Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Loi travail : forces contraires chez FO
de : Alexia Eychenne
mardi 5 septembre 2017 - 11h09 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 74.3 ko

La position tiède du secrétaire général, Jean-Claude Mailly, qui a annoncé mercredi la décision de la direction de ne pas appeler à manifester le 12 septembre, a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans bon nombre de fédérations. Menaçant de faire sécession, certains affirment qu’ils défileront avec la CGT.

« Qu’est-ce qu’il fout Mailly ? C’est quoi ce bordel ? On nous a fait descendre dans la rue pour moins que ça ! » Ces derniers jours, le standard téléphonique de l’union départementale Force ouvrière du Loiret a dû s’habituer aux appels courroucés. Deux adhérents ont même renvoyé leur carte. Annoncée par le secrétaire général, Jean-Claude Mailly, dès mercredi, soit la veille de la publication des ordonnances sur le droit du travail, la décision de la direction confédérale de ne pas appeler à manifester contre la réforme le 12 septembre passe mal. Dans le Loiret, mais aussi ailleurs. « Ça grogne en interne. Les syndiqués nous interpellent », constate Nadine Hourmant, secrétaire générale de l’union FO du Finistère.

Depuis le début, fin mai, du cycle de concertations sur le droit du travail entre le gouvernement et les partenaires sociaux, nombre de militants bouillaient d’entendre leur leader multiplier les déclarations bienveillantes. L’annonce de mercredi, suivie par la présentation des ordonnances, a été le coup de grâce. Plafonnement des indemnités prud’homales, possibilité pour les multinationales de licencier dans l’Hexagone malgré des profits réalisés hors de France… La réforme du gouvernement consacre des propositions patronales considérées par FO comme des « lignes rouges » lors des débats sur la loi El Khomri. Un an plus tard, Mailly persiste pourtant à se montrer conciliant. « Il y a des reculs, il y a aussi des avancées […]. Le modèle social n’est pas remis en cause », plaidait-il encore vendredi matin sur Europe 1, en vantant « trois mois de discussions intenses ». « Mais c’est comme si on nous avait annoncé qu’on allait nous couper la jambe et qu’il fallait se réjouir de ne perdre que le pied », s’agace Jean Hédou, à la tête de la FEETS-FO, fédération des équipements, de l’environnement, des transports et des services. Vendredi, son bureau s’est prononcé à 90 % pour rejoindre la CGT, Solidaires et la FSU dans les cortèges.

« Que le commencement »

Même décision chez FO Transports et Logistique. « Les ordonnances, c’est tout bon pour le patronat et pas grand-chose pour les salariés. Nos adhérents sont vent debout », assure son secrétaire général, Patrice Clos. Sa fédération avait réservé sa position ces derniers mois, choisissant comme Mailly de jouer la carte du dialogue. « Je n’avais pas de problème avec le fait de laisser la concertation aller au bout, poursuit Patrice Clos. Le souci, c’est qu’on ne partait pas d’une feuille blanche et qu’on se retrouve avec une loi El Khomri 2. » FO Transports appelle donc ses troupes à défiler. « Et ce n’est que le commencement, promet le secrétaire général, qui dit avoir reçu un coup de fil du ministère des Transports, inquiet de savoir « jusqu’où [son syndicat] va aller ». Selon la CGT, qui a fixé la date de la manifestation, au moins 15 unions départementales FO participent à sa préparation, dont l’Yonne et les quatre départements bretons. Des intersyndicales s’y sont constituées dès le début de l’été. D’autres ralliements pourraient suivre. Des commissions exécutives FO vont se tenir partout en France d’ici le milieu de semaine prochaine. La suite à donner à la mobilisation contre les ordonnances figurera en tête des discussions. Sans compter que de nombreux adhérents rejoindront les manifestations quelle que soit la position de leur section. « Des copains m’ont dit qu’ils iraient tenir des banderoles CGT s’il le faut », lance un chef de file FO local.

Dans la Manche, l’union départementale se décidera lundi après-midi. Mais à écouter son secrétaire Yann Perrotte, l’issue des débats ne fait guère de doutes. « Beaucoup d’entre nous faisions confiance à Mailly pendant la concertation, raconte-t-il. Puis son insistance à montrer qu’on était un interlocuteur privilégié du gouvernement a commencé à nous exaspérer. On est tombé de haut en voyant les ordonnances : pour des militants qui ont bataillé contre El Khomri, c’est difficile à avaler. » Avec les cégétistes, les syndiqués FO étaient en effet aux avant-postes de l’éprouvante contestation de 2016. « On a manifesté 14 fois contre la loi travail, insiste Nadine Hourmant, dans le Finistère. Je ne peux pas entendre aujourd’hui le secrétaire confédéral dire que l’on doit respecter cette nouvelle réforme parce qu’il y a eu concertation. Qu’est-ce qu’on a obtenu pour les salariés ? »

« Grognards fidèles »

L’incompréhension, si ce n’est la colère, se cristallise autour de Mailly, qui quittera la tête de FO à l’issue du prochain congrès en avril 2018. « Pour moi, il n’a pas respecté le mandat qui lui a été donné », tranche Nadine Hourmant. Il est encore tôt pour juger de l’ampleur des dissensions et des conséquences pour l’avenir de FO. Mais les prochaines échéances internes s’annoncent agitées. Une commission exécutive confédérale doit se réunir lundi. Mi-juin, cette instance de 35 membres promettait de mobiliser contre les ordonnances en cas de « loi travail XXL ». Les 28 et 29 septembre se tiendra aussi un comité national, qui réunira les secrétaires d’unions départementales et de fédérations. Dont les « frondeurs » mobilisés le 12 septembre, qui auront tout loisir de réclamer des comptes aux dirigeants. Plusieurs d’entre eux ont demandé d’en avancer la date en urgence. Un signe que la fièvre couve ? Certains relativisent la portée des divergences au nom du « fédéralisme » de FO. « Les militants savent être des grognards fidèles, estime Yann Perrotte, reprenant la métaphore de Mailly pour nuancer les critiques. Même les plus énervés respecteront ses treize ans de mandat et n’essayeront pas de saborder sa sortie. On va se dire les choses, mais on va maintenir l’unité, car des combats arrivent », comme la réforme des retraites et de l’assurance chômage. Yves Veyrier, de la direction confédérale, balaie aussi le risque d’une crise majeure : « Que des positions contradictoires s’expriment chez FO, ce n’est pas nouveau. » Les appels à manifester à une date « que la CGT a décidée seule » sont, selon lui, le fait « de minorités agissantes amplifiées par les réseaux sociaux ». D’autres sont moins optimistes. « Tout dépendra de la mobilisation, prévient un responsable d’union départementale. Si plus de la moitié des départements se joint à la journée du 12, Mailly sera désavoué. Macron a bien fait éclater les partis traditionnels, il pourrait faire de même avec les syndicats… »

http://www.liberation.fr/france/201...



Imprimer cet article





Quelques critiques anarchistes de la médecine
jeudi 21 - 23h08
de : jean 1
Annonce des (f)estives de la décroissance. 20-23 juillet. Le sens de la technique est une question politique
jeudi 21 - 22h18
de : Brulavoine
À QUOI SERVENT LES POLITIQUES DE MÉMOIRE ?
jeudi 21 - 19h40
de : Ernest London
MÉTÈQUE(S) / C’est l’heure de l’mettre (Radio Campus Lille)
jeudi 21 - 19h11
de : Hdm
Palestine : des entreprises françaises participent à la colonisation de Jérusalem-Est
jeudi 21 - 16h40
Sur l’« intégrisme laïque » français
jeudi 21 - 09h22
de : Christian DELARUE
Fête des secteurs en lutte pour la grève générale : C’est dans la rue que ça se gagne !
mercredi 20 - 10h41
François Ruffin à l’Ass.Nat. : Charge sur la vaisselle de l’Elysée "vieillissante" !
mercredi 20 - 10h09
de : JO
Palestine : face aux massacres, l’insupportable, ce serait le silence.
mercredi 20 - 09h55
de : UD CGT PARIS
1 commentaire
LA CONQUÊTE DU PAIN
mardi 19 - 20h14
de : Ernest London
YEMEN : Une guerre oubliée ?
mardi 19 - 18h20
de : JO
2 commentaires
Après Arago, Rassemblement Mercredi 20 juin à 8h au TGI de Nanterre pour la relaxe des inculpés suite évacuation par les
mardi 19 - 11h46
1 commentaire
Mouvement de grève chez les gazierEs et les électricienEs de GRDF et ENEDIS (video)
mardi 19 - 07h12
de : jean 1
En Alaska, les pétroliers gèlent le sol réchauffé par l’augmentation des températures
mardi 19 - 01h44
de : nazairien
2 commentaires
L’ESCLAVAGISTE RICHEPANCE DOIT QUITTER LA GUADELOUPE
lundi 18 - 20h20
de : LIYANNAJ KONT PWOFITASYON (L.K.P.)
L’ex-FO Mailly rejoint le cabinet d’un ancien conseiller de Sarkozy
lundi 18 - 17h37
1 commentaire
Photographier les exactions de l’armée d’occupation bientôt puni de plusieurs années de prison (photos, vidéos)
lundi 18 - 15h58
de : CAPJPO-EuroPalestine
PSA : mort sur ordonnance des 35 heures à Vesoul
lundi 18 - 08h47
1 commentaire
MENACES SUR LE REGIME DES ARTISTES-AUTEURS : MOBILISATION !
lundi 18 - 08h02
de : FNSAC CGT
1 commentaire
Méditerranée : l’escalade dans l’ignominie
lundi 18 - 07h47
de : MRAP
1 commentaire
Quand l’Aide publique au développement finance les garde-côtes libyens
lundi 18 - 07h34
de : Jérôme Duval
URGENT : CAMARADES EN GARDE-À-VUE SUITE À UNE ACTION CONTRE LE SALON DE L’ARMEMENT EUROSATORY.
vendredi 15 - 22h46
de : jean 1
Ivry en fête aura lieu les 16 et 17 juin 2018
vendredi 15 - 17h08
Interpellations du 22 mai : les parents appellent à manifester ce vendredi devant le tribunal
vendredi 15 - 08h37
QUE NOUS RESTE-T-IL ?
jeudi 14 - 19h49
de : Raymond H
Ernesto Rafael Guevara né le 14 juin 1928 à Rosario, Argentine, il aurait 90 ans...
jeudi 14 - 14h57
de : Roberto Ferrario
L’ÉCOLOGIE RÉELLE / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 14 - 12h47
de : Hdm
1 commentaire
LES MIGRANTS
jeudi 14 - 11h54
Soutien au Jargon Libre : Bourse aux livres et Concert de Dominique Grange
mercredi 13 - 12h32
Etat espagnol. Gouvernement de gauche, ah bon ?
mercredi 13 - 11h05
de : Antoine (Montpellier)
KURDISTAN, AUTOGESTION, RÉVOLUTION
mardi 12 - 09h25
de : Ernest London
2 commentaires
Fête la grève !
mardi 12 - 07h35
1 commentaire
QUAND L’ESPAGNE RÉVOLUTIONNAIRE VIVAIT EN ANARCHIE
mardi 12 - 07h17
de : Frédéric Goldbronn & Frank Mintz
Présentation-débat : Tout !
lundi 11 - 22h47
de : jean 1
Congrès du MRAP et CNCDH
lundi 11 - 20h55
de : Christian - MRAP
1 commentaire
Eurosatory 2018 : des collectifs veulent redynamiser la lutte contre le salon de l’armement
lundi 11 - 18h50
Propaganda - La fabrique du consentement (video)
lundi 11 - 15h19
1 commentaire
Grève Party, La Bataille du rail, Soutien aux cheminots, le 12 juin 2018 à partir de 18:30
lundi 11 - 13h51
COLLECTIF DE DEFENSE DES SERVICES PUBLICS CENTRE BRETAGNE
lundi 11 - 13h20
Les cheminots dans le Centre Bretagne pour la défense des services publics
lundi 11 - 13h13

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce que vous faites peut paraître insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez. Gandhi
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite