Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
de : BERNARD DUPIN
mardi 19 mars 2019 - 15h59 - Signaler aux modérateurs

Le Débat d’Orientation budgétaire a pour but de renforcer la démocratie participative en instaurant une discussion au sein du Conseil municipal sur les priorités et les évolutions de la situation financière de notre commune.

Il doit donc se concevoir comme un outil pédagogique, or il faut bien reconnaître qu’il faut faire preuve d’une grande ténacité pour débattre d’un document qui s’escrime à présenter vos intentions politiques sous la forme la plus aseptisée possible.

Force est de constater qu’une fois de plus ce DOB est noyé au milieu de 18 points à l’ordre du jour, comme s’il s’agissait d’une simple formalité administrative.

Nous le savons, les orientations budgétaires de la commune sont étroitement dépendantes du contexte national et vous ne pouvez pas résumer ce sujet essentiel en seulement 8 lignes.

On voudrait donc rappeler ici que le budget de la Nation pour 2019 confirme les véritables priorités du « Président des riches » qui s’attaque pour la deuxième année consécutive au pouvoir d’achat des Français tout en faisant de nouveaux cadeaux à la finance :

Une nouvelle baisse de pouvoir d’achat annoncée en 2019, avec : – Gel des pensions et des prestations sociales : -3,4 milliards d’euros ; – Un matraquage de taxes, – Diminution du dispositif pour la rénovation thermique : – 800 millions d’euros ; – Hausse des taxes sur le tabac : – 400 millions d’euros ; – Gel du SMIC et du point d’indice des fonctionnaires.

A ces mesures, il faut ajouter également la hausse du prix des mutuelles (800 millions d’euros en 2018), de l’électricité, du gaz et des assurances.

Le gouvernement ose même présenter la baisse de cotisations sociales comme une mesure favorable au pouvoir d’achat.

Les mesures annoncées, portant sur la taxe d’habitation et sur la CSG versée par les retraités, ne compenseront pas non plus ces multiples attaques contre le pouvoir d’achat.

La suppression de la TH remet en cause notre autonomie financière et va nous pénaliser à très court terme, pour pouvoir satisfaire les besoins des Jacoumards

Enfin, ce budget fait encore la part belle aux grandes entreprises. 2019 verra se cumuler le CICE, la baisse de cotisations sociales patronales et la diminution du taux de l’impôt sur les sociétés. Coût total pour l’État : environ 42 milliards d’euros ! Une faveur, une nouvelle fois accordée sans condition ni ciblage avec en plus la suppression de l’ISF.

Vous voyez, çà c’est le contexte national que nous impose une majorité qui se targue de baisser fortement la dépense publique mais oublie qu’elle est le principal levier de redistribution des richesses.

D’autre part, on a l’impression à la lecture de ce Document d’Orientation Budgétaire qu’il ne se passe rien depuis des mois dans le pays.

Or on ne peut pas avoir une réflexion sur des orientations budgétaires en édulcorant un contexte politique fait de grande inquiétude pour le monde du travail, manuel et intellectuel, pour les retraités, les précaires.

Tout cela pour dire qu’un document d’Orientation budgétaire, ce n’est pas une simple formalité administrative que l’on est obligé de produire une fois par an. C’est surtout un document politique qui doit susciter une réflexion politique.dans une période où un ras le bol s’exprime durablement contre le refus de cette politique libérale qui creuse les inégalités et privilégie les 1% des Français les plus riches.

Ce débat d’orientation budgétaire pour le budget 2019 est donc bien percuté par l’actualité sociale.

Le discours gouvernemental que vous reproduisez en voulant faire croire qu’il y aurait une stabilité des dotations d’État est faux puisque l’inflation n’est pas intégrée dans la future dotation qui devrait être identique à celle de l’année précédente et que de plus, nous sommes confrontés à une inflation des dépenses et une augmentation de la population.

Et surtout comment parler de stabilité des dotations alors que nous continuons à subir les conséquences de leur diminution massive depuis 2014 instaurées lors du précédent quinquennat, du temps où M Macron était d’ailleurs ministre de l’économie.

Nous invitons nos collègues, certains l’ont sans doute fait, à comparer l’évolution du montant de notre dotation de fonctionnement. Il y a 10 ans en 2009, elle était de 943 000 €, alors qu’elle s’annonce pour ce budget 2019 à environ 465 000 €. Nous avons ainsi perdu plus de 478 000 € d’euros de dotation .

Si vous reportez cette DGF au nombre d’habitants de Jacou, le constat est terrible avec – 65,38 % soit pratiquement 2/3 de Dotation Globale de Financement en moins par habitant en 10 ans.

Cette année, comme les années passées ce budget se construit donc avec une dotation amputée et des conséquences négatives évidentes sur le fonctionnement des services de la ville, le service public que nous devons aux Jacoumards mais aussi sur notre capacité d’investissement pour répondre à leurs besoins.

La stabilité des dotations annoncée n’est donc qu’un trompe l’œil.

De plus, ces orientations budgétaires sont plombées par le projet de réhabilitation du château de Bocaud.

Nous contestons avec de nombreux jacoumards l’utilisation future que vous avez décidé et sans aucun débat de l’ensemble des surfaces utilisables. C’est pour cette raison que nous considérons que votre projet est sans ambition et dangereux pour la vie démocratique de notre commune.

– Sans ambition, parce que la priorité serait en effet d’ouvrir en grand le château et les jardins à la population !

Pour cela, nous devrions aborder toutes les propositions liées à des thématiques sociales, culturelles, économiques ou associatives de manière à pouvoir créer un lieu de qualité de vie autour du château qui doit avoir une vocation publique.

– Dangereux pour la démocratie de notre commune, car en installant le bureau du maire au château, celui des élus, celui des services généraux et ceux de certains services administratifs vous renvoyez une image détestable à la population qui contribue à nourrir la défiance grandissante entre une partie de nos concitoyens et les élus.

Depuis maintenant 4 mois une demande de proximité dans la mise en œuvre des politiques publiques avec une implication citoyenne dans les différents choix se développe comme une exigence.

Entendons ce qu’exprime le mouvement des gilets jaunes et bon nombre de nos concitoyens qui s’interrogent sur la bonne utilisation de l’argent public.

Pour répondre à cette demande, vous avez la possibilité d’organiser un référendum d’initiative locale.

Nous vous demandons donc aujourd’hui de faire le choix de cette démarche démocratique pour permettre à la population de s’exprimer sur l’avenir du château de Bocaud.

Cela permettra de faire la démonstration que nous n’acceptons pas que les lieux de décision s’éloignent toujours un peu plus et que le fossé se creuse entre les élus et les citoyens.

Cela nous concerne tous, quelles que soient nos appartenances.

En matière d’investissement, on pourrait comprendre une augmentation la dette au moins pour deux raisons :

1- Parce que nous avons hérité d’une situation financière saine due essentiellement à la bonne gestion d’une équipe qui travaillait dans l’unité avec le maire qui vous a précédé.

2 – Mais aussi si les investissement correspondaient à une réponse aux besoins sociaux des Jacoumards.

Malheureusement, ces investissements pour une utilisation du château de Bocaud inadmissible viennent faire exploser la dette avec une augmentation de + 148 % par habitant .

Dans le même temps, vos orientations budgétaires prévoient une correction à la baisse pour les subventions versées au Centre communal d’action sociale ainsi qu’aux associations locales. Pour ce qui nous concerne, il y a une chose qui nous tient autant à cœur que la qualité de nos services, c’est le soutien au tissu associatif. Il reste fondamental et nous lui témoignons tout notre soutien.

Nous n’avons visiblement pas la même vision de ce que devrait être une commune solidaire.

En politique, dire la vérité et faire ce que l’on dit est fondamental. Et puis, bien sûr, servir une éthique collective et une éthique individuelle.

Le rôle des élus, c’est aussi appliquer un programme ou un projet sur lequel ils ont été élus.et s’assurer que ce projet a sa cohérence.

Ce document d’Orientation budgétaire apporte à nouveau la preuve que nous sommes manifestement bien loin de ces principes.

Il vous reste donc deux mois pour constituer un budget qui ne corresponde pas à cette vision étriquée qui endette la commune sur plusieurs années pour vous installer au château.

Cela s’annonce cette année comme un défi car nous souhaitons voir se développer au contraire une politique volontariste au service de la population



Imprimer cet article





Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite