Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sénatoriale , Macron et du Cynisme !
dimanche 24 septembre 2017 - 14h05 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Sous le titre Sénatoriales : comment Macron a tout fait pour perdre On peut lire dans le Nouvel Obs :

Le scrutin de dimanche s’annonce difficile, pour les candidats de la République en Marche, et ce n’est pas seulement la faute au mode de scrutin.

"A mon avis, la République en Marche ne fera pas un score considérable", prédit le sénateur socialiste. "Les maires acceptent très mal les mesures du gouvernement."

Si bien que le groupe REM, pour l’instant constitué de 29 sénateurs - d’anciens socialistes ou des centristes qui se sont mis en marche - devra se contenter d’une bien faible progression. "On aura une quarantaine de sénateurs", confie un élu sortant.

"Les élus ont très mal vécu la période des vacances."

Et pour cause ! Il y a eu, en juillet, la confirmation de la disparition progressive de la taxe d’habitation, principale ressource des communes. Puis le projet du gouvernement de réduire le nombre d’élus locaux. Suivi, le 2 août, de l’annonce soudaine de la suppression de 300 millions d’euros de dotation de l’Etat aux collectivités locales - autant de recettes en moins. Et enfin, à la rentrée, la réduction du nombre des emplois aidés, essentiels au fonctionnement des collectivités locales, et qui doivent passer de 460.000 en 2016 à 320.000 dès cette année.

"Le gouvernement a accumulé une série de gaffes et il a tout fait pour prendre les élus à rebrousse-poil. C’était un vrai concours Lépine", observe Vincent Capo-Canellas, vice-président du groupe des sénateurs centristes. Comment expliquer cette série de décisions ? "J’y vois un signe d’ignorance, et c’est aussi une preuve d’inexpérience", estime l’ancienne ministre socialiste Laurence Rossignol, en campagne pour sa réélection dans l’Oise. Elle poursuit :

Et ce n’est pas fini. Pas plus tard que ce jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le nombre d’emplois aidés passerait à 200.000 l’année prochaine.

"Pourquoi faire cette annonce maintenant, ça ne pouvait pas attendre quelques jours ?", s’étonne un sénateur.

"Je n’ai jamais vu un gouvernement saboter autant une campagne sénatoriale !"

Les collectivités sont "à l’os"

"Les maires sont très inquiets", constate Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre, qui ne se représente pas. "300.000 euros qui disparaissent pour une collectivité, ce sont des investissements et des projets qui doivent être annulés."

Même analyse de la part de Jean-Pierre Sueur :

"Les nouvelles mesures d’économies sont ingérables pour les départements, dont les dépenses sociales sont quasi-contraintes. Comment voulez-vous que les dépenses d’allocation personnalisée d’autonomie baissent, alors que la population vieillit ?"

"Quant aux communes, elles doivent réduire massivement leurs investissements. Et ce n’est pas sans effet sur l’activité des entreprises de travaux public, les PME et les artisans du territoire."

La suppression des emplois aidés a été "la cerise sur le gâteau", ajoute une sénatrice du nord de la France. "Si demain les communes ne peuvent pas assurer la prise en charge du périscolaire ou des cantines, cela pose d’énormes problèmes. C’est indispensable pour que les parents puissent aller travailler !" Sans oublier l’entretien des trottoirs, des cimetières… autant de missions aujourd’hui confiées à des emplois aidés et qu’il faudra bien continuer à assurer.

"Bon courage à celui qui doit défendre toutes ces mesures !", résume Jean-Pierre Sueur.

"Amnésie"

"Quand je vois les socialistes et la droite s’en prendre violemment à la baisse des dotations des collectivités locales, c’est oublier qu’ils les ont eux-mêmes baissées pendant huit ans - et moi aussi d’ailleurs, puisque j’ai soutenu François Hollande."

"Verrouillages" et dissidences

André Gattolin a été élu sénateur des Hauts-de-Seine sous les couleurs écologistes. Lui qui a rejoint La République en Marche tente une réélection difficile :

"Les Hauts-de-Seine sont un département très urbain, et donc très politisé. Sur 36 maires, 15 sont candidats aux sénatoriales !"

En conséquence, le scrutin est "verrouillé". Certains maires ont d’ailleurs demandé à leurs adjoints de désigner des membres de leur famille comme grands électeurs délégués (ils s’ajoutent aux membres des conseils municipaux afin de compenser les déséquilibres démographiques entre villes dans le collège électoral des sénateurs). Cela leur permet de s’assurer du respect des consignes de vote, dénonce André Gattolin.

............

La nouveauté de la République en Marche n’est pas seule en cause. Le mode de désignation de ses candidats pose également question. Comme pour les élections législatives, les investitures aux sénatoriales ont été décidées à Paris par la commission nationale, sans vote des adhérents, et parfois en passant outre l’avis des élus locaux - qui pourtant sont les électeurs. Une centralisation que n’ont pas accepté les élus du Loiret. Ils ont monté une liste dissidente. Conséquence : deux listes concurrentes et guère de chances de décrocher un siège de sénateur dans ce département. Des dissidences existent aussi dans le Maine-et-Loire, l’Essonne, le Puy-de-Dôme ou encore le Nord.

D’ailleurs, la République en Marche a parfois investi des personnalités qui n’étaient pas membres de son parti, tandis qu’on retrouve des candidats proches de la majorité sur des listes concurrentes. "A Paris, la stratégie de Macron est de disséminer ses amis sur différentes listes", observe la sénatrice écologiste Esther Benbassa.

Si bien qu’à l’arrivée, les macronistes devraient être plus nombreux que le seul groupe de sénateurs En Marche...

"Dimanche soir, on ne pourra pas connaître la composition du groupe REM", prévient un responsable.

L’extrait du Nouvel Observateur

http://tempsreel.nouvelobs.com/poli...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sénatoriale , Macron et du Cynisme !
24 septembre 2017 - 19h31 - Posté par aspaar

A cette heure, il y a 13 sénateurs-sénatrices communistes et apparentés élus (2 non concernés par les élections, et 11 élu.e.s). Le PCF conserve son groupe au Sénat

LREM subit une lourde défaite






LA QUESTION KURDE
mardi 20 - 20h26
de : Ernest London
OR GRIS
mardi 20 - 19h23
de : MARTINE LOZANO
Confirmation de la crétinisation du monde
mardi 20 - 19h19
de : PMO viaJYP
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 - 11h12
de : Gaël De Santis via FR
Ses Camarades qui ont été fusillés le 21 février 1944 au Mont Valérian (video)
mardi 20 - 10h37
de : Bernadette Leydier
Les fréquentations antisémites de la droite israélienne
mardi 20 - 10h02
de : CAPJPO-EuroPalestine
Comment 200 000 représentants du personnel vont perdre leur statut de salariés protégés
mardi 20 - 08h31
DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London
À Naples, rencontre avec Potere al Popolo (vidéo)
dimanche 18 - 12h29
de : Jean-Luc Mélenchon via RF
Augmenter la pression contre le licenciement de Gaël Quirante
dimanche 18 - 11h26
de : olivier
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France et ses entreprises, fournisseurs officiels de la guerre au Yémen
dimanche 18 - 03h37
de : stef131
El votán Zapata
samedi 17 - 16h36
de : Georges Lapierre
Après NDDL : des ZAD partout ?
samedi 17 - 13h59
de : JO
Rennes : Deux enseignantes convoquées au rectorat pour avoir organisé une sortie scolaire à La Maison de la Grève
samedi 17 - 11h44
1 commentaire
TROIS OPTIONS POUR L’EUROPE !
vendredi 16 - 23h05
de : LE BRIS RENE
LE VRAI SCANDALE DES GAZ DE SCHISTE
vendredi 16 - 19h12
de : Ernest London
LE ROI NE MARCHE PLUS IL VOLE....
vendredi 16 - 18h56
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Ivry, Vendredi 16 février dès 19h jusqu’à 23h Nuit de la liberté : Free Salah Hamouri
vendredi 16 - 17h50
de : Roberto Ferrario
Potere al Popolo, ou l’optimisme de la volonté
vendredi 16 - 14h48
de : Marco Cesario via FR
Pouvoir d’achat : les Français déçus par Macron
vendredi 16 - 14h42
de : Grégoire Normand
3 commentaires
Samedi 24, une grande manifestation en solidarité avec nos amis Kurdes à Paris
vendredi 16 - 14h35
Solidarité avec la ville d’Afrin et les territoires kurdes du nord de la Syrie (video)
vendredi 16 - 11h56
de : Roberto Ferrario
Départ de la mutuelle uMen : tout ça pour ça ?
vendredi 16 - 10h44
de : Tagazog
UN RAZ-DE-MAREE DE LA MISERE : selon le Secours Populaire
vendredi 16 - 10h40
de : JO
Amazon veut équiper ses salariés de bracelets électroniques
vendredi 16 - 10h27
Michelin, exemplaire pour Emmanuel Macron, suspend les contreparties de son plan de départs volontaires
vendredi 16 - 09h36
1 commentaire
Vidéo 3’ - Pôle emploi, contrôle tes offres au lieu de cliquer les chômeurs
vendredi 16 - 06h49
de : CGT chômeurs rebelles du Morbihan
Pour Muriel Pénicaud, "le burn-out n’est pas une maladie professionnelle"
jeudi 15 - 14h31
de : Tiphaine Thuillier
1 commentaire
LE MONDE DIPLOMATIQUE N°767
jeudi 15 - 13h34
de : Ernest London
LE MYTHE DE L’IMMIGRATION MASSIVE
jeudi 15 - 13h11
de : Nemo3637
Gérald Darmanin visé par une nouvelle plainte : le trouble envahit l’hémicycle
jeudi 15 - 11h48
de : Louise Bodet
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin. Henry Ford Sr
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 février
de Marco Cesario via FR
Les élections législatives approchent en Italie et dans un pays ravagé par une extrême droite toujours plus agressive et rampante qui prend comme cible les migrants et toute sorte de minorité ethnique ou religieuse, une nouvelle force politique voit le jour : Potere al Popolo ! (Pouvoir au peuple, en français) un mouvement de jeunes, ouvriers, précaires, étudiants, militants, résistants. “Nous sommes les sans emploi - lit-on dans le programme - nous sommes les (...)
Lire la suite
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite