Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cent dix-sept travailleurs sans-papiers lancent la première d’une série de grèves contre le projet de loi Collomb
mardi 13 février 2018 - 15h47 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 185.1 ko

Une centaine de travailleurs sans-papiers soutenus par la CGT ont entamé une grève illimitée pour leur régularisation en région parisienne lundi 12 février. Mardi 13 février, les agents de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) sont appelés à leur tour à un arrêt de travail par trois syndicats des personnels du Conseil d’État. Le même jour, un collectif d’avocats spécialisés dans le droit des étrangers annonce un boycott des audiences.

 

« On vit ici, on travaille ici, on reste ici  ». Le slogan des grèves de travailleurs sans-papiers de 2008 reprend du service dix ans plus tard. Lundi matin, une centaine de travailleurs sans-papiers, majoritairement originaires de l’Afrique subsaharienne, ont arrêté le travail avec le soutien de la CGT. Six piquets de grève se sont formés à l’entrée d’entreprises de la région parisienne. Une agence d’intérim du douzième arrondissement, ainsi qu’une entreprise de collecte d’ordures ménagères et une agence Chronopost dans l’Essonne sont touchées. Dans le Val-d’Oise, les grévistes se sont réunis devant une boîte de logistique et de transport. Enfin, dans le Val-de-Marne, une société de fabrication de plats cuisinés et une autre de recyclage de déchets sont concernées par le mouvement.

La centaine de sans-papiers en grève, intérimaires pour la majorité d’entre eux, réclament leur régularisation. «  Nous avons de gros problèmes avec le traitement des dossiers dans certaines préfectures d’Île-de-France », explique Marilyne Poulain, chargée à la CGT Paris des questions du droit des étrangers. La syndicaliste dénonce la volonté du gouvernement de faire un tri entre des bons et des mauvais migrants : «  les migrants économiques sont les travailleurs de ce pays ». Pour elle, «  ceux qui bossent ici doivent être régularisés et avoir les mêmes droits que les autres salariés ». Autre sujet d’inquiétude pour ces travailleurs, la présence dans le projet de loi « Asile – immigration » porté par ministre de l’Intérieur de l’article 16, permettant de punir ceux qui travaillent sous une fausse identité. La peine pouvant s’élever à 5 ans de prison et 75 000 € d’amende.

Une difficulté de plus pour ces sans-papiers travaillant le plus souvent sous l’identité d’un membre de leur famille ou d’un ami. Mais aussi un recul depuis les grèves de 2008. Cette année-là, les syndicats les soutenant avaient obtenu la prise en compte des fiches de paie obtenues sous alias dans les dossiers de régularisation. Avec cet article 16, la CGT craint que la responsabilité pénale en cas de fraude passe de l’employeur au salarié. « Quand un employeur embauche quelqu’un qui ne ressemble pas du tout à la photo qu’il nous présente, c’est de sa responsabilité », rappelle Marilyne Poulain qui juge gravement ce retournement de responsabilité.

 

L’État emploie-t-il aussi des sans-papiers ?

 

Des sans-papiers employés dans une filiale de La Poste ? Une entreprise détenue à 100 % par l’État, à travers la Caisse des dépôts et consignations. Étonnant ! Pourtant, parmi les six piquets de grève installés lundi matin, un filtre l’entrée d’un centre de colis Chronopost à Chilly-Mazarin (91). Jointe par téléphone, la direction de l’opérateur public postal a déclaré ne vouloir faire aucun commentaire sur la présence ou non de sans-papiers travaillant pour l’entreprise.

Hasard malheureux du calendrier, le 30 janvier, le parquet de Nanterre a demandé le renvoi devant le tribunal correctionnel de La Poste pour «  prêt de main d’œuvre illicite et délit de marchandage ». À l’origine de ces poursuites, le décès par noyade d’un livreur de nationalité malienne ayant plongé dans les eaux froides de la Seine pour récupérer un colis en décembre 2012. Ce dernier, employé depuis une semaine par un sous-traitant de l’agence Colisposte d’Issy-les-Moulineaux, effectuait régulièrement deux tournées par jour selon les dépositions de son frère et de sa compagne. Cela sans avoir signé de contrat de travail. Le jour de l’accident, il devait livrer 154 colis.

À l’époque des faits en 2012, plus de 70 % des colis livrés en Île-de-France l’étaient par des sous-traitants. Loin d’avoir servi de leçon et endigué le phénomène, ce chiffre a encore augmenté, passant à 80 % en 2017 selon le syndicat Sud-PTT. «  Un chronopostier livre 80 colis par jour. Les sous-traitants signent des contrats indiquant en livrer 130 ou 150. Comme ils ne peuvent pas en distribuer autant, ils sous-traitent à leur tour  », raconte Nicolas Galepides. Pour le secrétaire fédéral de Sud-PTT, le résultat de ces pratiques est simple : « il y a 3200 salariés chez Chronopost pour 3500 sous-traitants ». Sans compter les sous-traitants des sous-traitants sur lesquels La Poste exerce peu de contrôle, prétextant selon le syndicaliste que cela ne l’a regarde pas.

 

Grève au cœur de l’asile

 

Le projet de loi « immigration – asile » du gouvernement provoque déjà d’autres remous. Les syndicats Unsa, CGT et FO ont déposé un préavis de grève pour les 434 agents de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) qui examinent les recours des demandeurs d’asile déboutés par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA). « Dix ans de persécution, deux heures d’instruction  » était inscrit sur une banderole des agents en grève aujourd’hui pour dénoncer avec leurs syndicats «  une logique comptable de l’asile qui fait primer le raccourcissement des délais de jugement sur la qualité de l’instruction des demandes et des décisions rendues ».

Les trois syndicats appelant à la grève révèlent que le taux de dossiers rejetés sans audience est passé de 17 % en 2014 à 30 % en 2017. Un élément les conduisant à juger sévèrement la volonté du gouvernement de raccourcir les délais d’instruction des demandes de protection. Pour eux, ce projet de loi «  porte durement atteinte tant aux droits des demandeurs d’asile qu’aux conditions de travail des 434 agents de la CNDA ». De son côté, l’association Elena réunissant des avocats plaidant à la CNDA a appelé au boycott des audiences pour dénoncer entre autres «  une atteinte aux droits de la défense », notamment par la fin du caractère suspensif de la plupart des recours permis aux prétendants à l’asile.

 

Un mouvement appelé à durer ?

 

La grève des 117 travailleurs sans-papiers commencée hier matin se poursuit aujourd’hui. Avec leurs soutiens syndicaux, ils réclament des négociations avec le ministère de l’Intérieur, et non préfecture par préfecture. Les six piquets de grève sont tenus jour et nuit et les travailleurs sans-papiers n’entendent pas lever le camp. Le mouvement pourrait bien s’installer dans la durée.

En fin de matinée, les grévistes ont reçu le soutien de Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT. Lors d’une conférence de presse donnée à 11 h dans les locaux de la confédération à Montreuil, il a fait état de la mobilisation et annoncé avoir pris contact avec le ministère de l’Intérieur et l’Élysée pour un règlement rapide de la situation administrative des 117 grévistes.

https://rapportsdeforce.fr/classes-...



Imprimer cet article





SOLIDARITE UGTG - NON A LA REPRESSION ANTI SYNDICALE EN GUADELOUPE
jeudi 22 - 21h26
de : UNION GENERALE DES TRAVAILLEURS DE GUADELOUPE
Sur le principe du multiplicateur keynésien
jeudi 22 - 16h07
de : Jean-Pierre Beux
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
jeudi 22 - 15h47
de : Roberto Ferrario
Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! Milan, 1975 (vidéo complète)
jeudi 22 - 14h13
de : Roberto Ferrario
Khaled Issa : « Il n’y a pas de réaction à la hauteur de la gravité de la situation à Afrin »
jeudi 22 - 13h08
de : Azad Kurkut
La vie en intérim / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 22 - 12h36
de : Hdm
Expulsion en cours au bois Lejuc
jeudi 22 - 10h21
Bure : au moins 15 arrestations lors de l’évacuation des opposants, au projet Cigéo, de la ZAD de Bure (video)
jeudi 22 - 10h03
1 commentaire
Bure Expulsion en cours
jeudi 22 - 07h58
de : Jean-Yves Peillard
2 commentaires
Intégrisme religieux, laïcité , émancipation, marxisme (tmi)
mercredi 21 - 23h56
de : Christian DELARUE
LA DETTE ET LE DEMANTELEMENT DE LA SNCF… CERTAINS ESPERENT SE REGALER !
mercredi 21 - 20h29
de : Nemo3637
A Lacq, l’industrie pollue gratuitement et impunément grâce à des élus locaux anti-écologie
mercredi 21 - 19h29
de : jean 1
VENEZUELA : création d’une criptomonnaie basée sur les ressouces naturelles du pays !
mercredi 21 - 18h05
de : JO
Israël : Benyamin Nétanyahou fragilisé par un nouveau scandale
mercredi 21 - 13h35
de : Cyrille Louis
LA QUESTION KURDE
mardi 20 - 20h26
de : Ernest London
OR GRIS
mardi 20 - 19h23
de : MARTINE LOZANO
Confirmation de la crétinisation du monde
mardi 20 - 19h19
de : PMO viaJYP
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 - 11h12
de : Gaël De Santis via FR
Ses Camarades qui ont été fusillés le 21 février 1944 au Mont Valérian (video)
mardi 20 - 10h37
de : Bernadette Leydier
Les fréquentations antisémites de la droite israélienne
mardi 20 - 10h02
de : CAPJPO-EuroPalestine
Comment 200 000 représentants du personnel vont perdre leur statut de salariés protégés
mardi 20 - 08h31
DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
1 commentaire
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London
À Naples, rencontre avec Potere al Popolo (vidéo)
dimanche 18 - 12h29
de : Jean-Luc Mélenchon via RF
Augmenter la pression contre le licenciement de Gaël Quirante
dimanche 18 - 11h26
de : olivier
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France et ses entreprises, fournisseurs officiels de la guerre au Yémen
dimanche 18 - 03h37
de : stef131
El votán Zapata
samedi 17 - 16h36
de : Georges Lapierre
Après NDDL : des ZAD partout ?
samedi 17 - 13h59
de : JO
Rennes : Deux enseignantes convoquées au rectorat pour avoir organisé une sortie scolaire à La Maison de la Grève
samedi 17 - 11h44
1 commentaire
TROIS OPTIONS POUR L’EUROPE !
vendredi 16 - 23h05
de : LE BRIS RENE
LE VRAI SCANDALE DES GAZ DE SCHISTE
vendredi 16 - 19h12
de : Ernest London
LE ROI NE MARCHE PLUS IL VOLE....
vendredi 16 - 18h56
de : Mickael Wamen
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Sous un gouvernement qui emprisonne injustement n'importe qui, la vraie place d'un homme juste est en prison. Henry David Thoreau (1817-1862)
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 février
de Marco Cesario via FR
1 commentaire
Les élections législatives approchent en Italie et dans un pays ravagé par une extrême droite toujours plus agressive et rampante qui prend comme cible les migrants et toute sorte de minorité ethnique ou religieuse, une nouvelle force politique voit le jour : Potere al Popolo ! (Pouvoir au peuple, en français) un mouvement de jeunes, ouvriers, précaires, étudiants, militants, résistants. “Nous sommes les sans emploi - lit-on dans le programme - nous sommes les (...)
Lire la suite
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite