Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction


de : Stéphane Ortega
mardi 23 avril 2019 - 19h44 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 143.7 ko

Le bras de fer se poursuit entre les soignants des services d’urgences de l’AP-HP et la direction des hôpitaux de Paris. Passée de 10 à 16, puis à 17 services ce mardi 23 avril, la grève dans les urgences de la capitale continue après l’échec d’une séance de négociation ce matin. Elle pourrait faire tache d’huile dans d’autres villes.

 

C’est la goutte d’eau qui a fait déborder les urgences : une série d’agressions à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, aggravée par l’indifférence de la direction qui n’a pas respecté la procédure pour accompagner les agents. C’est le tout qui a convaincu les soignants d’entamer une grève illimitée à partir du 18 mars. Soutenues par la CGT, FO et SUD, les presque 90 % d’infirmières et d’aides-soignantes participant au mouvement réclament des mesures de sécurité, et surtout, plus de postes pour une meilleure prise en charge des patients toujours plus nombreux. Une prime de 300 € est également revendiquée pour compenser les difficultés particulières du travail, et rendre plus attractifs ces services ou l’urgence est souvent sociale en plus d’être médicale.

Depuis le 15 avril, le conflit s’est étendu à une dizaine de services, avec 30,86 % de grévistes selon la direction, le premier jour d’un arrêt de travail illimité aux urgences de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Depuis, 16 services, et même 17, ce mardi 23 avril, ont rejoint le mouvement. Partout, les agents se plaignent de ne plus pouvoir effectuer correctement leur travail. La mort d’une patiente qui avait attendu 12 h sans pouvoir être prise en charge au mois de décembre à l’hôpital Lariboisière ne faisant que renforcer ce sentiment. Avec près d’un tiers des personnels en grève depuis bientôt dix jours à l’appel d’un collectif Inter-urgences et des syndicats CGT, FO et SUD, la direction a consenti a lâcher un minimum de lest.

Ainsi, le directeur général de l’AP-HP Martin Hirsch a annoncé la semaine dernière la création de 61 postes supplémentaires, dont 16 en pédiatrie, sur les 700 réclamés par les syndicats. Il a par ailleurs décidé de multiplier par dix la prime de dangerosité qui passe de 5,76 € à 65 €, et de débloquer 1 million d’euros pour des travaux de sécurisation des urgences et la titularisation de contractuels. Des annonces qui n’ont pas convaincu les syndicats, d’autant que des suppressions de lits et de postes sont programmées dans le cadre de la réorganisation de l’AP-HP. « Une réponse sécuritaire n’est qu’une réponse palliative aux questions de sécurité  », argumente de son côté le collectif Inter-urgences qui affirme ne pas vouloir travailler dans des bunkers.

 

Étendre la grève pour débloquer des moyens humains

 

Les négociations de ce matin n’ont rien donné de plus, les grévistes se voyant opposer des arguments financiers pour refuser leurs demandes. Un nouveau round serait envisagé jeudi, selon un bulletin d’information de France Info diffusé en début d’après-midi. Mais aucune date pour une prochaine rencontre n’a pour l’heure été communiquée aux principaux intéressés. Ces derniers ont de plus réclamé la présence de ceux en capacité de répondre à leurs revendications : Martin Hirsch le directeur général de l’AP-HP et Aurélien Rousseau le directeur de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France. En attendant un prochain rendez-vous, les syndicats espèrent encore augmenter le rapport de force en leur faveur.

« Nous allons continuer à étendre la grève sur l’Assistance publique aux quelques services qui ne sont pas encore en grève », annonce Christophe Prudhomme, médecin-urgentiste et représentant CGT. Une extension dans d’autres villes de France est également envisagée. Des contacts ont déjà été pris dans ce sens avec les équipes syndicales des CHU de Lille, Nantes, Marseille et Lyon assure le syndicaliste. « La problématique est générale  », prévient-il en prenant pour exemple l’hôpital Sud francilien de Corbeil-Essonnes où « il est envisagé de fermer les urgences à partir de 18 h 30 ». Malgré de nombreux services en sous-effectifs, rien ne garantit pourtant que les grévistes de l’AP-HP seront rejoints dans leur lutte. À Lyon, les services d’urgence ont déjà connu un conflit l’an dernier aux mois de mars et d’avril, alors qu’à Marseille, des propositions sur la sécurité ont été faites par la direction en fin de semaine dernière. Une façon de tenter d’éteindre l’incendie pour Christophe Prudhomme.

 

Mes urgences vont craquer

 

Pourtant, le feu semble bien réel dans les services. « Il nous manque quatre praticiens hospitaliers », explique Anne, infirmière à l’hôpital Antoine Béclère à Paris. Elle met en cause un défaut d’attractivité par rapport au secteur privé qui aggrave les difficultés de recrutement. Au quotidien, « c’est un manque jour après jour d’infirmiers et d’infirmières » témoigne-t-elle, avec des congés maternité et arrêts maladie jamais ou rarement remplacés. « Nous fournissons le double du travail que nous devrions fournir dans notre journée, jusqu’à atteindre un épuisement physique et moral. Le burn-out ce n’est pas une légende », assure-t-elle considérant que c’est « tout l’hôpital public qui est menacé ».

Alors pourquoi un mouvement général dans la santé tarde-t-il à émerger ? « Le problème, c’est que nous n’arrêtons pas des trains et que nous ne coupons pas l’alimentation électrique. Les gens se mettent en mouvement s’il y a des perspectives avec un retentissement qui permette de créer un rapport de force  », explique Christophe Prudhomme. Dans la santé, l’impact des grèves est souvent fortement limité par les assignations des agents hospitaliers afin d’assurer la continuité d’un service public essentiel. Pour compenser cette difficulté, les soignants sont souvent obligés d’innover, comme lors des conflits dans les services psychiatriques l’an dernier, et d’alerter le public en tirant la sonnette d’alarme auprès des médias. Il est vrai que c’est un sujet qui nous concerne au plus haut point  : celui de notre santé.

https://rapportsdeforce.fr/classes-...



Imprimer cet article





Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO
Ce n’est pas avec des médailles qu’on résoudra les problèmes de l’hôpital
vendredi 15 - 11h23
de : JO
Création du CNNR : Conseil National de la Nouvelle Résistance
jeudi 14 - 22h12
Le capitalisme ne va pas s’effondrer tout seul, il faut s’en préoccuper !
jeudi 14 - 15h22
de : Eve76
2 commentaires
32 HEURES : ET SI C’ÉTAIT LE MOMENT ?
mercredi 13 - 20h56
de : Ch Delarue
Crise sanitaire sous contrôle ouvrier à la coopérative Scop-Ti
mercredi 13 - 10h11
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite