Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 mai
3 commentaires
Parcours paris : Départ 14h30 Gare de l’Est, en direction de Bastille Gare de l’Est > République > Bastille Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.
de : Christian DELARUE
jeudi 19 avril 2018 - 22h01 - Signaler aux modérateurs

Fonctionnaire(s) et syndicalisme : Pour faire société.

Courte réflexion générale sur un secteur professionnel spécifique mobilisant des notions structurantes.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Fonctionnaire-et-syndicalisme-Christian-DELARUE?var

XX

Un fonctionnaire peut se syndiquer et agir collectivement comme tout autre salarié pour améliorer le niveau du salaire (du traitement), pour réduire le temps de travail sans perte de salaire, pour améliorer ses conditions de travail, ses relations avec son encadrement et de nombreuses autres choses encore . Il peut faire grève et manifester pour cela. Comme les autres travailleurs salariés ou presque ! En principe, rien de spécifique ou presque .

Mais que revendique-t-il de plus particulier ? En quoi le fait qu’il soit fonctionnaire et non pas travailleur salarié du privé peut l’amener plus aisément à défendre certains points et pas d’autres . C’est à cette question que ce court billet répond .

I - Une détermination structurelle sur fond de logique capitaliste  :

On va partir de l’idée d’une différence structurelle fondamentale qui détermine des comportements :
 Une entreprise privée est orientée à travers la valeur d’échange - elle produit des marchandises (pas les services publics) - vers l’accumulation du profit.
 Un service public sans délégation produit de la valeur d’usage et rien pour le profit. Il produit également de la valeur monétaire non marchande ( s’ajoutant à la valeur marchande - 1 ). Le droit administratif ignore le profit et valorise l’intérêt général. Il est impossible d’ignorer cette distinction essentielle.

On remarque certes souvent que la logique capitaliste du profit d’abord tend à tout recouvrir concernant le champs des activités humaines. Il ne s’agit que d’une tendance certes forte et puissante mais non accomplie.

II - Fonctions et missions pour ce groupe social

 Il apparaît tendanciellement en conséquence que le fonctionnaire soit, de par ses fonctions spécifiques, aisément porté à défendre ses MISSIONS d’intérêt général là ou un travailleur du privé devra se soucier lui de préserver son emploi et son salaire tout en veillant à faire gagner de l’argent à l’entreprise privée qui l’a embauché . Le souci du profit est déterminant dans le capitalisme.

Pour un fonctionnaire la défense du service public est chose naturelle . Certes il peut y avoir de nombreux débats sur quelle défense et améliorations (renvoi) mais l’orientation générale est bien la défense d’une logique de service public (2), du moins pour ceux dont il est question ici. On trouve toujours des contre-exemples.

Chaque jour qu’il passe, pendant des années, des décennies mêmes, il voit que son travail est accompli, plus ou moins bien, pour satisfaire les BESOINS SOCIAUX et ce sans souci de profit . Il obéit au droit administratif et pas au droit commercial. Les logiques économiques existent mais sont secondes voire éloignées de son job ! Pourtant les logiques capitalistes et commerciales tendent bien et de plus en plus à recouvrir toute les activités de la société mais une différence demeure (que nous nous efforçons de souligner ici). Et elle a sa force historique et sociologique.

III- Conscience de construction d’une société

On ne saurait s’étonner qu’un fonctionnaire défendre naturellement les services publics et une pleine LOGIQUE de service public (2) . Ce faisant il défend un MODELE SOCIAL - pour partie existant et pour partie à construire - qui intègre là ou le marché laisse les insolvables sur la touche .

On voit incidemment qu’un fonctionnaire entend défendre la REPUBLIQUE, une République au sens de la chose de tous sans rejet des modestes et des insolvables voire des simples résidents sans papiers (voir plus loin) . Là encore c’est le souci de l’INTERÊT GENERAL qui prime (intérêt qui n’est pas celui calé sur le 1% d’en-haut). Défendre et développer les services publics avec des agents qualifiés au service de l’intérêt général est chose importante pour la satisfaction des besoins sociaux des populations, notamment des plus modestes.

IV - Travail du négatif : Destruction de la société et souffrance sociale

C’est pourquoi les fonctionnaires - et pas qu’eux - tendent à refuser une dynamique mortifère et ancienne - qui a bien plus de 35 ans - de RABOUGRISSEMENT des services publics . Ils voient - clairement ou confusément selon leur position (mais peu importe ici) - que les classes dirigeantes (nationales et de l’Union européenne) en collusion plus ou moins fortes avec la finance ne cessent de les pervertir et de les détruire petit à petit. Ce processus de long terme est un travail du négatif qui fait peur ou qui fait souffrir collectivement. Une hypothèse de « malaise social » qui amène à (re)étudier la SOUFFRANCE SOCIALE !

La destruction des services publics c’est bien THANATOS en action pour le plus grand nombre, c’est donc tout le contraire de la vie au sens de construction des APPUIS SOCIAUX pour le développement des jeunes (très jeunes et jeunes adultes - 18 à 28 voire plus) et au sens - pour les adultes bien « installés » - de la CIVILISATION SOLIDAIRE (pas de civilisation sans solidarité) .

DESTRUCTION CONTINUE : Ces services publics , tels qu’ils sont actuellement (pour ce que j’en sais), ne fonctionnent plus comme avant. Non pas que ce fut parfait jadis évidemment ! Reste qu’ils se sont profondément dégradés au fil des 30 dernières années .

La « tiers-mondisation des services publics » et de la société fait souffrir ! La souffrance sociale est celle des gens du peuple, des modestes, des précaires, des smicards, des peu solvables en général ! Il y a aussi - autre concept - la « désaffiliation des stables » qui furent jadis « inclus » dans la société salariale.

Le 1% d’en-haut ne souffre pas de la destruction des services publics car ce sont eux surtout qui veulent les privatiser, les marchandiser, les financiariser. Le tout pour les profits ! Cette guerre de la concurrence - concurrentialisme comme autre concept - empêche la JUSTICE SOCIALE, la lutte contres les inégalités sociales et ce faisant freine la COHESION SOCIALE. Mais d’aucuns s’en moquent.

V - Critiques d’une conscience, d’une mentalité-type  :

Le modèle social peut être ethnocentré, national, et possiblement xénophobe car réservé aux nationaux. Il y a des fonctionnaires effectivement centrés sur la nation et peu ouverts à l’international mais ne généralisons pas. On trouve de tout.

La « mentalité » du fonctionnaire laisse aussi peut d’imaginaire disponible à l’auto-activité populaire d’en-bas. Son légalisme fort - nécessaire au maintien d’un Etat de droit - et son inscription bureaucratique forment un « obstacle épistémologique » ou disons un obstacle à une compréhension ouverte à ce qui surgit hors des règles : exemple l’usage des « communs » à NDDL comme « biens sans maître » . Il faut dire ici que la loi elle-même a changé : ces biens immobiliers jadis dit « sans maître » sont désormais depuis 2004, soit publics soit privés. Il n’y a plus de chose commune (« res communis »).

Christian DELARUE

Syndicaliste et membre du CA de Convergence des services publics.

PNG - 32.8 ko
Convergence SP

1) Sur ce point voir les thèse de JM Harribey sur son site : http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/valeur/index-valeur.html ).

2) Logique du marché contre logique du service public en 9 repères. par Christian Delarue - Attac 35 Ille et Vilaine

http://local.attac.org/35/dossiers-147/dossiers/Logique-de-marche-Logique-de/Logique-du-marche-contre-logique



Imprimer cet article





Parcoursup : la sélection frappe durement les bacheliers des filières technologiques et professionnelles
dimanche 27 - 09h46
Le jeune président de la Start-up Nation était en fait un vieux con comme les autres !
samedi 26 - 21h01
de : Affordance
1 commentaire
Le chômeur imaginaire
samedi 26 - 19h23
de : L’iena rabbioso
BUREAUCRATIE de David GRAEBER
samedi 26 - 15h54
de : Ernest London
On ne dérange pas le monarque de l’Elysée ! Des enfants refusés de visite !
samedi 26 - 09h57
de : JO
Fascisation : Italie aujourd’hui… France demain ?
samedi 26 - 08h24
de : jodez
SYNDICAT et COMPORTEMENT FETICHISTE IDENTITAIRE
samedi 26 - 07h40
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Macron, vassal de Trump
vendredi 25 - 18h08
de : jodez
Communiqué de l’Union Confédérale des Retraités CGT : 26 MAI
vendredi 25 - 16h27
de : JO
Ne m’appelez plus "radio France" : Courrier au Médiateur !
vendredi 25 - 16h15
de : JO
Perdre tous ses biens à cause d’une fosse septique, c’est possible… !
vendredi 25 - 16h01
Sauvons la « maison des sons » de Pierre Henry
vendredi 25 - 10h41
de : Nicolas
1 commentaire
Du mouvement social
vendredi 25 - 10h17
de : Ernest London
Venezuela : Communiqué du Gouvernement Bolivarien sur le communiqué de l’Union Européenne sur les élections du 20 mai
vendredi 25 - 06h54
de : jodez
1 commentaire
Représentation syndicale et badge identitaire de type national
jeudi 24 - 23h53
de : Christian DELARUE
2 commentaires
MARÉE HAUTE / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 24 - 21h12
de : Hdm
circonstances du tir de grenade qui a mutilé Maxime.sur la Zad de NDDL (communiqué)
jeudi 24 - 20h01
de : nazairien
3 commentaires
Chasse aux sorcières au Ministère dit "de la justice" alerte l’UD-CGT 31
jeudi 24 - 14h35
de : JO
Habiter la zad, rencontres et échanges les 26 et 27 mai
jeudi 24 - 13h58
de : jean 1
Vote-Action : 94,97% des cheminots contre la réforme
jeudi 24 - 12h02
UNE VIE SANS ÉTAT NI ARGENT NI AUTORITÉ AU-DESSUS DE NOS TÊTES ?
jeudi 24 - 12h00
de : jean 1
Il n’y a pas d’autre alternative que les alternatives
jeudi 24 - 01h19
de : ZaD via JYP
2 commentaires
AGRICULTURE : Intervention hier de J.LUC Mélenchon à l’A.N.
mercredi 23 - 20h50
de : JO
[Vidéo] Manifestation du 22 mai : la fonction publique sens dessus dessous
mercredi 23 - 18h43
Liberté pour notre camarade Kadir Cinar
mercredi 23 - 18h19
de : Sébastien
Médias officiels : une INFO sur le dictionnaire qui pourrait passer inaperçue ?
mercredi 23 - 14h30
de : JO
FÊTE DE SOUTIEN AUX GRÉVISTES POSTIERS ET DES CATACOMBES
mercredi 23 - 09h41
2 commentaires
MACRON AU PIED DU MUR...
mercredi 23 - 03h52
1 commentaire
Intervention militaire sur la ZAD NDDL : suivi du 22 mai 2018
mardi 22 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
Aude Lancelin répond à RSF (video)
mardi 22 - 10h42
de : La Luciole Mélenchantée
La Lega italienne, laboratoire politique de la droite d’après ?
mardi 22 - 09h46
de : Jan Bediat
SYRIE : L’armée aurait fait 300 prisonniers Français+des Officiers de l’OTAN !
lundi 21 - 22h11
de : JO
Il est urgent de faire basculer le rapport de force – n° 20 – mai 2018
lundi 21 - 17h32
de : jodez
Venezuela : La couverture des élections présidentielles par les médias
lundi 21 - 17h20
de : jodez
VENEZUELA : Seuls Washington et ses alliés s’opposent au Peuple Venezuelien !
lundi 21 - 16h50
de : JO
Le Sacré Choeur raisonne au rythme de la Fanfare Invisible, afin que refleurisse la Commune
lundi 21 - 14h55
de : nazairien
5 commentaires
Services publics : les agents malmenés par la perte de sens et la souffrance au travail
lundi 21 - 10h25
Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix (photos)
lundi 21 - 08h46
de : Thierry Deronne
2 commentaires
Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël
lundi 21 - 05h00
Selom, Matisse, Fives : Un maximum de bruit - Témoignages
dimanche 20 - 22h08
de : André

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Cependant ne doute pas que Léon l'Africain, Léon le voyageur, c'était également moi. W.B. Yeats. Poète irlandais (1865-1939).
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite