Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LE SILENCE DES BLAIREAUX
de : irae
vendredi 17 novembre 2017 - 00h08 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 44.5 ko

J’ai encore à l’oreille leurs bêlements extatiques. A la question pourquoi allez-vous voter pour lui des réponses aussi pertinentes que « sa fraîcheur ». Hallucinant ? pure invention ? absolument pas. Il s’agit là de la réflexion d’une intervenante, non professionnelle du journalisme, habituée d’une émission sur une chaîne de télévision détenue par un grand capitaliste, émission portant un doux nom d’une grande fraîcheur également.

Élire un président pour sa fraîcheur, non vous ne rêvez pas. Mais pas seulement pour sa fraîcheur, quand la jeunesse, la nouveauté, et un physique paraît-il avantageux tiennent lieu de compétence on peut s’attendre au pire. Et on l’a eu.

Les bêleurs ont aussi donné beaucoup d’eux-mêmes. Inlassablement toutes les nuits les affiches du futur prince étaient remises en état, démontrant les moyens financiers colossaux mis à sa disposition par ses soutiens financiers anonymes. Des textos anonymes furent envoyés appelant au vote du futur sauveur de la nation. Ils ont pourchassé, sombres crétins, l’abstentionniste jusque sur les sites de gauche, qui au nom de sa descendance « je vote pour assurer l’avenir de mes enfants » (les malheureux) qui pour appeler à faire barrage au diable créé de toutes pièces par le machiavel de Jarnac et savamment entretenu depuis bientôt 4 décennies par la caste politico-merdiatique uniquement préoccupée de conforter ses privilèges. Ils ont fait la claque sur commande par texto simulant l’enthousiasme lors de meetings tenus dans des salles à peine remplies mais aux cadrages parfaits pour donner l’illusion d’un raz-de-marée humain.

Partie prenante et gardiens du troupeau, les merdias. Des, couvertures à foison sur des revues dans des domaines aussi politiques que sciences et avenir, au « votez pour qui vous voulez mais votez pour lui » ou le « ni marine ni le pen » du délicieux canard laquais, là aussi l’argent a coulé à flots pour mettre sur orbite un médiocre qui n’aura réussi durant son court passage aux affaires publiques qu’à apporter la preuve de son arrogance insultante et de son manque absolu de créativité.

N’oublions pas les ralliements consternants de prétendus intellectuels supposés disposer d’un capital neuronal propre à les mettre à l’abri de l’instinct grégaire. Et pourtant, on en a vu de ces cadors de l’économie (lamentable pseudo-science à prétention mathématique pour faire crédible) type piketty miser sur le génie du dieu grec pour faire notre bonheur à tous. J’ai même entendu, les ébahie une jeune "intellectuelle de gôche" parler à son sujet de "jubilation de l’intelligence" qui lui aurait fait plaisir à voir. On doit pas avoir la même idée de l’intelligence.

Enfin, à ce vaste troupeau de gens qui, comme chacun le sait maintenant, dans une gare ne sont rien, se sont joints ceux qui paraît-il réussissent. Célébrités des arts, de la politique, du barreau, de droiche de gaute, avec en tête de peloton, les anciens ps et « écologistes » prêts à accepter toutes les avanies pour leur ration de foin. Allez pour le plaisir, valls, royal, cohen bendit, rugy, pompilli, solère, ceux que j’oublie voudront bien m’excuser mais ils sont si nombreux.

Il en aura été bêlé des âneries par ce troupeau. « Il faut lui laisser sa chance », « il bouscule la vie politique » (ni de gauche, ni de gauche mais surtout libéral), « il propose une rupture » (il disrupte, moi aussi quand j’ai trop mangé), et une offre tellement innovante et des solutions tellement jamais mises en œuvre depuis les années 1980 comme la suppression de toute forme de protection sociale, la mise en place de la politique de l’offre (tellement bénéfique à l’écosystème) ou encore le ruissellement (à savoir gorger tellement ceux qui sont déjà gavés qu’on puisse espérer qu’ils en vomissent un peu sur les pauvres). Bref, que du neuf et qui a conduit nos économies et nos sociétés à l’état florissant que nous connaissons.

Or, voilà que les premiers signes d’inquiétude commencent à poindre. En dépit des efforts frénétiques des merdias aussi bien pour glisser sous le tapis ses boulettes (chassez le naturel méprisant il revient au galop), excusant la blague hilarante sur les kwassa kwassa, pontifiant sur le bien-fondé des « fouteurs de bordel qui feraient mieux de chercher du travail » (à 150 km de leur domicile pour un smic), alors même que la moindre parole de ses adversaires donne lieu aussitôt à des tsunami de connerie, que pour passer sous silence ses résultats lamentables dans les sondages, les premiers crapauds apparaissent dans le merveilleux conte de fées.

Revenant enfin sur terre, quelques rares, parmi les illuminés qui avaient cru à sa promesse de renouvellement de la vie politique, perçoivent, enfin l’autoritarisme et la verticalité dont le personnage avait pourtant amplement apporté la preuve bien avant son élection.

Bien entendu, ce n’est certes pas du côté des plus fortunés avec qui nous sommes tellement méchants, qu’il faudra chercher la moindre trace de déception. Une économie d’un million annuel (calcul des services fiscaux suite à la décision de défiscaliser une partie des avoirs entrant dans l’assiette de l’ISF), cela fait quelques boîtes de caviar de plus pour les fêtes.

Pour l’heure, aucun retour des heureux salariés qui ne font pas partie des familles les plus fortunées mais ont contribué aux 24 % du premier tour et se voient à présent placés en situation de précarité et mis dans l’impossibilité de défendre leurs acquis sociaux, leurs revenus ou leurs conditions de travail.

On pourrait dès lors s’attendre à quelques actes de contrition, au moins de la part de ceux qui sont venus nous poursuivre (et tentent encore leur chance ici même le dimanche matin avant relecture par les modérateurs) de leur militantisme ultra-libéral de ravis de la crèche, jusque sur nos sites anti-libéraux, jusque sur nos téléphones personnels, mais non rien, le silence des blaireaux.



Imprimer cet article





Bure Expulsion en cours
jeudi 22 - 07h58
de : Jean-Yves Peillard
1 commentaire
Intégrisme religieux, laïcité , émancipation, marxisme (tmi)
mercredi 21 - 23h56
de : Christian DELARUE
LA DETTE ET LE DEMANTELEMENT DE LA SNCF… CERTAINS ESPERENT SE REGALER !
mercredi 21 - 20h29
de : Nemo3637
A Lacq, l’industrie pollue gratuitement et impunément grâce à des élus locaux anti-écologie
mercredi 21 - 19h29
de : jean 1
VENEZUELA : création d’une criptomonnaie basée sur les ressouces naturelles du pays !
mercredi 21 - 18h05
de : JO
Israël : Benyamin Nétanyahou fragilisé par un nouveau scandale
mercredi 21 - 13h35
de : Cyrille Louis
LA QUESTION KURDE
mardi 20 - 20h26
de : Ernest London
OR GRIS
mardi 20 - 19h23
de : MARTINE LOZANO
Confirmation de la crétinisation du monde
mardi 20 - 19h19
de : PMO viaJYP
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 - 11h12
de : Gaël De Santis via FR
Ses Camarades qui ont été fusillés le 21 février 1944 au Mont Valérian (video)
mardi 20 - 10h37
de : Bernadette Leydier
Les fréquentations antisémites de la droite israélienne
mardi 20 - 10h02
de : CAPJPO-EuroPalestine
Comment 200 000 représentants du personnel vont perdre leur statut de salariés protégés
mardi 20 - 08h31
DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
1 commentaire
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London
À Naples, rencontre avec Potere al Popolo (vidéo)
dimanche 18 - 12h29
de : Jean-Luc Mélenchon via RF
Augmenter la pression contre le licenciement de Gaël Quirante
dimanche 18 - 11h26
de : olivier
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France et ses entreprises, fournisseurs officiels de la guerre au Yémen
dimanche 18 - 03h37
de : stef131
El votán Zapata
samedi 17 - 16h36
de : Georges Lapierre
Après NDDL : des ZAD partout ?
samedi 17 - 13h59
de : JO
Rennes : Deux enseignantes convoquées au rectorat pour avoir organisé une sortie scolaire à La Maison de la Grève
samedi 17 - 11h44
1 commentaire
TROIS OPTIONS POUR L’EUROPE !
vendredi 16 - 23h05
de : LE BRIS RENE
LE VRAI SCANDALE DES GAZ DE SCHISTE
vendredi 16 - 19h12
de : Ernest London
LE ROI NE MARCHE PLUS IL VOLE....
vendredi 16 - 18h56
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Ivry, Vendredi 16 février dès 19h jusqu’à 23h Nuit de la liberté : Free Salah Hamouri
vendredi 16 - 17h50
de : Roberto Ferrario
Potere al Popolo, ou l’optimisme de la volonté
vendredi 16 - 14h48
de : Marco Cesario via FR
Pouvoir d’achat : les Français déçus par Macron
vendredi 16 - 14h42
de : Grégoire Normand
3 commentaires
Samedi 24, une grande manifestation en solidarité avec nos amis Kurdes à Paris
vendredi 16 - 14h35
Solidarité avec la ville d’Afrin et les territoires kurdes du nord de la Syrie (video)
vendredi 16 - 11h56
de : Roberto Ferrario
Départ de la mutuelle uMen : tout ça pour ça ?
vendredi 16 - 10h44
de : Tagazog
UN RAZ-DE-MAREE DE LA MISERE : selon le Secours Populaire
vendredi 16 - 10h40
de : JO
Amazon veut équiper ses salariés de bracelets électroniques
vendredi 16 - 10h27

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein, 1921.
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 février
de Marco Cesario via FR
1 commentaire
Les élections législatives approchent en Italie et dans un pays ravagé par une extrême droite toujours plus agressive et rampante qui prend comme cible les migrants et toute sorte de minorité ethnique ou religieuse, une nouvelle force politique voit le jour : Potere al Popolo ! (Pouvoir au peuple, en français) un mouvement de jeunes, ouvriers, précaires, étudiants, militants, résistants. “Nous sommes les sans emploi - lit-on dans le programme - nous sommes les (...)
Lire la suite
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite