Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

EPR : plus fort que le survol des drones, le super-vol de cadenas !
de : Patrick Samba
mercredi 16 mai 2018 - 17h11 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 23.5 ko

Dès à présent je tiens à vous mettre en garde : si vous êtes fragile sur le plan vasculaire, mieux vaut prendre vos dispositions si vous voulez vous éviter une angine de poitrine, un infarctus, ou un accident vasculaire cérébral à la lecture de ce qui suit, car vous risquez de ne pas en croire vos yeux, et le choc peut s’avérer fatal. Cette mise en garde ne concerne évidemment pas les nucléophyles ; pour qui le danger est une notion éminemment abstraite.

A l’automne 2014 une quarantaine, connue, de survol par des drones de plusieurs "installations nucléaires de base" avaient eu lieu en France au nez et à la barbe de la DGSI, supposée être l’un des services de renseignement les plus efficaces au monde. Sans qu’aucun drone ne soit intercepté et encore moins qu’un de leurs télé-pilotes ne soit appréhendé. Le mystère n’a jamais été, publiquement du moins, percé. (Sauf peut-être ici, ici, ou ici).

« Citoyennes, citoyens, le nucléaire, et en particulier le nucléaire français, est sûr, croyez-nous sur parole puisqu’on vous le dit », nous serinent sous la forme d’une lancinante berceuse l’élite de nos ingénieurs que nous envie le monde entier, j’ai nommé : les X-Mines. Ceux-là même qui nous ont construit un EPR mité, miteux et calamiteux, qui nous coûte à l’heure actuelle trois fois plus cher que prévu, dont la durée de construction a été multiplié par trois (et c’est pas fini avec les "nouvelles" anomalies : le couvercle qui doit impérativement être remplacé dans les plus brefs délais vu l’état de son acier, la "récente" découverte des soudures défectueuses, etc, etc…), ceux-là et celles-là même qui ont réalisé le goodwill du siècle en achetant pour une fortune des mines quasiment dépourvues de minerai d’uranium (la fameuse affaire Uramin qui n’est d’ailleurs toujours pas jugée).

Et tout aussi fort qu’eux, mais dans un autre registre, notre Président énarque, capable, il nous l’a prouvé avec les 6 EPR à l’Inde, de vendre des baskets à une anguille.

« Dormeeez, dormeeez, et faiiites de beaux rêêêves, nous avons arrêté à nos frontières le nuage de Tchernobyl » nous avaient-ils susurré hypnotiquement au printemps 1986. Mais le pire, d’une certaine manière, c’est que la plupart des journalistes français de l’époque les avaient crus sur parole !

Que vont-ils nous servir aujourd’hui avec l’EPR de Flamanville ?

Que des voleurs de poules attirés par l’odeur du laiton des cadenas, ayant vu de la lumière sont négligemment entrés dans l’EPR et sont parvenus à faire le "casse" du siècle par hasard en se baladant au cœur même du site qu’on imagine le plus protégé des sites nucléaires puisqu’il s’agit d’un prototype, fleuron du nucléaire, et censé être inviolable pour des raisons de sécurité essentielle ?

« Quoi ?, vous questionnerez-vous intrigué, des ados ont réussi à piquer des cadenas dans l’enceinte de l’EPR de Flamanville par jeu, en faisant preuve d’esbroufe ? »

Des ados on ne sait pas, mais ce dont on est sûr - car EDF, bizarrement, a porté plainte le 5 mai plutôt que d’étouffer l’affaire comme à ses habitudes - ce ne sont pas quelques-uns, non, (pas trois, cinq ou dix cadenas), mais 150 cadenas qui ont été sciés, sectionnés ou crochetés dans le centre névralgique de l’EPR de Flamanville !! Oui, oui, vous avez bien lu : dans le lieu le plus inatteignable de la Super-Formule 1 parmi les Formule 1 que sont les centrales nucléaires françaises !

Un vol de 150 cadenas ce n’est pas rien. Car déjà il faut tout de même un peu de temps pour parvenir à les voler, ces 150 cadenas ! Ils faisaient quoi pendant ce temps les gardiens de l’un des sites les plus sensibles de France ? Ils roupillaient ? Ou alors peut-être n’y a-t-il tout simplement pas de gardiens par souci de rentabilité ou d’optimisation économique ? Pourtant aujourd’hui on n’est plus à un "petit" milliard d’euros près à Flamanville !… Mais dites, il y a des caméras au moins dans ce lieu hyper-sécurisé ?

Donc 150 cadenas se sont volatilisés. Mais ce n’est pas tout. Le pire est à venir, accrochez-vous : ces 150 cadenas servaient à rendre inaccessible le contenu des armoires qui renferment les matériels informatiques du contrôle-commande du réacteur nucléaire !

Oui, oui, pas moins. Je vous avais prévenu, c’est du lourd.

Mais rassurez-vous, leur contenu, scellé, n’aurait pas été violé. Le ou les cambrioleurs se sont contentés de voler les 150 cadenas (au prix actuel du laiton, on comprend qu’on puisse prendre le risque inouï de s’introduire dans l’EPR dans ce seul but !). Sympas ! Ils ont respecté les scellés, et par là même tout le contenu informatique de ces armoires de commande-contrôle de l’EPR ! En fait il y a bien plus de 150 cadenas puisque plusieurs armoires, les plus sensibles comme par hasard, n’ont pas été ouvertes. Ces monte-en-l’air ont pris tant de risques insensés pour seulement chouraver 150 cadenas. Pour le fun en somme. La grande classe…

Maintenant un peu de sérieux

En tout cas à l’heure actuelle, aucun indice n’a été découvert ou révélé à la presse, laquelle se contente de signaler sans commentaire ahuri ou ironique (comme ce fut le cas pour le nuage de Tchernobyl ou comme ça l’est pour la « maitrise de la situation » à Fukushima) que des cadenas des armoires de commande informatique du réacteur ont été dérobés. Seul Ouest-France et Le Dauphiné Libéré dans l’immédiat indiquent que leur nombre est de 150. Les quelques autres, sans points d’exclamation ou de propos sarcastiques, informent avec le sérieux et la neutralité très professionnels qui les caractérisent, que des cadenas ont été subtilisés.

Pas étonnant que cette même presse ne soit pas encore vent debout pour s’opposer becs et ongles au vote de la loi sur le secret des affaires !

La France du journalisme, un pays de clowns et de pieds-nickelés ?

Alors, qui a piqué les cadenas ?

Ce pourrait-il que l’actuel Valls de Matignon puisse répondre sérieusement : « Ca ne peut être que les Rroms du coin » ? Ce n’est apparemment pas son genre. Mais n’oublions pas qu’il a été directeur de la communication chez Areva, et qu’il va bien lui falloir trouver dare-dare un bouc-émissaire pour rassurer l’opinion.

S’agirait-il d’une nouvelle génération de rats mutants provenant de la centrale d’à coté, des rats-geeks férus de cadenas d’armoires de contrôle informatique ?

Plus sérieusement quelle soupe d’éléments de langage les services de communication de l’Élysée vont-ils finir par nous servir ?

Qu’il s’agit de l’action irresponsable des militants de Greenpeace ? (Ces courageux militants sont soumis à une répression de plus en plus lourde :ils sont perquisitionnés par la DGSI, récemment ils ont été condamnés pour la première fois de leur histoire à de la prison ferme par le tribunal de Thionville pour s’être introduit dans la centrale de Cattenom, le 17 mai un procès leur sera intenté à Privas pour leur intrusion dans la centrale de Cruas).

Qu’il s’agit d’un nouvel Arsène Lupin ou de son fantôme convaincu que les cadenas étaient en or et non pas en laiton au vu du prix de l’EPR (plus de 10 milliards d’euros) ?

D’une nouvelle génération monte-en-l’air d’antinucléaires ?

Qui ?

Il faut s’attendre à tout.

Ou bien, divine surprise - jupitérienne pourrait-on dire - nos dirigeants finiront-ils, à l’heure d’internet, par se convaincre qu’une attitude plus sage, plus raisonnable, plus rationnelle que celle de leurs prédécesseurs est devenue inévitable ? Vont-ils se dire enfin : « Et si on arrêtait le délire, les mensonges et les manipulations imposés par le lobby nucléaire français ? » ?

Car évidemment seuls des militaires d’un service secret étranger sont capables de commettre un tel "casse" (et, pourquoi pas, des agents secrets français si par chance il y en a parmi eux qui n’en peuvent plus de ce bordel d’EPR). Et alors, quel service secret étranger ? Les Russes ou les Israéliens comme pour les drones ? Mais cette fois-ci il n’y a pas de Mistrals que le gouvernement français se refusait en 2014 à livrer aux Russes. L’affaire de l’accord sur le nucléaire iranien pourrait-il en être le motif ? Ou l’attitude de la France en Syrie ?

Ou alors seraient-ce que des techniciens et/ou des ingénieurs français, au risque de leur carrière (mais qu’est-ce qu’une carrière au regard de l’avenir de l’Humanité ?), convaincus que seul le sabotage peut arrêter le délire de l’EPR, sont finalement passés à l’acte avant le chargement de combustible ?

Ou la femme ou l’homme de ménage de la salle de contrôle ? Spontanément, parce qu’il y en a qui sont très bien informés (lisant Bellaciao), intelligents et nucléphobes (excusez le pléonasme). Ou à la suite de leur infiltration dans les lieux par un service secret étranger.

En tout cas le résultat est tout bonnement génial : car un simple vol de cadenas, dont la sanction en cas d’échec ne peut qu’être mineure vu la nature du vol, va produire une inévitable conflagration psychologique et politique.

Et à l’évidence ne vaut-il pas mieux qu’il s’agisse d’un acte symbolique explosif de préférence à l’explosion future d’une centrale atomique ?

Un immense merci donc à la ou aux personnes qui ont réussi cet exploit.

L’Humanité lui ou leur en est immensément reconnaissante.

Champagne ! aurait clamé Jacques Higelin.

Patrick Samba

PS : la passoire popularisée par le CANO (Collectif Anti-Nucléaire Ouest : https://www.can-ouest.org/), et dessinée par Vanhelle (en-tête de l’article), pour illustrer la fragilité de la cuve de l’EPR a manifestement, et désormais, un avenir qui n’était pas prévu à son origine…



Imprimer cet article





Petite révolution chez les libertaires : AL et la CGA tentent leur unification
jeudi 16 - 08h31
BRESIL : LULA confirme sa candidature à la Présidentielle du 7 OCT.18
mercredi 15 - 19h35
de : JO
no pasaran
mercredi 15 - 11h26
de : jean 1
"UN JOUR, UN SIGNATAIRE DU CALENDRIER DES POSTIERS" - NUMÉRO 2
mercredi 15 - 10h21
FÊTE DE SOUTIEN AUX GRÉVISTES DE LA POSTE DU 92
mercredi 15 - 10h14
SAMIR AMIN : Pour une internationale des peuples
mercredi 15 - 00h47
de : Christian D - Altermd
1 commentaire
Une minute avant la fin des prophéties..
mardi 14 - 22h50
de : L’iena rabbioso
5 commentaires
VENEZUELA : Une preuve de plus de la violence dans la dogmatique capitaliste !
mardi 14 - 15h35
de : JO
MISÈRE DE L’ESPACE MODERNE - La production de Le Corbusier et ses conséquences
mardi 14 - 08h33
de : Ernest London
1 commentaire
Hôpital Pinel en Lutte
mardi 14 - 08h25
de : jean 1
Sous-pénalisation de ceux d’en-haut et sur-pénalisation de ceux d’en-bas -
mardi 14 - 01h24
de : Christian DELARUE
Communiqué suite à l’action de blocage de la #D281 #ZAD #NDDL la nuit du vendredi 10 aout 2018
lundi 13 - 20h52
de : jean 1
encore quelques nouvelles des deux larons Chimie & Nucléaire
dimanche 12 - 23h55
de : moins une
Vacances de M.Macron : Mépris envers les Français !
dimanche 12 - 19h32
de : JO
LA FAIM, LA BAGNOLE, LE BLÉ ET NOUS - Une dénonciation des biocarburants
dimanche 12 - 12h31
de : Ernest London
2 commentaires
Ce que cache l’immonde Loi Schiappa
samedi 11 - 11h23
de : JO
2 commentaires
GLYPHOSATE/MONSANTO : Mutisme total de la Fondation Hulot !
samedi 11 - 11h03
de : JO
1 commentaire
SalaManCaracas : les rats quittent le navire !
vendredi 10 - 17h42
de : Marc ARAKIOUZO
2 commentaires
LA MONDIALISATION : En ligne de mire, le capitalisme mondialisé !
vendredi 10 - 17h22
de : JO
1 commentaire
EN SYRIE libérée : Des découvertes d’armes de l’OTAN et d’Israël confirment !
vendredi 10 - 16h24
de : JO
Arkéa : des syndicats mis au rebut
vendredi 10 - 09h27
de : Le_Militant
6 août 1945 : la barbarie civilisée s’abat sur Hiroshima...
mercredi 8 - 10h29
de : Antoine (Montpellier)
2 commentaires
AFFAIRE BENALLA/MACRON : Le noeud gordien se dénoue (à suivre ?)
mardi 7 - 20h03
COLONIALISME FRANCAIS : Il y eu un début , il y aura une fin avec la prise de conscience des Peuples !
mardi 7 - 19h52
de : JO
1 commentaire
Les canicules s’emballent.
mardi 7 - 18h59
de : jean 1
LA VIOLENCE DES RICHES - Chronique d’une immense casse sociale
mardi 7 - 08h40
de : Ernest London
1 commentaire
FÊTE DE SOUTIEN AUX GRÉVISTES DE LA POSTE 92 !
mardi 7 - 08h37
TERRORISME AU VENEZUELA : TENTATIVE D’ASSASSINAT CONTRE MADURO !
lundi 6 - 18h11
de : JO
1 commentaire
QU’EST-CE VRAIMENT QUE LE COMMUNISME LIBERTAIRE OU L’ANARCHISME COMMUNISTE ?
lundi 6 - 17h51
de : jean 1
3 commentaires
Nos Salaires : Il y a "Arnaque" sous roche !
lundi 6 - 17h48
de : JO
2 commentaires
La déglingue du TER vue du Canada : Le train des illusions
lundi 6 - 16h35
de : John R. MacArthur
Affaire Lafarge en Syrie ou comment les troublions de l’OTAN savent manier Affaires et Terrorisme !
dimanche 5 - 21h46
de : JO
1 commentaire
Les nuits chaudes.
dimanche 5 - 19h07
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Arraisonnement du Freedom le 2ème bateau de la flottille pour la liberté
samedi 4 - 17h49
de : UJFP
1 commentaire
Nuit du 4 Août
samedi 4 - 17h17
de : Librinfo74
1 commentaire
Les identitaro-communautaristes encore à la manoeuvre
vendredi 3 - 18h15
8 commentaires
LE MANIEMENT DES LARMES
vendredi 3 - 07h03
de : Ernest London
1% d’en-haut : La GUERRE DE CLASSE des ULTRA-LIBERAUX
jeudi 2 - 22h45
de : Christian D Rennes - CGT Fin pub
Contribution aux journées de convergence antinucléaire sur l’arrêt immédiat
jeudi 2 - 22h03
de : Jean-Yves Peillard
Répression au Tricastin
jeudi 2 - 21h36
de : coordiSudEst

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple. Victor Hugo
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
https://www.facebook.com/MARCELINEL... Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINEL...
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite