Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

QUI MENACE LES INSTITUTIONS ?
de : Nemo3637
lundi 22 octobre 2018 - 10h39 - Signaler aux modérateurs

Mélanchon a trépigné devant les procédures contestables dont il a été l’objet, vomi sur les journalistes....

Combien de simples citoyens lambda ne se sont-ils pas déjà sentis encore bien plus gravement lésés, comme une expulsion de leur domicile, ou un licenciement jugé arbitraire ?

A travers les différentes « affaires » qui émaillent la vie politique et secouent le système, comment ne pas constater une recurrence qui touche la plupart des démocraties libérales (1) ? Nombre de pays voient ainsi éclater au grand jour des scandales de corruption, de prévarication, de claires injustices où Justice et Police sont compromises.

Est-il si difficile, en France, de comprendre cette prévention, cette méfiance envers des institutions comme la Police ou la Justice. ?

Une police et une Justice au passé chargé...de deux poids, deux mesures !

La police française, comme l’a montré un récent documentaire sur France 3 diffusé le 19 septembre dernier (« La police de Vichy »), a été fortement empreinte par le régime de Vichy, entre 1940 et 1944. Elle a servilement obei aux ordreS de rafles de juifs, à l’arrestation de Résistants ordonnés par le gouvernement du Maréchal Pétain. Les GMR, émanation de celui-ci, ont été une police dont nombre d’éléments ont ensuite constitués les CRS en 1945.

Cette police, dirigé par Maurice Papon (2), avec sans doute une partie des mêmes éléments, se chargea de la répréssion de la manifestation des Algériens à Paris d’octobre 1960 où un certain nombre de manifestants fut jeté dans la Seine.

Dans les années 1960, des services de sécurité français furent soupçonnés d’avoir trempé dans l’affaire Ben Barka (3), aux côtés de membres de la pègre et des services secrets marocains.

Plus tard, le Service d’Action Civique promu par Charles Pasqua, ministre de l’Intérieur, employa des hommes de mains (4).

Quant à la Justice, dont on sait que calendrier différe au gré des justiciables, elle fut l’objet de nombre de sarcasmes lors du jugement dudit Maréchal Pétain : les avocats de celui-ci ne se privèrent pas de faire remarquer que les magistrats qui le jugeaient lui devaient leur poste, eux qui avaient lui avaient servilement prêté serment.

Qui, devant l’Histoire, a défendu le Bon Droit ?

Ceux qui obeissaient aux lois de l’Etat Français, ou ceux qui, minoritaires alors, suivaient un rebelle, un certain De Gaulle ?

Qu’on ose encore nous montrer les articles, les infâmes libelles d’alors des journaleux de l’époque de ceux qui prétendaient défendre la prétendue « Justice » d’alors....

L’ancien ministre Hubert Védrines, sur France Culture, ce dimanche 21 octobre, se demandait ce qu’il resterait, à l’aune d’une trentaine d’années, de toutes les procédures engagées contre les Puissants, hommes politiques ou industriels. Combien de non lieux, de condamnations symboliques avec sursis en résultera t-il ?...

L’époque a changé depuis la Seconde Guerre mondiale, nous dira t-on. Mais sans vouloir jeter l’opprobre sur une profession, on a quand même tendance à penser que les Pierre Brosselette (5) d’aujourd’hui sont rares...

Le calendrier judiciaire varie lui aussi suivant la tête du client : où en est l’ « affaire Fillion » ?...

Mais depuis longtemps, dès avant Jean Valjean, on sait que, suivant que vous soyez puissant ou misérable...

La crise institutionnelle est la résultante de la crise du capitalisme.

Mais alors comment se fait-il, malgré le « bouclage » du système médiatique, que des scandales éclatent encore, que l’on n’arrive plus à croire un émissaire du gouvernement qui nous invite à nous intéresser au vote du Budget – ou tout est « plié » d’avance – alors que Monsieur Benalla ou ses commanditaires font chez eux un ménage impeccable.

Ce qui a changé c’est le caractère de la médiatisation qui va désormais à double sens.

Avec internet et les téléphones portables, les informations, même les plus folles, peuvent atteindre tout le monde ou presque. Et si chacun n’est pas joint alors, les grands médias du système libéral se doivent encore de les évoquer même si c’est pour les démentir. Et là il faut argumenter...

Mais une autre raison fissure le système tout entier : les rivalités et antagonismes qui divisent les puissants eux-mêmes. Face à la crise économique et financière qui menace, les gouvernants se sentent obligés de ne plus respecter les lois qu’ils ont eux-mêmes mis sur pied ou qu’ils avaient auparavant défendus. Nécessité fait loi surtout celle du Profit...

Quant aux agents, serviteurs des mêmes puissants, comme Ben Laden l’ancien agent de la CIA, ils sont parfois condamnés à être tout simplement éliminés, non sans bavure.

Eh oui même Benalla, si fidèle, risque d’être évincé de tous côtés. Quelle ingratitude !

Dans tous les pays dits libéraux, le système politique semble a bout de course, désavoué par les masses parfois prêtes à se jeter dans les bras des pires fascistes comme au Brésil.

Car le fascisme s’installe en renversant la table, en mettant à bas les institutions, même celles de l’état bourgeois.

L’alternative de gauche n’a pas offert de solution suffisamment radicale et convaincante pour mettre fin au système d’exploitation capitaliste. Ses opposants avaient beau jeu de montrer qu’il ne s’agissait que de velleitaires, nostalgiques au pire de l’ancien bloc de l’est.

En attendant il y aurait 5 millions de pauvres en France... Il n’y aura pas de paix, Monsieur Macron, sans justice sociale. Qui, combien, releveront le défi d’une nouvelle donne radicalement différente ?

Notes

1. Certes les exactions sont encore pires dans les pays non libéraux, mais eux la ramènent moins quant à un fonctionnement démocratique, contrairement aux pays libéraux comme la France « patrie des droits de l’Homme »....

2. Ancien Préfet de police de Paris, dans les années 1960, ministre du Budget de Giscard d’Estaing de 1978 à 1981, Maurice Papon,secrétaire général de la préfecture de la Gironde de 1942 à 1944 a été condamné à 10 ans de réclusion pour complicité de crimes contre l’humanité en 1998 après 17 ans de batailles juridiques....

3. Ben Barka était un leader politique marocain connu et respecté du « Tiers Monde ». Kidnappé à Paris et sans aucun doute executé sur ordre du pouvoir marocain d’alors, sa dépouille n’a jamais été retrouvé

4. « Rapport de la commission d’enquête sur les activités de Service d’Action Civique » 2 tomes, Editions Albin Moreau, 1982, où l’on constate les liens entre gouvernement et hommes de main dans les années 1960-70...

5. Pierre Brosselette, journaliste, un des leaders de la Résistance. Capturé par les Nazis et torturé il réussira à se suicider en se jetant de l’immeuble où il était retenu prisonnier, pour ne ne pas parler.



Imprimer cet article





Fiorina, une jeune femme de 20 ans, quel courage, quelle détermination et quelle lucidité
vendredi 18 - 01h11
de : nazairien
1 commentaire
De NDdL aux Gilets Jaunes – 1 an après l’abandon du projet d’aéroport
jeudi 17 - 23h42
de : nazairien
Alexandre Langlois est policier. Menacé par sa hiérarchie pour "déloyauté", met en cause le gouvernement
jeudi 17 - 22h41
de : nazairien
Des policiers qui n’attaquent les G
jeudi 17 - 22h22
de : Irae
Un policier courageux balance sa hiérarchie
jeudi 17 - 21h53
de : Irae
Texte intégral et analyse du TRAITÉ FRANCO-ALLEMAND D’AIX-LA-CHAPELLE qui sera signé le 22 JANVIER 2019
jeudi 17 - 19h09
de : Olivier Berruyer - Les Crises
2 commentaires
Macron asphyxie nos libertés !
jeudi 17 - 16h01
de : Jodez
1 commentaire
Macron, une escalade de violence dénoncée par les Institutions des Droits de l’Homme !
jeudi 17 - 16h00
de : JO
GILETS JAUNES ACTE 10 ! La mobilisation s’amplifie !
jeudi 17 - 11h37
de : JO
1 commentaire
Noyer le poisson / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 11h24
de : Hdm
1 commentaire
ZAPATA EST VIVANT !
jeudi 17 - 07h11
de : Ernest London
Appel à converger vers l’AMASSADA
mercredi 16 - 22h53
de : AMASSADA
Plutonium en rafale mauvaise journée pour le social
mercredi 16 - 20h58
de : AIPRI et Savoie Antinucléaire
INTERMEDE DANS LA SEQUENCE "GILETS JAUNES"
mercredi 16 - 20h05
de : Raymond H
1 commentaire
Atomik Tour c’est parti mon kiki
mercredi 16 - 19h49
de : Jean-Yves Peillard
LA LETTRE DE MACRON AUX FRANÇAIS : une MACRO-MANIP pour dévoyer et enterrer l’insurrection citoyenne des #giletsjaunes !
mercredi 16 - 18h25
de : jodez
Affaire Benalla : Le feuilleton n’est pas clos !
mercredi 16 - 17h05
de : JO
300 JOURS DE GREVE ! Fête de soutien à la grève des postier-e-s du 92
mercredi 16 - 15h11
Antisémitisme et gilet jaune sur la 5 :UN AMALGAME SCANDALEUX !
mercredi 16 - 14h50
2 commentaires
GILET JAUNE dans le coma à Bordeaux !
mercredi 16 - 11h50
de : JO
Une Provoc. de plus méprisante et scandaleuse du monarque ! Qu’il dégage !
mercredi 16 - 10h36
de : JO
1 commentaire
Forte mobilisation populaire et de gouvernements du monde entier pour la prise de fonctions du président Nicolas Maduro.
mercredi 16 - 10h14
de : jodez
1 commentaire
On a gagné !
mercredi 16 - 10h07
de : jean 1
Dis moi, Manu... Adaptation de "Céline" d’Hugues Aufray version Gilets Jaunes !
mercredi 16 - 01h23
de : nazairien
1 commentaire
Le "Centre de Racket de Rennes" , inquiet trop de "pompes à fric" neutralisées
mardi 15 - 19h38
de : nazairien
L’Etat policier était donc bien prévu dans l’ambitieux projet du monarque "En marche "
mardi 15 - 17h31
de : JO
1 commentaire
JAUNE, un journal par des Gilets Jaunes, pour les Gilets Jaunes
mardi 15 - 16h02
de : jean 1
Écologie : une nouvelle religion contre les catégories populaires
mardi 15 - 15h32
de : Séquano-Dionysien Rouge
1 commentaire
Los Angeles : grève exceptionnelle des enseignants
mardi 15 - 14h47
Lettre au président.
lundi 14 - 17h52
de : L’iena rabbioso
3 commentaires
GILETS JAUNES ACTE 9 : des CRS armés de fusils d’assaut ! (video)
lundi 14 - 17h50
de : JO
2 commentaires
Frapper les ultras-riches à la caisse ! Une idée qui poursuit son chemin !
lundi 14 - 10h18
de : JO
2 commentaires
Qui a tué cet homme ? Sarkozy, Hollande et Macron
dimanche 13 - 23h32
de : frustration
1 commentaire
En Marche - Le gout du sang pour celui de l’argent
dimanche 13 - 21h32
de : André
2 commentaires
Appel des Gilets Jaunes de Montreuil en réponse à l’appel des Gilets Jaunes de Commercy
dimanche 13 - 20h58
de : jean 1
Le peuple sans adjectif n’existe pas. Le peuple avec oui !
dimanche 13 - 12h42
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Médias Macron mentent, médias Macron mentent, des médias compromettants ! !
dimanche 13 - 12h18
de : JO
1 commentaire
Deux agressions violentes qui mériteraient, des poursuites judiciaires (vidéos)
dimanche 13 - 11h25
de : nazairien
4 commentaires
DE LA REVOLTE ANTILLAISE DE 2009 A LA REVOLTE DES GILETS JAUNES DE 2018
samedi 12 - 23h09
QUE LES PONTS QUE NOUS BRÛLONS ÉCLAIRENT NOTRE ROUTE
samedi 12 - 22h56
de : Indigenous Action Media et Léonard Peltier les voeux

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite. B. Brecht
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite