Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE


de : BERNARD DUPIN
mardi 19 mars 2019 - 15h59 - Signaler aux modérateurs

Le Débat d’Orientation budgétaire a pour but de renforcer la démocratie participative en instaurant une discussion au sein du Conseil municipal sur les priorités et les évolutions de la situation financière de notre commune.

Il doit donc se concevoir comme un outil pédagogique, or il faut bien reconnaître qu’il faut faire preuve d’une grande ténacité pour débattre d’un document qui s’escrime à présenter vos intentions politiques sous la forme la plus aseptisée possible.

Force est de constater qu’une fois de plus ce DOB est noyé au milieu de 18 points à l’ordre du jour, comme s’il s’agissait d’une simple formalité administrative.

Nous le savons, les orientations budgétaires de la commune sont étroitement dépendantes du contexte national et vous ne pouvez pas résumer ce sujet essentiel en seulement 8 lignes.

On voudrait donc rappeler ici que le budget de la Nation pour 2019 confirme les véritables priorités du « Président des riches » qui s’attaque pour la deuxième année consécutive au pouvoir d’achat des Français tout en faisant de nouveaux cadeaux à la finance :

Une nouvelle baisse de pouvoir d’achat annoncée en 2019, avec : – Gel des pensions et des prestations sociales : -3,4 milliards d’euros ; – Un matraquage de taxes, – Diminution du dispositif pour la rénovation thermique : – 800 millions d’euros ; – Hausse des taxes sur le tabac : – 400 millions d’euros ; – Gel du SMIC et du point d’indice des fonctionnaires.

A ces mesures, il faut ajouter également la hausse du prix des mutuelles (800 millions d’euros en 2018), de l’électricité, du gaz et des assurances.

Le gouvernement ose même présenter la baisse de cotisations sociales comme une mesure favorable au pouvoir d’achat.

Les mesures annoncées, portant sur la taxe d’habitation et sur la CSG versée par les retraités, ne compenseront pas non plus ces multiples attaques contre le pouvoir d’achat.

La suppression de la TH remet en cause notre autonomie financière et va nous pénaliser à très court terme, pour pouvoir satisfaire les besoins des Jacoumards

Enfin, ce budget fait encore la part belle aux grandes entreprises. 2019 verra se cumuler le CICE, la baisse de cotisations sociales patronales et la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés. Coût total pour l’État : environ 42 milliards d’euros ! Une faveur, une nouvelle fois accordée sans condition ni ciblage avec en plus la suppression de l’ISF.

Vous voyez, çà c’est le contexte national que nous impose une majorité qui se targue de baisser fortement la dépense publique mais oublie qu’elle est le principal levier de redistribution des richesses.

D’autre part, on a l’impression à la lecture de ce Document d’Orientation Budgétaire qu’il ne se passe rien depuis des mois dans le pays.

Or on ne peut pas avoir une réflexion sur des orientations budgétaires en édulcorant un contexte politique fait de grande inquiétude pour le monde du travail, manuel et intellectuel, pour les retraités, les précaires.

Tout cela pour dire qu’un document d’Orientation budgétaire, ce n’est pas une simple formalité administrative que l’on est obligé de produire une fois par an. C’est surtout un document politique qui doit susciter une réflexion politique.dans une période où un ras le bol s’exprime durablement contre le refus de cette politique libérale qui creuse les inégalités et privilégie les 1% des Français les plus riches.

Ce débat d’orientation budgétaire pour le budget 2019 est donc bien percuté par l’actualité sociale.

Le discours gouvernemental que vous reproduisez en voulant faire croire qu’il y aurait une stabilité des dotations d’État est faux puisque l’inflation n’est pas intégrée dans la future dotation qui devrait être identique à celle de l’année précédente et que de plus, nous sommes confrontés à une inflation des dépenses et une augmentation de la population.

Et surtout comment parler de stabilité des dotations alors que nous continuons à subir les conséquences de leur diminution massive depuis 2014 instaurées lors du précédent quinquennat, du temps où M Macron était d’ailleurs ministre de l’économie.

Nous invitons nos collègues, certains l’ont sans doute fait, à comparer l’évolution du montant de notre dotation de fonctionnement. Il y a 10 ans en 2009, elle était de 943 000 €, alors qu’elle s’annonce pour ce budget 2019 à environ 465 000 €. Nous avons ainsi perdu plus de 478 000 € d’euros de dotation .

Si vous reportez cette DGF au nombre d’habitants de Jacou, le constat est terrible avec – 65,38 % soit pratiquement 2/3 de Dotation Globale de Financement en moins par habitant en 10 ans.

Cette année, comme les années passées ce budget se construit donc avec une dotation amputée et des conséquences négatives évidentes sur le fonctionnement des services de la ville, le service public que nous devons aux Jacoumards mais aussi sur notre capacité d’investissement pour répondre à leurs besoins.

La stabilité des dotations annoncée n’est donc qu’un trompe l’œil.

De plus, ces orientations budgétaires sont plombées par le projet de réhabilitation du château de Bocaud.

Nous contestons avec de nombreux jacoumards l’utilisation future que vous avez décidé et sans aucun débat de l’ensemble des surfaces utilisables. C’est pour cette raison que nous considérons que votre projet est sans ambition et dangereux pour la vie démocratique de notre commune.

– Sans ambition, parce que la priorité serait en effet d’ouvrir en grand le château et les jardins à la population !

Pour cela, nous devrions aborder toutes les propositions liées à des thématiques sociales, culturelles, économiques ou associatives de manière à pouvoir créer un lieu de qualité de vie autour du château qui doit avoir une vocation publique.

– Dangereux pour la démocratie de notre commune, car en installant le bureau du maire au château, celui des élus, celui des services généraux et ceux de certains services administratifs vous renvoyez une image détestable à la population qui contribue à nourrir la défiance grandissante entre une partie de nos concitoyens et les élus.

Depuis maintenant 4 mois une demande de proximité dans la mise en œuvre des politiques publiques avec une implication citoyenne dans les différents choix se développe comme une exigence.

Entendons ce qu’exprime le mouvement des gilets jaunes et bon nombre de nos concitoyens qui s’interrogent sur la bonne utilisation de l’argent public.

Pour répondre à cette demande, vous avez la possibilité d’organiser un référendum d’initiative locale.

Nous vous demandons donc aujourd’hui de faire le choix de cette démarche démocratique pour permettre à la population de s’exprimer sur l’avenir du château de Bocaud.

Cela permettra de faire la démonstration que nous n’acceptons pas que les lieux de décision s’éloignent toujours un peu plus et que le fossé se creuse entre les élus et les citoyens.

Cela nous concerne tous, quelles que soient nos appartenances.

En matière d’investissement, on pourrait comprendre une augmentation la dette au moins pour deux raisons :

1- Parce que nous avons hérité d’une situation financière saine due essentiellement à la bonne gestion d’une équipe qui travaillait dans l’unité avec le maire qui vous a précédé.

2 – Mais aussi si les investissement correspondaient à une réponse aux besoins sociaux des Jacoumards.

Malheureusement, ces investissements pour une utilisation du château de Bocaud inadmissible viennent faire exploser la dette avec une augmentation de + 148 % par habitant .

Dans le même temps, vos orientations budgétaires prévoient une correction à la baisse pour les subventions versées au Centre communal d’action sociale ainsi qu’aux associations locales. Pour ce qui nous concerne, il y a une chose qui nous tient autant à cœur que la qualité de nos services, c’est le soutien au tissu associatif. Il reste fondamental et nous lui témoignons tout notre soutien.

Nous n’avons visiblement pas la même vision de ce que devrait être une commune solidaire.

En politique, dire la vérité et faire ce que l’on dit est fondamental. Et puis, bien sûr, servir une éthique collective et une éthique individuelle.

Le rôle des élus, c’est aussi appliquer un programme ou un projet sur lequel ils ont été élus.et s’assurer que ce projet a sa cohérence.

Ce document d’Orientation budgétaire apporte à nouveau la preuve que nous sommes manifestement bien loin de ces principes.

Il vous reste donc deux mois pour constituer un budget qui ne corresponde pas à cette vision étriquée qui endette la commune sur plusieurs années pour vous installer au château.

Cela s’annonce cette année comme un défi car nous souhaitons voir se développer au contraire une politique volontariste au service de la population



Imprimer cet article





L’art et la manière des tricheries en macronnerie(video)
vendredi 5 - 11h39
de : joclaude
CONFUSION NUMÉRIQUE
vendredi 5 - 11h33
de : Lukas Stella
1 commentaire
Histoire de la Sécurité Sociale (à visionner)
jeudi 4 - 20h24
Le jugement du 28 mai nous ouvre une possibilité nouvelle de gagner sur le prejudice moral au TGI
jeudi 4 - 19h44
de : Wamen Mickael
Strasbourg : Un homme de 21 ans frappé par un policier au commissariat
jeudi 4 - 19h41
de : Nadir Dendoune
Camélia Jordana : "La révolution est venue" (videos)
jeudi 4 - 19h33
La CGT Chimie appelle à la grève pour le 16 JUIN
jeudi 4 - 19h05
de : CGT Chimie
1 commentaire
L’appel d’Omar Sy : « Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France »
jeudi 4 - 18h49
de : Omar Sy
Adama, Georges Floyd, violences policières : vers un acte 2 en France ?
jeudi 4 - 13h41
Le retour de la culture à Paris le 22 juin
jeudi 4 - 12h00
la police est elle raciste ?
jeudi 4 - 01h36
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Pas de révolution sans régler la question du fantôme de l’esclavage et du colonialisme
mercredi 3 - 23h18
de : Ballast
Les références historiques sont un bien commun !
mercredi 3 - 23h10
de : Eve
Victoire des ex-Goodyear d’Amiens aux prud’hommes (video)
mercredi 3 - 22h34
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Respirer - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 3 - 21h34
de : Hdm
La France se prépare-t-elle à exfiltrer le terroriste Guaido ?
mercredi 3 - 17h29
de : joclaude
15 JUIN 2020 AU 22 JUIN 2020 : SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTIONS POUR EXIGER LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH !
mercredi 3 - 10h25
de : Jean Clément
polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
2 commentaires
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite