Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 mai
de La France Insoumise
La France Insoumise vous donne rendez-vous ce soir à 20h sur https://bellaciao.org/fr/ pour visionner le grand meeting de Lille pour terminer cette belle campagne des européennes avant le scrutin à un tour du 26 mai ! (ENTRÉE LIBRE) Manon Aubry, tête de liste, Leila Chaibi, candidate, Anne-Sophie Pelletier, candidate et Julien Poix, candidat, seront accompagnés des députés Ugo Bernalicis, Adrien Quatennens et Jean-Luc (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
mercredi 14 novembre 2018 - 17h20 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Depuis l’annonce de l’éventualité d’un blocage du pays par une frange de la population que les gens bien-pensants désignent sous le vocable un brin méprisant de peuple , nombreux sont celles et ceux qui à des titres divers se répandent pour exprimer qui leur méfiance, qui leur haine, qui leur différence avec ceux d’en bas qui ne comprendraient décidément la subtilité de la situation sociale, écologique ou économique qu’au travers du prisme étroit du prix du carburant.

On trouve pêle-mêle dans ce patchwork des pasnous des militants auto patentés, des gens bien sympathiques investis dans la défense de causes – certes nobles – mais qu’ils estiment supérieures à toutes autres, persuadés d’être les seuls à avoir une quelconque légitimité de contester les choix gouvernementaux.

« Pourquoi les gilets jaunes ne revendiquent-ils pas sur ces sujets pour lesquels nous nous battons depuis tant d’années ? De quel droit des gens qui n’ont jamais bougé lorsqu’ON les appelait à rejoindre NOTRE mouvement (le seul qui vaille...) sur le bitume pour défendre ces causes que l’on considère comme essentielles s’autorisent-ils à battre le pavé sans notre consentement et sans que l’appel émane de nos structures qualifiées. Quelle outrecuidance que de nous contourner, nous les contestataires légitimés par notre durée dans la lutte, nos assoces flamboyantes et toutes nos structures officielles communicantes aux statuts déposés en préfecture ! De quel droit ces va- nu-pieds et autres sans dent comme il plaisait à l’ancien patron d’Emmanuel Macron de les nommer nous empêcheraient-ils d’empletter en rond ? ».

Les donneurs de leçons numérisées ne se privent pas d’estimer que ce mouvement n’est pas à la hauteur – le sont-ils eux ? - des enjeux sociaux, écologiques, sociétaux et de bien d’autres défis auxquels nous somment confrontés dans l’urgence. Aveuglés par leur militantisme autocentré, ces gentils militants parmi lesquels je compte (je comptais ?) nombre d’amis authentiques et sincères ne peuvent-ils comprendre que si l’augmentation du prix du carburant a été l’élément déclencheur puis fédérateur d’une grogne qui couvait, elle est devenue le catalyseur du rejet massif et transversal d’une politique qui n’a d’autre objectif que de prendre aux plus démunis pour conforter les mieux nantis.

JPEG - 121.3 ko

Et que dire de cet autre argument digne du café de l’e-commerce consistant à opposer ceux qui bougeront le 17 novembre à ceux qui en étaient, eux, des défiles anti-lois El Khomri ?

« Ils n’étaient pas là ? Je n’irai pas ! Je n’en suis pas ? Pourquoi viendraient-ils la prochaine fois ? Longue vie au macronisme ! » 

Inutile de diviser pour mieux régner. Le peuple - une partie d’icelui pour le moins - le fait très bien lui même.

Mais pour une fois, il se pourrait bien que les choses se passent tout autrement qu’espéré....

Christian Jacquiau



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
14 novembre 2018 - 18h29 - Posté par Noar

Présent dans les manifs depuis la loi Devaquet, copieusement bien gazé et nassé par Valls le pourri.
Hyper fâché et anti facho, je soutiens à fond le blocage du 17. Les médias me rappellent l’ambiance prolophobe qui régnait pendant le vote du traité européen en 2005.



Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
14 novembre 2018 - 18h41 - Posté par Marc ARAKIOUZO

Les gens qui minaudent n’ont absolument pas réagi contre "Un appel face à la fin du monde" de l’écolo-fasciste Aurélien BARRAU. En général ils ne savent pas ce qu’est un réacteur Steinfeld, ni que le bagnoles électriques sont une arnaque pure et simple. Ils ne savent pas non plus que prendre l’avion 1 X par an pollue plus que faire 15 000 km en Berlingot diesel, ni que la bio diversité des pâturages est 500 X supérieure à celle des labourages et qu’il est donc criminel de vouloir réduire drastiquement les élevages ...etc. Il devient urgent de rétablir le vrai marxisme, celui qui méprise l’écologisme petit bourgeois !



Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
14 novembre 2018 - 20h12 - Posté par Raymond H

Hop Hop camarades !! Quand même, à l’initiative de ce mouvement des gilets jaunes, on compte quelques mouvements bien droitiers, genre CID-UNATI de Nicoud !
Bien sûr le sujet abordé (prix des carburants) est important car il représente un trou budgétaire dans le budget maigrichon de pas mal de prolétaires, mais il n’y a pas que cela. La politique anti-pauvre de Macron se ressent dans d’autres secteurs économiques et sociaux qui touchent les prolétaires mais pas les initiateurs de cette mobilisation (ou très peu). Donc, il s’agit bien d’une mobilisation corporatiste et égoïste sur la base d’un vrai problème. Seulement comme ces droitiers sont aussi concernés par ce problème, ils montent aux créneaux ; ce qu’ils ne feraient pas (bien au contraire), pour la casse des services publics ou de la sécurité sociale, par exemple.
Donc, manifester son opposition à la politique anti-social de Macron, oui mais pas avec les réactionnaires.



Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
14 novembre 2018 - 20h26 - Posté par Marc ARAKIOUZO

D’une part on ne doit pas avec eux, mais, d’autre part on doit utiliser et déborder ce mouvement... Pas en affichant un mépris de classe abject et ethnocentrique ! Si beaucoup de "pauvres", moins pauvres et même des "qui s’en sortent encore" approuvent ce mouvement c’est parce que la haine sociale contre Macron et son électorat est puissante. Alors : est ce que les syndicats ont déposés un préavis de grève générale du 19 au 23 ? Est ce que la vraie gauche, l’extrême gauche et les syndicalistes de classe vont monter en masse sur Paris pour bloquer le périphérique d’abord ( 55 000 bagnoles ) puis la ville entière ( 30 000 ) sans gilets jaunes ? Est ce qu’on a un compte à régler après les nassages de manifestations et les licenciements disciplinaires ? ...etc.


Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
14 novembre 2018 - 21h49 - Posté par Marc ARAKIOUZO

L’ UL CGT de Tourcoing a appelé à participer aux blocages puis à les déborder par des revendications de classe ( augmentations des salaires ...etc. ). Malheureusement ils ont ajouté un couplet écolo niaiseux, mais ce n’est pas grave : nobody is perfect !


Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
14 novembre 2018 - 20h33 - Posté par Stirner

A force d’être trahi par ceux qui sont censés le défendre (syndicats, partis de gauche
- hormis la "F. insoumise" qui s’est toujours conduit honorablement ; ce qui lui a valu
d’ailleurs des perquisitions parfaitement illégales ou à tout le moins sur mesure - ) ,
le peuple finit prendre ses affaires en main et c’est une bonne chose. Vive les gilets
jaunes, et nous en sommes...



Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
15 novembre 2018 - 17h42 - Posté par JOclaude

Je crois qu’il ne convient pas de faire l’erreur de l’amalgame entre les meneurs de Droite/extrême droite et les électeurs ! Il a toujours existé un marais électoral ciblé par nos aïeux ! Ce sont toujours une part importante de l’électorat ( autour de 20%je pense) qui fait l’élection + les 20% des éternels abstentionnistes indéracinables je crois en quelconque élection ! 40% quasiment apolitiques ce qui ne les empêchent pas d’être fâchés parce que atteint dans leurs conditions de vie , sombrant dans la pauvreté et la misère qui parfois les surprend ! Il est à mon avis insensé à les éliminer . Ne pas oublier le langage Marxiste traduisant que le capitalisme n’est pas si sot à ne pas savoir qu’il est une fabrique de Révoltés sinon Révolutionnaires(élitisme style Macron). Sa dogmatique de défense des exploiteurs est ainsi et il n’y peut rien au rançonnement des exploités ... ! Le capitalisme lui ne se change jamais de camp ! OK. ?


Rejet des gilets jaunes ou le mépris du peuple.
15 novembre 2018 - 18h02 - Posté par JOclaude

Je veux dire aussi : le capitalisme partout là où il règne ne se fait jamais HARA/KIRI ! Et, les exemples de nos jours ne manquent pas ! Si il perd ses pouvoirs politique et économique (électorat oblige !) il est rendu fou et il en perd ses prétentions de Démocrates pour se ranger dans la violence meurtrière à tout venant ! Bien sûr là où il est encore majoritaire l’avalanche de revendications peut le faire céder , mais toujours avec l’assurance de la poursuite de son règne que tôt ou tard il reprendra ce qu’il a dû concéder au risque de tout perdre ... !





26 MAI : CE VOTE EST IMPORTANT, MÊLEZ-VOUS-EN !
vendredi 24 - 12h07
de : Jean-Luc Mélenchon
FETE DE SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 : 14 MOIS DE GREVE
vendredi 24 - 09h22
JOURNALISTES À LA DGSI… DÉMOCRATIE EN DANGER
vendredi 24 - 08h18
de : Communiqué commun CGT Police et Info’Com CGT
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 - 07h52
de : La France Insoumise
Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
1 commentaire
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite