Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
samedi 5 octobre 2019 - 21h39 - Signaler aux modérateurs

https://reporterre.net/Une-lobbyist...

5 octobre 2019 / Gaspard d’Allens (Reporterre)

Parmi les douze membres choisis pour « gouverner » la convention citoyenne pour le climat figure Catherine Tissot-Colle. Elle est cadre dirigeante d’Eramet, une multinationale de l’extraction minière, particulièrement polluante et émettrice de gaz à effet de serre.

C’est une nomination pour le moins surprenante. Catherine Tissot-Colle, responsable du Medef, le syndicat des chefs d’entreprise et conseillère d’une grande entreprise minière a rejoint le comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat. Cette convention rassemble 150 citoyens tirés au sort qui devront proposer des mesures d’ici fin janvier pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en France.

Catherine Tissot-Colle fait désormais partie des douze membres qui gouvernent cette instance originale de démocratie participative. Selon la lettre de mission écrite le 2 juillet 2019 par le Premier ministre, Édouard Philippe, le comité de gouvernance a pour objectif de « superviser la mise en œuvre et les méthodes de travail de la Convention ». Ce comité désigne des experts et fournit le cadre méthodologique des futurs débats. Un rôle loin d’être mineur, qui peut orienter les travaux de la nouvelle assemblée.

Catherine Tissot-Colle, 63 ans, travaille depuis 2001 à Eramet, un leader de l’extraction du nickel, du lithium et du manganèse. Le chiffre d’affaires du groupe dépasse les 3,8 milliards d’euros en 2018. Avant d’entrer chez Eramet, elle avait été salariée pendant douze ans chez Areva. En 2007, elle est devenue directrice de la communication et du développement durable à Eramet avant d’être nommée, à partir du 1er octobre 2018, conseillère auprès du président-directeur général du groupe.

Selon les informations disponibles auprès de l’Autorité des marchés financiers, elle touchait en 2008 une rémunération annuelle de 195.099 euros avec voiture de fonction.

En parallèle de ses activités professionnelles, elle est entrée au Conseil économique, social et environnemental (CESE) en 2010 pour y représenter le Medef, dont elle est membre du conseil exécutif depuis 2012. En 2014, elle est devenue présidente de la commission RSE (responsabilité sociale des entreprises) du syndicat patronal. Elle est également porte-parole de la Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux, un organisme qui rassemble les industries métallurgiques et défend leur intérêt dans le cadre de réformes institutionnelles, comme la récente révision du code minier.

Au micro d’Europe 1, en avril 2018, Catherine Tissot-Colle disait sa fierté de représenter la filière. Elle se prononçait en faveur de l’extraction d’or en Guyane et pour « la réouverture de mines en France métropolitaine » :

Je ne travaillerais pas dans ce secteur si je n’avais pas la conviction qu’il pourrait être responsable [...] L’extraction peut se faire de manière convenable et c’est un magnifique défi. »

Eramet est au cœur de plusieurs scandales écologiques

Un discours éloigné de la réalité. L’extraction minière est une activité fortement émettrice de gaz à effet de serre. Peu de données existent mais en 2008, une étude américaine montrait que les émissions du secteur correspondaient à 3,4 Gt CO2-Eq/an (giga-tonnes d’équivalents CO2 par an) et 9,5 % de la consommation énergétique globale. L’industrie minière serait également responsable de 6 % de la déforestation dans le monde.

 Télécharger l’étude :

Le groupe Eramet est au cœur de plusieurs polémiques. Si Catherine Tissot-Colle invite « à s’inscrire dans une logique citoyenne », l’expérience démocratique de son entreprise semble laisser à désirer.

En Indonésie, le groupe a été épinglé en 2010 pour son projet de mine de nickel à Weda Bay sur les montagnes d’Halmahera, une île de l’archipel des Moluques. Le projet menaçait plus de 50.000 hectares de forêt tropicale, dont 46 % de forêts protégées. Il risquait aussi de priver le peuple indigène des Togutil de leur terre ancestrale. Selon plusieurs rapports et d’après la commission indonésienne des droits de l’Homme, la population autochtone aurait subi des pressions et des intimidations pour signer des accords avec l’entreprise. Les Amis de la Terre ont alors demandé au gouvernement français, actionnaire minoritaire d’Eramet, d’annuler le projet. L’association a aussi décerné à l’entreprise le prix Pinocchio des multinationales les plus mensongères.

En 2012, en Argentine, pour sa mine de lithium en partenariat avec Vincent Bolloré, Eramet a de nouveau été lauréate du prix délivré par les Amis de la Terre. Le site mettait en danger l’existence de 33 communautés indigènes des provinces de Salta et de Jujuy.

Au Gabon, l’exploitation d’une mine de manganèse par une de ses filiales a également provoqué la colère. Interrogé par RFI, un habitant de la commune de Moanda exprimait son exaspération : « Il y a un contraste inacceptable entre la prospérité de l’entreprise et l’état de délabrement dans lequel se trouve notre ville, qui héberge cette exploitation. Les populations ne l’acceptent plus. »

Pour Juliette Renaud, chargée de campagne aux Amis de la Terre, « Eramet se trouve hors des radars, le grand public ne l’identifie pas comme un gros pollueur. Pourtant les activités de cette entreprise ont des impacts sociaux et environnementaux considérables, tels que la violation des droits des communautés sur place et l’accaparement de terres. Le modèle de la mine responsable est une illusion ». Eramet, l’un des principaux extracteurs de nickel en Nouvelle-Calédonie

C’est en Nouvelle-Calédonie que l’impact environnemental d’Eramet est le plus saisissant. L’archipel recèle un quart des ressources mondiales de nickel et le groupe français en est l’un des principaux extracteurs puisqu’il possède plus de 50 % du capital de la Société le nickel (SLN). Cette entreprise gère la majorité des mines de l’île qui s’étendent à ciel ouvert sur les collines de Kouaoua, Thiebaghi, Thio ou Népaoui et Kopéto.

Du fait de l’extraction du nickel, la Nouvelle-Calédonie rejette autant de CO2 qu’un pays du Golfe. L’île figure aux côtés du Qatar, du Koweït et des Émirats arabes unis sur le podium des principaux contributeurs au réchauffement climatique. Elle émet, par habitant, autant de CO2 que les États-Unis. Des émissions en constante progression.

La Nouvelle-Calédonie est aussi absente du protocole de Kyoto : la France ne l’intègre pas dans ses calculs d’émissions de CO2. Elle n’est pas non plus couverte par les objectifs assignés à la France dans le cadre de l’Accord de Paris : « L’exploitation du nickel, qui fait de l’archipel une des régions les plus polluantes et polluées de la planète, n’est pas soumise à des objectifs ambitieux et contraignants », souligne ainsi Maxime Combes d’Attac.

Selon le dernier diagnostic de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), 52 % des émissions de CO2 de la Nouvelle-Calédonie sont le fruit de la métallurgie et des activités minières.

Sur place, la population kanak s’est à plusieurs reprises révoltée. En 2018, Eramet a subi plus d’1,6 millions d’euros de dégâts matériels à la suite d’actions de sabotage. Des blocages ont aussi arrêté temporairement la production de la mine de Kouaoua. On a compté en cinq mois, d’avril à septembre 2018, pas moins de dix incendies d’origine criminelle. Le tapis roulant de 11 kilomètres qui acheminait le minerai jusqu’à la mer a été détruit. Les Kanaks dénonçaient les atteintes à l’écosystème, les risques de pollution et d’assèchement des rivières. « La SLN est aujourd’hui victime de son incapacité et de sa réticence à composer avec les populations sur place », avait tancé à l’époque Paul Néaoutyine, le président de la province Nord.

La transparence ? Catherine Tissot-Colle refuse les interviews

Comment expliquer la présence d’une lobbyiste dans le comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat ?

Pourquoi une représentante du Medef, membre du CESE a-t-elle une place de choix dans ce comité de gouvernance contrairement aux associations écologistes qui siègent au CESE ? Est-ce parce que le président du CESE, Patrick Bernasconi, qui a pour mission d’organiser les travaux de la convention citoyenne, est lui-même un ancien membre du comité exécutif du Medef ?

Durant une semaine, Reporterre a cherché vainement à contacter Catherine Tissot-Colle par courriel et téléphone, appelant son attaché de presse presque tous les jours. À deux reprises, elle a annulé l’entretien prétextant « un contretemps de dernière minute ». Quand les raisons de la demande d’interview ont été données, son attaché de presse nous a répondu que « les informations sont publiques, de toute manière, il n’y a rien de caché ».

Reporterre a par ailleurs sollicité les organisateurs de la convention afin d’obtenir les déclarations d’intérêts des membres du comité de gouvernance comme il est proposé sur le site de la convention. Nous n’avons rien reçu.



Imprimer cet article





Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
1 commentaire
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Abolissez les douanes et soutenez le libre-échange : alors, dans tous les domaines de l'économie, nos ouvriers seront ramenés au niveau de serfs et de pouilleux, comme en Europe. Abraham Lincoln 19eme
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite