Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Pendant l’été, la police de M. Macron s’est déchaînée à Bure (video)
de : Sébastien Bonetti
mercredi 6 septembre 2017 - 12h10 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 19.6 ko

À Bure, où l’opposition contre la «  poubelle nucléaire  » se développe, près d’un millier de manifestants, dont des familles, ont été la cible de la violence des forces de l’ordre le 15 août. Il y a eu un blessé grave. Les gendarmes ont aussi visé les journalistes, comme l’envoyé spécial de Reporterre. Récit en vidéo.

  • Bure (Meuse), reportage

Stratégique et symbolique bois Lejuc. L’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) a prévu de construire dans cette forêt meusienne le puits de ventilation de son centre d’enfouissement des déchets nucléaires les plus radioactifs (dit Cigéo). L’été dernier, l’Agence a édifié un mur autour du bois, que les opposants au projet de «  poubelle nucléaire  » ont détruit le 15 août 2016. Depuis cette date, ils y vivent en harmonie avec la nature.

Cette année, l’anniversaire de la reprise du bois Lejuc, le mardi 15 août, suit deux jours de festival, les Bure’lesques, qui a rassemblé des milliers de personnes autour de concerts, de spectacles, de conférences, etc.

  • Mardi 15 août 2017, 12 h : un peu moins d’un millier de personnes sont rassemblées autour de la salle des fêtes de Bure. On y croise des manifestants de tous horizons, plusieurs avec des enfants, ou encore des cagoulés, ayant pris soin de distribuer aux habitants des tracts expliquant pourquoi ils masquent leur visage. «  Les militants subissent une répression terrible de la part de la gendarmerie et de la justice, expliquent-ils à des Buriens qui comprennent la démarche. Des paysans du coin qui manifestent leur position contre Cigéo sont arrêtés, auditionnés, attaqués pour des défauts de présentation de permis de conduire sur leurs tracteurs ou des prétendus outrages. On leur met une pression forte pour qu’ils craquent, pour les intimider. On leur confisque leurs outils de travail, etc. Se cagouler est nécessaire.  »
  • 14 h : Le cortège se forme et descend dans le village en chanson et musique, complètement détendu. Objectif : atteindre le site archéologique qualifié d’«  exceptionnel  » par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et menacé par la construction de Cigéo. Il s’agit de tenter de le protéger symboliquement le temps d’un après-midi. Mais la joie qui se dégage est très vite douchée par les forces de l’ordre, qui bloquent entièrement la sortie de la commune, comme ce fut le cas en juin lors de la dernière manifestation. «  C’est devenu impossible de faire entendre sa voix à Bure, c’est ça  ?  » crient certains militants, écœurés. Voyant arriver les centaines de manifestants, les gendarmes tirent les premières grenades lacrymogènes, assourdissantes et de désencerclement, sans blesser personne, heureusement. L’atmosphère devient vite irrespirable. Les participants à ce rassemblement sont pris au piège de cette minuscule ruelle. La décision est prise de rebrousser chemin.
  • 15 h : Les gendarmes sont partout, sur toutes les routes, bloquant et filtrant tous les accès, mais la bonne humeur est revenue. La balade dans les champs, pour tenter de trouver une voie vers le site archéologique, fait du bien.
  • 16 h : Arrivée dans le petit village de Saudron, situé dans une cuvette. Des barricades sont montées à la hâte pour empêcher les forces de l’ordre de débarquer à l’arrière du cortège. Ce dernier remonte alors la rue vers Bure, avant d’être à nouveau accueilli par des grenades de désencerclement. La tension monte. Des pierres sont lancées. Puis arrive le camion équipé de canons à eau et jets puissants, l’un des rares que la police nationale possède en France. «  Ce n’est pas que de l’eau qu’il crache, il y a un produit qui s’accroche à la peau, brûle et fait pleurer, comme les gaz lacrymogènes. C’est incroyable  », s’emporte une femme, qui tente de protéger ses enfants qui reçoivent le liquide en pleine figure. «  C’est historique, ce camion à Bure. Aujourd’hui, la répression passe un cap  », commente un des organisateurs de la manifestation. La suite va confirmer ses propos.
  • 17 h 30 : Pour éviter les canons à eau, le groupe a bifurqué dans les champs, suivi comme son ombre par des dizaines de gendarmes mobiles fortement armés. Après une rapide analyse de la situation, la décision est prise collectivement d’aller saluer une dernière fois les forces de l’ordre avant de partir. Mais le comité d’accueil, les gendarmes, va alors faire parler la poudre. Des dizaines de grenades de désencerclement et assourdissantes explosent, la plupart à hauteur de visage.
  • À ce moment, je me trouve à gauche dans le champ, regardant les gendarmes, bien à l’écart (une bonne quinzaine de mètres), avec mes deux caméras bien en évidence devant moi, non masqué. Je commence à filmer quelques plans de la dernière poussée, et là, il y a une première explosion juste devant moi, à une dizaine de mètres, celle qu’on voit sur la vidéo. Je crois d’abord à un «  accident  », la grenade explosant à hauteur de visage. J’arrête de filmer, j’entends sur ma droite une fille crier «  Attention, cours  !  ». Je me mets à courir, et heureusement, car deux secondes plus tard, j’entends une grosse détonation. En me retournant, je vois la fumée à hauteur de là où se trouvait ma tête juste avant.
  • Cette scène s’est répétée deux fois, avec à chaque fois quelqu’un qui a vu partir les grenades et qui m’a prévenu. Quatre grenades me visant et explosant à hauteur de visage : peut-on encore parler d’accident  ? De maladresse  ? Je ne crois pas.
  • Même si je risque de garder très longtemps ce souvenir dans ma tête, je retournerai témoigner comme journaliste. Mais j’envisage de m’équiper encore plus. Car, quelques secondes après ces quatre forts moments de tension, j’ai vu le pied de Robin exploser, à une vingtaine de mètres sur ma droite, puis les brancardiers qui viennent le secourir se faire canarder. Dans cet enfer, Robin a «  la chance  » de voir une grenade n’exploser que sur son pied, car il aurait pu certainement en mourir si celle-ci avait fini sa course sur sa tête. Sa chaussure explose, son pied ensanglanté pendouille. C’est une vision d’horreur qui s’offre aux manifestants. Les brancardiers arrivés à la hâte sont eux aussi canardés.
  • 19 h : Les manifestants, enfants y compris, sont sous le choc. La violence des forces de l’ordre va leur laisser des souvenirs pour très longtemps. «  On n’a jamais vu un tel déchaînement.  »

VOIR LA VIDEO :



Cette violence ne va cependant pas éteindre l’opposition. Un rassemblement est prévu mardi 12 septembre à Bar-le-Duc : un paysan, Jean-Pierre Simon, doit être jugé pour avoir aidé les opposants  ; les gendarmes lui ont saisi son matériel.

https://reporterre.net/VIDEO-Pendan...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Pendant l’été, la police de M. Macron s’est déchaînée à Bure (video)
6 septembre 2017 - 20h03 - Posté par anjou

Ce ne sont plus des gendarmes ou des policiers mais des milices.... L’Histoire se répète avec les mêmes ....toujours prêts à défendre le Capital !






Bastille !
dimanche 24 - 21h47
de : Gilles
manif rassemblement mardi 26 septembre devant sous préf Montargis 17h30 pour les contrats aidés EVS des écoles
dimanche 24 - 18h12
de : le Rouge-gorge
Sénatoriale , Macron et du Cynisme !
dimanche 24 - 14h05
1 commentaire
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 - 11h07
de : Jean-Luc Mélenchon
Et maintenant ?
dimanche 24 - 10h43
de : LE BRIS RENE
Alors, Laurent Joffrin : Le Pen ou Le Che ?
vendredi 22 - 21h49
1 commentaire
Loi travail : la contestation cherche un second souffle
vendredi 22 - 17h39
Contre le coup d’état social
vendredi 22 - 15h40
Et si la presse se portait plus mal encore que ce qu’on pouvait l’imaginer…
vendredi 22 - 15h13
de : Jacques Cotta
La France Insoumise doit se glisser dans tous les interstices de la société – Entretien avec Manuel Bompard
vendredi 22 - 12h51
Un ex-dirigeant de Lafarge reconnaît des versements d’argent à Daech en Syrie
vendredi 22 - 12h39
Rappel : 8 français sur 10 n’ont pas voté pour Macron : Une autre analyse des résultats
vendredi 22 - 12h36
de : clab
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 - 12h13
de : Front Social
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 - 12h00
VENEZUELA - Journée mondiale - Plan d’action
vendredi 22 - 09h36
de : Jo Hernandez
Quand Pierre Laurent appelait à voter Najat Valaud Belkacem
jeudi 21 - 19h59
de : Stafed
Mutuelle ex-Audiens et MRSCC : un devoir de transparence
jeudi 21 - 17h23
de : Observateur bien informé
Manif Soutien aux Catalans, Pau Vendredi 22 sept. 19h
jeudi 21 - 07h35
1 commentaire
Coup d’état social / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 21 - 02h47
de : Hdm
LA RÉVOLTE DES TERRES
mercredi 20 - 17h04
de : Ernest London
Code du Travail : FO accusé d’avoir réprimandé des militants ayant manifesté
mercredi 20 - 14h38
Emmanuel Macron, un mauvais président pour 56% des Français
mercredi 20 - 12h10
Coup d’État en Catalogne : la Guardia Civil prend d’assaut le gouvernement catalan (video)
mercredi 20 - 11h59
de : Antoine Gasquez
Le généreux cadeau à 300 millions d’Emmanuel Macron aux banquiers et assureurs les plus riches
mercredi 20 - 11h07
de : Hadrien Mathoux
1 commentaire
VENEZUELA : Les Etats-Unis ne sont pas les Maîtres du monde
mercredi 20 - 10h44
de : JO
23 septembre à la Bastille : la marche contre le coup d’État social
mercredi 20 - 07h59
de : Pierrick Tillet
LA SOCIÉTÉ CONTRE L’ÉTAT
mercredi 20 - 07h36
de : Ernest London
La semaine du sursaut
mercredi 20 - 00h00
de : Jean-Luc Mélenchon
1 commentaire
Loi Travail : la CGT services publics prévoit trois semaines de grève
mardi 19 - 23h08
VENEZUELA : UN PLAN POUR NEUTRALISER LA GUERRE MEDIATIQUE !
mardi 19 - 18h20
de : JO
3 commentaires
Pour le respect des droits humains, en particulier du droit à l’autodétermination, à la République bolivarienne du Venez
mardi 19 - 18h13
de : Ambassade du Venezuela
VIVE LE "CHE" par Jean ORTIZ
mardi 19 - 17h45
de : JO
État de droit : C’est l’histoire d’une démocratie qui tombe d’un immeuble de 50 étages
mardi 19 - 16h17
FO et CFDT : la base met la pression sur les chefs
mardi 19 - 14h11
de : Luc Peillon
Force ouvrière : Jean-Claude Mailly en sursis ?
mardi 19 - 12h52
Code du travail : les métallos CDFT taclent la direction de leur syndicat
mardi 19 - 12h49
Economies : des milliers de postes dans le viseur à Pôle emploi
mardi 19 - 12h46
de : Aurélie Lebelle et Matthieu Pelloli
Quatennens : "Laurent a beaucoup trop parlé de Mélenchon" (video)
mardi 19 - 12h43
Fête de l’Humanité : après avoir annoncé son ralliement à Emmanuel Macron, Patrick Braouzec annonce son retour au PCF
mardi 19 - 11h43
3 commentaires
Disparition du CHSCT : « Un retour à la situation d’avant les lois Auroux »
mardi 19 - 11h18
de : Bernard Domergue

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n'est point dessein de bourreau qui ne lui soit suggéré par le regard de la victime. Pier Paolo Pasolini
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marche du 23 septembre contre le coup d’État social (vidéo)
dimanche 24 septembre
de Jean-Luc Mélenchon
Le samedi 23 septembre 2017, 150 000 personnes se sont rassemblées place de la République pour s’opposer au coup d’État social d’Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a expliqué que la bataille contre les ordonnances de Macron ne faisait que commencer et a appelé la jeunesse à se mobiliser. Il a lancé un appel aux organisations syndicales pour qu’elles prennent la tête d’une ample mobilisation à laquelle les insoumis apporteront leur (...)
Lire la suite
Contre le coup d’état social
vendredi 22 septembre
Samedi 23 septembre 2017, donnons-nous rendez-vous à 14h00, place de la Bastille à Paris pour une marche contre le coup d’État social d’Emmanuel Macron, qui veut détruire le code du travail à coup d’ordonnances.
Lire la suite
Stop à la dispersion des manifestations (pétition)
vendredi 22 septembre
de Front Social
Signez cette pétition ici : https://www.change.org/p/stop-%C3%A... À travers cette pétition, nous proposons la tenue d’une table ronde permettant à tous les acteurs du mouvement social de s’entendre et proposer au plus vite une feuille de route unique et des actions communes... Amis et camarades, Comme vous, nous constatons que le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes bénéficiant de contrats aidés aux assurés sociaux, des (...)
Lire la suite
Stéphane Sirot : « Les syndicats devraient reconsidérer les vertus des grèves reconductibles »
vendredi 22 septembre
À la veille de la présentation des ordonnances, les syndicats opposés à la réforme du code du travail ont manifesté et appelé à la grève. Ces mobilisations traditionnelles sont-elles encore efficaces ? L’éclairage de Stéphane Sirot, historien du mouvement ouvrier. Regards. Après 1936 et 1968, la France est le pays de la grève générale, mais en pratique, depuis 1995, on évalue le rapport de forces dans la rue, en comptant le nombre de manifestants… La manifestation a-t-elle (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ : 3 JOURS POUR AGIR ET SE FAIRE PLAISIR
jeudi 14 septembre
de Info’Com-CGT
Venez échanger, débattre, discuter partager, vous amuser, partager un verre sur le stand d’Info’Com-CGT à la Fête de l’Humanité, avenue Lousie-Michel. :: : Concerts Roadmaster Officiel, Paul Exploit, Damien Accordémon, Palabre, Boris Pelosof :: : Débats Samedi 10 h 30 Inauguration du journal Moins Une, suivi du débat : Faire sauter le verrou médiatique : quelles initiatives pour une information indépendante ? Premiers invités : Pierre Souchon, rédacteur en chef (...)
Lire la suite
Les rendez-vous secrets de Berger et Mailly au ministère et au Château
jeudi 7 septembre
C’est le Canard enchaîné qui révèle les rencontres cachées aux travailleurs comme aux militants de leurs propres organisations de Berger et Mailly avec Macron le 28 août dernier, ce dernier ainsi que le premier ministre voulant " s’assurer qu’ils tenaient bien leurs troupes" !!! Afin de faire accepter la démolition du Code du travail contre de soit-disant contre-parties ! Des raisons supplémentaires pour que les travailleurs expriment leur colère et leur détermination le (...)
Lire la suite
LE 12 SEPTEMBRE, TOUS EN GRÈVE ET DANS LA RUE CONTRE LA LOI TRAVAIL XXL
jeudi 7 septembre
de Info’Com-CGT
Le gouvernement a présenté, ses ordonnances qui vont supprimer ou fragiliser de nombreux droits et continuer à déconstruire le Code du travail. L’heure n’est pas à baisser les bras ! Soyons déterminés dans cette lutte qui doit être la plus importante de ces dernières années car celles et ceux qui défendent ces ordonnances libérales veulent en réalité en finir avec nos acquis et conquis. Cette régression sociale ne se limite d’ailleurs pas qu’au Code du travail. Le (...)
Lire la suite