92
mercredi 4 - 20h43
Postiers 92 : Toujours là !
mercredi 4 - 20h38
80 Kms./h. : Et si ?
mardi 3 - 20h07
de : JO
10 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt à penser". Hubert Reeves
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite