Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
de : JO
lundi 22 avril 2019 - 16h49 - Signaler aux modérateurs

NDLR. : A lire absolument pour ne plus tenter de basculer dans le pessimisme ! Quant à Macron : Dis-moi qui tu hantes je te dirai qui tu es ! Et il est tellement vrai de nos jours : Qu’un peuple uni jamais ne pourra être vaincu !

JPEG - 190.7 ko

Cette bataille qui verra le peuple vaincre – quand ? On ne le sait pas encore, mais il vaincra – est la bataille d’avant-garde d’un monde occidental en pleine déliquescence car leur élites, ne pouvant plus piller le reste du monde comme elles le faisaient avant, se mettent à piller leur propre pays afin de continuer à accumuler un capital qui n’a plus d’autre objectif que de s’accumuler, toujours s’accumuler, par pur réflexe pavlovien. La forme et l’aboutissement de cette bataille ne concernent donc pas que la France mais tous les autres peuples de « l’Occident », les États–Unis en particulier.

Samedi après samedi environ 100.000 gilets envahissent les rues des villes et les rond-points des campagnes, revendiquant que le gouvernement prenne un peu plus en compte l’intérêt du peuple et un peu moins celui des oligarques.

Mais ceux-ci et donc leur marionnette, Macron et son gouvernement, s’entêtent imbécilement dans leur refus d’écouter ce mouvement qu’ils prennent visiblement pour un ramassis d’idiots congénitaux, d’incultes antisémites, de jaloux de ceux qui réussissent… et autres démonstrations verbales de leur insondable complexe de supériorité.

Mais derrière ce complexe de supériorité, on voit aussi une panique, en tous cas chez Macron qui – après six mois non-interrompus de manifestations qu’il a violemment réprimées – voit la haine qui est en train de s’accumuler contre lui et, dans ses rares moments de lucidité, doit repenser à l’histoire de France et au destin de Louis XVI. Et cette panique a été nettement visible dans l’épisode suivant. Après avoir dépensé 12 millions d’euros pour son Grand débat qui devait « transformer les colères en solutions », il fallait bien que ces fameuses solutions soient à la hauteur des attentes et de la frustration d’un peuple qui voit son pays tourner à la dictature. Mais que peut proposer Macron alors qu’il est coincé entre le marteau oligarque et l’enclume populaire ? Il n’a visiblement pas trouvé. Alors, comme à son habitude, il ruse et utilise le très providentiel mais très douteux incendie de Notre-Dame de Paris pour faire disparaitre le Grand débat, autre ruse qui s’est retournée contre lui, dans le trou d’une mémoire populaire qu’il espère amnésique car, c’est bien connu des manipulateurs, rien de tel qu’une diversion émotionnelle pour faire oublier les choses importantes.

Mais, contrairement à ce qu’ils pensent, ils n’ont pas affaire à des imbéciles mais à des gens assez éduqués et intelligents pour comprendre que derrière leurs mots creux, leur violence institutionnelle et leurs magouilles de brigands, ces oligarques sont en train de piller le patrimoine de la nation, de sucer le sang du peuple. Et les plus savants parmi les Gj se chargent d’expliquer aux autres comment cela se passe, autant grâce aux réseaux sociaux, qu’aux assemblées constituantes, qu’aux rencontres sur le terrain tous les samedis. Dès le lendemain, sur les réseaux sociaux, l’enquête était donc ouverte pour savoir si cet incendie était vraiment un accident, comme le prétend le gouvernement, ou un acte volontaire, comme le pensent la plupart des experts, en particulier le mieux placé, l’ancien responsable de la maintenance de Notre-Dame.

On voit là qu’un des premiers bénéfices visibles de ce mouvement est qu’il est en train de retisser un lien social que 30 ans de « société moderne individualiste » avaient complètement détricoté. Rien de tel qu’un ennemi commun pour ressouder un peuple et les Gj l’ont trouvé, c’est Macron et les oligarques qui le manipulent. Et ce ne sont pas les batailles contre cet ennemi aussi puissant qu’aveugle qui manquent.

Mais il n’y a pas que l’ennemi qui leur soit commun, ils perçoivent surtout un objectif qui leur est commun, celui de redonner au peuple français son mot à dire dans la direction politique de la nation. Et pour cela, l’outil principal à mettre en place est le RIC. Le Référendum d’Initiative Citoyen, en toute matière, c’est-à-dire pouvant porter sur tous les domaines du politique. Autant vous dire que les oligarques, donc Macron, n’en veulent pas de ce RIC car il signerait la fin de leur enrichissement sur le dos de l’État. Car c’est une des choses qui est expliqué tous les jours aux Gj par ceux qui en ont bien compris le mécanisme, ces oligarques s’enrichissent sur le dos de l’État, donc du contribuable, à coup de marché public acquis d’office ; de défiscalisations légales ; de subventions étatiques ; de privatisations des sociétés publiques ; de paradis fiscaux ; de sociétés écrans…

Et comme l’État s’appauvrit sous les coups de boutoir de ces oligarques, que les impôts sont déjà au taquet et que la monnaie n’est plus sous le contrôle du gouvernement, il ne reste plus à celui-ci que la solution de « l’austérité budgétaire » qui se matérialise sous la forme de fermeture d’hôpitaux et d’écoles, de compression du personnel au service de l’Etat, de réduction des dépenses permettant la régulation sociale qui faisait la fierté de la France de l’après 1936, bref d’effacer petit à petit tous les acquis sociaux gagnés par nos grand-parents, avant et après la seconde guerre mondiale.

Comme l’expliquait d’ailleurs un de ces experts Gj, rien que la fraude fiscale équivaut exactement au montant du déficit public. Alors si, grâce au RIC, la nation française pouvait arrêter l’hémorragie budgétaire provoquée par ce système oligarchique qui, depuis les années 80, tisse lentement la toile en train de l’étouffer, alors elle pourrait garder le statut de puissance mondiale et économique qu’elle est – comme le reste du monde occidental – en train de perdre à cause de la rapacité d’1% de sa population, et des sbires sans vergogne qui travaillent pour eux.

Cela va donc être, dans les prochaines années, un combat à mort entre le peuple et ces oligarques, combat dont une des premières victimes est la démocratie. Car, maintenant qu’ils sont nus, ces oligarques ne vont plus s’encombrer des apparats de liberté et de démocratie qu’ils utilisaient avant pour couvrir leur emprise sur le pays. On le voit déjà avec une répression policière jamais vue, une justice plus qu’expéditive, des médias totalement muselés, bref, toutes les caractéristiques d’un État totalitaire.

Mais comment ces oligarques pourraient-ils l’emporter face à un peuple entier ? C’est historiquement impossible. Ils restent donc aux Gj à les avoir à l’usure afin que samedi après samedi, le nombre de Gj visibles dans les rues passe de 100.000 à 500.000 puis aux millions. Mais pour cela, il va falloir un long travail d’ouverture des consciences de ceux qui ne comprennent pas encore, de ceux qui ont peur de comprendre. Un travail de longue haleine pour lequel, pour l’instant, plus de 100.000 personnes sont prêtes à donner temps, énergie et bravoure. « Nous ne lâcherons rien », tel est leur slogan.

Le Saker Francophone

https://lesakerfrancophone.fr/les-g...



Imprimer cet article





L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888
mardi 23 - 11h40
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h33
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h23
de : jean 1
Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
1 commentaire
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La culture... ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. André Malraux
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite