Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La France d’Emmanuel Macron capitule devant les paradis fiscaux et pire, elle les imite
de : Alain Deneault
mercredi 15 novembre 2017 - 13h26 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 31.4 ko

Face au phénomène systémique du recours aux paradis fiscaux que confirment les Paradise Papers, les arguments et politiques de la France résonnent tel un aveu d’échec, ou de complicité.

Les Paradise Papers, les Panama Papers qui les ont précédés, ainsi que les Bahamas Leaks, Foot Leaks, Lux Leaks, Swiss Leaks et autres Offshore Leaks, nous interdisent désormais de douter du caractère systémique du recours aux paradis fiscaux de la part des particuliers fortunés et des grandes entreprises afin de contourner les contraintes fiscales et juridiques des États traditionnels.

Face à ce phénomène, les autorités publiques françaises ont clairement choisi le mois dernier de capituler. Plutôt que de faire la lutte aux paradis fiscaux, voici la France qui les imite. Ses arguments résonnent aujourd’hui tel un aveu d’échec, ou de complicité : l’État a soustrait de l’impôt sur la fortune les gains en capitaux pour éviter que ceux-ci n’aillent ou ne restent à "l’étranger", a déclaré le Premier ministre Édouard Philippe, en n’osant pas traiter explicitement des législations offshore et de la logique de dumping fiscal qu’ils entraînent dans le monde. Même position en ce qui regarde les bénéfices des entreprises, cette fois de la part du ministre des Finances, Bruno Le Maire : c’est au nom de la "concurrence fiscale" que l’impôt sur les sociétés passera en France de 33,3% à 25% d’ici 2022. Lire : les autorités publiques s’inspirent des pratiques de ces paradis fiscaux plutôt que de faire la lutte aux abus législatifs qu’ils commettent.

Les paradis fiscaux abusent de leurs prérogatives. Ils légifèrent sur la façon dont un capital généré à l’extérieur de leur territoire sera administré, s’ingérant donc dans les affaires de tous les États concernés.

Le raisonnement est vicié. Il soumet ces choix politiques à l’idée que les paradis fiscaux constituent des souverainetés politiques dont les décisions ne sauraient, en droit international, faire l’objet d’ingérence de la part d’autres États. On fait comme si le Luxembourg, Singapour, l’île Jersey et le Panama légiféraient en matière économique et fiscale en fonction d’enjeux concernant les opérations ayant cours sur leur seul territoire. Or, c’est plutôt l’inverse qu’on est à même de constater : les paradis fiscaux abusent de leurs prérogatives. Ils légifèrent sur la façon dont un capital généré à l’extérieur de leur territoire sera administré, s’ingérant donc dans les affaires de tous les États concernés. En qualifiant d’"abus" législatif les modalités fiscales prévues dans les paradis fiscaux lorsqu’elle s’en est prise aux politiques complaisantes de l’Irlande envers une société telle qu’Apple, Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, a montré l’an dernier qu’on pouvait emprunter une tout autre voie, à la condition d’établir le bon diagnostic.

La France, elle, fait preuve de restriction mentale, alors qu’il lui faudrait à son tour contester de manière diplomatique, politique et commerciale les législations de complaisance comme l’Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg, les Bahamas, le Lichtenstein ou les îles Marshall. À quel titre ? Ces législations, le plus souvent, spécifient dans leur droit que les actifs canalisés chez eux feront l’objet d’avantages prodigieux à la condition de ne concerner en rien leur économie réelle. On crée donc dans ces paradis fiscaux des entités de droit telles que les "Exempted companies", "International Companies", "Trusts", "Special Purpose Vehicle" et autres prétendues "fondations caritatives" qui ne regardent aucune activité dans l’État qui les rendent possibles, tout en se révélant hors de portée des institutions publiques des pays concernées par le capital qu’elles administrent.

La France fait preuve de restriction mentale, alors qu’il lui faudrait contester de manière diplomatique, politique et commerciale les législations de complaisance.

Ces législations outrancières permettent à l’oligarchie financière et industrielle mondiale de canaliser des milliers de milliards de dollars dans des régimes anomiques, ce qui a pour conséquence de déstabiliser l’ordre économique mondial, tout en rendant absurdes des données officielles, lesquelles présentent par exemple l’île Jersey comme un grand exportateur de bananes ou les îles Vierges britanniques comme un partenaire commercial d’envergure de la Chine. Plutôt que de faire la lutte au phénomène, des grandes puissances comme la France se plient au jeu comme si ce dernier était sensé. Voici donc qu’il faudrait réduire l’impôt sur le revenu des entreprises de plusieurs points, à l’instar du Royaume-Uni, de la Suède, du Danemark, de la Finlande et de l’Allemagne, sans parler de celui anormalement bas des pays d’Europe de l’Est, parce qu’eux-mêmes plaident la concurrence fiscale avec la Barbade, la Suisse et Hong Kong.

Ces législations outrancières ont pour conséquence de déstabiliser l’ordre économique mondial.

Cette concurrence fiscale coûte chère socialement aux différents peuples concernés, et on comprend ces jours-ci pourquoi. Les fonds délocalisés dans les paradis fiscaux n’entraînent pas seulement des pertes sèches dans les différents trésors publics parce qu’ils ne sont pas imposés, mais ils créent également un phénomène mondial de dumping. Des émules parmi les principaux dirigeants politiques mondiaux, en France maintenant, procèdent en effet à la réduction des taux d’imposition du capital et de ses revenus dans leurs différents régimes d’impôts. Ces coûts se mesurent cruellement, notamment en pertes draconiennes de services et de programmes sociaux, sans parler de la dette publique qui croît de ce fait, ni de la tarification qui s’ajoute auprès de ceux qui tentent de se prévaloir des services publics qu’on n’a pas encore supprimés.

La concurrence fiscale derrière laquelle on se dissimule n’est surtout pas le fait d’une malédiction et d’une évolution naturelle de l’histoire. Elle est au contraire le résultat de politiques ultralibérales qu’on nous vante avec empressement, d’une part, malgré une communication dissonante qui consiste à nous les présenter, d’autre part, comme les causes et les raisons de toutes nos souffrances collectives.

Ecosociété

LUX

http://www.huffingtonpost.fr/alain-...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La France d’Emmanuel Macron capitule devant les paradis fiscaux et pire, elle les imite
15 novembre 2017 - 23h32 - Posté par irae

Ben ça alors un libéral faux cul ! Pléonasme !






Jann Halexander & Abad Boumsong proposent l’AFRIKAN KABARET
vendredi 16 - 12h36
L’équipe qui domine / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 15 - 18h02
de : Hdm
STRASBOURG : Grève de la faim, Macron ne sait pas, ne voit pas, n’entend pas !
jeudi 15 - 16h28
de : JO
Il y a 30 ans, ARAFAT proclamait l’Etat Palestinien
jeudi 15 - 16h14
de : JO
COMMEMORATIONS du 11 NOVEMBRE : La Serbie sanctionnée !
jeudi 15 - 15h59
de : JO
1 commentaire
MARSEILLE : La Marche de la Colère dégénère !
jeudi 15 - 15h51
de : JO
Le 17 novembre sera-t-il apolitique ?
jeudi 15 - 09h19
1 commentaire
Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
mercredi 14 - 17h20
8 commentaires
MEXIQUE : Le Président élu invite Nicolas Maduro à son investiture !
mardi 13 - 17h45
de : JO
LES 5 ARNAQUES DES AUTOROUTES : CQFD !
mardi 13 - 17h07
de : JO
2 commentaires
17 novembre : pourquoi les syndicats traînent-ils des pieds, alors que les politiques courent après ?
mardi 13 - 16h45
7 commentaires
Armes Européennes chez Daesch : Des langues se délient !
lundi 12 - 18h02
de : JO
Les grosses augmentations de certains ministres en 2018
lundi 12 - 11h58
de : JO
1 commentaire
Enfoirés de journalistes !
lundi 12 - 10h10
de : jean 1
5 commentaires
« Fêtons la gratuité ! » le samedi 5 janvier à Lyon !
lundi 12 - 09h18
de : Paul Ariès
1 commentaire
La Bible, les terres et les missionnaires du temps de la « pacification » des colonies.
dimanche 11 - 22h02
de : Christian DELARUE
CONSEIL CONSTITUTIONNEL : Censurons les censeurs !
dimanche 11 - 14h56
de : JO
1 commentaire
LE MONDE SELON MONSANTO - De la dioxine au OGM, une multinationale qui vous veut du bien
dimanche 11 - 08h46
de : Ernest London
1 commentaire
VENEZUELA : La Révolution se défend contre le terrorisme économique !
samedi 10 - 17h39
9 commentaires
Make Anti-Imperialism Great Again !
samedi 10 - 17h07
de : jean 1
1 commentaire
Réformes de l’éducation : « C’est un projet élitiste, autoritaire, réactionnaire et libéral »
samedi 10 - 06h08
Carburants ou pouvoir d’achat : les raisons de la colère
vendredi 9 - 20h44
de : Christian DLR (cgt fin pub)
Du 11 Novembre 1918… au 1er Septembre 1939… D’une guerre mondiale… à l’autre…
vendredi 9 - 13h31
de : Emission Polémix et La Voix Off
rencontre nationale des secteurs en lutte samedi 10 novembre à Paris !
vendredi 9 - 11h17
de : SUD Poste 92
2 commentaires
Ce mensonge du gouvernement qui pourrait vous coûter très cher !
vendredi 9 - 11h07
de : JO
Les GM&S attaquent PSA et Renault en justice
jeudi 8 - 16h08
Gender Recognition Act : la lutte des femmes britanniques pour ne pas être effacées
jeudi 8 - 12h36
de : Female-
5 commentaires
#fachosphère / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 8 - 11h51
de : Hdm
Sortons du vrai-faux débat sur le prix du carburant. Défendons le droit à l’énergie élémentaire via sa gratuité !
jeudi 8 - 07h54
de : Paul Ariès et l’Observatoire international de la Gratuité (OIG)
12 commentaires
Retraite Complémentaire : Très mauvaise nouvelle qui vous attend en 2019
mercredi 7 - 15h27
de : JO
Mélenchon : les limites juridiques, judiciaires et politiques de l’enquête préliminaire
lundi 5 - 16h00
de : Foolad
2 commentaires
Les approches libertaires de l’école du Rojava
lundi 5 - 12h06
de : jean 1
Suicide d’une factrice : ses collègues exigent le départ des encadrants depuis 10 jours
dimanche 4 - 13h37
L’abécédaire de Daniel Guérin
vendredi 2 - 14h03
de : jean 1
Arkéa : les épargnants en danger !
vendredi 2 - 12h15
de : Guirec
Détermination kurde - Retour à Kobané
jeudi 1er - 19h37
de : Pierre Bance
JAMAIS TROP TARD ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 1er - 12h46
de : Hdm
Macron, un économiste stupide ? Ou de classe...
jeudi 1er - 09h22
de : Allain Graux
1 commentaire
Les grèves de la faim se multiplient dans les conflits du travail
jeudi 1er - 07h22
APRÈS LE CAPITALISME - Essai d’écologie politique
mercredi 31 - 07h06
de : Ernest London
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite