Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ET MAINTENANT ?...


de : Patrick MIGNARD
dimanche 29 mai 2005 - 22h59 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 12.3 ko

de Patrick Mignard

Cette fois c’est fait, le NON est passé... qu’allons nous faire de cette nouvelle situation. Le fonctionnement marchand de l’Europe ne va pas s’arrête pour autant, pas plus que les affaires.... Désormais « la balle est dans notre camp ». Nous avons, à juste titre refusé l’Europe que nous promettait le TCE... reste, et ce n’est pas le plus facile, à dire, et surtout à faire, ce que l’on veut.

Interpréter ce succès du NON comme une victoire n’est pas exempt d’ambiguïté. Une lecture non sectaire et lucide est nécessaire et surtout la mise en place d’une stratégie politique qui évite les erreurs du passé et se fonde sur une pratique sociale nouvelle fondement d’une autre vision de la société et de la politique. Ceci va nécessiter des révisions et réajustement douloureux, mais également un esprit et une volonté d’initiative nouveaux.

VICTOIRE , VOUS AVEZ DIT VICTOIRE ?...

Mais au fait, c’est la victoire de qui et pour quoi ? C’est la victoire, va-t-on me répondre (en résumé) de toutes celles et ceux qui veulent défendre une conception sociale de l’Europe et faire en sorte que l’économique n’écrase pas le politique, c’est-à-dire les citoyens.

Ca c’est ce qu’ont dit les « NON de gauche ». Il est vrai que les « NON de droite » ne se sont pas gênés pour reprendre les arguments sociaux de la « gauche », mais en arrière pensée il n’en demeurent pas moins des libéraux, fervents partisans de l’économie de marché. Et même si les « NON de droite » sont minoritaires au regard de ceux de « gauche », il n’existe pas de « camps du NON » homogène... le NON ne représente pas un projet.

Si l’on reste dans le champ de la politique traditionnelle, le NON est simplement une accumulation de bulletins de l’extrême droite à l’extrême gauche, du PCF. Certains socialistes et même certains bons réactionnaires de droite... peuvent revendiquer le résultat du référendum. L’expression sociale du refus du libéralisme ;, si elle commence par un NON, ne se résume certainement pas à lui. Autrement dit, après le NON, quoi ?

Toutes celles et tous ceux qui ont appelé à voter NON peuvent se revendiquer de cette « victoire »... d’ailleurs, l’extrême droite, sur la fin de la campagne a hautement fait « valoir ses droits » sur le résultat. Or, pour la droite et l’extrême droite il s’agit de maintenir un statu quo nationaliste et/ou nationalitaire... ce qui n’est évidemment pas le cas pour le « NON de gauche ».

La suite des évènements ne peut donc se dérouler dans le champ politique, mais prioritairement dans le champ social. Mais là se pose un problème : comment ?

LE VRAI/FAUX DEBAT SUR LE LIBERALISME

Cette question de la critique du libéralisme, non seulement a plombé la campagne du référendum, mais a empoisonné, et empoisonne, tous les débats du mouvement social depuis des décennies et altermondialiste depuis sa création. En effet, faire du « libéralisme » un « système » aboutit à fonder la critique sociale sur un faux débat. On critique le libéralisme sans jamais ne remettre en question le fondement marchand de la société, sinon dans de vagues discours sans conséquence. Or, le libéralisme n’est qu’une conception du fonctionnement du système marchand et ne s’en tenir qu’à sa critique revient à légitimer de fait le système marchand dans ses fondements en préconisant des mesures dont l’Histoire nous a montré qu’elles n’étaient que de fausses alternatives.

Ce faux débat est bien entendu entretenu par une classe politique qui trouve tout son intérêt dans la perpétuation d’un système économique et politique dont elle profite et dans des politiques de réformes qui ne font qu’ajouter de la dorure sur les parties les plus sombres du système marchand. Lorsque ces politiques peuvent se glorifier d’une légitimité populaire c’est la voie toute tracée à une continuité sans changement... c’est ce qu’a essayé de faire le TCE... le processus a été momentanément stoppé, mais le problème de fond demeure.

La gauche en particulier a usé et abusé jusqu’à la corde de cette stratégie au point que toute politique qu’elle préconise est devenue caduque, au point qu’il n’y a plus de différence entre une politique économique de droite et une politique économique de gauche.

DANGER : CONFISCATION DE LA POLITIQUE

Le référendum passé, les bureaucraties politiques vont rapidement se réorganiser. Les prétentions et les ambitions vont se concrétiser en marginalisant les « vaincus » et promotionnant les « vainqueurs ». Tout va se passer dans le cercle étroit de la classe politique qui va s’emparer, à son seul profit, des résultats du référendum.

Les médias qui ont un besoin impérieux de « personnalités », de « responsables politiques » (les citoyens ne l’étant pas comme chacun sait...), vont surdéterminer et accélérer le processus en réduisant le « débat politique » aux seules stratégies personnelles, aux ragots et magouilles d’appareils dans les organisations traditionnelles, à réduire la politique à ce qu’elle a de plus vulgaire : les conflits d’intérêts entre politiciens professionnels.

Les citoyens-électeurs auront joué le rôle qui leur est dévolu dans la démocratie marchande : voter... et ils vont être renvoyés à leurs occupations et difficultés quotidiennes. La classe politique n’a plus besoin d’eux, de nous, jusqu’en 2007.

La gauche va se recomposer, de nouvelles alliances vont se nouer, des places et des rôles vont se distribuer en vue d’une nouvelle accession au pouvoir. Des promesses faramineuses vont être faites, des programmes d‘« union » s’élaborer, des stratégies électorales s’échafauder, tout cela en vue... des prochaines élections.

Ce scénario, la classe politique nous le joue chaque fois... et ne sait d’ailleurs jouer que celui là. Allons nous une fois de plus tomber dans le panneau ?

Manifestement ce scénario n’est pas le bon pour sortir de la situation bloquée dans laquelle nous sommes.

Pourquoi ?

Parce qu’il cantonne l’action politique exclusivement dans la sphère du politique. Le changement, l’Histoire, se fait dans la sphère de l’économique et du social. Même le système marchand, aujourd’hui dominant, a acquis ses fondements dans l’organisation sociale de la société avant d’abattre politiquement l’ancien régime. Or le système de démocratie marchande a réussi l’extraordinaire exploit de faire croire, d’inscrire dans le marbre, le fait qu’il était la dernière, et meilleure étape de l’évolution de l’humanité et que son système électoral était le seul à même d’améliorer les situations. L’Histoire nous montre en fait qu’il n’en est rien, les choses ne se passent pas comme cela.

L’escroquerie, la mystification, la confiscation de la politique n’ont que trop duré

NE PLUS FAIRE LES ERREURS DU PASSE...

Il s’agit donc de dépasser cette situation bloquée dans laquelle nous maintiennent les politiciens.

Nous ne pouvons faire aucune confiance aux déclarations, projets, programmes des politiciens en place, de celles et ceux qui sont des femmes et hommes de pouvoir, et en particulier de celles et ceux qui, sans état d’âmes, ont géré (responsables de partis au pouvoir, députés, sénateurs, ministre, voire Premier ministre) le système marchand et ne découvrent que très opportunément le social.

Nous ne pouvons faire aucune confiance dans les organisations politiques qui ne conçoivent l’action politique qu’en terme de stratégie électorale et en terme de places à prendre dans les palais dorés de la République.

Nous ne pouvons faire aucune confiance dans une renégociation du TCE, en effet, comment se pourrait-il que, dans le cadre de la libéralisation internationale du système marchand, le social soit sauvegardé ? (voir l’article « LOGIQUE MARCHANDE-LOGIQUE SOCIALE : FAUT CHOISIR »).

Le monde que nous voulons construire n’est ni dans les programmes des technocrates de la politique, ni dans les promesses des candidats, ni dans une éventuelle évolution du système marchand qui accroît la pauvreté et les inégalités.

Si ce monde de liberté et de solidarité existe il nous faut le construire, concrètement.

Comment ?

Par une pratique politique et sociale nouvelle. En développant dans les secteurs ou cela est dés à présent possible (l’agriculture par exemple) des relations entre producteurs et consommateurs, en organisant la défense du service publique en associant salariés et usagers, en informant sur les formes alternatives et solidaires d’activités économiques, en les fédérant dans une stratégie d’organisation économique et sociale, en développant les circuits courts de distribution, en favorisant les structures fondées sur la solidarité, en contactant à l’échelle internationale, et en premier lieu en Europe, celles et ceux qui s’inscrivent dans la même dynamique et en se faisant les propagandistes d’une telle évolution. Autrement dit faire ce qu’aucun parti actuel n’est capable de faire, qui n’en a pas d’ailleurs la moindre idée, et qui est pourtant absolument indispensable si l’on veut sortir de l’impasse mortelle dans laquelle nous accule le système marchand.

C’est de cette organisation et de ces initiatives que nous devant discuter, pas des promesses et programmes démagogiques des politiciens professionnels.

Alors la politique reprendra tous ses droits. Alors la représentation politique par des délégué-e-s responsables, révocables et non rééligibles prendra tout son sens. Alors nous montrerons que ce que nous voulons, les valeurs que nous défendons ne sont pas qu’un slogan lancé lors de « grandes messes » sans lendemains.

C’est ce défi qui se pose à nous dés maintenant. Saurons nous y répondre ?... là est toute la question.

Patrick MIGNARD

Voir également les articles :

« DECADENCE » « TRANSITIONS » « DROIT DE GREVE ET SERVICE PUBLIC » « DUALITE SOCIALE/DUALITE DE POUVOIR » « SUR LES STRUCTURES ALTERNATIVES »

mai 2005



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> ET MAINTENANT ?...
30 mai 2005 - 12h04

"Par une pratique politique et sociale nouvelle. En développant dans les secteurs ou cela est dés à présent possible (l’agriculture par exemple) des relations entre producteurs et consommateurs, en organisant la défense du service publique en associant salariés et usagers, en informant sur les formes alternatives et solidaires d’activités économiques, en les fédérant dans une stratégie d’organisation économique et sociale, en développant les circuits courts de distribution, en favorisant les structures fondées sur la solidarité, en contactant à l’échelle internationale, et en premier lieu en Europe, celles et ceux qui s’inscrivent dans la même dynamique et en se faisant les propagandistes d’une telle évolution."

ça, ça se passe au Luxembourg du 16 au 19 juin, alors que nos dirigeants sauront pas quoi dire en face de leurs collegues cravattés à Bruxelles ! viendons nombreux !
plus de détails : www.eurotop.tk

SI ON NE LE FAIT PAS NOUS MEME, C’EST CES CONNARDS DE POLITICIENS QUI VONT PRETENDRE LE FAIRE EN NOTRE NOM !






Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
1 commentaire
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite