Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

CARLO GIULIANI - Petizione/Pétition
vendredi 7 juin 2002 - 00h00 - Signaler aux modérateurs

ITALIANO

PETIZIONE


Centinaia di migliaia di persone di tutte le età e di diverso orientamento ideologico, politico, religioso, di diversa etnia e cultura manifestarono nel Luglio 2001 a Genova la loro critica radicale alla pretesa dei capi di governo degli 8 Paesi che si spartiscono il 60% delle risorse del mondo di decidere, oltre che della sorte dei loro popoli, anche di quella di tutti gli altri che, pur rappresentando oltre l’80% dell’umanità, devono accontentarsi di meno del 20% delle risorse mondiali. Si trattava e si tratta degli stessi governi che, attraverso istituzioni sovranazionali non elettive, prive di ogni controllo democratico, e dunque di legitimità, applicano nel resto del mondo le teorie liberiste miranti alla massimizzazione e privatizzazione dei profitti ed alla socializzazione delle perdite che si traducono nel divario crescente fra ricchi e poveri e che provocano ogni anno i milioni di morti che tale divario, con il suo corollario di guerre necessarie a perpetuarlo, comporta.

Fra i manifestanti c’era anche Carlo Giuliani, un ragazzo di 19 anni, sceso in piazza con tanti altri genovesi a manifestare la sua rabbia nei confronti di capi di stato che temevano talmente il contatto con coloro che pretendevano di rappresentare da trincerarsi dietro solide protezioni metalliche, protetti da un vero e proprio esercito di carabinieri e poliziotti armati fino ai denti, in una cosiddetta "zona rossa" dove il diritto costituzionale di manifestare non esisteva, sospeso come ogni altro diritto conquistato con le lotte di intere generazioni.

Carlo, che é sempre vivo nella memoria di coloro che continuano la sua generosa battaglia, é stato ucciso da un allievo-carabiniere, uno dei tanti giovani "dell’altra parte" mandati allo sbaraglio dai responsabili di un governo brutale quanto incapace, che, insieme ad altri membri delle "forze dell’ordine", non ha esitato ad agitare una pistola sotto gli occhi dei manifestanti, finendo per sparare in faccia ad un suo coetaneo armato, lui, di un estintore.

La jeep dove si trovava il carabiniere é passata due volte sul corpo di Carlo moribondo, nessun membro delle "forze dell’ordine" lo ha soccorso, al contrario, il suo corpo martoriato ha subito altre ignobili offese prima di essere portato via da un’ambulanza : la morte di Carlo é stato un episodio, il più grave, di una catena di orrori che ha comportato centinaia e centinaia di feriti, torturati, seviziati durata tre giorni ed i cui responsabili, ad ogni livello, sono stati trasferiti, con una promozione, ad altro incarico dal governo che servivano e tuttora servono.


Dopo quasi due anni di inchiesta il giudice per le indagini preliminari di Genova ha archiviato il caso : Carlo é stato ucciso una seconda volta e definitivamento sepolto, almeno per i magistrati della sua città, e questo malgrado le centinaia di testimonianze, i chilometri di documenti cinematografici che inchiodano una parte delle "forze dell’ordine" e dei loro dirigenti alle loro gravissime responsabilità.

Noi cittadini ed organizzazioni italiani, francesi, europei firmatari di questa petizione vi chiediamo di adoperarvi perché venga fatta luce su questo crimine, affinché sia chiaro al cittadino che il potere giudiziario non é sottoposto al potere esecutivo e la ragion di stato non serva ancora una volta a coprire le ragioni del diritto e dell’umanità.



FRANCAIS

PETITION


Des centaines de milliers de personnes de tous âges et aux orientations idéologique, politique ou religieuse différentes, d’ethnies et de cultures diverses manifestèrent, en juillet 2001, à Gênes leur critique radicale de la prétention des chefs de gouvernement des 8 pays qui se partagent les 60% des ressources du monde à décider, outre du sort de leur peuple, également de celui de tous les autres qui, bien qu’ils représentent plus de 80% de l’humanité doivent se contenter de moins de 20% des ressources mondiales. Il s’agissait et il s’agit des mêmes gouvernements qui, au moyen d’institutions supranationales non électives, privées de tout contrôle démocratique, et donc de légitimité, appliquent au reste du monde les théories libérales visant à la maximalisation et à la privatisation des profits ainsi qu’à la socialisation des pertes qui se traduisent par un fossé toujours plus grand entre les riches et les pauvres et qui provoquent chaque année les millions de morts qu’ implique un tel fossé et son corollaire de guerres nécessaires à le perpétuer.

Parmi les manifestants se trouvait Carlo Giuliani, jeune homme de 19 ans, descendu dans la rue avec tant d’autres Gênois pour ma ifester sa colère vis-à-vis des chefs d’état qui craignaient le contact avec ceux qu’ils prétendaient représenter au point de se retrancher derrière de solides protections métalliques, protégés par une véritable armée de carabiniers et de policiers armés jusqu’aux dents, dans une dite "zone rouge" où le droit constitutionnel de manifester n’existait pas, suspendu, comme tout autre droit conquis grâce aux luttes de générations entières.

Carlo, toujours vivant dans la mémoire de ceux qui poursuivent sa bataille généreuse, a été tué par un élève-carabinier, un de ces nombreux jeunes "de l’autre côté" envoyés en première ligne par les responsables d’un gouvernement brutal autant qu’incapable, qui, en compagnie d’autres membres des "forces de l’ordre", n’a pas hésité à agiter un pistolet sous le nez des manifestants, finissant par tirer au visage d’un jeune de son âge, armé, lui... d’un extincteur.

La jeep où se trouvait le carabinier est passée deux fois sur le corps de Carlo mourant, aucun membre des "forces de l’ordre" ne lui a porté secours, au contraire, son corps meurtri a subi d’autres offenses ignobles avant d’être emmené par une ambulance : la mort de Carlo a été un épisode, le plus grave, d’un enchaînement d’horreurs où l’on a blessé, torturé, soumis à sévices des centaines et des centaines de manifestants, trois jours durant, et dont les responsables, à chaque niveau, ont été transférés, avec une promotion, à d’autres postes par le gouvernement qu’ils servaient et qu’ils servent toujours aujourd’hui.


Après presque deux ans d’investigation, le juge chargé des enquêtes préliminaires de Gênes a classé l’affaire : Carlo a été tué une seconde fois et définitivement enterré, au moins par les magistrats de sa ville, et ceci malgré les centaines de témoignages, les kilomètres de documents cinématographiques qui épinglent une partie des "forces de l’ordre" et de leurs dirigeants en les renvoyant à leur grave responsabilité.

Nous, citoyens et organisations italiens, français, européens, signataires de cette pétition, nous vous demandons d’œuvrer pour que toute la lumière soit faite sur ce crime, afin qu’il soit bien clair au citoyen que le pouvoir judiciaire n’est pas soumis au pouvoir exécutif et que la raison d’état ne serve pas, une fois de plus, à recouvrir les raisons du droit et de l’humanité.


Imprimer cet article





(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les statistiques : la seule science qui permette à des experts utilisant les mêmes chiffres de tirer des conclusions différentes. Evan Esar (1899-1995), humoriste américain.
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite